Permission de reproduction avec Public Domain Pictures. Illustration de la une : permission de reproduction avec Pixabay.

On soufflera un peu plus… Non seulement le thermomètre baissera de moitié en fin de semaine, après quatre jours de chaleur intense, mais dès le lundi 15 juin, le personnel dans le créneau des soins esthétiques, dont les coiffeuses, va enfin renouer avec ses fidèles clients. Les bureaux de professionnels, comme les physiothérapeutes, ouvriront pour leur part dès lundi, ce qui accroîtra l’affluence sur la rue Fleury notamment.

Donc, dans deux semaines, salons de coiffure, centres d’esthétique, lieux pour manucure,  pédicure et soins de la peau notamment ouvriront à nouveau leurs portes.

Les salons de coiffure risquent d’être très sollicités parmi ceux et celles qui veulent «en finir» avec leurs cheveux longs, après avoir renoué, pour certains, à la mode d’une autre époque.

Toutefois, a averti le gouvernement québécois, les propriétaires devront prendre «toutes les mesures de prévention nécessaires pour assurer un environnement sécuritaire pour le personnel et pour leurs clients».

Un guide virtuel de normes sanitaires a été conçu par les autorités socio-sanitaires (site CNESST).

Dans le créneau thérapeutique, les gens vont pouvoir retourner voir leur dentiste ou optométriste partout au Québec dès le lundi 1er juin.

Plusieurs experts en soins dans les secteurs comme la physiothérapie, l’ostéopathie, l’ergothérapie, la chiropractie, la massothérapie ou la psychologie vont rouvrir leur bureau.

Les gens vont remarquer des changements dans les salles d’attente, comme du marquage au sol. Le nombre de personnes dans le local d’attente sera limité et il faudra passer par l’opération désinfection.

Le port du couvre-visage est fortement recommandé.

Par ailleurs, les terrains de camping ou pourvoiries, en région, vont rouvrir aussi lundi.

Aussi, les proprios de chalets pourront de nouveau afficher leur établissement en location. Mais attention, cette politique ne s’applique pas si vous avez un immeuble à l’intérieur de la grande région de Montréal ou de la MRC de Joliette, durement frappées par l’effet COVID. Le chalet devra être loué pour une seule et même famille.

Bilan Covid

Entre-temps, les cas de maladie à coronavirus ne prennent pas de vacances.

La COVID-19 a fait 61 autres victimes au Québec pour atteindre 4363, selon les données fournies vendredi midi (29 mai) par le ministère de la Santé et des services sociaux.

Il s’est ajouté 530 nouveaux cas de COVID-19, ce qui fait que plus de 50 mille personnes ont été ou sont infectées (50 232 au total).

Bonne nouvelle : 66 personnes en moins en centre hospitalier (1265 personnes) et six de moins aux soins intensifs (172 patients).

À Montréal, on compte 25 043 cas et 2690 décès.

Pour le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-NIM), il y a maintenant 6276 cas. On signale 142,7 morts par 100 000 habitants; on est deuxième parmi les cinq CISSS ou CIUSSS  de l’île de Montréal).

Dans Ahuntsic-Cartierville, 2102 cas sont enregistrés ou 1565,8 cas par 100 000 habitants, en troisième position, après Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies.

Ahuntsic–Cartierville a enregistré 280 décès, le deuxième pire score parmi les arrondissements, après Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

La situation s’améliore dans nos centres hospitaliers.

Sacré-Cœur compte 47 cas et son urgence est occupée à environ 60%. À l’hôpital Jean-Talon, un cas de COVID seulement, mais  Fleury a 20 cas sous sa responsabilité et une urgence qui déborde un peu (plus 100%).

Pour les CHSLD, la situation est difficile encore à Notre-Dame-de-la-Merci après des périodes moins mouvementées ces dernières semaines.

Quinze nouveaux cas viennent de s’ajouter et maintenant 75 patients sont atteints et confinés en zone chaude, touchant le tiers de l’établissement.

Légaré aussi est encore touché avec 20% des occupants affectés.

Toutefois, situation moins grave maintenant à Laurendeau après avoir constaté 82 décès, un des plus lourds bilans en CHSLD depuis le début de la pandémie. On n’y trouve que sept cas seulement.

Même chose du côté du CHSLD Berthiaume-Du Tremblay, juste à côté, avec 14 cas, alors que le CHSLD Angelica ne recense que dix cas maintenant.

Pour l’ensemble du CIUSSS, Émilie Jacob, porte-parole média,  a tenu à indiquer que 391 des  résidants de CHSLD sont maintenant guéris de la COVID-19.

Cette semaine, des équipes ont mis les bouchées doubles pour installer des appareils d’air climatisé dans les fenêtres des résidants.

On poursuivra les installations au cours des prochaines semaines selon la demande et en fonction aussi des capacités de charge électrique de chaque bâtiment.

On a prévu des déflecteurs afin que l’air ne soit pas dirigé directement sur la personne dans la pièce.

Le CIUSSS  a signalé que d’autres travaux sont prévus pour l’ensemble de ses établissements en juin et en juillet afin de tempérer ou déshumidifier les corridors des CHSLD et des hôpitaux qui n’ont pas l’air climatisé.

Cliniques mobiles

La clinique mobile sans rendez-vous (dans un autobus) revient dans Bordeaux-Cartierville le dimanche 31 mai et lundi 1er juin entre 10 h et 16 h au YMCA Cartierville (11 855 boulevard Laurentien, au coin Louisbourg).

Il y a aussi une clinique mobile ce samedi 30 mai entre 10 h et 16 h au Centre des loisirs de Saint-Laurent, au 1375, rue Grenet, au coin de Tassé.

Par ailleurs, le dépistage à grande échelle se poursuit jusqu’au mercredi 3 juin pour les employés du réseau de la santé dans le nord de Montréal.

« Ce dépistage systématique est fait auprès de tous les employés en contact avec les usagers. Cela représente environ 5000 employés, a confirmé Émilie Jacob du bureau de notre CIUSSS.

Il n’y a pas de seconde opération de dépistage massif prévue pour l’instant. Par la suite, le dépistage sera effectué selon les besoins des établissements, a ajouté Mme Jacob.

 

 

 

 

 

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les Brèves

Trop d’éclosions à Sacré-Coeur; Fleury et Jean-Talon sur un pied de guerre, en relève

L’hôpital communautaire Fleury, qui était prêt à recevoir les patients COVID en…

Covid-19: relâchement général dû à la rentrée «Attention!», dit le PM Legault.

Alors que la rentrée scolaire et professionnelle bat son plein, les cas…

Points de presse du 4 mai – 32 623 cas confirmés — « La situation continue d’être difficile » en CHSLD

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, prônait la coopération internationale lors…