Diapositive extraite de la présentation par Marie Caron, de la DDT, lors de la consultation publique (Photo: jdv P. Rachiele)

Alors que la vente de l’ancien terrain de la STL au promoteur immobilier TGTA Affaires immobilières et Les Constructions Loracon avait, sous le manteau, semblé déplaire à plusieurs résidants d’Ahuntsic-Cartierville, seulement trois citoyens se sont présentés à la consultation publique qui a eu lieu mardi soir à la salle du conseil de l’arrondissement.

Janine Renaud, une résidante habituée des réunions du conseil d’arrondissement, un autre citoyen du boulevard Gouin, et votre humble serviteur étaient du nombre. De son côté, le représentant du promoteur, Martin Galarneau, était accompagné d’un architecte et d’un assistant. C’est Marie Caron, représentant la Direction du développement du territoire de l’arrondissement, qui a fait la présentation du projet, de son nom véritable: Projet Henri B.

À la table des élus, étaient présentes Lorraine Pagé, conseillère de ville du district du Sault-au-Récollet, et mairesse suppléante pour la période, ainsi que la conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, responsable du territoire où la construction est censée être érigée.

Projet

Il s’agit toujours de la construction d’un immeuble principal et de plusieurs maisonnettes, soit 200 logis condominiums, de trois, quatre, et cinq étages. Plusieurs dérogations ont été demandées par le promoteur, dont la hauteur qui dépasse quatre étages et le fait de ne pas avoir de locaux commerciaux ou institutionnels au rez-de-chaussée, notamment. 

Le projet comprend 14 studios, 66 logis d’une chambre, 72 logis de deux chambres, et 48 logis de trois chambres.

Le promoteur prévoit végétaliser l’endroit sur 21% de la surface, contribuant ainsi, selon lui, à lutter contre les ilôts de chaleur. Le transport actif y sera valorisé alors qu’un local au sous-sol permettra de loger une cinquantaine de vélos, en plus des unités de stationnement qui comprendront chacune un support à vélo. 

En outre, ce qui peut rassurer les riverains question stationnement, une unité de stationnement est prévue pour chaque logis. Toutefois, la mairesse suppléante a dit souhaiter que les résidants de l’endroit utiliseront le transport collectif. À ce chapitre, le promoteur espère également que la STM lui permettra d’ouvrir un couloir partant des condominiums jusqu’à la station de métro Henri-Bourassa, non loin. 

La citoyenne Janine Renaud a fait part, notamment, de sa déception du fait que les résidants auraient aimé que le terrain serve de marché public pour le quartier. Mme Thuillier a mentionné que le gouvernement du Québec avait décidé de vendre au plus offrant.

Il y aura un second projet de résolution à la réunion du conseil d’arrondissement du 2 octobre prochain, le tout étant sujet à approbation référendaire si un nombre suffisant de signatures des riverains concernés l’exige.

Voyez les autres diapositives du projet présentées lors de la consultation (Photos: jdv P. Rachiele)

 

Vous avez apprécié cet article ? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information sur des faits avérés, qui soit vraie, vérifiable et d’intérêt public.

S'abonner
me prévenir de
guest
4 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jacques Lebleu
Jacques Lebleu
5 Années

Consultation?

Je suis fortement en désaccord avec l’affirmation selon laquelle l’habitation était la meilleure option à cet endroit. Ce n’était certainement pas la seule. Il y a, parmi d’autres exemples, un besoin urgent de relocaliser les différentes agences sociales et les groupes communautaires d’Ahuntsic qui logent au centre communautaire de la rue Laverdure dans ce dossier qui est malheureusement connexe à celui des cours de voiries où l’arrondissement accumule des retards depuis des années. Ce site aurait été un emplacement de choix avec son accès sans égal aux transports collectifs. Il n’y a eu aucune forme de consultation préalable sur l’utilisation la plus souhaitable pour le bien commun de ce terrain qui était tout récemment de propriété publique par quelque palier de gouvernement que se soit.

Comment parler de consultation? Il semble bien que la recherche d’une augmentation de la masse d’impôts fonciers a eut préséance sur tout autre critère encore une fois.

Pierre E Lachapelle
Pierre E Lachapelle
5 Années
Répondre à  Jacques Lebleu

J’appuie Monsieur Jacques Lebleu quand il affirme qu’il n’y a pas eu de consultation préalable sur l’utilisation la plus souhaitable pour le bien commun de ce terrain. Loin de rejeter les besoins pour les groupes et agences qui logent au centre communautaire de la rue Laverdure, je veux attirer l’attention sur l’abandon un peu rapide des équipements de terminus.
Le terminus Henri-Bourassa Sud, celui où sont regroupés les circuits de bus de la Société de transport de Montréal (STM) semble saturé. Des circuits de bus de la STM, de la STL et de Saint-Louis-de-Terrebonne se trouvent déjà sur rue, parfois même dans un corridor réservé aux bus et taxis.
Si la demande de transport en commun devait croître de 5%, de 10%, de 15% rapidement, où trouverions-nous la place pour héberger plus de lignes de bus et plus de bus à proximité du métro Henri-Bourassa ? Et on peut construire au-dessus d’un terminus de bus, comme le démontre l’édifice qui abrite la gare d’autocar de Montréal, angle Berri et Ontario. Et on peut installer un toit vert pour couronner le tout et éliminer un îlot de chaleur.

Jacques Lebleu
Jacques Lebleu
5 Années
Répondre à  Pierre E Lachapelle

Bonjour M. Lachapelle,

Voila un commentaire fort pertinent qui illustre très bien ce qu’aurait pu être un réel débat sur un usage structurant de ce terrain. Il y avait clairement d’autres options que des condos. La classe politique locale a failli à la tâche de représenter les intérêts de la population dans ce dossier ou même de les prendre en compte à leur pleine mesure.

J’ose espérer qu’avec le départ de M. Gagnier et M. Desrochers du conseil d’arrondissement, le champ de vision de la prochaine administration ne sera pas aussi tristement atrophié.

Mes salutations,

Pierre E Lachapelle
Pierre E Lachapelle
5 Années
Répondre à  Jacques Lebleu

Bonjour. Et c’est une des raisons pour lesquelles je pose ma candidature au poste de conseiller de ville pour le district d’Ahuntsic à l’élection du 5 novembre prochain. Poser les bonnes questions, fouiller les dossiers et apporter de la rigueur dans les discussions.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Pas d’interdiction de souffleurs à feuilles pour le moment

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville n’interdira pas les souffleurs à feuilles à essence, mais y…

RAP Jeunesse: 20 ans d’aide aux laissés-pour-compte

L’organisme Rue-Action-Prévention Jeunesse (RAP Jeunesse) souffle sa vingtième bougie cette année; un…

Avis publics – Semaine du 11 mars 2022

Cette page est une courtoisie du Journaldesvoisins.com pour le bénéfice de ses…

Les Ukrainiens qui arriveront ici seront pris en charge comme réfugiés

Les premiers Ukrainiens fuyant la guerre sont arrivés chez nous. Obtiendront-ils tous…