Les travaux ont commencés sur Gouin Ouest, notamment à l’angle du boulevard Toupin. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Les travaux de réalisation d’un trottoir et d’une piste cyclable sur Gouin Ouest près du Collège Sainte-Marcelline sont lancés. Ils s’accompagnent toutefois de beaucoup de désagréments, notamment pour les automobilistes. On note une certaine grogne des riverains qui subiront les tracas au moins jusqu’en décembre 2024.

«J’étais carrément sur la rue pour voir ce qui se passe», a indiqué Effie Giannou, conseillère de Ville de Bordeaux-Cartierville, lors de la soirée d’information tenue virtuellement le 30 mai pour faire le point sur le chantier.

L’élue a été interpellée par de nombreux résidents du coin surpris par l’installation du chantier intervenue la veille.

Ce qui semble le plus déranger les habitants des environs ce sont les longs détours proposés, les seuls possibles dans une configuration aussi complexe.

Une voie de circulation à sens unique vers l’ouest est maintenue entre le boulevard Toupin et l’avenue Martin. Il n y a que les passages des bus de la Société de transport de Montréal (STM) qui sont garantis dans les deux sens sur cette partie du boulevard Gouin Ouest.

«Je demeure sur [l’avenue] Adhémar-Mailhiot (…) après le Collège Sainte-Marcelline. On ne nous laisse pas passer et on nous oblige à faire un détour de plus de trois kilomètres par Henri-Bourassa et Toupin puis avenue Jean-Bourdon et Paul-Morand avant de rejoindre notre rue. Pourquoi nous bloquer le passage?» s’est indigné un résident lors de la soirée.

«On m’a empêché d’aller chez moi à 200 m seulement du [Collège SainteMarcelline]», s’est emporté un autre.

Les détours par le boulevard Henri-Bourassa, qui est également en chantier, sont dénoncés.

«En raison de la présence du parc [nature du Bois-de-Saraguay] et de la voie ferrée, on n’a pas d’autres options que ces passages-là», a regretté Pierre-Luc Lamontagne, ingénieur, Coordination opérationnelle de la circulation à la Ville.

La circulation est à sens unique vers l’Ouest dans le cadre des travaux sur le boulevard Gouin Ouest. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Mitigation

Ce qui a été instamment demandé ce sont des laissez-passer. Il faudrait autoriser la circulation locale aux riverains et le déplacement au milieu du dédale du chantier.

Il est vrai que les explications des représentants de la Ville n’ont pas tranché sur ce point.

«On est dans les premiers [jours du chantier]; on était restrictif pour l’alternance [passage des autos cyclique d’est en ouest] au niveau du parc [Bois-de-Saraguay] et de l’école. Si vous voulez passer dans les alternances en période achalandée, ce sera plus difficile en direction est. Par contre, quand c’est assez tranquille, on permet à la circulation locale de traverser», a précisé M. Lamontagne.

 

Mesures pour la circulation et le stationnement

● Circulation en alternance, entre les avenues Joseph-Saucier et Le Mesurier;

● Fermeture complète du boulevard Gouin, avec une circulation locale seulement, entre le boulevard Pitfield et l’avenue Wood, les fins de semaine seulement, de juin à août;

● Fermeture complète du chemin du Roy;

● Détours prévus pour faciliter la fluidité et la sécurité des déplacements du secteur;

● Les entrées de stationnement sont maintenues;

● Collège Sainte-Marcelline et Résidence L’Amitié: un accès sur deux sera maintenu en tout temps; un débarcadère sera aménagé dans les avenues Joseph-Saucier et Le Mesurier pour permettre aux parents de déposer et récupérer leurs enfants avec la présence de signaleurs dédiés. Un corridor piéton sécurisé sera aménagé.

Pour faciliter la vie aux automobilistes, Emilie Thuillier, mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, a assuré que les itinéraires affichés sur les applications comme Waze ou Google Maps prennent en compte les entraves de ce chantier.

Les habitants du coin font part de leurs inquiétudes puisque les travaux dureront au moins jusqu’en décembre 2024. Il faudra, par ailleurs, passer un hiver avec la chaussée en chantier.

Ils craignent aussi que les rues résidentielles deviennent des voies de transit où certains conducteurs ne respectent pas les limitations de vitesse et les panneaux d’arrêt.

Proposition de réaménagement du boulevard Gouin Ouest dans le boisé de Saraguay. (Source : Ville de Montréal)

Une nécessité

Ces travaux sont attendus depuis des décennies, notamment le trottoir. Sur cette portion du boulevard Gouin Ouest près du Bois-de-Saraguay dans l’ouest de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, les piétons doivent côtoyer les véhicules, nombreux aux heures de pointe.

Le trottoir et la piste cyclable seront réalisés sur le côté nord de la chaussée entre l’avenue Martin et le boulevard Toupin.

La Ville a accordé en avril un contrat de 66,6 millions $ à l’entreprise Loiselle pour mener à bien ce chantier. L’intervention comprend aussi l’enfouissement des fils électriques et de télécommunication afin de récupérer l’espace nécessaire pour faire cohabiter trottoir, piste cyclable et rue sur une largeur restreinte. Les entrées en plomb seront également changées et le mur patrimonial qui borde la vieille demeure bourgeoise Mary-DorothyMolson sera restauré.

Mais plus que toutes ces interventions, ce sont les élèves de l’école secondaire Sainte-Marcelline qui pourront enfin se déplacer sans risque dans la rue alors que les quais pour les bus seront aménagés convenablement. Actuellement, les usagers des transports en commun doivent carrément attendre leur bus dans la boue. En hiver, la bordure de rue est tout simplement impraticable.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Ligne verte Millen. Jacques Lebleu et Angélique

Ligne verte Millen, le pari du budget participatif

La Ligne verte Millen serait une sorte de parc linéaire sur la…

Logements sociaux d’Héberjeune à Ahuntsic: les réponses à toutes vos questions

La construction prochaine d’un bâtiment de logements sociaux destinés à de jeunes…
Henri-Bourassa

Dossier Henri-Bourassa – Mobilité, changer la perception du déplacement en ville

Pour Pauline Wolff, urbaniste et chargée de cours à l’Université de Montréal,…

Dossier Henri-Bourassa – Au cœur d’un réaménagement qui change presque tout

Le boulevard Henri-Bourassa changera graduellement avec le réaménagement en cours. Il deviendra…