Un marché public extérieur dans Ahuntsic-Cartierville, ça vous dit? L’arrondissement évalue différentes options. Pour l’heure, un vrai marché aura pignon sur rue au Pavillon d’accueil du parcours Gouin, sur Basile-Routhier près du boulevard Gouin Est, samedi 28 septembre prochain, de 10 h à 17 h, afin de tester la volonté des citoyens dans ce désir manifesté par plusieurs d’entre eux. Le marché vous attendra avec légumes et fruits de saison, animation, jeux, et camions de bouffe de rue. Entre 40 et 50 stands de producteurs agricoles seront au rendez-vous ainsi que des commerçants du territoire.

Déjà plus de 1100 personnes ont manifesté le désir d’avoir un marché public dans l’arrondissement sur la pétition lancée au printemps dernier par Denis Lapointe, un citoyen d’Ahuntsic-Cartierville.

« Ça fait trois ou quatre ans que j’ai en tête l’ouverture d’un marché public dans le quartier », expliquait M. Lapointe, lorsque joint par téléphone par le jdv il y a quelques mois.

La pétition de M. Lapointe se lisait, notamment ainsi:

«Dans le but d’accompagner les Montréalais(e)s vers une transition écologique, nous demandons la création d’un marché bio, local, en vrac et sans déchet, le tout géré par des résident(e)s du quartier partageant la même préoccupation de préserver l’avenir de la planète, de répondre aux intérêts des montréalais(e)s souhaitant adopter un mode de vie écoresponsable et d’assurer la protection de l’offre de qualité déjà disponible dans l’arrondissement.»

Précisons ici que le développement d’un marché public dans Ahuntsic-Cartierville fait partie du Plan stratégique 2018-2021 dévoilé par l’arrondissement en février 2018.

La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, soulignait en entrevue au jdv que ce n’est pas la première fois que l’idée d’un marché public circule sur le territoire.

« C’est un engagement de Projet Montréal », disait-elle au jdv en juin dernier.

Cette édition d’un marché public organisée par le MAC (Marchés d’Ahuntsic-Cartierville) se veut, en quelque sorte, un moyen d’aller sur place sonder l’intérêt véritable des résidants d’Ahuntsic-Cartierville. Prendront-ils ou non la peine de se déplacer pour manifester leur volonté que soit établi un marché saisonnier permanent en 2020 ? Et quel sera l’achalandage?

Étude de faisabilité

Les élus de l’arrondissement ne veulent pas manquer leur coup en décidant seulement à partir d’opinions manifestées par les citoyens sur les réseaux sociaux ou sur la pétition de M. Lapointe. Ils veulent assurer sa visibilité.

Certains marchés publics n’ont pas donné les résultats escomptés dans d’autres endroits du Québec. Le Marché public de Longueuil qui a ouvert ses portes en mai 2014 en est un exemple.

Un reportage de Radio-Canada en août dernier mentionnait que le Marché public de Longueuil n’avait pas eu le succès escompté avec un taux d’inoccupation élevé. En lieu et place des profits attendus, l’Association des producteurs maraîchers du Québec qui en était propriétaire accumulait des déficits depuis l’ouverture. C’est la Ville de Longueuil qui a finalement repris le marché en avril dernier au coût de 7,4 M de $. Et l’été a été difficile.

Bref, avant de décider de créer un marché public, les élus d’Ahuntsic-Cartierville ont, prudemment, lancé il y a quelques mois une étude de faisabilité sur l’implantation d’un marché public de type saisonnier ou permanent sur le territoire de l’arrondissement.

« Les trois élus de Projet Montréal dans l’arrondissement, Nathalie Goulet, Jérôme Normand et moi-même, avons utilisé une partie de nos fonds de recherche et soutien pour commander une étude de préfaisabilité pour un marché public », expliquait Mme Thuillier.

Au cours de la journée, à 14 h plus précisément, il y aura justement dévoilement des résultats de cette étude. La présentation aura lieu au Pavillon d’accueil du Parcours Gouin.

Prenez note qu’à l’occasion de cette journée de marché public, la rue Basile-Routhier sera fermée entre le boulevard Gouin Est et l’avenue Park-Stanley.

 

Plan du site du marché public d’Ahuntsic-Cartierville du 28 septembre (Photo: courtoisie)
Avec la collaboration de Nicolas Brasseur

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

La voiture d’un résidant emboutit, en marche arrière, la vitrine d’un commerçant

Une fin d’après-midi cauchemardesque pour le commerce de la rue Fleury Ouest…

Le coin communautaire – Semaine du 31 mai 2019

Un jardin sous la Métropolitaine Recréer un milieu urbain convivial à l’échelle…

Une initiative zéro déchet à Ahuntsic-Cartierville

Vous connaissez sans doute le groupe Facebook Zéro déchet Montréal. Mais connaissez-vous…

La police neutralise une production sur Lajeunesse

Alors que Youville tente de se donner un nouveau visage, notamment en…