Le premier juillet prochain, les tarifs de transport collectif subiront encore une augmentation.

À Montréal, un aller simple passera de 3,50 $ à 3,75 $, ce qui en fait le titre le plus cher des grandes villes canadiennes. Pour les personnes à revenu modeste, cette nième augmentation représentera un frein à la mobilité. Il y aura néanmoins une bonne nouvelle pour les gens de 65 ans et plus qui résident à Montréal, ils auront dorénavant un accès gratuit au réseau de la STM.

Les actions de l’ACEF du Nord
Le 1er juin dernier à 8 h, se tenait, à la sortie du métro Beaubien, une distribution de simulacres de titres de transport sur lesquels était écrit au recto : TRANSPORT GRATUIT pour tout le monde. On pouvait y lire au verso: le transport en commun GRATUIT pour vivre dans la dignité et sauver la planète! Le tout portait la signature de l’ACEF (l’Association coopérative d’économie familiale) du Nord de Montréal avec ses coordonnées. Cette initiative visait à informer la population d’une réelle volonté d’exiger des pouvoirs politiques de mettre de l’avant une telle mesure. Des pays et des villes, comme l’Estonie, le Luxembourg ou Kansas City, ont déjà opté pour la gratuité en transport commun.

L’ACEF a déposé un mémoire aux consultations de l’Agence régionale de transport de Montréal (ARTM) en 2019. Elle y développait tout un argumentaire pour défendre l’idée de la gratuité dans le transport collectif, une idée qui aurait mérité plus d’attention. En plus d’aider les moins nantis à boucler leur budget, cette revendication aurait le mérite de vraiment contribuer à la réduction des émissions de GES, le transport collectif représentant la meilleure alternative à l’autosolo.

Les GES augmentent
Avec l’évidence assez répandue des perturbations climatiques, dues en partie à l’activité humaine, il faudrait mettre en place des solutions novatrices dans l’immédiat. Ne plus attendre les fameux objectifs aux échéances quasi impossibles d’atteinte. Collectivement, au Québec, nous n’allons pas dans la bonne direction. Nous pouvons lire les données régulièrement, comme en font foi les statistiques récentes portant sur l’empreinte carbone des Québécois. Les émissions par habitant au Québec dépasseraient 5 fois l’objectif maintes fois répété de l’Accord de Paris (qui suggérait de ne pas dépasser les 2 tonnes par personne). On est loin, voire même très loin, d’atteindre cet objectif avec les politiques actuelles.

La réduction dès maintenant
Alors qu’on entendait récemment que l’endettement des familles au Canada serait le plus grand parmi les pays du G-7, on pourrait contribuer à alléger ce fardeau par une mesure comme étendre la gratuité à tous pour les déplacements en transport en commun ou du moins pour convenir d’une modulation des tarifs basés sur les revenus. Le 1er juillet, bien des gens auront à faire face à une hausse importante du coût des loyers qui sera combinée à la celle, substantielle depuis des mois, du prix des aliments.
Cela représente un grand fardeau pour bien des gens. Comme durant la pandémie, des mesures d’aide concrètes auraient l’avantage de pouvoir s’appliquer rapidement si des décisions politiques courageuses survenaient. Il y aurait de surcroît une possible réduction des GES et de la pollution atmosphérique générée par le trafic incessant qui entraîne, jour après jour, des conséquences importantes sur la santé des Montréalais.
Pour dire NON à la hausse, une manifestation est organisée par le Mouvement pour un transport abordable (MTPA) et est appuyée par l’ACEF. Le tout se déroulera devant la Tour de la Bourse le 27 juin à 10 h 30.

Fernand Doutre
Montréal



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lettre ouverte – Les organismes d’Ahuntsic-Cartierville se prononcent sur la fin du financement de l’ÉCCR

Le ministère de la Sécurité publique a annoncé dernièrement la fin du…

Lettre ouverte – Un appel à l’action pour sécuriser les piétons dans le quartier

Un résident concerné par la sécurité des piétons dans la ruelle entre…

Lettres ouvertes – Projets de recherche d’étudiant-e-s du Collège de Bois-de-Boulogne

Exceptionnellement, le Journal des voisins a accepté de publier six textes résumant…

Lettre ouverte – Réaction au dossier Boulevard Henri-Bourassa

Bonjour Monsieur Desjardins, concernant votre dernier article sur Henri-Bourassa dans le journal…