Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Nominations au sein de comités/commissions

Outre leurs postes électifs, nos élus appelés à d’autres fonctions

Publié le 18/01/2018
par Alain Martineau

Les élus du conseil d’arrondissement Ahuntsic-Cartierville (Photo: jdv François Lauzon)

Les élus municipaux sont là pour défendre leur programme politique et servir les citoyens, en répondant à leurs doléances. Mais, ils participent aussi à la vie municipale en siégeant à divers comités, conseils ou commissions au sein de l’arrondissement. Ces responsabilités s’élargissent également au palier municipal: de quoi s’occuper.

Le conseiller Jérôme Normand (Photo: jdv F. Lauzon)

Le conseiller Hadrien Parizeau (jdv: F. Lauzon)

D’entrée de jeu, trois de nos cinq conseillers de ville d’Ahuntsic-Cartierville doivent agir comme membres du conseil d’arrondissement au sein du Comité consultatif d’urbanisme (CCU). Ainsi, Jérôme Normand (conseiller de Sault-au-Récollet) a été nommé président du CCU alors qu’Hadrien Parizeau (conseiller de Saint-Sulpice) a été choisi vice-président. Pour sa part, Émilie Thuillier (mairesse d’arrondissement) a été nommée membre suppléant pour un mandat de deux ans.

La conseillère Effie Giannou (Photo: jdv P. Rachiele)

D’autre part, Effie Giannou (conseillère de Bordeaux-Cartierville) a été nommée présidente du Comité consultatif local de patrimoine et de toponymie (CCLPT). Elle sera secondée par Jérôme Normand, qui  siégera à titre de vice-président.

Ce n’est pas terminé : Émilie Thuillier est le leader adjoint de la majorité à l’hôtel de ville, tout en étant membre du conseil d’agglomération et vice-présidente de la Commission sur l’examen des contrats de la Ville.

La mairesse Émilie Thuillier (Photo: jdv P. Rachiele)

Localement, elle siégera au comité exécutif et au conseil d’administration de l’organisation de développement économique local PME-MTL Centre-Ouest, desservant plusieurs villes ou secteurs de l’ouest, dont notre arrondissement.

Aussi, la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville siégera au conseil d’administration de la Société de développement commercial District Central (dans le secteur de la Cité de la mode et du design).

Pour sa part, Jérôme Normand, siégera au conseil d’administration de la S.I.D.A.C. La Promenade Fleury alors que  Nathalie Goulet (conseillère municipale du district Ahuntsic et membre du comité exécutif de la Ville), siégera au conseil d’administration de la Société de développement commercial Quartier Fleury Ouest.

La conseillère Nathalie Goulet (Photo: jdv F. Lauzon)

Outre sa responsabilité du dossier de la sécurité publique au sein du Comité exécutif de Montréal, Nathalie Goulet est aussi membre du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), l’organisme de planification, de coordination et de financement englobant  82 municipalités de la grande région métropolitaine.  Elle est aussi membre du conseil d’agglomération (composé de 31 élus de Montréal et des villes reconstituées après les fusions) et membre de la Commission sur le schéma d’aménagement et de développement de Montréal.

Notons que Jérôme Normand est aussi membre de la Commission sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs. Et il a été désigné comme maire suppléant de l’arrondissement pour les mois de janvier à avril 2018.

Ajoutons que les deux conseillers d’Ahuntsic-Cartierville de Ensemble Montréal (l’ex-parti de l’ex-maire Denis Coderre renommé Mouvement Montréal, puis récemment Ensemble Montréal, compte tenu du fait que le premier nom choisi avait déjà été retenu) se retrouvent dans le cabinet «fantôme» de l’Opposition officielle; Hadrien Parizeau donnera la réplique au parti au pouvoir dans le vaste dossier de la mobilité (Projet Montréal au pouvoir a fait de nombreuses promesses à ce chapitre) alors qu’Effie Giannou est la responsable pour les secteurs de la transparence et de la ville intelligente (l’ancien dossier de Harout Chitilian). Hadrien Parizeau est aussi membre de la Commission sur le transport et les travaux publics.

Plusieurs mandats

On comprend un peu mieux pourquoi la mairesse de l’arrondissement Émilie Thuillier a poliment refusé d’assumer des responsabilités au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, l’équivalent du Conseil des ministres à Québec et Ottawa.

Déjà, l’ex-conseillère du district Ahuntsic avait mis la table en campagne électorale en s’interrogeant sur la pertinence d’avoir, dans notre arrondissement, un maire élu qui serait aussi président du comité exécutif de la Ville, compte tenu du vaste territoire d’Ahuntsic-Cartierville. Son adversaire de la dernière campagne Harout Chitilian (de l’Équipe Coderre) était pressenti pour ces deux postes.

Déjà, a alors rappelé Mme Thuillier, des résidants du sud de l’arrondissement (Saint-Sulpice) avaient déploré les absences de Pierre Desrochers, pourtant simple conseiller élu dans Saint-Sulpice, mais aussi désigné, lors de la campagne électorale de 2013,  comme président du comité exécutif, avec le mandat de veiller aux finances de la ville (en cas de victoire de l’Équipe Coderre). Imaginons maintenant la double fonction maire d’arrondissement et président du comité exécutif.

Pourtant, Benoit Dorais (arrondissement du Sud-ouest) le fait mais, comme nous l’avait dit Émilie Thuilier en campagne en octobre dernier, son arrondissement est beaucoup plus petit et il peut compter sur une solide équipe d’élus de Projet Montréal.

Quoi qu’il en soit, ces nombreuses occupations ne doivent pas laisser beaucoup de temps libre aux élus qui en contrepartie reçoivent une hausse de traitements pour certaines participations.

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone