(Photo: archives jdv)

La Ville de Montréal concrétise son intention de convertir l’éclairage de rue au DEL 3000k plutôt qu’au DEL 4000k qui avait suscité, par le passé, les inquiétudes tant de l’opposition que d’experts scientifiques. Journaldesvoisins.com en avait d’ailleurs parlé en février dernier. La Ville-centre vient d’annoncer l’octroi de deux contrats pour la gestion et l’installation de ce type de diodes. Ces travaux commenceront en septembre prochain et s’échelonneront jusqu’à l’été 2022.

La Ville a ainsi accordé un contrat de cinq ans à Energère pour la gestion, la coordination et l’installation de 132 500 luminaires, dont 85 000 d’entre eux seront fournis par « Current, powered by GE ». Selon le communiqué d’annonce de la Ville, avec une soumission de près de 29 M$, Energère était «le plus bas soumissionnaire conforme de l’appel d’offres qui visait à accorder ce contrat de gestion».

Le contrat octroyé à « Current, powered by GE » pour la fourniture de 85 000 luminaires de type cobra DEL 3000K avoisine quant à lui les 18,5 M$.

Un autre appel d’offres sera lancé pour la fourniture d’environ 45 000 luminaires de type décoratif. À terme, c’est l’ensemble des 132 500 luminaires qui seront convertis.

Les raisons du nouveau choix

«La Ville de Montréal a opté pour l’éclairage de rue au DEL à 3000K, car la température de couleur de 3000K procurera un éclairage plus jaune et plus chaleureux, tout en améliorant la visibilité et la sécurité dans nos rues, nos voies cyclables et nos espaces publics», a indiqué par courriel au journaldesvoisins.com, Mme Marie Eve Courchesne,chargée des communications à la Ville.

«En passant à l’éclairage au DEL à 3000K, la Ville de Montréal réduira sa consommation énergétique de plus de 35 % et ses coûts en entretien de 55 %. Si la Ville avait opté pour l’éclairage au DEL à 4000 K, l’économie énergétique aurait été de 50 %», a souligné Mme Courchesne, lorsqu’interrogé sur la différence éventuelle de budget entre les deux projets.

Un revirement bien reçu

Du côté de Projet Montréal qui s’était opposé à la décision initiale de la Ville de porter son nouveau choix d’éclairage vers des DEL 4000k – dont l’intensité perturberait notamment le rythme circadien et l’hormone du sommeil – on accueille favorablement ce changement de cap de la Ville dans ce dossier.

«Projet Montréal a travaillé très fort pour que la Ville abandonne son projet de 4000k. Au début, ils niaient complètement [ndlr: les effets potentiels de ces DEL 4000k], puis après que des experts aient écrit à ce sujet dans les journaux, ils se sont rendus compte que ce n’était pas possible d’aller de l’avant juste comme ça, et ont demandé et fait faire des études. Mais on savait tous ce qui allait ressortir de celles-ci» a estimé Mme Émilie Thuillier, conseillère municipale du district d’Ahuntsic et membre de Projet Montréal.

«Par contre, il faut dire qu’il y a déjà eu quelques lampadaires qui ont été mis à du 4000k. Donc nous demandons à la Ville de voir ce qu’ils vont faire avec ça. De plus, 3000k c’est mieux que 4000k, mais Projet Montréal pense que 3000k c’est encore un peu fort pour certains endroits», a fait valoir Mme Thuillier.

Rappelons en effet que l’année dernière, le projet initial de conversion de l’éclairage au DEL 4000k avait suscité moult inquiétudes, plusieurs experts scientifiques se disant à l’époque préoccupés par la pollution lumineuse occasionnés par les diodes d’une telle intensité et par ses conséquences néfastes notamment sur le sommeil.

Dans son communiqué, la Ville précise que les modèles qui ont été retenus permettront au besoin de faire varier l’intensité de l’éclairage routier à l’aide du système d’éclairage intelligent, et que les luminaires retenus sont certifiés dark sky, c’est à dire qu’ils n’envoient pas de lumière vers le ciel.

Des travaux sur 5 ans

Échelonnés sur cinq ans à compter de cet automne et jusqu’à l’été 2022, les travaux de conversion de l’éclairage de rue devraient, selon toute probabilité, être réalisés suivant les tracés des artères plutôt qu’arrondissement par arrondissement, croit Émilie Thuillier.

«Il va y avoir deux façons de faire. Dans les nouvelles rues, celles qui sont en train d’être refaites, les nouveaux lampadaires seront installés tout de suite. Puis après, ça va être par secteur, ou même par tronçon de rue. Donc la Ville ne va pas faire un arrondissement après l’autre. Cela va très probablement commencer plutôt par les grandes artères. Mais s’ils font Henri Bourassa par exemple, ils ne vont pas faire Henri Bourassa juste dans Ahuntsic, ils vont le faire tout le long», a indiqué la conseillère d’Ahuntsic.

Selon Mme Marie Eve Courchesne, le calendrier détaillé du déploiement est présentement en élaboration.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
En fugue

Un grand retour pour Concerts Ahuntsic en Fugue

Clément Canac-Marquis peut enfin pousser un soupir de soulagement. Bien que l’organisation…

Montréal profitera de la bonification du Fonds de la taxe sur l’essence

En mars dernier, le gouvernement fédéral a annoncé une augmentation de 2,2…
Lyanna a récolté 3 médailles d'argent 60m, saut en hauteur et saut en longueur- pour Ahuntsic-Cartierville - Crédit Photo : Lyanna a récolté 3 médailles d'argent (épreuves: 60m, saut en hauteur et saut en longueur) pour notre arrondissement, Crédit Photo Vanessa Hernande

Jeux de Montréal : 3e place pour l’arrondissement et toute une organisation

Aux Jeux de Montréal, du 26 au 29 mai dernier, les jeunes…

Gai printemps, quand reviendras-tu, me laisser le mag tant attendu ?!

D’un mag papier à l’autre, d’une saison à l’autre, l’équipe du JDV…