On peut apercevoir des panneaux photovoltaïques à droite du pavillon d’accueil du Parcours Gouin (Photo : Philippe Rachiele, JDV)
Le pavillon d’accueil du Parcours Gouin lors de la construction à l’automne 2016. (Photo: Philippe Rachiele)

Commencée en mai dernier, la construction du pavillon d’accueil du parcours Gouin, situé à proximité du pont Viau, se poursuit. Sur le chantier, l’utilisation d’une génératrice pendant plusieurs mois a soulevé des questionnements de la part d’un résidant d’Ahuntsic.

« Il y a un réseau électrique dans tout le quartier, pourquoi on ne s’y branche pas? », s’est questionné le citoyen Pierre Lachapelle. Celui-ci a remarqué la présence d’une génératrice en fonction sur le chantier depuis le mois de novembre. Bien que celle-ci ait récemment été retirée, M. Lachapelle s’est interrogé sur son utilisation. Il a rappelé qu’une génératrice fonctionne avec du carburant et que son utilisation est censée être ponctuelle.

Du côté de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, la chargée de communication Émilie Miskdjian a expliqué à journaldesvoisins.com que « la génératrice était en fonction pour alimenter en électricité les outils électriques des travailleurs, ainsi que pour l’éclairage et le chauffage de la bâtisse, et ce, tant à l’automne qu’au début janvier. »

Elle a précisé que la génératrice a continué de fonctionner pendant les fêtes, même en l’absence des travailleurs, pour chauffer le bâtiment.

De longs délais

Selon la chargée de communication de l’arrondissement, depuis la deuxième semaine de janvier, la génératrice n’est plus requise sur le chantier, puisqu’Hydro-Québec est venue faire les raccordements nécessaires afin que le chantier soit branché au réseau électrique. « Des travaux de réaménagement aux accès dans le parc ainsi que la coordination avec Hydro-Québec expliquent les délais », a-t-elle ajouté.

En général, un délai de 99 jours ouvrables est nécessaire à Hydro-Québec pour traiter une demande de raccordement et réaliser les travaux nécessaires.

« À l’intérieur de ces 99 jours, 24 jours sont prévus pour les travaux électriques, comme le mesurage et le raccordement des câbles », a indiqué Ouali Fodil, conseiller en relation avec le milieu à Hydro-Québec.

Il précise qu’une demande de raccordement se fait en plusieurs étapes, dont certaines relèvent de la responsabilité du demandeur et d’autres de la responsabilité d’Hydro-Québec. « Pour nous, le raccordement, qui a été fait [sur le chantier du pavillon d’accueil] le 13 janvier dernier, n’a pas causé de retard. Les étapes ont été suivies », a-t-il confirmé.

Projet d’envergure

Rappelons que le pavillon d’accueil du parcours Gouin sera le premier édifice à consommation énergétique « net zéro » de Montréal. Il sera muni de panneaux solaires et les besoins énergétiques du bâtiment seront réduits au minimum. L’ouverture du bâtiment, qui accueillera notamment les cyclistes, les Montréalais ainsi que les touristes, est prévue en mai prochain.

Vous avez apprécié cet article ? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information sur des faits avérés, qui soit vraie, vérifiable et d’intérêt public.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
élections urne vote neutre

Élections : les candidats dans l’Acadie

Six candidats se sont annoncés dans la circonscription de l’Acadie. Ce château…

Des vols et des solutions

Il fait encore clair dehors sur une rue passante du district Saint-Sulpice.…
Prostituée négocie avec un client

Prostitution : des clients pourraient éviter la prison

Des clients de prostituées pourraient éviter les poursuites judiciaires et la prison…
La nouvelle boutique Etal Mixte

Un nouveau café-librairie-friperie ouvre ses portes sur la Promenade Fleury

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville accueille une toute nouvelle échoppe, située au 1334, rue Fleury…