Margot, la goutte d’eau

Marcel, le grain de sel!

 

L’auteure et illustratrice résidente d’Ahuntsic depuis plusieurs années verra deux de ses nouveaux livres pour enfants paraître dans les librairies le 12 novembre prochain! Il s’agit de Margot, la goutte d’eau et de Marcel, le grain de sel! Ils feront partie de la même collection que Noa, le petit pois paru il y a deux ans avec les Heures Bleues.

Cette collection d’albums présente une panoplie d’expressions et de jeux de mots rigolos aux enfants à travers des personnages attachants. Enfin, peut-être avez-vous aperçu le dernier album écrit par Émilie paru le mois dernier avec les éditions de l’Isatis? Il s’agit de Prise de becs, un livre qui met de l’avant des rimes et des expressions tout en démontrant l’importance de l’entraide et de la persévérance!

Enfin, Émilie sera présente au salon du livre de Montréal vendredi le 22 octobre de 16h à 17h, samedi le 23 octobre de 10h à 12h et de 13h à 14h, puis dimanche le 24 octobre de 13h à 15h. Elle espère vous y voir pour vous offrir une petite dédicace personnalisée!(Source: www.emiliedemers.com)


« Des possibles aux réels »

Présentation et lancement

du plan de quartier 2019-2024

en développement social

de Bordeaux-Cartierville 

 

Le 16 octobre de 17h à 20h30, la future Maison de quartier de Bordeaux-Cartierville a accueilli un événement festif pour la communauté. En effet, le troisième et dernier grand rendez-vous de la démarche de planification stratégique en développement social du territoire, pilotée par la Table de quartier, le CLIC a réuni une centaine de personnes dont 30% de résidents. Les élues politiques, l’honorable Mélanie Joly, Madame Emilie Thuillier mairesse de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville ainsi que Madame Effie Giannou conseillère de Ville, ont honoré la communauté de leur présence.

Un moment rassembleur et fort pour la communauté

Après plusieurs mois de travail, cette ultime soirée visait à dévoiler l’ensemble des actions qui vont être mises en place au cours des prochaines années et de les valider collectivement. La soirée a débuté par un accueil chaleureux favorisant le réseautage autour d’un souper dinatoire préparé par le Festigoût Traiteur (programme d’économie sociale de La Corbeille- Bordeaux-Cartierville).

Animé par L’équipe de Dynamo – mobilisation des collectivités, qui accompagne la démarche depuis ses débuts, le coup d’envoi de la soirée a été lancé de façon ludique et festive. C’est sous la forme d’un parcours découverte des changements que les participants ont pris connaissance des actions.

Cela a suscité de nombreux échanges entre tous les acteurs de la communauté. L’appropriation du plan s’est jouée autour d’un moment fort de tissage de liens en sous-groupe, pour permettre à l’ensemble de la communauté de renforcer sa cohésion et la compréhension globale du plan.

Un arbre de la collaboration est venu appuyer l’animation. Tout au long de la soirée, chaque participant a été invité à répondre sur des petites pommes colorées aux questions suivantes « ce que j’aime du plan de quartier ? » et « comment je souhaiterais y contribuer ? ». L’assemblée a ensuite pu admirer l’œuvre finale et faire état de la volonté commune de tisser des liens fort pour un meilleur travail collectif.

De retour en plénière, et après une période de remerciement, la validation du plan a été formalisée à l’unanimité des participants. C’est debout et sous les applaudissements de l’assemblée, que la communauté a pu adopter et adhérer collectivement au nouveau plan de quartier « Des possibles aux réels » 2019-2024.

Un cocktail de célébration a été servi pour clôturer la soirée et le CLIC a profité de l’occasion pour présenter son nouveau logo. Les participants sont ressortis de cet événement enthousiastes et informés « ce que je trouve formidable c’est de ne pas demander au quartier qu’est-ce qu’il peut faire pour nous, mais nous ce qu’on peut apporter, les décisions nous appartiennent » témoigne une participante. Un bilan réussi qui permet à l’ensemble de la communauté d’avoir confiance en l’avenir !

Fierté et engagement pour le nouveau plan de quartier 2019-2024 !

