Le 50-150, rue de Louvain Ouest dans le secteur Chabanel. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Le terrain du 50-150, rue de Louvain Ouest dans le secteur Chabanel pourrait accueillir des projets diversifiés. L’arrondissement déposera bientôt une demande de changement de plan d’urbanisme pour permettre aux promoteurs de présenter des idées de développement.

Couvrant près de 59 000 m² – l’équivalent de la surface du Stade olympique de Montréal –, ce terrain sera désigné « Secteur d’activités diversifiées ». L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville permettra la construction d’immeubles de deux à huit étages hors-sol avec un taux d’implantation moyen ou élevé.

Situé dans le secteur Chabanel à l’intersection de la rue de Louvain Ouest et de l’avenue de l’Esplanade, le site a été récupéré par la Ville après la démolition d’une ancienne usine de munition datant de la Deuxième Guerre mondiale.

Le 50-150, rue de Louvain Ouest dans le secteur Chabanel. (Image : Google Earth)

Cette annonce intervient alors que les yeux sont braqués sur le terrain depuis quelques années. Il est d’abord voué à accueillir une cour de voirie municipale avec des bureaux et des services. Ce projet est caressé depuis plus de dix ans par la Ville, qui voulait fermer ses autres cours de voirie. Elle en gardera finalement deux sur trois. Donc la nouvelle, celle à venir sur ce terrain de Chabanel, devrait être moins étendue que ce qui était prévu.

Le site est toutefois assez grand pour permettre d’autres types de développement.

« Il y a beaucoup plus de place sur ce terrain-là et on souhaite recevoir des propositions pour des projets innovants avec justement plusieurs types d’usages, qui enverrons le signal que nous souhaitons changer le zonage », a confié au Journaldesvoisins.com (JDV) Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Dynamisme

Le 50-150, rue de Louvain Ouest est situé dans le secteur Chabanel dont la revitalisation est animée par la Société de développement commercial (SDC) District Central, qui regroupe 1800 entreprises et commerces. L’organisme publiait en juillet 2022 une longue contribution au blogue immobilier de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU). Ce texte condense les idées ressorties des nombreuses consultations auprès d’intervenants économiques et d’un peu plus d’une vingtaine d’architectes, de designers et d’urbanistes sur les possibilités qu’offre le lieu.

Intitulée « Terrain vacant Louvain Ouest : Bâtir l’avenir », la publication fait la synthèse de cinq ans de discussions et d’échanges sur le potentiel qu’un tel espace représente à Montréal. De toute évidence, l’administration municipale ne pourra pas jouer seule sur ce terrain, sans user de jeux de mots faciles.

Culture urbaine : l’un des résultats exprimés lors d’une consultation sur le terrain vacant du 50-150, rue de Louvain Ouest, réalisée par la SDC District Central à l’été 2021. L’art et les espaces verts à l’honneur. (Photo : courtoisie SDC District Central)

Il faut rappeler qu’en 2018, la SDC écrivait dans son rapport d’activités de l’année, un document public, qu’elle n’endossait pas le projet de voirie.

« Il est du devoir de la SDC de s’assurer qu’un projet structurant exemplaire soit développé sur ce site et contribue par le fait même à la revitalisation du quartier », pouvait-on lire.

Aujourd’hui, même si l’aménagement d’une cour de voirie n’est pas totalement rejeté, il est proposé aussi de favoriser une utilisation audacieuse du site à l’image de ce qui s’est fait dans de nombreuses villes aux États-Unis et au Canada quand elles ont hérité de friches industrielles.

Potentiels

Les idées ne manquent pas non plus chez ceux qui voudraient agir comme partenaires et d’autres comme développeurs.

Récemment, Ahuncycle, regroupement de militants du vélo et de la mobilité active à Ahuntsic-Cartierville, avait adressé un courrier aux élus et à la SDC District Central pour proposer un projet de Cité de la mobilité.

Son but serait de créer un miniroyaume de la bicyclette avec des offres de livraison, de vente, de réparation et de formation au cœur de Chabanel.

En 2021, les fermes Lufa – qui produisent des fruits et légumes dans des serres sur toit notamment à Ahuntsic  – avaient lancé une opération de lobbying pour convaincre l’arrondissement et la Ville de leur vendre une parcelle pour un projet de centre de données « vert » et d’agriculture urbaine.

« Nous ne pouvons pas procéder par le biais de la vente de terrains à ceux qui nous le demandent. C’est pour ça qu’on veut faire un appel à projets et ainsi toutes les personnes qui sont intéressées par ce terrain-là pourront se mettre ensemble et proposer leurs idées », précise Mme Thuillier.

Avant de déposer la demande de changement de règlement d’urbanisme à la Ville-centre, l’arrondissement organisera le 12 janvier une consultation publique à ce sujet.

Faire un don au JDV

Tout don fait au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

Faire un don au Journaldesvoisins.com, c'est investir dans un journalisme de qualité et de proximité. Votre média contribue ainsi à nourrir le sentiment d'appartenance à la communauté d'Ahuntsic-Cartierville! Merci de nous lire et de nous soutenir!


$
Montant total
 
Nom et adresse
Informations sur le don
 
  

Vous avez apprécié cet article ? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information sur des faits avérés, qui soit vraie, vérifiable et d’intérêt public.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jean Poitras
1 Mois

Lors de la démolition de l’ancienne usine de munitions, la Ville de Montréal avait assuré que “certains éléments” (non précisés) avaient été conservés pour une commémoration de l’usine et des femmes qui y travaillèrent.

Or dans l’esquisse qui est présentée, je ne discerne aucune mention de cette commémoration.

Est-ce qu’encore une fois, on oblitère le passé pour la sacro-sainte “modernité”, en oubliant que ce qui est tendance actuellement deviendra désuet dans quelques décennies?

La devise du Québec est (ou était) “Je me souviens”; vraiment?

Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’hiver fait la vie dure aux jeux pour enfants dans les parcs

L’hiver n’est pas tendre envers les parcs pour enfants et l’arrondissement se…

Des résidants réclament un parc canin dans Saint-Sulpice

Une pétition sur le sujet a déjà récolté plus de 300 signatures…
Service de bus interrompu marathon

Marathon de Montréal, perturbations en vue pour les déplacements

La grande fête du sport que constitue le marathon de Montréal s’accompagnera…

Sécurisation des rues : une voie sans fin?

Rendre les rues d’Ahuntsic-Cartierville plus sûres semble être un chantier interminable. Il…