L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville se distingue du reste de Montréal par ses nombreux espaces verts, ses bâtiments variés et sa position géographique privilégiée au bord de la rivière des Prairies.

Si, dans l’arrondissement, le pourcentage de personnes âgées est plus élevé que celui de personnes de moins de 15 ans, les conseillers des quatre districts ont tenu à souligner le renouvellement démographique des dernières années.
« Sur beaucoup de rues, quand vous parliez aux gens, il y a 10 ans, il n’y avait presque plus d’enfants et depuis, ça change, » résume Émilie Thuillier, conseillère du district d’Ahuntsic, et candidate à la mairie de l’arrondissement pour Projet Montréal.

Pour Harout Chitilian, le conseiller de Bordeaux-Cartierville et candidat à la mairie de l’arrondissement pour Équipe Denis Coderre, ce renouvellement de population s’explique par l’offre de logements abordables, qui permet à de jeunes familles d’emménager dans le district.

Si le renouvellement de population est visible dans tout l’arrondissement, les quatre districts d’Ahuntsic-Cartierville ont aussi leurs propres particularités.

Sault-au-Récollet, un district historique
Le Sault-au-Récollet marque la limite nord-est de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Selon les chiffres de l’édition 2017 de Montréal en statistiques, il s’agit du plus petit district, puisque seulement 23 % de la population y habite, mais c’est aussi le plus connu à l’extérieur de l’arrondissement.

« Il s’agit du deuxième site patrimonial en importance après le Vieux-Montréal par le nombre d’édifices à valeur patrimoniale qu’on y trouve », affirme Lorraine Pagé, conseillère du district.

Madame Pagé souligne, outre sa valeur historique, les aspects culturels du Sault-au-Récollet, dont son centre des loisirs Saints-Martyrs-Canadiens et ses deux jardins communautaires.

En ce qui concerne les projets du district, de nombreux travaux de réfection vont être entrepris, notamment grâce à des subventions de Québec, pour mettre en évidence la valeur patrimoniale du district. Des panneaux historiques seront mis en place pour identifier les édifices d’intérêt.

Ahuntsic, un district accessible
Le district d’Ahuntsic est situé au centre nord de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et 25 % de la population de l’arrondissement y habite.
Ahuntsic est le district qui compte le plus grand pourcentage de diplômés universitaires (40 %) de l’arrondissement (36 %).

« Beaucoup d’universitaires cherchent un endroit très accueillant avec une excellente qualité de vie, beaucoup de verdure, un peu plus d’espace, mais veulent rester à Montréal, explique madame Thuillier. De plus, il y a la proximité du métro qui est très intéressante, ce qui n’est pas forcément le cas pour tout l’arrondissement. » Pour Émilie Thuillier, l’arrondissement accueille également de nombreux étudiants, car il s’agit du dernier quartier avant la rivière qui marque la limite nord de l’île de Montréal.

Pour les prochaines années, Ahuntsic prévoit de nombreux projets en développement, notamment le Programme particulier d’urbanisme (PPU) qui vise à développer le secteur Henri-Bourassa Ouest.

Saint-Sulpice, un district industriel
Saint-Sulpice est le district le plus au sud de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Il s’agit du district le plus populeux de l’arrondissement, puisque 27 % de la population y réside.

« Une des caractéristiques de ce district-là, c’est sa composition économique. On y trouve de grandes rues, de grands commerces et de grands développements économiques. C’est très industrialisé », décrit Pierre Desrochers, le conseiller actuel du district.

Si plusieurs projets vont voir le jour au cours des prochaines années, Pierre Desrochers explique que ceux qui intéressent le plus le district et l’arrondissement sont ceux qui concernent le développement de Louvain Est.

Bordeaux-Cartierville, un district jeune
Bordeaux-Cartierville est le district le plus à l’ouest de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville : 20 % de la population de l’arrondissement y habite.
« Dans Bordeaux-Cartierville, il y a avant tout les espaces verts. Même si pour l’ensemble de l’arrondissement c’est une trame qui revient, Bordeaux-Cartierville a énormément de parcs », explique Harout Chitilian, le conseiller actuel.
Le district est également bien desservi en matière de routes puisqu’il est traversé par trois gros axes : l’autoroute 15, qui passe au-dessus du boulevard Salaberry, la route 117 et l’autoroute 13.

Harout Chitilian explique que, pour le moment, le projet majeur auquel travaillent les élus, c’est le centre communautaire et culturel d’Ahuntsic-Cartierville, qui aura pignon sur rue dans l’édifice que les Sœurs de la Providence ont vendu à la Ville-Centre. JDV

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Plan vélo mollo dans Ahuntsic-Cartierville en 2022

La programmation cyclable 2022 a été dévoilée par la Ville de Montréal…
CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci masques covid-19 Photo Philippe Rachiele (11)

COVID-19 : la fin du masque, mais pas la fin de la pandémie

Les baisses des hospitalisations observées et une propagation moins répandue confirment la…
Coups de feu Gouin-rue de Lille

Coups de feu à l’angle du boulevard Gouin et de la rue de Lille

Hier, la police a été appelée un peu avant 18 h à…

Montréal profitera de la bonification du Fonds de la taxe sur l’essence

En mars dernier, le gouvernement fédéral a annoncé une augmentation de 2,2…