File d’attente (qui respecte la distance d’un mètre) pour recevoir des paniers d’épicerie d’urgence au SNAC durant la crise du COVID-19 (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Alors que la crise de la COVID-19 s’intensifie et que des dizaines de cas ont été répertoriés dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, les diverses banques alimentaires continuent à se démener afin d’aider les gens dans le besoin en ces temps difficiles.

 À plusieurs reprises lors de ses conférences de presse des dernières semaines, le premier ministre François Legault a réitéré l’importance de l’entraide. Le Premier ministre Trudeau a fait de même à l’occasion de son point de presse quotidien, également.

Dans Ahuntsic-Cartierville, plusieurs organismes communautaires font tout le nécessaire pour distribuer de la nourriture à ceux et celles qui en ont besoin, particulièrement ces jours-ci, en attendant que les prestations d’assurance-emploi trouvent leur chemin jusque dans leur compte de banque.

Un SNAC à se mettre sous la dent…

Le Service de Nutrition et d’Action Communautaire (SNAC) ne peut malheureusement pas compter sur les 260 bénévoles qui donnent habituellement du temps à l’organisme. Or, les employés du SNAC font tout ce qu’ils peuvent pour mettre sur pied leurs dépannages alimentaires.

« Nous sommes une dizaine d’employés qui préparons les sacs [de nourriture] d’avance», explique la directrice adjointe du SNAC, Louise Donaldson. « Nous prenons toutes les mesures nécessaires et les gens vont chercher leur sac un à la fois durant les distributions. »

Une centaine de familles par semaine bénéficient de l’aide du SNAC. Celui-ci est approvisionné par Moisson Montréal et par des dons de commerçants comme Costco ou les restaurants Cora.

« Nous avons des fruits et légumes, du lait, du pain, des produits secs… et même de la viande pour ceux qui arrivent avec des ice packs! » énumère Mme Donaldson.

Le dépannage alimentaire se tient du mercredi au vendredi dans trois endroits différents: au Centre communautaire Ahuntsic le mercredi; à la Maison du Monde le jeudi; et au Centre Saints-Martyrs-Canadiens le vendredi.

Les intéressés doivent habiter dans les secteurs suivants: H2B, H2C, H2M, H2N et H3L. Ils doivent également s’inscrire à l’avance. Tous les détails se trouvent sur le site du SNAC.

Émilie…à la Corbeille de Bordeaux-Cartierville

Dans le secteur Bordeaux-Cartierville, le magasin d’Émilie qui relève de la Corbeille, demeure également ouvert malgré la crise de la COVID-19. Contrairement à l’habitude du magasin, cependant, le choix des denrées n’est pas offert.

« Si le virus entre dans notre épicerie, c’est potentiellement 2000 personnes qui sont affectées », explique le directeur de la Corbeille, Donald Boisvert. « Nous faisons donc les sacs de dépannage. »

Les responsables de l’organisme tentent cependant d’inclure de la variété dans les denrées qu’ils mettent dans les différents sacs, étant donné le grand nombre de nationalités différentes peuplant le secteur Bordeaux-Cartierville.

Le dépannage alimentaire du magasin d’Émilie est ouvert du mardi au vendredi et est disponible pour les résidents du H4J, du H4K, du H3M, et pour certains résidents du H4N et du H3L. Il n’accepte cependant pas de nouveaux résidents directement, ceux-ci devant être référés par le CIUSSS. Tous les détails sont disponibles ici.

« Et bien évidemment, nous acceptons tous les dons! » lance M. Boisvert.

 

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin des commerçants – Semaine du 17 avril 2020

La Promenade Fleury Ouvert, fermé, livraisons, pour emporter ? Voici l’offre de…

Le coin communautaire – Semaine du 1er mai 2020

Service disponible aux femmes Le Centre des femmes solidaires et engagées (1586…

Le tramway et une chapelière à l’honneur dans Ahuntsic-Cartierville

Ne vous étonnez pas si vous voyez des panneaux avec de nouveaux…

Lettres ouvertes – Semaine du 17 janvier 2020

Montréal, 7 janvier 2020 La rédaction, journal Le Devoir Objet: Dossiers environnementaux…