Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

EXCLUSIF

Ordis volés au CLSC Ahuntsic : données confidentielles à risque?

Publié le 26/06/2019
par Jules Couturier

Photo: jdv

Le CLSC Ahuntsic a été victime d’un important vol au cours de la fin de semaine des 15 et 16 juin derniers. Neuf ordinateurs portables ont été dérobés. Ces ordinateurs contenaient notamment les données confidentielles et personnelles de patients âgés du CLSC. C’est une source préférant demeurer anonyme qui en a informé journaldesvoisins.com.

En plus des ordinateurs, du matériel utilisé par le personnel infirmier a aussi été subtilisé. La valeur du vol est estimée à un montant de 20 000 $.

C’est au premier étage, là où se trouvent les bureaux des infirmières, des travailleurs sociaux, des physiothérapeutes et des ergothérapeutes, que le vol a eu lieu.

« Ce qui veut dire que le ou les voleurs connaissai(en)t très bien l’emplacement puisque les ordinateurs sont rangés et verrouillés », nous informe notre source.

Informations confidentielles à risque?

Ce vol est particulièrement inquiétant, considérant que les ordinateurs volés contenaient les informations confidentielles de patients du CLSC. Et la majorité de ces patients sont des personnes âgées. Ils sont donc plus vulnérables à des vols d’identité, croit notre source.

Journaldesvoisins.com est entré en communication avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

« Les ordinateurs du CIUSSS-NIM sont munis d’une fonction de protection des données qui s’intègre au système d’exploitation et répond aux menaces d’exposition des ordinateurs perdus ou volés. Ainsi, aucune donnée des usagers n’a été compromise suite à ce vol d’équipement », assure toutefois Emilie Jacob, du bureau des relations médias et des affaires publiques du CIUSSS du Nord-de-l’Île.

Un technicien en informatique joint par journaldesvoisins.com nous explique que si le cryptage du disque dur des ordinateurs n’est pas activé, quelqu’un de doué en informatique pourrait accéder aux données. Souvent, nous apprend-il également, ce cryptage n’est pas activé, car il ralentit les appareils.

Cette situation n’est pas sans rappeler le récent vol de renseignements personnels qui a eu lieu chez Desjardins la semaine dernière. Près de trois millions de membres se sont fait subtiliser leurs informations sensibles telles leurs noms, prénoms, date de naissance et numéro d’assurance sociale.

En entrevue à LCN le 22 juin dernier, le président du Bureau canadien du crédit, Sylvain Paquette, expliquait ce que peuvent faire des fraudeurs avec des informations volées.

« Ils peuvent travailler sous votre nom dans une autre province avec votre numéro d’assurance sociale. Ils peuvent également commander des cartes de crédit, se fabriquer de fausses pièces d’identité. Ils peuvent faire beaucoup de dommages, et ce, sur une longue période de temps. »

Beaucoup d’inquiétudes

Notre source s’inquiète aussi du fait que les patients concernés pourraient éventuellement recevoir des visites à domicile de personnes mal intentionnées, se faisant passer pour des employés du CLSC et ainsi se faire voler chez eux.

Le CLSC d’Ahuntsic ne possède pas de caméras de surveillance sur les étages, mais seulement à l’entrée de l’édifice. Il semblerait que le personnel du CLSC qui travaille en dehors des heures d’ouverture de l’établissement vit à présent une grande angoisse à l’idée d’aller travailler.

Les patients non informés

Au moment de mettre en ligne cet article, soit dix jours après le vol, le CIUSSS du Nord-de-l’Île n’avait toujours pas émis de communiqué informant la population de la situation, même si des données confidentielles de plusieurs personnes sont peut-être à risque.

Journaldesvoisins.com attendait toujours une réponse du CIUSSS quant à la raison pour laquelle cette information n’a pas été partagée. À suivre.