L’école Sophie-Barat (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Une situation préoccupante dans le programme théâtre-études d’une école publique à vocation particulière relevant du Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) a été mise au jour par Patrick Lagacé, de La Presse+, le 18 février dernier. La situation semble maintenant réglée. Qu’en est-il des écoles avec programmes spécialisés dans Ahuntsic-Cartierville?

Le journaliste Patrick Lagacé expliquait dans une de ses chroniques récemment que 16 élèves déjà admis au programme sports-études de l’école secondaire Robert-Gravel pour la prochaine année scolaire avaient été refusés par la suite. La raison: la direction invoquait des contraintes organisationnelles causées par la pandémie.

L’école située dans le Mile-End avait effectué récemment un tirage au sort pour déterminer parmi les candidats déjà acceptés ceux dont la candidature devrait être rejetée afin d’assurer le respect des mesures sanitaires.

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, est intervenu afin que les 16 élèves puissent tout de même être admis l’automne prochain.

Et dans nos écoles ? 

Certains parents d’Ahuntsic-Cartierville étaient en droit de se poser des questions, à la suite de cette nouvelle, puisque quelques écoles publiques d’Ahuntsic-Cartierville offrent des programmes spécialisés contingentés.

Pensons notamment à l’école Sophie-Barat et à son programme DÉFI, à l’école Fernand-Séguin, ou encore à l’école Ahuntsic Annexe, qui offre un programme d’immersion en anglais langue seconde pour les élèves de 5e et 6e années.

Le JDV a pu se faire confirmer que cette situation ne touche pas les écoles du territoire d’Ahuntsic-Cartierville. En fait, aucune autre école du CSSDM n’est affectée.

« La situation à l’école Robert-Gravel est un cas d’exception qui, heureusement, s’est réglé », a mentionné Julien Archambault, conseiller en communication au CSSDM.

Soulignons également que le ministre Roberge a été très clair, en entrevue au journal Le Devoir, par la suite : cette situation ne devra pas se reproduire. M. Roberge a affirmé vouloir envoyer une « consigne très claire à l’ensemble du réseau pour s’assurer qu’on ne désinscrit pas des élèves déjà admis ».

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des problèmes d’environnement persistent sur le boulevard Olympia

Les travaux tirent à leur fin après plusieurs longs mois pour les…
École La Dauversière (2)

Écoles du CSSDM fermées mercredi – Où? Mystère!

Alors que les négociations se poursuivent entre le gouvernement du Québec et…

Une murale vouée à disparaître?

La station d’essence Shell située au 2095 boulevard Henri-Bourassa Est dans le…
Le TAZ_Installations A

Le TAZ au cœur d’une innovation pédagogique

Le Taz, plus grand skate-park intérieur au Canada, lieu qui jouxte l’arrondissement…