Le nouveau plan de quartier 2019-2024 de Bordeaux-Cartierville « Des possibles aux réels » a pour but de servir l’intérêt collectif, en renforçant le travail partenarial des organismes et des citoyens pour le mieux-être de la population. Il est le fruit de plusieurs mois d’investissement et de travail collaboratif. En effet, le 30 janvier 2019 sonnait le coup d’envoi de la démarche de planification stratégique en développement social de B-C.

Durant cette démarche, plus de 150 acteurs du quartiers (résident(e)s, membres et partenaires) se sont mobilisés autour de plusieurs grands évènements rassembleurs, trois au total, permettant d’identifier et de prioriser collectivement 4 grands changements souhaités pour les 5 prochaines années : les services et ressources ; les déplacements ; l’habitation et le verdissement ; et le vivre-ensemble.

Rappelons que dans le cadre de « l’Initiative montréalaise de soutien au développement social local », les Tables de quartier de Montréal, comme le CLIC, ont la responsabilité de mener périodiquement une démarche de planification en développement social pour leur territoire. Bertrand Pouyet, directeur du CLIC, tient à souligner par ailleurs que « l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, qui prévoit élaborer sous peu son propre plan d’action en développement social, a collaboré étroitement à la démarche coordonnée par le CLIC, afin d’assurer la complémentarité des actions. »

Madame Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement, a par ailleurs félicité la communauté pour tout le travail réalisé et a souligné « l’arrondissement est là pour soutenir le développement social et communautaire du quartier et nous avons de quoi être fiers car Bordeaux-Cartierville est un exemple de concertation et de mobilisation. » (Source : CLIC)


Pari gagné pour la première Fête des récoltes

du Sault-au Récollet

 

Du 12 au 14 octobre dernier, les Amis du village historique du Sault-au-Récollet (AVHSR) accueillaient plusieurs dizaines de citoyens, résidents, experts et organismes locaux à l’Église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie, fier partenaire de la première heure de cette fête des récoltes. Venus d’Ahuntsic, de la grande région montréalaise ou même de Toronto, ces passionnés ont contribué à dresser le portrait des enjeux citoyens, culturels et patrimoniaux liés à ce site d’exception et échangé sur les opportunités de développement à mener ensemble.

Citoyenneté, patrimoine et culture à l’honneur dès l’ouverture

L’Honorable Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie et Emmanuel Dubourg, député de la circonscription de Bourassa, se sont joints aux festivités de lancement et au concert de l’organiste Marc-André Doran. Ce dernier a ravi l’assistance en l’invitant dans le jubé pour un concert intime et magistral, précédé d’une présentation de l’orgue patrimonial qu’abrite la plus ancienne église de Montréal. Les origines de cet instrument remonteraient au facteur d’orgues Samuel Russel Warren vers 1837. Il fut successivement restauré puis partiellement reconstruit et modernisé au siècle dernier dans le plus strict respect de la tradition afin de préserver l’heureuse alliance entre les anciens et les nouveaux jeux qui lui confèrent un caractère unique.

Une fin de semaine de réflexion et d’engagement citoyen, culturel et patrimonial

Organisée dimanche matin en partenariat avec la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville, la table patrimoniale sur invitation a permis à trois panélistes de partager durant deux heures leurs visions avec un ensemble de délégués, de représentants d’organismes et du gouvernement. Le thème de cette rencontre, « De la fracture vers la réconciliation », nous a conduits à échanger sur les héritages socioculturels et le devenir des cultures autochtones et du site de Fort Lorette, de mesurer l’importance stratégique de la préservation et de la restauration du patrimoine bâti du Sault-au-Récollet et de son église, témoins de la vie quotidienne et des richesses du passé et parties prenantes de la vie citoyenne et culturelle du village d’aujourd’hui.

