La statue de Marie Gérin-Lajoie se situe à deux pas de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil, dans le parc Basile-Routhier. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Le parc Basile-Routhier témoigne désormais de l’héritage de Marie Gérin-Lajoie, figure majeure de l’action sociale au Québec. Sa statue hommage, réalisée en 2021, a été officiellement inaugurée ce vendredi 20 octobre.

Vendredi 20 octobre, le parc Basile-Routhier a reçu la visite de nombreux visiteurs venus honorer Marie Gérin-Lajoie. À deux pas du pavillon d’accueil du Parcours Gouin se dresse désormais sa statue hommage, issue d’un bloc de calcaire.

Marie Gérin-Lajoie fondait l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil en 1923, faisant ainsi coïncider l’événement avec le 100e anniversaire de la congrégation religieuse. Nathalie Goulet, conseillère de la Ville du district d’Ahuntsic, a profité de l’inauguration pour remercier cette «communauté qui est allée au-devant des laïques pour mieux aider la population».

Les sœurs du Bon-Conseil ont commandité cette statue au sculpteur Claude Des Rosiers, qui a lui-même passé son enfance dans Ahuntsic. Financée par les sœurs et l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, l’œuvre vient d’être complétée par un aménagement paysager et son dernier panneau explicatif.

L’inauguration de la statue de Marie Gérin-Lajoie fut le rendez-vous de nombreux membres de la famille Gérin-Lajoie, mais aussi des religieuses et des citoyens du quartier. François Baril, prêtre de Montréal, était également présent pour bénir l’œuvre.

La bénédiction de la statue a achevé l’inauguration, durant laquelle le public a été invité à énoncer les qualités de Marie Gérin-Lajoie. Sa croyance en l’humain, son audace ou encore sa spontanéité ont par exemple marqué les esprits.

Qui est Marie Gérin-Lajoie?

Marie Gérin-Lajoie naît à Montréal le 9 juin 1890. Elle est la fille de Marie Lacoste Gérin-Lajoie, réformiste sociale et éducatrice, qui signe le Traité de droit usuel en 1902. Cet ouvrage participe alors à renseigner les femmes sur leurs droits.

Inspirée par l’engagement de sa mère, Marie Gérin-Lajoie dédiera la première partie de sa vie à la lutte féministe. À travers écrits et conférences, elle travaille ardemment à ce que les femmes du Québec comprennent leurs droits et les appliquent. Elle est également la première Québécoise à obtenir un diplôme d’une université francophone et catholique, en 1911.

Dès 1917, Marie Gérin-Lajoie travaille à un projet d’institut qui offrirait du soutien aux laïcs dans les quartiers populaires. En 1923, elle fonde alors l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil. D’abord basé au coin de la rue Marquette et du boulevard Saint-Joseph, ce dernier emménage à Ahuntsic dès 1956. L’organisme de bienfaisance et d’entraide se situe désormais au 665, boulevard Gouin Est.

Une dame se recueille en touchant la statue de Marie Gérin-Lajoie avec délicatesse, lors de son inauguration. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Pionnière en action sociale

La communauté rassemble des femmes, religieuses, désireuses d’une plus grande justice sociale au Québec. Ensemble, les sœurs de l’Institut ont notamment monté sur pied des camps de vacances pour les enfants défavorisés. Elles sont aussi venues en aide aux familles immigrantes et ont ouvert des foyers pour les ouvrières, les institutrices ou encore les étudiantes en difficulté.

Marie Gérin-Lajoie a travaillé d’arrache-pied à une meilleure méthode dans le travail social, adaptée aux différents milieux. Elle a par ailleurs participé à l’ouverture de l’École de service social de l’Université de Montréal en 1931, qui vise à offrir des formations aux intervenantes sociales. Ainsi, Marie Gérin-Lajoie participe à la création du métier de travailleur social au Québec.

La famille Gérin-Lajoie est venue en grand nombre pour l’inauguration de la statue de Marie Gérin-Lajoie, vendredi 20 octobre dernier. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Un hommage réussi

La statue de Marie Gérin-Lajoie, issue d’un bloc de calcaire de deux tonnes et sculptée sur place par Claude Des Rosiers, a été achevée en 2021. Complétée cette année par un aménagement paysager, elle rejoint ainsi le parcours culturel du Parcours Gouin, qui témoigne du passé du lieu.

Sœur Gisèle Turcot, mère supérieure de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil, a remercié l’arrondissement «d’avoir accueilli une œuvre qui personnifie un siècle d’initiatives éducatrices et sociales», réalisées à Montréal, à Cuba et même en Haïti. Elle a aussi offert une prière à Marie Gérin-Lajoie, avant la bénédiction de sa statue.

La cérémonie inauguratrice s’est terminée par un chant religieux et la distribution de morceaux de calcaire, signés de la main du sculpteur et offerts au public présent. Les membres de la famille Gérin-Lajoie ont également pu partager leurs souvenirs sur place de cette «religieuse impressionnante, mais avec qui [ils] se sentaient à l’aise».

L’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil est prêt pour son nouveau chapitre. Pour rappel, le Journal des voisins (JDV) vous informait de l’acquisition du bâtiment par la Maison Jean-Lapointe. Ses chambres seront adaptées pour y accueillir une quarantaine de personnes. Il servira désormais à l’hébergement et au traitement des personnes souffrant de dépendances.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

La cordonnerie Kelly cherche un nouveau local à Ahuntsic-Cartierville

La cordonnerie Kelly, située au 140 boulevard Henri-Bourassa Est, se cherche un…

Aménager une ruelle verte à Ahuntsic-Cartierville

Les ruelles vertes ont le vent en poupe chez les citoyens qui…

Voir le reportage sur les Rendez-vous citoyens consacrés au patrimoine bâti

Mercredi dernier, le 1er mai, le JDV ouvrait sa nouvelle saison des…

COMMUNIQUÉ : UNE 1ÈRE JOURNÉE INSTITUTIONNELLE DÉDIÉE À L’ENVIRONNEMENT AU COLLÈGE ANDRÉ-GRASSET POUR FORMER LES ÉCOCITOYENS DE DEMAIN

Montréal, le 26 septembre 2023 – Le Collège André-Grasset a souhaité poursuivre…