Un jeune cycliste écrit un message pour sensibiliser les paroissiens à l’importance de ne pas se garer sur la piste cyclable Dudemaine, devant une église. (Photo : Vélorution Montréal)

Le 16 juillet dernier, une manifestation de cyclistes a eu lieu sur la piste vélo de la rue Dudemaine, devant l’église Transfiguration of Our Lord Church à Cartierville. Ils dénoncent le stationnement de voitures sur la piste cyclable chaque dimanche durant la messe, forçant les cyclistes à rouler sur la route. Le Journal des voisins revient sur cet événement. 

Tout a commencé en aout 2022. «J’ai failli avoir un accident avec mes enfants alors qu’on circulait à vélo. On a été obligé de rouler sur la route à cause des voitures stationnées sur la piste cyclable. Une voiture nous a frôlé à toute vitesse et le conducteur a hurlé que notre place était sur la bande cyclable. J’ai eu très peur pour mes enfants», témoigne Stéphane Grangirard, habitant de l’arrondissement. En cause, les fidèles de l’église Transfiguration of Our Lord qui se stationnent sur la piste cyclable chaque dimanche.

Des citoyens manifestent devant l’église Transfiguration of Our Lord, pour que les paroissiens cessent de se garer sur la piste cyclable Dudemaine (Photo : Vélorution Montréal)

Un an plus tard, alors que la situation persiste malgré qu’il l’ait signalé à la mairie et à la police, Stéphane Grangirard décide d’organiser un sit-in ce dimanche 16 juillet. Une dizaine de participants étaient présents dans le calme.

«Les cyclistes veulent rouler en sécurité»

«Libérez les pistes», «Pistes cyclables, pas parking paroissiaux», «Stationner sur les pistes c’est pêcher». Armée de pancartes au ton gentiment provocateur, la dizaine de manifestants a occupé la piste cyclable dès le matin pour empêcher les voitures de s’y stationner. «Les cyclistes veulent rouler en sécurité, c’est tout», affirme Stéphane Grangirard.

«Ils ont un immense parking derrière l’église, et même lorsqu’il est vide il y a des voitures sur la piste. Je me suis arrêté au poste de police après le premier incident mais on m’a dit qu’ils ne pouvaient rien faire. J’ai aussi tenté d’appeler le numéro dédié mais ils ne font rien non plus», assure l’organisateur qui emprunte cette piste tous les jours pour aller travailler et accompagner ses enfants à l’école.

La piste cyclable devant l’église étant bloquée par des automobiles en stationnement, certaines personnes à vélo roulent sur le trottoir. (Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Las, l’habitant de l’arrondissement a contacté la mairie pour leur demander de réagir. Mais la situation n’a toujours pas évolué: «Ils disent réfléchir avec les ingénieurs pour adapter la circulation. Mais la circulation est très bien telle qu’elle est, il faut juste faire respecter la loi.» C’est donc face cette inaction que Stéphane Grangirard a lancé un appel à la mobilisation soutenue par Vélorution.

Cette action vise en effet à sensibiliser les membres de la paroisse à l’importance de préserver l’intégrité des infrastructures cyclables, ainsi qu’à interpeller l’arrondissement. «Notre objectif n’est pas de s’opposer à la pratique religieuse, mais plutôt de rappeler l’importance de respecter les espaces dédiés à chaque mode de transport», explique-t-il.

Un message qui a du mal à passer du côté de l’église Transfiguration of Our Lord Church…

«Il ne faut pas faire de la provocation»

Alors qu’il ignorait tout de l’organisation de cette manifestation, le père Lawrence s’est dit «surpris». Celui qui officie au sein de l’église Transfiguration of Our Lord Church depuis deux ans, était pourtant au courant de la problématique.

«J’encourage les fidèles à se garer sur le stationnement mais nous le partageons. Parfois il ne suffit pas pour tout le monde, notamment les personnes âgées qui ne peuvent pas marcher. On est conscients qu’il faut que les cyclistes soient en sécurité mais il faut trouver une solution pour nous aussi», affirme le père Lawrence.

L’église joue également sur le fait qu’un panneau laisse entendre que le stationnement est autorisé en dehors des jours de collecte. «Je l’ai signalé à la mairie et il s’avère que ce panneau date d’avant la création de la piste cyclable. Dans tous les cas, panneau ou non, le fait est que le stationnement est interdit sur n’importe quelle piste cyclable, c’est de la mauvaise foi», estime Stéphane Grandgirard.

Avec une centaine de fidèles qui assistent à la messe dominicale et jusqu’à 400 personnes lors d’événements (baptêmes, enterrements, mariages…), l’église dit manquer de place. Pourtant, certains dimanches, le stationnement est loin d’être plein.

Le stationnement de l’église était loin d’être plein lors de la messe de 10h30 le 18 juin 2023 (Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Le père Lawrence assure être de bonne volonté et vouloir trouver une solution: «Je ne suis pas content qu’on en arrive là. On veut avoir une bonne relation avec les citoyens mais il ne faut pas faire de la provocation. Nous sommes en discussion avec la mairie et nous attendons leur retour auquel on se soumettra. Il faut préciser qu’on n’utilise pas la piste tous les jours, seulement le dimanche et que nous aimerions avoir une dérogation pour continuer, comme c’est le cas devant d’autres églises.»

La mairie n’a pas encore répondu à nos sollicitations à l’heure où nous publions cet article. De son côté, Vélorution Montréal appelle à des mesures concrètes pour remédier à cette situation, en commençant par l’installation de barrières physiques empêchant le stationnement illégal. Affaire à suivre…



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Ados, le métier d’animateur vous tente-t-il?

L’été arrive à grands pas, et pour nous, jeunes adultes ou adolescents,…

La cordonnerie Kelly cherche un nouveau local à Ahuntsic-Cartierville

La cordonnerie Kelly, située au 140 boulevard Henri-Bourassa Est, se cherche un…

Polémique autour du démantèlement d’un camp d’itinérants à Ahuntsic-Cartierville

Le démantèlement du campement d’itinérants établi près du pavillon d’accueil du Parcours…

Rareté des logements: locataires sous pression

Cet article est paru dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag…