Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

50 ans

Une oeuvre d’art pour célébrer le Collège Ahuntsic

Collège Ahuntisc (Photo : Journal des voisins)

Collège Ahuntsic (Photo :  Archives JDV)

Le Collège Ahuntsic fête cette année ses 50 ans d’existence. Pour l’occasion, un concours a été lancé afin de créer une œuvre à partir des lettres en aluminium naguère situées à l’entrée du Collège.

« L’idée est de reprendre des lettres qui existent depuis la fondation du Collège et d’en faire une œuvre d’art », explique Véronique Rodriguez, professeure d’histoire de l’art et responsable du projet.

C’est durant la belle saison que les artistes pourront laisser libre cours à leur imagination lors de la phase prépartoire du projet d’une durée de trois mois. Parmi tous les candidats, trois seront par la suite sélectionnés. Chacun se verra allouer une somme de 3500 $ pour préparer une proposition en vue du choix final.

L’artiste choisi recevra 35 000$ pour immortaliser la mémoire du collège à travers une œuvre d’art grand public qui sera installée sur le terrain extérieur du Collège, le long de la rue Saint-Hubert.

« Comme le collège a été créé en 1967, l’œuvre sera inaugurée en 2017. Bien que nous n’ayons pas de date précise, nous souhaiterions que ce soit terminé avant l’hiver. Il y aura d’ailleurs une cérémonie organisée pour souligner l’événement », affirme Louis Brosseau, conseiller en communication au collège d’Ahuntsic.

L’an passé, le cégep d’Ahuntsic avait décidé de brasser une bière en l’honneur de ses 50 ans. Cette fois-ci, c’est plutôt l’art qui sera mis de l’avant.

Donner ses lettres de noblesse

Le lancement du concours d’art coïncide aussi avec l’annonce de la nouvelle signature du collège.

« Les lettres ont été décrochées cette année lorsque nous avons changé la signature graphique du collège. On souhaitait faire quelque chose de créatif avec ces lettres qui sont chargées d’histoire », souligne Véronique Rodriguez, professeure d’histoire de l’art au Collège et membre de l’équipe responsable du projet.

Pour le concours, les organisateurs se sont appuyés sur les modalités du Bureau d’art public de la Ville de Montréal, lequel exige des artistes professionnels ayant la citoyenneté canadienne ou le statut d’immigrant et résidant au Québec depuis plus d’un an.

Pour l’instant, les critères d’évaluation des candidats ne sont pas encore disponibles. « Globalement, ce que nous recherchons, ce sont des artistes qui sont intéressés par des projets d’installation et par des œuvres sculpturales », explique Mme Rodriguez.

Juger les œuvres

Les procédures d’inscription se terminant le 24 mai, les organisateurs analyseront très prochainement les nombreux dossiers. C’est un jury de sélection choisie pour l’occasion qui procédera à la nomination des trois candidats finalistes. Ces derniers devront alors ébaucher un projet d’œuvre d’art qui saura retenir l’attention des juges. Du trio, un artiste sera finalement sélectionné pour donner vie à son œuvre et y inscrire une page d’histoire.

Pour soumettre leur dossier, les candidats peuvent le faire à l’adresse suivante.

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone


bannière opinion