L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville est le premier arrondissement montréalais à franchir le cap des 500 morts depuis le début de la pandémie. (Source de la carte: Ville de Montréal)

Après avoir assisté à une hausse fulgurante des cas et des hospitalisations dans les dernières semaines, Ahuntsic-Cartierville a enregistré une demi-douzaine de nouveaux décès attribuables à la COVID-19.

Ahuntsic-Cartierville est ainsi devenu le premier arrondissement montréalais à franchir le cap des 500 morts depuis le début de la pandémie.

Des éclosions d’envergure dans les milieux d’hébergement

Plusieurs de ces nouveaux décès sont liés aux éclosions qui continuent de prendre de l’ampleur dans les CHSLD.

Selon le plus récent rapport de la Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal, le nombre d’éclosions en milieu d’hébergement a en effet presque doublé en une semaine dans le Nord de l’île.

En date du 11 janvier, le DRSP rapportait une vingtaine d’éclosions actives dans les milieux de vie et de soins pour aînés sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal totalisant près de 250 cas liés.

« Le gouvernement est en train de perdre le contrôle dans les CHSLD publics du Nord », s’inquiète Jean Archambault, un retraité du réseau de la santé et des services sociaux faisant partie, depuis 2019, d’un groupe de travail et d’action sur l’hébergement collectif des aînés de l’île de Montréal formé par l’Association québécoise des retraités de la fonction publique et parapublique (AQRP).

Selon les données quotidiennes publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), une éclosion au CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci comptait 35 cas actifs en date du 11 janvier, soit huit de plus que la veille, tandis qu’une seconde éclosion d’envergure au CHSLD Laurendeau avait également pris de l’ampleur avec 35 cas, dont 13 qui avaient été rapportés dans le 24 heures précédentes.

[Mise à jour 14 janvier à 9h15 : on rapporte aussi plusieurs autres installations qui comptent des éclosions de plus petite envergure, comme la résidence Berthiaume-du-Tremblay qui comptait quatre cas actifs chez les résidents en date du 13 janvier, mais aussi une douzaine de cas chez le personnel, selon un état de situation obtenu par le JDV.]

« La situation empire malgré que les aînés ont reçu une troisième dose », se désole Jean Archambault, qui suit de près le nombre de cas et de décès chez les aînés depuis le début de la pandémie.

Débordement de la capacité hospitalière

La situation se dégrade également dans le réseau hospitalier, où la DRSP rapportait une vingtaine d’éclosions totalisant près de 100 cas liés.

En date du 11 janvier, quelque 137 personnes atteintes de la COVID-19 étaient admises dans les trois hôpitaux du Nord de l’île, selon les données du MSSS.

Frappé de plein fouet par l’augmentation marquée des hospitalisations observée depuis le début de l’année, le CIUSSS du Nord a d’ailleurs été le premier CIUSSS montréalais à passer au palier supérieur de délestage cette semaine.

« Nos unités de soins sont très achalandées, mais le délestage en cours nous permet d’avoir une meilleure capacité hospitalière pour accueillir les patients », assure Séléna Champagne conseillère aux relations médias et aux affaires publiques au CIUSSS.

Aux prises avec une hausse des hospitalisations qui exerce une pression croissante sur la capacité hospitalière, certains hôpitaux ont recommencé à transférer des patients hospitalisés vers les CHSLD pour libérer des lits. Il n’est pas clair si cette pratique, vivement dénoncée par l’AQRP, comme par les partis d’opposition, a repris dans les hôpitaux du Nord de l’île.

« Nos hôpitaux transfèrent vers les CHSLD uniquement des usagers qui ont un profil pour aller en CHSLD et qui sont en attente d’un lit en CHSLD », se contente d’indiquer Séléna Champagne en réponse à une question du JDV au sujet des transferts vers les CHSLD.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : la situation se stabilise à Ahuntsic-Cartierville

Pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de nouveaux cas de COVID-19…

Un médecin de famille en cadeau pour la St-Valentin?

Ces dernières années, beaucoup d’encre a coulé au sujet de la COVID-19.…

Situation sanitaire dans Ahuntsic-Cartierville: « On n’est pas sortis encore du bois complètement! »

La situation sanitaire continue de se dégrader dans Ahuntsic-Cartierville, malgré un ralentissement…

COVID-19 : les cas remontent légèrement dans Ahuntsic-Cartierville

Après avoir longtemps été parmi les arrondissements les plus touchés, Ahuntsic-Cartierville s’en…