Capture d’écran de la vidéo du conseil d’arrondissement.

Avec la pandémie et le confinement, plusieurs pratiques auparavant en présentiel se sont tournées vers le virtuel. C’est notamment le cas des conseils d’arrondissement à Ahuntsic-Cartierville qui se font maintenant en ligne. Les résidants de l’arrondissement envoient désormais leurs questions aux élus via un formulaire web. Cette pratique de réception des questions est appelée à rester même lorsque les conseils d’arrondissement réuniront de nouveau élus et citoyens dans une même salle.

La nouvelle a été annoncée au conseil d’arrondissement du 14 avril dernier. Le règlement a été modifié pour pouvoir pérenniser cette procédure même lorsque les conseils reprendront en présence physique. Le citoyen aura alors le choix. Il sera possible pour lui de poser sa question en personne, sur place, ou bien de l’envoyer via internet au préalable, ce qui n’était auparavant pas permis.

Déjà réfléchi

Si cette pratique ne se faisait pas à Ahuntsic-Cartierville avant la pandémie, elle existait dans d’autres arrondissements, notamment dans Rosemont-La Petite-Patrie. Les gens qui ne pouvaient pas se déplacer sur les lieux du conseil d’arrondissement pouvaient envoyer leur question par formulaire web.

La mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, admet avoir toujours trouvé cette façon de faire intéressante. C’était, dit-elle, une option qu’elle considérait, mais qu’elle n’avait jamais eu le temps de mettre sur pied. Et puis est arrivée la Covid-19 et cette manière de faire s’est imposée. Elle désire la conserver en complément de ce qui se faisait déjà.

Les avantages

Elle y voit plusieurs avantages.

« On se rend compte qu’avec cette façon de faire, on reçoit une grande diversité de questions. Des gens qui ne venaient jamais au conseil et ne posaient pas de question le font maintenant », témoigne-t-elle.

Autre avantage selon la mairesse : le fait qu’il n’y ait pas de discussion possible fait en sorte que les élus peuvent passer les questions plus rapidement et ainsi répondre à un plus grand nombre.

Un projet-pilote d’interactivité

Le désavantage est qu’il n’y a justement pas de discussion possible si le citoyen désire plus d’explications ou n’est pas satisfait par la réponse reçue.

La mairesse explique qu’il est très complexe d’arriver à créer une interaction avec les questions web. Ceci étant dit, l’arrondissement Ville-Marie travaille présentement sur un projet-pilote pour rendre les conseils d’arrondissement virtuels interactifs, en Zoom, comme le sont les consultations publiques. Le projet-pilote est d’une durée de cinq mois.

« Ce projet-pilote est possible, car pour l’instant tout est en virtuel, mais lorsque les conseils seront en présentiel, il sera très compliqué d’avoir cette interactivité sur le web en plus. Ce n’est pas impossible, mais il va falloir trouver une façon de faire », croit la mairesse.

Fonctionnement

Pour ce qui est du fonctionnement des futurs conseils, les détails ne sont pas tous connus. La mairesse ne pouvait pas dire combien de temps sera alloué aux questions en personne versus celles en ligne. Ce qui est sûr, cependant, c’est que les personnes présentes sur place seront priorisées.

« On souhaite voir comment les gens vont réagir et ensuite on va s’ajuster », conclut la mairesse.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Allégations de harcèlement : Marie Montpetit siègera comme indépendante

Écartée du caucus du Parti libéral du Québec (PLQ) lundi à la…

Le coin des commerçants – Semaine du 15 octobre 2021

La Promenade Fleury Vu à la t.v. ! La station photo d’Halloween…
Une habituée du parc profitant de l'ombre de son « arbre préféré » dans le parc Marcelin-Wilson. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

Consultation publique en deux volets sur le réaménagement du parc Marcelin-Wilson

En vue du réaménagement du parc Marcelin-Wilson prévu pour 2023, l’arrondissement a…

Rebond des nouveaux cas de COVID dans Ahuntsic-Cartierville

Après trois semaines consécutives de ralentissement des cas de COVID-19, l’arrondissement a…