Tous les intervenants ont conclu à la nécessité de collaborer plus étroitement afin de réconcilier le passé et le présent, de construire solidairement le devenir du Sault, de réparer les fractures sociologiques, culturelles et géographiques (autoroute 19, détérioration de l’environnement naturel et enrochement des berges, etc.). De 14 h à 16 h, sous la gouverne de M. Vincent Arseneau, maître de cérémonie, le panel d’ouverture public rassemblait Mme Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement et responsable des dossiers du patrimoine, de la démocratie et de la transparence, ainsi que des communications et de l’expérience citoyenne au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Jonathan Boursier, directeur du bureau, conseiller politique et responsable des communications de Mme Marie Montpetit, députée de Maurice Richard, Mme Geneviève Sénécal et Mme Gabrielle Desgagnés, ainsi que Mme Francine LeGrand, responsable de la restauration de l’Église et M. Yvon Gagnon, coprésident de la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville pour un nouveau tour d’horizon des initiatives patrimoniales dans le village historique du Sault.

De 16 h à 18 h, trois conférences se sont succédées sur les enjeux citoyens, culturels et patrimoniaux. Cette même formule s’est renouvelée lundi 12 pour permettre aux visiteurs d’échanger avec les invités, dont M. Jérôme Normand, conseiller du district du Sault-au-Récollet et plusieurs représentants d’organismes locaux. Les conférences citoyennes ont notamment salué la diversité des groupes et organismes en présence et la volonté de renforcer leurs liens, de multiplier les rencontres intergénérationnelles, de développer des projets communs.

Les tables culturelles ont souligné l’existence de plusieurs espaces de diffusion sur le territoire du village historique (Église de la Visitation, Maison du pressoir, Maison du meunier), déplorant cependant le statut de « désert culturel » dont souffre le Sault-au-Récollet. Tous les acteurs ont exprimé le souhait que l’offre de programmation soit élargie et diversifiée et que des activités citoyennes, culturelles et patrimoniales soient offertes tout au long de l’année dans les espaces actuels pour mieux rendre compte du dynamisme local, de la diversité de la communauté et de ses enjeux.

Enfin, les conférences consacrées à l’aspect patrimonial ont rappelé la richesse exceptionnelle du village historique et invité tous les acteurs présents à réfléchir à la préservation du patrimoine bâti, sa restauration et sa mise en valeur. Outre les souhaits formulés relativement à la restauration, l’accessibilité et la promotion du site des moulins et de l’Église, par-delà les explorations archéologiques liées au Fort Lorette et les enseignements historiques et ethnologiques qui devront s’ensuivre auprès du grand public, les préoccupations liées aux travaux d’enrochement en cours dans la Rivière des prairies et aux aménagements de l’A 19, par exemple, ont permis de réaffirmer l’intérêt des participants pour la mise en place d’une promenade riveraine du Pont Viau au Pont Lajeunesse, qui restaure le libre accès aux berges, mette le patrimoine environnemental de l’avant, réduise les fractures provoquées par les développements de la bande riveraine et fasse rayonner beaucoup plus largement les attraits du village historique du Sault-au-Récollet.

La fête des récoltes : communauté et plaisirs partagés

Dès 18 h dimanche, une trentaine de convives se sont rassemblés dans la salle paroissiale pour un souper communautaire convivial et musical, grâce à la performance de Leandro et Reno, musiciens Sud-Américains. Tous se sont régalés des mets confectionnés par les membres du projet Feedback (MEAC), offerts par l’AVHSR et ses partenaires (Provigo Guillaume V. Chartrand, SNAC) et par les convives eux-mêmes. D’autres participants les ont ensuite rejoints dans l’Église pour une belle soirée de contes et légendes.

Le conteur et historien Stéphane Tessier et ses complices poète et musiciens ont emprunté « Les chemins de traverse » pour un voyage à travers l’espace et les temps, nous menant des légendes européennes de la chasse fantastique et surnaturelle à la Chasse-Galerie d’Honoré Beaugrand, de la légende du Cheval Blanc du Sault-au-Récollet à celle des trois saults (Le Noyeux) et jusqu’au cœur des Amériques millénaires. La soirée s’est poursuivie en musique avec Leandro et Reno et terminée la tête dans les étoiles, grâce aux observations célestes organisées par la société d’astronomie de Montréal.

