(Photo: archives jdv)

Depuis le 14 décembre dernier, le Service rapide par bus (SRB) Sauvé/Côte-Vertu est désormais en fonction. Il s’agit du premier SRB à Montréal. Avec un trajet d’une longueur de 4,7 km, le SRB emprunte la rue Sauvé et le boulevard Côte-Vertu, entre le boulevard Décarie et la rue Berri. Les autobus qui circulent en totalité ou en partie dans ce corridor bénéficient maintenant de feux prioritaires entre les deux stations de métro et d’une voie réservée en service sept jours sur sept, 24 heures sur 24.

Le coût de ce projet, en discussion depuis 2014, est estimé à 28 millions de dollars.

En temps normal, quelque 44 000 clients empruntent quotidiennement cet axe très achalandé. La Société de transport de Montréal (STM) estime que le SRB permet des gains de temps de 10 à 20 % pour ses utilisateurs. Cependant, la conseillère corporative en affaires publiques de la STM, Amélie Régis, affirme que comme le service n’est en fonction que depuis peu, « il est trop tôt pour tirer des conclusions ».

Durant l’heure de pointe, la plateforme Google Maps estime la durée de trajet en autobus de la station Sauvé à la station Côte-Vertu entre 26 à 29 minutes. En voiture, la durée varie entre 14 et 40 minutes.

Pas de conclusion de sitôt

Pour la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, ce n’est pas de sitôt que l’on pourra observer et analyser les résultats concrets de l’implantation du SRB, et ce, en raison de la pandémie et du confinement.

« Il y a globalement moins de déplacements en ce moment, mais aussi les déplacements se font plus en voiture », observe-t-elle.

La mairesse estime qu’il faudra attendre la fin de l’année 2021 pour avoir des données pour comparer et juger des qualités du service.

« Ce qu’on peut vérifier pour l’instant, c’est si le confort des passagers est là et si les autobus ne sont pas coincés dans la congestion. À mon sens, pour ces points c’est réussi et c’était l’objectif », précise la mairesse.

La mission de l’arrondissement dans ce projet était de travailler avec la STM sur les aménagements. Le plus grand aménagement qui a été fait a été l’élargissement du trottoir à l’intersection Sauvé et Tolhurst.

Retour souhaité en 2021

Pour 2021, Émilie Thuillier espère que les gens reviendront de plus en plus vers le transport en commun même si la situation sanitaire ne changera probablement pas tant. Elle souhaite que justement quand les gens recommenceront à prendre l’autobus, son service soit d’une efficacité optimale, grâce au nouveau SRB.

Son plan est également de continuer à consolider le réseau cyclable pour que le nouveau SRB n’affecte pas trop ceux et celles qui préfèrent prendre le vélo.

La nouvelle voie réservée en tout temps aux autobus sur Sauvé/Côte vertu est de couleur « terracotta » (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Elaine Bissonnette
Elaine Bissonnette
10 Mois

Je pense que le vélo ne sera pas de mise sur sauver avec un SRB. Vous avez bien développé Sauriol et prieur même Fleury est potable pour le vélo.. l’avenir le dira

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Photos de la semaine: la rue Chabanel

Surnommée le «quartier de la guenille»  dans les années 60, puis la…

Neuf voitures vandalisées dans le Sault-au-Récollet

Neuf propriétaires de voiture de la rue Bruchési, dans le Sault-au-Récollet, ont…
Sollicitation immobilière

Des proprios d’Ahuntsic-Cartierville «courtisés», et outrés

La distribution non sollicitée de circulaires publicitaires par des investisseurs immobiliers dans…

Éclosion de COVID-19 : l’école de La Visitation fermée jusqu’au 5 novembre

Au moins 15 nouveaux cas se sont déclarés à l’école de La…