Bonjour Monsieur Desjardins, concernant votre dernier article sur Henri-Bourassa dans le journal Ahuntsic. [NDLR: Le Mag papier du Journal des voisins, dont la version PDF apparaît ici. Nous avons publié ce matin l’article que l’auteur de cette lettre ouverte commente]

Personnellement, je pense que vous êtes déconnecté de la réalité avec votre façon de voir les choses en matière de transports en commun.

Permettez-moi de commencer par ce qui suit :

Montréal a un temps horrible en hiver, si vous oubliez, nous avons de graves tempêtes de verglas qui rendent extrêmement difficile la marche jusqu’à n’importe où. Cela dure au moins un bon mois ou plus. Les trottoirs ne sont jamais nettoyés à temps. La station de métro Henri-Bourassa compte des gangs de rue et des trafiquants de drogue. Cela expose donc quiconque au risque d’être battu et volé.

Montréal est le centre économique du Québec et vous voulez tuer la voiture. Je suis d’accord que nous avons trop de voitures, mais la plupart du temps, nous en avons besoin pour communiquer car les transports en commun ne sont pas adéquats. Nous voulons réduire l’effet de serre sur l’île de Montréal mais nous créons intentionnellement d’énormes embouteillages pour décourager les conducteurs d’utiliser leur voiture, doublant ainsi la consommation et les émissions de gaz (EGS).

Cela n’a pas fonctionné. Au contraire, cela a créé un problème pour les cyclistes, car les conducteurs sont frustrés et blâment les cyclistes pour les embouteillages à cause des pistes cyclables qui prennent beaucoup de place sur des routes payées uniquement par des plaques immatriculées.  Peut-être revenir au années 70 ou chaque vélo devait être immatriculé pour une contribution partagée en proportion pour les dépenses de nos rues? 

Le problème est que l’administration Plante n’a pas les connaissances et l’expertise nécessaires pour mettre en œuvre une logistique de circulation adéquate. Principalement à cause du népotisme. Legault vient de créer un trou de 57 milliards de dollars dans le compte bancaire du Québec avec le système ferroviaire le plus laid du monde en 2023. Il ne relie presque nulle part donc inutile. Sans compter que cela n’a pas augmenté le nombre de personnes utilisant les trains et les bus. Contrairement à la France qui a investi presque 30 milliards, et ont réussi a augmenté de 2 000 000 les usagers du transport. 

La circulation pourrait être gérée de manière à réduire le recours à la voiture, mais Montréal ne possède pas cette expertise. Legault et Plante (Ligne Rose) en témoignent. Le plus gros problème, contrairement à la France, ici ces projets ne servent qu’à des élections politiques. Il n’y a aucune intention d’améliorer quoi que ce soit pour le peuple.

Je n’ai pas le temps d’exprimer complètement ce que je vois ou ressens face à la transformation de la ville de Montréal. Mais laissez-moi vous dire que la façon dont les choses sont gérées n’est pas pour le mieux.

Salutations,

Giuseppe (Pino) Giancaspro



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alida Gualtieri
Alida Gualtieri
7 Mois

Excellent! Les cyclistes doivent aussi payer leur part!

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lettres ouvertes – Projets de recherche d’étudiant-e-s du Collège de Bois-de-Boulogne

Exceptionnellement, le Journal des voisins a accepté de publier six textes résumant…

Lettre ouverte – Les organismes d’Ahuntsic-Cartierville se prononcent sur la fin du financement de l’ÉCCR

Le ministère de la Sécurité publique a annoncé dernièrement la fin du…

Merci, Simon!

Début septembre, Simon Van Vliet, notre éditeur, a quitté le Journal des…

L’offre commerciale dans Youville en pleine effervescence

  L’offre commerciale sur la rue Lajeunesse pourrait bien se bonifier, notamment…