Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Vote à l'avance dans Ahuntsic-Cartierville les 27, 30, 31 octobre, et 1er novembre

(MISE À JOUR) Seulement dans l’Ouest de l’arrondissement

Publié le 20/10/2017
par Alain Martineau

Outre le vote par anticipation le 29 octobre, quatre autres jours de vote sont également prévus à l’avance. Le hic? Alors que le 29 octobre, jour officiel du vote par anticipation, des bureaux sont prévus dans les quatre districts de l’arrondissement, pour les quatre autres jours de vote, les électeurs de tout l’arrondissement devront se rendre par leurs propres moyens dans l’Ouest de l’arrondissement à l’un des deux bureaux du président d’élections, à moins que les partis ne leur offrent le transport. Un citoyen de l’arrondissement, très au fait de la chose politique, considère qu’il s’agit là d’un déni de démocratie. Explications.

La Commission de révision de la liste électorale terminait le jeudi 19 octobre l’incontournable travail de vérification des noms sur les listes électorales, afin de permettre à l’électeur qui y a droit, d’aller exercer son  «devoir de tout citoyen», comme le veut l’adage, en votant.

« Les électeurs recevront à la maison dans la semaine du 23 octobre (la semaine prochaine) une carte de rappel contenant les informations nécessaires pour voter le jour de l’élection », a indiqué le président d’élection de Montréal, Maître Yves Saindon

Près de 300 candidats brigueront les suffrages pour l’un ou l’autre des 103 postes en élection le 5 novembre à Montréal. A titre de comparaison, en novembre 2013, on en avait compté pas moins de 485 candidats.

Vote par anticipation, le 29

Des journées sont prévues afin de voter à l’avance.

La journée officielle du vote dit par anticipation aura lieu le dimanche 29 octobre.

Des lieux de vote ont été réservés à cette fin pour les gens habitant dans chacun des districts de l’arrondissement, soit Sault-au-Récollet, Saint-Sulpice,  Ahuntsic et Bordeaux-Cartierville.

Les endroits exacts seront indiqués sur la  carte de rappel qui sera livrée par la poste. On pourra exercer son droit de vote entre midi et 20 heures.

Et 4 jours de votes à l’avance, mais…

Outre le jour «J», et le jour du vote «officiel» par anticipation, le 29 octobre, les électeurs qui ne seront pas disponibles le 5 novembre ou le 29 octobre, pourront voter les 27, 30 et 31 octobre (entre 10h et 20h) ainsi que le 1er novembre (entre 10h et 14h), en se rendant par leurs propres moyens aux bureaux du président d’élections, dont les deux locaux se trouvent dans Bordeaux-Cartierville, dans l’Ouest du territoire.

« Ces quatre journées supplémentaires, affirment les responsables des élections, sont offertes pour exercer son droit de vote au bureau du président d’élection ».

Ainsi, les électeurs des districts électoraux du Sault-au-Récollet et de Saint-Sulpice devront se se rendre au 9510, boulevard de l’Acadie.

Ceux et celles des districts électoraux d’Ahuntsic et de Bordeaux-Cartier ville, devront se rendre encore plus à l’Ouest, soit au 5995, boulevard Gouin Ouest.

«C’est un déni de démocratie!»

Un résidant de l’arrondissement, Jean Archambault, observateur et militant de longue date de la scène politique, s’étonne de ces décisions, compte tenu qu’il avait porté plainte à l’élection précédente pour la même raison, soit l’éloignement pour bon nombre d’électeurs de l’Est de l’arrondissement lors des journées prévues à l’extérieur du vote par anticipation du 29 et le jour-j.

« En 2013, c’était la même situation et j’avais fait une plainte, a indiqué l’homme qui suit de près la politique. (…) Cette situation injuste de location de bureaux devait être corrigée en 2017, ce qui n’est pas le cas. Les deux bureaux sont dans le district de Bordeaux-Cartierville et il n’y a pas de bureau pour les trois autres districts, plus à l’Est » a-t-il noté.

M. Archambault n’en revient pas de cette décision, qui obligera les gens plus à l’Est dans Ahuntsic à se déplacer assez loin.

