En août, plusieurs de vos légumes arrivent à maturité et les couleurs des légumes prêts à cueillir apparaissent pour nous mettre en appétit.

Si l’abondance des récoltes est à nos portes, c’est aussi le moment où la pression des insectes se manifeste sans que nous l’ayons vue trop venir. Si vous voyez déjà des feuilles sèches ou flétries dans vos plants de concombres ou de courgettes, faites immédiatement l’inspection de vos plants pour voir si la présence d’insectes en est la cause.

À la Ferme de Rue, nous avons subi d’importantes pressions qui nous ont fait perdre plusieurs plants. Un de ces insectes est le perceur de la courge… Un nouvel ennemi du potager!

Si le vol du perceur de la courge (Melittia cucurbitae) peut s’apparenter à celui d’un pollinisateur naturel, c’est en fait un papillon particulièrement inhabituel de par sa constitution et il peut aisément passer pour une guêpe. La femelle pond ses œufs à la base des tiges des plantes de courge en y perçant un trou. Voir l’article du Jardinier paresseux : https://jardinierparesseux.com/2021/07/29/le-perceur-de-la-courge-un-nouvel-ennemi-du-potager/

Il y aura encore sans doute des jours très chauds et des périodes plus sèches. Vérifiez votre paillis si vous en avez mis; sinon, il est fortement recommandé de recouvrir votre sol de 2 à 4 cm de paillis (paille, BRF, coupure de gazon). C’est une façon très efficace de limiter l’évaporation. Mieux vaut tard que jamais et vous pourrez conserver cette couverture végétale pour l’automne et la saison prochaine.

Irrigation : Arroser généreusement, mais moins souvent et en début de journée (ça vaut même pour les tomates!)

Fertilisation : À vérifier si vous êtes en pleine terre. Si vos plants sont en santé, ce n’est pas nécessaire. Si vous identifiez des carences (feuilles qui deviennent marbrées jaunes sans trous), il peut y avoir des amendements à apporter au besoin. Prenez des photos et faites quelques recherches. Le MAPAQ a produit un Guide de l’agriculture urbaine qui mérite d’être consulté (p.7) :  https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Agricultureurbaine/Fiche_Agricultureurbaine_Fruitslegumesetfinesherbes.pdf

Si vous faites des cultures exigeantes en pots, cependant, il faut fertiliser si vous ne l’avez pas déjà prévu. Les réserves sont plus faibles en dans la culture en pot et l’application d’engrais est conseillé pour les cultures comme la tomate, les poivrons, les concombres, les aubergines et les cerises de terre. Choisissez des engrais biologiques. À cette étape de la saison, on favorisera un contenu plus élevé en potassium plutôt qu’en azote.

Plantation : vous pouvez semer laitues, haricots, bette à carde et en semaine 2: épinards, roquette, verdures asiatiques.

Venez nous rencontrer chez Rona Major ou au Sanctuaire Saint-Jude!

Profitez bien de vos potagers!

________

S’il y a une question qui vous intéresse, écrivez-nous à : lafermederue@journaldesvoisins.com

D’ici là, suivez la Ferme de Rue Montréal : @fermederuemontreal

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Plectrophane 1

Le Plectrophane des neiges, en visite chez nous l’hiver

(Snow Bunting)(Plectrophanus nivalis) Les Plectrophanes tirent leur nom du grec plektron qui…
fermeture_17022021-065611

Aide gouvernementale: les restaurateurs restent sur leur faim

Retour en arrière. Freiner la transmission du SRAS-Cov-2 est toujours une priorité.…

Le coin des commerçants – Semaine du 19 novembre 2021

Chabanel et Saint-Laurent Sparkling inaugure un studio dans le quartier Ahuntsic Le…

Guêpes : Le compte à rebours est commencé

« On habite chez les insectes, c’est normal d’en rencontrer de temps…