Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Retard dans la confection des médailles 2017

La vente des médailles pour chiens en hausse

(Source: Ville de Montréal)

(Source: Ville de Montréal)

Un retard dans la confection des médailles pour chiens pour l’année 2017 a touché l’ensemble des arrondissements de la Ville de Montréal au début du mois. Malgré ce pépin, la vente de médailles est en hausse dans Ahuntsic-Cartierville.

Le 5 octobre dernier, une citoyenne d’Ahuntsic-Cartierville a remarqué que les médailles pour chiens n’étaient plus en vente au magasin pour animaux Mondou. Elle a alors interpelé l’arrondissement par le biais de Twitter.

« Il y a eu un retard dans la production des médailles 2017. Pour éviter toute confusion, nous avons suspendu la vente à l’extérieur du réseau de la ville (chez les concessionnaires) en attendant que les nouvelles médailles soient prêtes », explique Marlène Ouellet, porte-parole pour l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

La situation a toutefois été rétablie dès le lendemain, affirme-t-elle. « La durée a été si courte que probablement le tout est passé inaperçu. »

Par ailleurs, depuis l’annonce du nouveau règlement de la Ville de Montréal sur les animaux, la vente de médailles a monté en flèche dans Ahuntsic-Cartierville.

En date du 22 août 2016, 641 médailles pour chats et 2471 médailles pour chiens ont été vendues, comparativement à 400 médailles pour chats et 1124 médailles pour chiens en 2015. Seulement depuis l’annonce du nouveau règlement, environ 700 médailles pour chiens ont été vendues au bureau Accès Montréal d’Ahuntsic-Cartierville.

Rappelons que toutes les médailles pour les chiens de type « pitbulls » ont été toutefois suspendues le 3 octobre dernier, puisque la Cour supérieur a suspendu les articles concernant les chiens de type pitbulls contenus dans le règlement sur le contrôle des animaux. La Ville de Montréal a annoncé qu’elle contestera la décision de la Cour.

Animaux : un règlement qui suscite beaucoup d’émotions

Ce nouveau règlement a d’ailleurs été critiqué par une citoyenne lors du dernier conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Ines Benassou a questionné les élus pour savoir comment les inspecteurs vérifieront si un chien est en fait un pitbull. « Comment ces personne seront formées pour reconnaître la sorte de chien? Il n’y a pas de guide clair. Personne ne sait comment déterminer un chien qui est mélangé. »

Les élus n’ont pas voulu répondre sur le coup aux préoccupations de la citoyenne, rappelant que la question est devant la cour et qu’ils doivent attendre une décision du juge avant d’entreprendre des démarches dans l’arrondissement.

« C’est partie remise. On verra comment les tribunaux trancheront », a dit le conseiller de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian.

Pour sa part, la conseillère et élue de Projet Montréal, Émilie Thuillier, a tenu à rappeler que son parti avait voté contre le règlement de la Ville de Montréal. « Il y a de larges pans de cette loi qui sont difficilement applicables et nous avons des préoccupations au niveau juridique. »