Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Changement chez les élus d'Ahuntsic-Cartierville

Hadrien Parizeau passe au comité exécutif de la Ville

Publié le 19/02/2018
par Alain Martineau

De gauche à droite: Rosannie Filato, Valérie Plante et Hadrien Parizeau (Photo: courtoisie Projet Montréal)

Hadrien Parizeau, conseiller de ville du district de Saint-Sulpice (Ahuntsic–Sud) dans l’arrondissement siégera aussi au comité exécutif de la Ville de Montréal en tant que conseiller associé pour les questions de jeunesse, des sports et des loisirs.

Celui qui a fait le saut en politique municipale après avoir été approché par l’ex-maire Denis Coderre l’été dernier, a indiqué qu’il demeure toutefois dans sa formation maintenant appelée Ensemble Montréal.

« Je reste un membre de mon parti, mais pas un membre critique de l’Opposition officielle. Je n’affaiblis pas l’opposition mais renforce le comité exécutif. C’est ça faire la politique autrement», a-t-il déclaré lundi matin, après avoir été accueilli par la mairesse de la ville Valérie Plante et d’autres membres du comité exécutif de la ville.

Jusqu’à lundi matin,  M. Parizeau était critique dans le créneau de  la mobilité. La formation de l’Opposition officielle qui a aussi vu un de ses élus joindre le comité exécutif de la ville (Jean-François Parenteau, maintenant indépendant)  devra se choisir un nouveau critique.

« Je remercie la mairesse de m’offrir la chance de participer au renouveau de Montréal, a poursuivi l’élu d’Ahuntsic, le plus jeune conseiller municipal. J’y vois un gage de confiance qui témoigne d’une volonté de faire de la politique autrement. J’ai très hâte de participer à mettre en place les meilleures politiques », a-t-il ajouté.

Il travaillera à côté de Rosannie Filato, élue dans l’arrondissement voisin du sud, Villeray –Saint-Michel-Parc-Extension.

Noël 2018 sur Fleury Ouest

Publicité

Parizeau s’est dit convaincu qu’il formera avec Mme Filato «un duo de choc»:

« Nous serons en mesure de faire avancer des dossiers importants pour Montréal », a-t-il promis.

Récemment, Hadrien Parizeau n’avait eu que des louanges envers les élus au pouvoir dans Ahuntsic-Cartierville, entre autres en ce qui concerne l’élaboration du plan stratégique de l’arrondissement pour quatre ans. Il avait notamment applaudi la venue prochaine du système de véhicules en libre-service, appelé VLS dans le nord de la métropole.

Il y a vu un exercice «positif»’ de contribution à la vie politique, au-delà des lignes de partis.

 (Suite, mise à jour 2018-02-21 14 h 36)

Un plus pour A-C 

Joint par journaldesvoisins.com, M. Parizeau a salué le fait que l’administration Plante ait pensé à lui pour un poste associé (l’équivalent d’un ministre délégué au gouvernement).

« Ç’a m’a touché…J’avais déjà une expérience dans les organisations de sports et loisirs, comme athlète aussi, et dans le mouvement étudiant (Cégep Ahuntsic). Ma présence au comité exécutif permettra aux gens de mon district, St-Sulpice, et de la population d’Ahuntsic-Cartierville d’avoir une voix supplémentaire, où je vais défendre mes dossiers haut et fort », a-t-il promis.

Il a par ailleurs déclaré qu’il ne sera jamais «en contradiction» avec ses idées même s’il continue d’être membre d’Ensemble Montréal, nouveau nom d’Équipe Coderre. Hadrien Parizeau entend «faire les deux» durant son mandat.

«  Je ne compte pas causer une élection partielle », a par ailleurs indiqué M. Parizeau, interrogé sur le fait que des gens pourraient l’inviter à retourner devant l’électorat pour valider un éventuel changement d’allégeance. Il devrait décider de la suite des choses en 2021, l’année de la prochaine élection municipale.

Au sujet de l’intervention «musclée» du conseiller du district Snowdon, Marvin Rotrand, lundi, suggérant que M. Parizeau suive des cours d’anglais après avoir cessé de répondre à des questions de reporters anglophones, le conseiller municipal d’Ahuntsic sud a remis les pendules à l’heure.

«  M. Rotrand ignorait que j’avais répondu à quelques questions en anglais avant que je mette un terme à la période de questions (étant plus à l’aise dans sa langue maternelle). Mais c’était un peu particulier comme intervention »  a admis le politicien âgé de 27 ans.

The Gazette indiquait, dans son édition de mardi, que M. Parizeau parlait un anglais tout à fait convenable.

Hadrien Parizeau, péquiste notoire, petit-fils de l’ex-premier ministre Jacques Parizeau, avait déjà été fort actif au sein du Parti québécois de Crémazie.

En relève au président sortant du comité exécutif de Montréal, Pierre Desrochers (qui avait annoncé son abandon de la vie politique) dans Saint-Sulpice, M. Parizeau l’avait emporté facilement à l’élection du 5 novembre dernier contre son adversaire de Projet Montréal.

Réactions nombreuses

Ce changement fait en sorte que Effie Giannou, l’autre élue de l’Opposition officielle dans Ahuntsic-Cartierville, sera maintenant seule pour répondre au parti au pouvoir dans l’arrondissement.

Au moment d’aller en ligne, la conseillère de Bordeaux-Cartierville n’avait pas retourné nos appels.

Du côté de Projet Montréal, on a souhaité la bienvenue à M. Parizeau.

 «  Nous allons faire du beau travail ensemble, au-delà des lignes de partis, et au bénéfice de tous les Montréalais  », a indiqué Nathalie Goulet, qui est conseillère d’Ahuntsic et responsable du dossier de la  sécurité publique au comité exécutif.

Jérôme Normand, conseiller du Sault-au-Récollet, a renchéri en reprenant le commentaire de sa collègue Nathalie Goulet.

La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, a indiqué que c’est l’entourage de la mairesse Valérie Plante qui a convaincu M. Parizeau, voulant élargir la présence de membres de l’opposition au comité exécutif.

« Mme Plante a été claire, soit d’avoir des gens de tous les horizons. Et cette formule n’est pas si nouvelle, elle existe depuis 2013 à Montréal », de rappeler Mme Thuillier qui voit d’un œil positif cette nomination.

Par ailleurs, la mairesse de l’arrondissement s’est vue confier une autre tâche.

En l’absence d’un élu (Sterling Downey, conseiller de ville de Projet Montréal dans Verdun) qui amorce son congé parental, la Ville-centre a confirmé que Mme Thuillier devenait la première vice-présidente de l’assemblée à l’hôtel de la ville; elle pourra ainsi remplacer la présidente Cathy Wong (elle aussi du parti Ensemble Montréal), au besoin.