«On récidive et on continue à ignorer les citoyens d’Ahuntsic, de Sault-Au-Récollet et de Saint-Sulpice. Il est inconcevable que l’un des deux bureaux se situe pas plus à l’est (Fleury Est, Papineau ou Christophe-Colomb). L’arrondissement va à l’Est jusqu’à Saint-Michel. C’est un déni à la démocratie puisqu’on avantage indûment  le vote des citoyens de l’ouest de l’arrondissement. Nous savons que le vote sera serré dans les districts et à la mairie. Actuellement, nous pouvons dire qu’il n’y a pas apparence de justice. Les citoyens des trois districts sont-ils des citoyens de seconde zone ? », a-t-il plaidé.

Les pourcentages parlent…

Selon Jean Archambault, en 2013, les districts dont les électeurs ont le moins voté aux bureaux du directeur des élections sont les districts  d’Ahuntsic et du Sault-au-Récollet.

«Un peu plus de 2,5% (ndlr: 2,65 %) des citoyens du district du Sault-au-Récollet ont dû se rendre sur l’Acadie, a fait part M. Archambault au journaldesvoisins.com. Pour les citoyens du district d’Ahuntsic, le pourcentage est de 1,95%, a-t-il ajouté, qui, eux, ont dû se rendre au 5995, Gouin Ouest.»

Conclusion, selon le citoyen Archambault, plus votre résidence est située loin du bureau du directeur des élections, moins vous votez à ce bureau.

«Les officiels en place actuellement pour l’élection dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville étaient au courant de cette tendance, poursuit M. Archambault, car on la retrouve dans le Bilan des élections de Montréal 2013

Voici les résultats des pourcentages de vote aux bureaux du président d’élections pour les deux autres districts, toujours selon les chiffres colligés par Jean Archambault: St-Sulpice: 3, 61 % et Bordeaux-Cartierville: 3,13 %.

«Il ne faut pas minimiser ce vote puisque selon mes calculs, ça représente environ 1445 votes pour les deux bureaux. Par conséquent, ça peut favoriser l’élection d’un candidat bien organisé qui peut quotidiennement amener des électeurs à ces bureaux pendant les quatre jours.  Je suis tanné que certains nous prennent pour des valises !!!», a-t-il conclu.

Locaux introuvables?

En réaction, le porte-parole du Bureau des élections, Pierre G. Laporte, a indiqué que les responsables ont tout fait pour corriger la situation.

« On a bien essayé, a expliqué M. Laporte, mais on n’a pas pu trouver de locaux plus à l’Est en tenant compte de nos critères. On devait louer un espace assez grand pour une période courte, de deux à trois mois, tout en ayant un endroit pouvant accueillir des gens à mobilité réduite. Et aussi, il faut tenir compte de nos budgets », a-t-il ajouté.

Pourtant de nombreux locaux sont inoccupés sur le territoire, que ce soit sur La Promenade Fleury, dans le quartier Chabanel, et sur Lajeunesse, notamment.

⌈ Mise à jour: 2017 10 26, 10 h 17 ⌋  Invitée à commenter cette «absence de locaux», dit-on, la direction de La Promenade Fleury affirme avoir remarqué qu’en septembre, «les locaux à louer n’avaient soit pas d’accès universel ou soit ils étaient en processus d’être loués à un « vrai » commerçant… C’est donc vrai pour la Promenade», a-t-on indiqué à propos du manque de locaux.

Chose certaine, de l’avis de l’équipe de la Promenade, il ne semble pas que des responsables d’élections aient téléphoné au bureau de l’organisme pour savoir s’il y avait des locaux de libres.

« Des fois, les gens nous appellent et on discute de locaux disponibles sans qu’ils nous dévoilent leur projet », a-t-on indiqué, toutefois.

Plus à l’ouest, à la  Société de Développement Commercial (SDC) District Central, dans le secteur de la monde et du design, nous n’avons pas eu de retour d’appel de la direction, mais l’on sait que des centaines de milliers de pieds carrés y sont disponibles.

  Avec la collaboration de Christiane Dupont