Ce sera une première à Montréal, paraît-il. La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, a annoncé en début de réunion du conseil, le 10 septembre, que les futurs restaurants et épiceries qui voudront faire de la cuisson au feu de bois ou au charbon de bois  devront trouver une alternative, car Ahuntsic-Cartierville adoptera au cours des prochains mois un règlement interdisant ce type de cuisson pour les futurs établissements.

L’arrondissement n’émettra donc plus de permis pour les établissements qui font cuire des aliments au charbon ou feu de bois sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville. Mais auparavant, le processus habituel de consultation (le mardi 2 octobre prochain) suit l’adoption du premier projet de règlement voté par les élus le 10 septembre.

La mairesse Émilie Thuillier a également mentionné en début de réunion du conseil qu’il s’agissait d’une première à Montréal. Et les citoyens présents à la réunion qui avait lieu, exceptionnellement, au parc des Hirondelles, d’applaudir.

Comme le rapporte Mme Thuillier, dans son infolettre expédiée par la suite:

« L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a reçu plusieurs plaintes de citoyens au sujet des odeurs et de la fumée provoquées par certains établissements commerciaux qui ont recours à ces types de cuisson, et ce, qu’il s’agisse d’usage principal, complémentaire ou accessoire. La modification au Règlement d’urbanisme n’aura pas d’impact sur les établissements commerciaux existants, mais s’appliquera à tout nouveau commerce désirant s’établir sur le territoire de l’arrondissement. »

En entrevue avec journaldesvoisins.com, Mme Thuillier mentionnait que la réglementation actuelle pour la cuisson au feu de bois/charbon de bois était sévère, mais difficile d’application, d’où la décision de l’arrondissement d’aller de l’avant avec une interdiction aux futurs établissements qui voudraient utiliser ce type de cuisson.

«Il est plus facile d’interdire maintenant et de changer le règlement par la suite si on parvenait à trouver une méthode de filtration qui donne vraiment des résultats», a précisé Mme Thuillier.»

Restos/commerces actuels gardent leur privilège

Au moins quatre restaurants/épiceries du territoire utilisent ce type de cuisson: Bagels Henri-Bourassa, Porto Poulet, Marché Tropic-Léo et GrillNGo.

Rappelons qu’au moins deux d’entre eux donnent des maux de tête aux riverains qui habitent à proximité, à cause notamment des fortes odeurs de cuisson au charbon et/ou feu de bois, tel que le rapportait journaldesvoisins.com en avril dernier: le Marché Tropic Léo, sur Fleury Ouest, et le GrillNGo, sur La Promenade.

Toutefois, le GrillNGo a décidé de déménager ses pénates dans le quartier Villeray au cours des prochaines semaines, même si l’interdiction ne le concernait pas puisqu’il avait déjà pignon sur La Promenade. Les riverains, qui se plaignaient, non seulement des odeurs, mais également du bruit causé par le va-et-vient du restaurant et des clients fréquentant les lieux, seront sans doute ravis.

Toutefois, il n’est pas dit que les autres arrondissements ne vont pas se joindre au moratoire que mettent en place les élus d’Ahuntsic-Cartierville. Les autres arrondissements émettront peut-être à leur tour une nouvelle brochette de règlements pour ces établissements.

Résidante ayant sonné l’alarme

Une citoyenne d’Ahuntsic-Cartierville, chimiste de son état, Diane Thibodeau, a, à plusieurs reprises au cours des dernières années, sonné l’alarme auprès des élus quant aux émanations qui provenaient de la cheminée au-dessus du commerce Tropic Léo et qui rendaient pénible, notamment, l’été des riverains habitant à proximité.

Si le dossier n’est pas clos, il y a quand même eu quelques avancées. La mairesse Thuillier a notamment indiqué à Mme Thibodeau, qui est revenue parler du sujet à la période des questions au dernier conseil d’arrondissement, que la Ville et l’arrondissement étaient en train de faire le nécessaire pour que les émanations des établissements concernés soient conformes, supportables, et sans danger pour les riverains.

Mme Thibodeau ajoutait, lors de la réunion du conseil, que dans un autre secteur de Montréal, un propriétaire de grillarderie cuisant de grandes quantités de volailles au charbon ou feu de bois avait l’équipement approprié avec des filtres performants pour que les odeurs ne se répandent pas, et qu’il en changeait régulièrement pour s’assurer de leur conformité. À suivre.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : la transmission toujours à la baisse dans Ahuntsic-Cartierville

Malgré une légère remontée du nombre de nouveaux cas de COVID-19, la…

Une rue-école à Saint-Benoît

La cloche sonne, indiquant la fin des cours à l’école primaire Saint-Benoît.…

ÉDITORIAL: Le bien commun avant tout!

Une élection municipale a lieu dans quelques jours. Vous êtes invités aux…

Le JDV primé au gala des médias écrits communautaires !

Même si les journaux communautaires sont généralement les seuls à s’intéresser de…