Haroun Bouazzi lors de son discours de victoire à l’investiture de Québec solidaire dans la circonscription de Maurice-Richard. (Photo: François Robert-Durand, JDV).

Ce sera Haroun Bouazzi qui portera les couleurs de Québec solidaire dans la circonscription de Maurice-Richard à l’occasion des prochaines élections provinciales. C’est la seconde fois qu’il sollicite l’appui des militants. Il a été choisi lors de la soirée d’investiture tenue le 20 avril à l’école Marie-Anne, à Ahuntsic. Il y a eu 587 votants, au total. Pour le moment, on ignore la répartition des votes pour chacun des trois candidats.

Haroun Bouazzi affrontait Raphaël Rebelo, qui espérait porter les couleurs de QS pour la seconde fois ainsi que Rosa Pires, qui se présentait pour la première fois. M. Bouazzi se présentait avec l’appui de Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, les co-porte-parole nationaux de Québec solidaire.

M. Bouazzi qui gagne avec un résultat très serré a reconnu une campagne d’investiture difficile et riche en débat et n’a pas manqué de féliciter ses adversaires pour leur engagement pour faire avancer le projet solidaire.

«Parce ce que nous croyons que Québec solidaire peut faire la différence dans la vie des gens », a-t-il déclaré.

C’est la deuxième campagne d’investiture pour lui.

« Je n’aurais pas pu gagner celle-ci si je n’avais pas perdu la précédente, a-t-il confié en entrevue au Journaldesvoisins.com. La politique c’est aussi de la persévérance et de la déception. »

S’il a remercié les électeurs qui ont voté, il s’est également adressé à ceux qu’il a battus.

« J’ai entendu et je partage pleinement le désir de rassemblement que plusieurs d’entre vous ont exprimé », a-t-il dit.

Il a annoncé que des rencontres seront organisées prochainement à ce propos.

« Je fais appel particulièrement et chaleureusement à ceux et celles qui n’ont pas voté pour moi. Échangeons et cheminons ensemble. »

Raphaël Rebelo, qui a été le candidat de QS aux dernières élections, avait quitté la salle dès qu’il a connu les résultats, accompagné par de nombreux militants supporters. Il aurait été battu de cinq voix sur près de 600 votants. Il avait demandé un recomptage.

« Je sais que ce soir, il y a des gens qui sont déçus, qui ont de la peine ou qui sont en colère parce que vous avez investi vos corps, vos cœurs et vos âmes, parce que vous souhaitiez que la personne que vous supportiez soit celle qui porte les couleurs de Québec solidaire. Je comprends cela. Mais c’est cela la démocratie. Il n’y a qu’une personne qui peut s’asseoir sur le siège du député ou de la députée de Maurice-Richard », a souligné la co-porte-parole nationale du parti, Manon Massé.

L’appui qu’elle avait, avec Gabriel Nadeau-Dubois, apporté à M. Bouazzi durant la campagne d’investiture serait dicté par la nécessité d’offrir un meilleur ancrage économique à QS.

M. Bouazzi, qui est vice-président à la Banque de développement du Canada, arrive dans les rangs solidaires au moment où se construit l’équipe du parti qui parlera d’argent, d’investissements ou de taxes.

« Québec solidaire est en train de dire au monde que l’économie ce n’est pas au service de l’argent. Il faut la mettre au service des gens. C’est cela que vous venez apporter à notre crédibilité collective », a affirmé Mme Massé s’adressant à M. Bouazzi.

La circonscription pourrait être favorable à Québec Solidaire. Lors des élections de 2018, Raphaël Rebelo, alors candidat, s’était classé deuxième à 531 voix de Marie Montpetit, députée libérale qui avait remporté les suffrages.

La circonscription de Crémazie, qui est devenue Maurice-Richard, est historiquement passée du Parti libéral du Québec (PLQ) au Parti québécois (PQ) et inversement. Toutefois, ces dernières années, Québec Solidaire était en progression s’emparant de 11,17% des voix en 2012, 13,71% en 2014 et 27,86% en 2018.

Cette progression s’expliquerait pour M. Bouazzi par les angoisses vécues par la population qu’il a notées durant sa campagne de porte-à-porte.

« Il y avait des gens inquiets pour leur avenir, des personnes âgées anxieuses des hausses du coût de la vie, des locataires qui se font évincer. Il y avait beaucoup de gens qui voulaient voir Québec solidaire gagner aux prochaines élections », a-t-il soutenu. 

De son côté, la co-porte-parole du parti a déclaré:

« Le projet que porte Québec solidaire c’est ce dont les gens aiment entendre parler et il faut prendre le temps d’en parler. C’est cela [la progression] les trois élections. C’était le temps nécessaire pour le faire dans des communautés, qui ma foi, votaient la même couleur depuis toujours. J’exagère ou presque.»

L’immigration qui serait considérée comme acquise au Parti libéral du Québec ne le serait plus selon l’analyse de M. Bouazzi.

« Il y a 30 % des gens qui se disent membres de minorités visibles à Maurice-Richard. J’ai senti une réelle hésitation chez eux et ils considèrent que Québec solidaire est une solution. »

Actuellement, les sondages mettent Québec solidaire en ballottage avec la Coalition avenir Québec qui n’a pas encore présenté de candidat.

Marie Montpetit, la députée sortante, demeure quant à elle silencieuse sur son avenir politique. Elle avait été exclue du caucus libéral en novembre passé sur fond d’allégations d’abus de pouvoir envers son personnel. Elle est demeurée élue en tant qu’indépendante.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
logo_ensemblemtl-0197c9ab

COMMUNIQUÉ : Ensemble Montréal encourage les talents locaux en culture  dans Ahuntsic-Cartierville

L’équipe locale d’Ensemble Montréal pour Ahuntsic-Cartierville a fait connaître son intention d’améliorer…
Les élus municipaux au conseil d'arrondissement du 9 mai 2022

Dix choses à savoir du conseil du 9 mai

Voici l’essentiel de ce qui s’est dit au conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville du…

Mélanie Joly nommée ministre des Affaires étrangères

  Réélue lors des élections du 20 septembre, Mélanie Joly a été…
Budget

Un budget de 60,3 millions $ et 7,1 millions $ d’investissements en 2022

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville prévoit dépenser un peu plus de 60 millions de dollars…