Poubelle à l’entrée du métro Sauvé (Photo: Isabelle Neveu)

La conseillère du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, et la conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, sont unanimes : la malpropreté est bel et bien une problématique à Ahuntsic-Cartierville, mais elle n’est pas présente sur l’ensemble du territoire.

« Ça dépend des secteurs », soutiennent les deux élues, précisant que certains endroits sont propres alors que d’autres sont plutôt négligés.

Des aménagements problématiques

Pour Lorraine Pagé, les problématiques de malpropreté dans l’arrondissement sont liées à des situations bien précises, soit des aménagements déficients ou abandonnés, comme des terrains vacants, des culs-de-sac, des voies ferrées ou des ruelles.

« Par exemple, je reçois régulièrement des appels de citoyens qui se plaignent de la malpropreté le long de la voie ferrée, qui longe la rue Port-Royal », explique Mme Pagé. Elle avise toutefois que l’organisme Tandem produira prochainement un rapport sur les problématiques du secteur, afin d’aider l’arrondissement à mettre en place un plan d’action.

« Parfois, pour contrer de mauvaises habitudes, il faut repenser notre aménagement ou notre réglementation », affirme la conseillère du Sault-au-Récollet. Elle raconte que, pendant plusieurs années, au coin des rues Garnier et Prieur, des gens laissaient systématiquement des déchets. « Pour mettre fin à ce dépôt illégal d’ordures, on a changé la signalisation en permettant le stationnement », mentionne-t-elle.

«Elles débordent, ou pas ?!»

De son côté, Émilie Thuillier, souligne l’insuffisance des poubelles dans certains parcs, dont le parc Ahuntsic. « Il y a des poubelles, mais il faudrait probablement qu’elles soient plus grosses ou qu’elles soient vidées plus fréquemment », déplore-t-elle.

Elle rappelle que les administrations publiques ont « la fâcheuse habitude » de mesurer leurs actions en fonction de ce qui a été réalisé, alors qu’elles devraient mesurer leurs actions en termes de résultats. « D’ailleurs, les gens voient les résultats, pas les mesures. Et dans ce cas-ci, le résultat c’est : est-ce que les poubelles débordent ou pas ? », ajoute-t-elle.

Une responsabilité partagée

Pour Aurélie Charpentier, chargée de projet en gestion des matières résiduelles à Ville en Vert, autant la Ville que le citoyen a son rôle à jouer pour assurer la propreté de nos quartiers. C’est pour cela que l’organisme travaille activement à sensibiliser la population.

Émilie Thuillier et Lorraine Pagé corroborent ces propos, soulignant la part de responsabilité des citoyens. « La Ville a ses obligations pour assurer un environnement sain et propre à ses citoyens, mais elle doit pouvoir compter sur leur collaboration », indique Mme Pagé.

Bilan des actions

Du côté de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, la chargée de communication Émilie Miskdjian rappelle que « les principales activités de propreté sont effectuées entre le 1er avril et le 1er décembre de chaque année ». Cela comprend notamment le grand ménage printanier ainsi que le nettoyage fréquent des rues et des trottoirs.

« Nous avons une moyenne de 26 employés durant 32 semaines qui sont affectés à différentes activités liées au maintien de la propreté sur le territoire. À cela s’ajoute une brigade de propreté qui sillonne les artères commerciales durant la saison chaude », confirme-t-elle.

[Mise à jour 2017-06-19, 15 h : Selon Émilie Miskdjian, cette année, le budget alloué à la propreté dans l’arrondissement s’élève à 1 645 000$.

Elle précise également que c’est un total de 15 constats d’infractions à la réglementation concernant la propreté qui ont été remis dans la dernière année à Ahuntsic-Cartierville. Ces constats, dont les infractions concernent principalement la propreté des terrains privés, totalisent environ 2 250$ en amende.]

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 2 avril 2021

Invitation de l’AQDR-ASTL L’AQDR-ASTL a le plaisir de vous inviter à la…

Le phragmite bien installé dans le Sault

Le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation fait face à l’invasion du phragmite depuis plusieurs…

Une peintre remporte un prix pour ses travaux d’exception à l’église de la Visitation

En mars dernier, Isabelle Leclerc de l’Atelier éponyme remportait le prix Maestria,…

Lettres ouvertes – Semaine du 23 avril 2021

Sauvons notre beau parc du Boisé de St-Sulpice! Parmi les nombreux parcs…