Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Dernier droit dans la revitalisation de Sacré-Cœur

Publié le 09/08/2018
par Alain Martineau

Entrée principale de l’Hôpital du Sacré-Coeur (Photo: archives jdv)

Le coup d’envoi des travaux visant la troisième et dernière phase du projet de modernisation de l’Hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal (HSCM) vient d’être officiellement donné.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux,  Gaétan Barrette, et son collègue député-ministre de Saint-Laurent, Jean-Marc Fournier, se sont pointés à la célèbre institution située dans Cartierville mercredi pour confirmer le lancement de cette dernière étape des travaux de modernisation du vieil hôpital universitaire qui a plus qu’une vocation locale.

D’ailleurs, le ministre Barrette a reconnu le caractère vieillot de l’hôpital qu’il a bien connu, plus jeune.

« La problématique la plus importante dans notre réseau, et j’insiste là-dessus,  c’est celle des infrastructures », a-t-il indiqué.

Dans la phase III, des travaux majeurs seront exécutés dans les  secteurs du bloc opératoire, de la chirurgie d’un jour, de l’unité de cardiologie et de l’unité de retraitement des dispositifs médicaux.

Les 14 salles d’opération seront agrandies pour respecter les nouvelles normes. Le nouvel aménagement permettra d’introduire un mode de gestion beaucoup plus efficace, dit-on.

Le bloc opératoire va aussi comprendre une salle de réveil de 14 civières.  Le secteur de la chirurgie d’un jour comptera deux salles d’anesthésie et 14 civières de chirurgie, quatre de plus que présentement.

De son côté, la nouvelle unité de cardiologie, 36 lits, pourra éventuellement accueillir davantage de patients en cardiologie. C’est que des lits de chirurgie vasculaire et thoracique seront déplacés ailleurs dans l’hôpital à la fin des travaux.

Facture importante

Dans l’immédiat, on prévoit une facture de 300 millions $. Le ministre Barrette a précisé qu’une  somme de deux millions $ avait été dégagée pour la réalisation des études nécessaires au projet.  Les fonds étaient déjà prévus à l’intérieur du  Plan québécois des infrastructures contenu dans le dernier budget québécois.

« Les travaux de cette troisième phase, a indiqué M. Barrette, permettront de finaliser le vaste projet de modernisation qui vise à offrir aux usagers une meilleure qualité, accessibilité, sécurité et intimité des soins dans des domaines très pointus de la médecine.»,  a-t-il ajouté, à moins de trois semaines du déclenchement de l’élection québécoise.

Jean-Marc Fournier, aussi  ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie jusqu’à l’élection du 1er octobre alors qu’il quittera la politique,  a tenu à rappeler que les travaux projetés permettront de répondre aux exigences cliniques, fonctionnelles et normatives d’un centre hospitalier moderne.

Phase 1 en cours

Rappelons que la phase I du projet de modernisation (en cours de réalisation) prévoit l’ajout de trois étages au-dessus de l’urgence pour recevoir un centre intégré de traumatologie, une unité mère-enfant et les unités de soins intensifs.

Mercredi, on apprenait qu’une somme supplémentaire frisant les cinq millions $ seront injectées dans la première phase du projet d’agrandissement afin d’ériger une salle de césariennes (obstétrique).

Rappelons enfin que la phase II est présentement à l’étape de la conception; elle vise à relocaliser le secteur de la médecine nucléaire et à ajouter un appareil de tomographie.