Toponymie

 Deux comédiennes et une médecin mises à l’honneur à Montréal dans la dénomination de nouveaux espaces urbains

MONTRÉAL, le 13 août 2021 – La Ville de Montréal est heureuse de rendre hommage aux comédiennes Andrée Lachapelle et Monique Mercure en nommant deux nouvelles places publiques en leur honneur et confirme le toponyme de « parc Irma-LeVasseur », dans le cadre de l’agrandissement du parc. Ces nouveaux toponymes seront recommandés en vue d’une adoption lors de la prochaine séance du conseil municipal.

« En honorant ces trois femmes, nous mettons en lumière leur parcours exceptionnel et nous célébrons, plus largement, le talent et l’apport inestimable des Montréalaises à l’histoire et à la culture de notre ville. Une contribution trop souvent oubliée par le passé, mais que nous avons aujourd’hui la volonté de mettre de l’avant dans la métropole en promouvant, dans la toponymie montréalaise, la représentation des femmes. Il est primordial pour nous qu’elles puissent continuer à vivre dans notre mémoire collective », a souligné la responsable de la démocratie et transparence, des communications et de l’expérience citoyenne et du patrimoine au comité exécutif, Émilie Thuillier.

La place Andrée-Lachapelle dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal

Cette nouvelle place située sur l’avenue Fairmount Est, entre les deux parties de la rue Saint-Dominique, dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, sera nommée en hommage à Andrée Lachapelle. La célèbre comédienne, qui s’est notamment illustrée dans plusieurs rôles au téléthéâtre puis dans des téléromans, habitait, dans sa jeunesse, non loin de la nouvelle place. Maintes fois récompensée pour son travail sur les planches, à la télévision et au cinéma, Andrée Lachapelle est officière de l’Ordre du Canada et chevalière de l’Ordre national du Québec. Elle est aussi reconnue pour son engagement auprès d’organismes sociaux et humanitaires, dont Amnistie internationale.

« Faisant écho à la carrière de Mme Lachapelle, la nouvelle place Andrée-Lachapelle, située devant l’école secondaire Robert-Gravel, reconnue pour sa vocation théâtrale, sera comme un mini-campus pour les élèves qui n’ont pas de cour d’école, en plus de participer au verdissement et à l’apaisement de la circulation dans le secteur. C’est un bel exemple de la façon dont nous voulons faire évoluer les espaces urbains pour développer des quartiers à échelle humaine », a déclaré le maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin.

« Nous sommes très heureux que l’espace public en face de l’école Robert-Gravel porte le nom de notre mère. Ce lieu est situé au cœur du quartier de son enfance, un endroit qu’elle chérissait et dont elle gardait de très beaux souvenirs. De plus, ce sera un espace de repos pour les jeunes étudiants, elle en aurait été ravi », a déclaré Mme Nathalie Gadouas, fille de Mme Andrée Lachapelle.

La place Monique-Mercure dans l’arrondissement d’Outremont

Le toponyme « place Monique-Mercure » a été choisi pour la nouvelle place aménagée dans l’emprise de l’avenue Champagneur, au sud de l’avenue Bernard, dans l’arrondissement d’Outremont. Célèbre pour avoir participé à la création des Belles-sœurs, de Michel Tremblay, Monique Mercure a commencé à jouer au théâtre en 1960 avant de rencontrer le succès au cinéma. Au cours d’une carrière riche de 60 ans, la comédienne s’est révélée comme l’une des plus prolifiques du Québec et a remporté de nombreux prix et distinctions. Elle a notamment été reçue membre de la Société royale du Canada en 2006 et faite grande officière de l’Ordre national du Québec en 2010.

« Je suis vraiment très contente et honorée que cette place, située devant le théâtre Outremont, porte maintenant le nom de ma mère. Ce théâtre est un endroit très significatif. C’est là que ma mère a effectué sa dernière sortie avec des amies de la résidence où elle restait à Outremont. On y projetait J.A. Martin photographe, le film avec lequel elle a remporté, grâce à sa performance, le Prix d’interprétation féminine du Festival de Cannes », a précisé Michèle Mercure, la fille de Monique Mercure.

Le parc Irma-LeVasseur dans l’arrondissement d’Outremont

Agrandi et réaménagé à la suite du redéveloppement de l’ancienne gare de triage du Canadien Pacifique (CP), qui accueille maintenant le campus MIL de l’Université de Montréal à Outremont, le parc Irma-LeVasseur se voit confirmer sa dénomination. Première femme francophone à exercer la médecine au Québec, Irma LeVasseur a obtenu son diplôme de médecine aux États-Unis en 1900. Elle devra cependant aller jusqu’à faire voter une Loi spéciale à l’Assemblée nationale pour pouvoir enfin exercer sa profession dans la Belle Province. Médecin militaire durant la Première Guerre mondiale, Irma LeVasseur était chirurgienne et pédiatre. Elle est l’idéatrice de l’hôpital Sainte-Justine pour enfants, à Montréal, et de celui de l’Enfant-Jésus, à Québec.

Les deux arrondissements concernés appuient ces recommandations.

Source :

Marikym Gaudreault

Attachée de presse

Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

438-925-0884

Renseignements :

Relations médias
Ville de Montréal

relationsmedias@montreal.ca

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: Le prix RSSS Coup de cœur des ministres est décerné à la Résidence Berthiaume-Du Tremblay

C’est avec un sentiment de fierté immense et une admiration indéfectible pour…

COMMUNIQUÉ: Appel de candidature

Un poste est à combler au sein du comité consultatif local de…

COMMUNIQUÉ – Amélioration des parcs et des plateaux sportifs : une priorité pour l’équipe Thuillier

Montréal, le 28 octobre 2021 –  La candidate de Projet Montréal à…

COMMUNIQUÉ – Ahuntsic-Cartierville reconduit le projet pilote de récupération du verre pour une deuxième année

Montréal, le 21 septembre 2021 – Suite au succès et à l’engouement…