Réal Migneault présentant quelques variétés recherchées de plantes en vente au stand de la Ferme de rue au Rona Major et Major rue Sauvé (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Ça a été une semaine endiablée pour La Ferme de Rue! Le projet mené par Réal Migneault, maintenant une célébrité locale de l’agriculture urbaine, ne cesse de croître. 

L’équipe de La Ferme de Rue a lancé sa saison en beauté, mardi matin, avec une conférence de presse devant le commerce RONA Major & Major, qui est maintenant un partenaire important du projet.

Et maintenant, des résidants provenant d’un peu partout dans l’arrondissement profitent du temps ensoleillé pour aider la microferme de Réal Migneault. Même Nathalie Goulet, conseillère du district Ahuntsic, est venue faire un tour, samedi après-midi, alors que le JDV y était de passage!

Une grande variété de produits

Rappelons que tout a commencé dans le jardin de M. Migneault, à l’angle des rues Saint-Denis et Prieur. Spécialiste du développement durable, Réal Migneault s’est progressivement mis à planter sur son terrain jusqu’à ce qu’il soit en mesure de devenir autosuffisant. Aujourd’hui, il peut compter sur une aire de 6000 pieds carrés offerte par le Sanctuaire Saint-Jude!

La Ferme de Rue offre maintenant ses produits en vente chez RONA Major & Major. D’ailleurs, le commerce de la rue Sauvé est en train de travailler à devenir le premier quincaillier du Québec à obtenir son permis d’exploitation à titre d’épicerie et de fleuriste!

Si vous allez y faire un tour, ne vous limitez pas à regarder les chariots à l’avant, près du stationnement de la rue Sauvé. Il faut se rendre à l’arrière, dans la cour à bois. C’est là qu’est le centre névralgique de l’opération!

La Ferme de Rue vend notamment des plantes comestibles : livèche, bourrache, asclépiade (jeune), capucines, oeillets d’Inde (Marigold), et plus encore. Si certains de ces noms vous semblent étranges, sachez que la livèche peut être grossièrement comparée au céleri, tandis que la bourrache a une saveur de concombre et peut être utilisée pour agrémenter une salade.

Bon nombre d’espèces de fleurs sont également offertes par La Ferme de Rue… Pour les fruits et légumes, notons de superbes plants d’aubergines qui nous font de l’oeil, mais ils nécessistent beaucoup de soleil. Également, plants de tomates de diverses variétés, choux-fleurs, et autres. Des fines herbes à profusion: persil italien, basilic, thym, etc. 

Évidemment, il y a des fraisiers à nous en donner le tournis!

Possible honneur à venir

La Fondation David-Suzuki dévoilait cette semaine les 15 finalistes pour les Prix Demain le Québec, et La Ferme de Rue fait partie de cette liste!

Dans le cadre de ces Prix, deux bourses de 2500 $ et une bourse de 5000 $ seront offertes par Desjardins ainsi qu’une rencontre virtuelle avec David Suzuki en juin.

Le grand public sera appelé à voter pour son projet préféré entre le 1er et 15 juin.

À voir et écouter : Le lancement de La Ferme de Rue

VIDÉO, CBC [Anglais ] (Sur Facebook)

AUDIO, Radio-Canada, Le 15-18

Réal Migneault nous reviendra avec sa chronique habituelle dans deux semaines.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Emmanuelle Dupal : écrire et vivre à Ahuntsic

Écrivaine et résidante d’Ahuntsic depuis 30 ans, Emmanuelle Dupal s’apprête à partir…
Eau déminéralisée à 0 mg/L d'après le test fourni par la ville - Crédit Leila Fayet

Des tests pour la concentration de plomb dans l’eau du robinet

Rue Verville dans Ahuntsic, Denis Côté se demande s’il y a encore…

2012-2022: la semaine des 10 ans du JDV… Une décision pour Musto?

Au cours des prochains jours, Journaldesvoisins.com fêtera ses 10 ans! Histoire de…

Tandem à la rencontre des résidants du quartier

Le 10 août, Tandem Ahuntsic-Cartierville (organisme de prévention en matière de sécurité…