Travailler en collaboration et favoriser la diffusion et l’engagement tout au long de l’année. L’AVHSR est fière d’avoir permis aux acteurs de la communauté du Sault-au-Récollet de se rencontrer et d’échanger durant cette fin de semaine de l’Action de Grâce, traditionnellement nommée la Fête des récoltes. Pour poursuivre dans cet élan, l’AVHSR organisera d’autres rencontres citoyennes, culturelles et patrimoniales et prépare déjà la 2e édition de la Fête des récoltes du Sault-au-récollet qui se tiendra en septembre 2020 à l’Église de la Visitation. (Source: les Amis du village historique du Sault-au-Récollet )


Ultimatum 2020

Nouvelle étape dans la mobilisation environnementale

de Québec solidaire Maurice-Richard

 

Les militant-es de Québec solidaire Maurice-Richard organisent le 27 octobre prochain une assemblée de mobilisation visant à planifier leurs prochains coups pour lutter contre les changements climatiques.

Une vingtaine d’assemblées solidaires auront lieu de façon simultanée partout à travers le Québec alors que la pression populaire continue de s’accentuer sur le gouvernement. Ces événements s’inscrivent dans la campagne Ultimatum 2020 de Québec solidaire. Si le gouvernement Legault échoue à présenter un vrai plan de lutte aux changements climatiques, Québec solidaire s’est engagé à faire un barrage parlementaire et populaire à la CAQ.

« La mobilisation pour l’environnement n’a jamais été aussi forte, et, pourtant, François Legault continue de briller par sa climato-passivité. Tant que le gouvernement ne luttera pas concrètement contre les changements climatiques, la pression s’intensifiera et Québec solidaire compte bien être partie prenante du mouvement partout sur le territoire. » a expliqué le porte-parole de la formation politique, Gabriel Nadeau-Dubois.

Date : Dimanche 27 octobre 2019;  de 15h à 17h ; au Broue Pub Brouhaha Ahuntsic, 10295 Papineau (Source: Québec Solidaire Maurice-Richard)


Collecte de sang chez PCI Automatisation Industrielle

Le saviez-vous ? Toutes les 80 secondes, quelqu’un a besoin de sang au Québec. Ce peut être à la suite d’un accident, lors d’une intervention chirurgicale, ou encore, pour traiter une maladie : 1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour. Ces dons sont d’autant plus précieux qu’ils sont irremplaçables. Source : Héma-Québec. (2019). https://www.hema-quebec.qc.ca/sang/donneur-sang/types-de-don/don-de-sang-total/index.fr.html  PCI Automatisation Industrielle organise une collecte de sang pour permettre à ses employés ainsi qu’à tous les employés du District Central de faire cette bonne action à proximité de leur lieu de travail. PCI encourage aussi tout résident du quartier à participer ! Voici les informations de la collecte :

Date : lundi 25 novembre 2019

Heure : entre 11 h et 17 h sur rendez-vous seulement

Lieu : 9500, rue Meilleur, bureau 601, Montréal, H2N 2B7

(Sur rendez-vous. SVP, communiquez avec Camila Bouchard au 514 336-0388 poste 185 ou cbouchard@pciauto.com)

Objectif =  50 donneurs. Pouvons-nous compter sur votre collaboration ? Donnez du sang. Donnez la vie. (Source: PCI Automisation industrielle)


 

Renaissance détourne annuellement plus de 17 500

tonnes de vêtements et autres biens ménagers de

l’enfouissement

Renaissance, organisation québécoise à but non lucratif, détourne un nombre important de déchets des sites d’enfouissement. En 2018, c’est plus de 35 000 000 de livres de vêtements et de biens ménagers qui ont été déviés (soit 17 580 tonnes, plus de 100 baleines bleues) et une augmentation de 27% par rapport à 2017. Il s’agit de retombées considérables pour l’environnement et également pour atteindre les objectifs environnementaux de la ville de Montréal.

Depuis 25 ans, Renaissance s’est créé un réseau de 51 points de collecte à travers le Grand Montréal permettant à sa population de venir déposer leurs vêtements et biens ménagers pour leur donner une seconde vie. Ces dons sont ensuite triés et vendus dans nos 26 magasins friperie et librairies pour financer nos programmes d’insertion professionnelle et de placements en emploi. En 2018, 1 458 personnes ont été accueillies par nos programmes pour un taux de placements de plus de 82 %.

Au cœur du développement durable

À Renaissance, les articles usagés sont récupérés, les personnes sont réinsérées et les dons sont réinvestis dans la communauté. Cette triple finalité donne tout son sens à l’action de l’organisation et fait de Renaissance un modèle de développement durable.

Renaissance remercie et encourage la population à venir déposer leurs vêtements et biens usagés pour Faire du bien avec vos biens. On donne à Renaissance ce qu’on donne à un ami, à un proche ou à un membre de la famille. (Source : Renaissance)

 


Attention ! Faux trottoirs privés, mais vraies fraudes!

 

Les enquêteurs de la Section des crimes économiques du SPVM sont à la recherche d’informations permettant d’identifier six suspects impliqués dans des fraudes commises le mois dernier dans l’Ouest-de-l’Île. Ces individus effectuent du porte-à-porte pour offrir leurs services de réparation de trottoirs sur des entrées privées. Ils empochent ensuite un paiement complet de leurs victimes et disparaissent sans avoir exécuté les travaux.

Une caméra de surveillance a capté des images des suspects. Ce sont des hommes âgés de 25 à 45 ans environ qui s’expriment en anglais avec un accent prononcé et prétendent être originaires d’Irlande.

Suspect 1

Environ 40 ans, il porte une barbe de quelques jours et a les cheveux châtains. Il est vêtu d’un chandail à manches longues noir et rouge, d’une veste orange de travailleur, d’un pantalon bleu marine et de chaussures de sport.

Suspect 2

Il porte une casquette marine avec un logo rouge et blanc, une veste orange de travailleur, un pantalon beige et des souliers noirs.

Suspect 3

Environ 45 ans, il a les cheveux bruns et porte une chemise à carreau bleu et blanche, un pantalon noir et des souliers bruns.

Suspect 4

Environ 25 ans, il porte une barbe taillée et a les cheveux bruns. Il est vêtu d’une veste orange de travailleur, d’un pantalon bleu marine et de bottes de travail brunes.

Suspect 5

Environ 25 ans, il a les cheveux noirs ondulés et porte une camisole blanche ou une veste de travailleur orange, un jeans et des bottes de travail brunes.

Suspect 6

Environ 35 ans, il a les cheveux bruns. Il porte un chandail à manches longues bleu, un pantalon noir et des souliers gris.

Quiconque possédant de l’information qui pourrait permettre d’identifier ces suspects peut communiquer avec le 911, se rendre à son poste de quartier ou communiquer de façon anonyme et confidentielle avec Info-Crime Montréal au 514-393-1133 ou en ligne. (Source: SPVM)


Diagnostic du loisir public montréalais:

le rapport final maintenant disponible

 

La Commission sur la culture, le patrimoine et les sports a déposé mardi dernier au conseil municipal le rapport qu’elle a préparé à l’issue de son mandat visant la production d’un diagnostic du loisir public montréalais.

Ce rapport rend compte de la démarche de concertation et du processus de consultation publique menés par la Commission ces douze derniers mois, avec la collaboration des services centraux et des arrondissements montréalais ainsi que de plusieurs dizaines d’organismes partenaires.

Les conclusions de ce rapport, et les 27 recommandations qu’il contient, seront maintenant analysées par le comité exécutif, qui annoncera ensuite les mesures qui pourront être prises afin de mieux soutenir les acteurs engagés dans le développement, le déploiement et le renouvellement de l’offre de service en loisir accessible à Montréal.

Le rapport peut être consulté à l’adresse ville.montreal.qc.ca/loisirpublic.( Source: Ville de Montréal).


 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – Ouverture des marchés saisonniers et mesures préventives dans les marchés publics

La Ville de Montréal annonce que les marchés saisonniers pourront reprendre leurs…

Brèves – Nominations au conseil d’administration au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence

Le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV)…

Brèves – Dévoilement public du Plan local de déplacements

Dévoilement public du Plan local de déplacements d’Ahuntsic-Cartierville le 22 janvier 2020…

Brèves – Période des fêtes 2019-2020 | Ouvert ou fermé

Bureau Accès Montréal Le Bureau Accès Montréal de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville sera fermé…