Marianne Giguère, conseillère de la Ville du district De Lorimier et conseillère associée à la mobilité et aux transports actifs à la Ville de Montréal, dans le cadre de l’annonce du plan Vision vélo 2023-2027 de la Ville de Montréal. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

À la suite de l’annonce du projet Vision vélo 2023-2027 de la Ville de Montréal qui a eu lieu ce matin (1er novembre), l’ajout de pistes cyclables et la valorisation des aménagements existants bénéficieront à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. 

Les plans pour Ahuntsic-Cartierville comprennent le Réseau express vélo (REV) sur le boulevard Henri-Bourassa, l’axe est-ouest sur les rues Emile-Journault et Legendre, sans oublier l’interconnexion avec d’autres arrondissements, notamment avec Montréal-Nord. De plus, la piste cyclable de l’avenue Christophe-Colomb deviendra unidirectionnelle, du parc Laurier jusqu’à Gouin.

« Le REV Henri-Bourassa, c’est vraiment un game changer [NDLR : un point tournant] pour la mobilité dans le nord de Montréal, Montréal-Nord, Ahuntsic-Cartierville et Saint-Laurent », déclare Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

De plus, le boulevard Henri-Bourassa a bien besoin d’être sécurisé, quand on pense aux collisions que subissent malheureusement des cyclistes sur cette artère particulièrement dangereuse.

 

Reconstitution de la police à la suite d’une collision entre une voiture et un cycliste sur le boulevard Henri-Bourassa, angle de l’avenue de Bois-de-Boulogne. (Photo d’archives, Philippe Rachiele, JDV)

Julie Roy, conseillère de Saint-Sulpice, se réjouit elle aussi de la nouvelle, qui selon elle va transformer l’arrondissement : « On est très content d’avoir l’axe Emile-Journault et Legendre, est-ouest, qui était vraiment manquant dans l’arrondissement. D’autant plus qu’il va relier [le parc] Frédéric Back jusqu’au Marché central, donc c’est presque un axe inter-arrondissement. On sait que ce n’est pas que les résidants qui s’en servent; ça dessert aussi [le complexe sportif] Claude-Robillard et le collège Ahuntsic. On est vraiment sur des générateurs de déplacement hyper importants dans l’arrondissement. Ça va aller d’est en ouest en traversant le REV, donc ça va vraiment changer la manière dont on se déplace dans l’arrondissement. »

Pistes inter-quartiers

Les quartiers Ahuntsic-Cartierville et Montréal-Nord seront aussi reliés grâce à l’ajout de pistes cyclables sur les rues Prieur et Charleroi. L’annonce d’un aménagement cyclable sur le boulevard Maurice-Duplessis a arraché une approbation sonore de la part des associations de transport actif de Montréal-Nord : voilà bien 40 ans qu’il n’y a pas eu de nouvel aménagement cyclable dans le quartier.

« On vient compléter l’axe Prieur, un axe où il y a de nombreuses écoles et de nombreux parcs », commente Jérôme Normand, conseiller du district Sault-au-Récollet à Ahuntsic, satisfait de l’annonce. « […] C’est un projet qu’on a travaillé avec Montréal-Nord, qui était vraiment attendu par la population. Les plus jeunes et les familles qui empruntent ces liens-là seront désormais sécurisés. »

Mobilité en toute sécurité

Le projet Vision vélo 2023-2027 prévoit pas moins de 200 km de voies cyclables sécurisées quatre saisons sur l’île de Montréal dans 17 des 19 arrondissements, dont 60 km et 10 nouveaux axes pour le Réseau express vélo (REV). (voir plan et tableau en fin d’article)

« La crise climatique nous oblige à faire du transport actif une priorité », assure Sophie Mauzerolle, responsable transport et mobilité au comité exécutif.

Depuis le début de l’année 2022, l’achalandage des pistes cyclables a augmenté de 20 % avec quelque 12 millions de passages de cyclistes sur l’ensemble du réseau cyclable. Prônant équité et durabilité, le projet profitera à tous les usagers de la route en sécurisant les plus vulnérables, afin d’éviter les collisions et autres tragiques accidents.

« Chaque décès, c’est un décès en trop. On pense à Mathilde Blais », tonne Sophie Mauzerolle, qui a ouvert le bal pour présenter Vision vélo 2023-2027. Les principaux objectifs sont : sécuriser les déplacements partout sur l’île, mieux connecter les quartiers excentrés et offrir de la prévisibilité à la population.

« Quand on fait des pistes cyclables sécuritaires, les gens les utilisent, et surtout les personnes les plus vulnérables : les enfants et les personnes âgées », assure Emilie Thuillier.

Voulant satisfaire les Montréalais qui souhaitent un « cocktail de transports », la Ville assure sa volonté d’arrimer les pistes cyclables avec les transports collectifs, deux modes de déplacement qui doivent se complémenter.

Vision vélo 2023-2027 prévoit 30 projets multi-arrondissements, avec un budget de 30 millions $ par année en capital et 1 million $ par année en fonctionnement. Les étapes de la concrétisation du plan ne sont pas encore connues, mais l’échéance de sa réalisation est prévue pour dans cinq ans.

Plan des axes cyclables de la Vision vélo 2023-2027
Plan des axes cyclables de la Vision vélo 2023-2027 (Courtoisie : Ville de Montréal)
Liste complète des axes cyclables de la Vision vélo 2023-2027
Liste complète des projets d’axes cyclables de la Vision vélo 2023-2027 (Courtoisie : Ville de Montréal)

Rappelons que le Journaldesvoisins.com (JDV) avait également couvert le lancement de la programmation cyclable 2022 dévoilée par la Ville de Montréal en mai dernier.

S'abonner
me prévenir de
guest
3 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jean Beaudet
Jean Beaudet
1 Mois

Bonjour
Je suis surpris que votre article ne mentionne pas le fait qu’il n’y ait rien pour Cartierville. Nous sommes à l’âge de pierre en termes de pistes cyclables alors que le reste de l’arrondissement s’en va vers Mars.
D’après les plans que j’ai vus, le REV ne se rendra même pas jusqu’à O’Brien pour connecter avec l’axe vélo Nord-Sud.

Rédaction
Editeur
1 Mois
Répondre à  Jean Beaudet

Bonjour,
En effet Cartierville n’est pas bien desservi en matière de pistes cyclables. Avant même l’annonce du projet Vision vélo nous avions planifié un article sur le sujet, à paraître le mardi 8 novembre. Merci beaucoup de votre intérêt.
La Rédaction.

Danielle Ste-Marie Danielle
Danielle Ste-Marie Danielle
1 Mois

Si la ville crée de nouvelles pistes cyclables, il faudrait d’abord mettre de la signalisation pour dire aux cyclistes de laisser passer les piétons quand il y a des rectangles jaunes sur la chaussée. C’est un sport violent de prendre l’autobus 140 à la station Sauvé. Et on se fait crier : « Tassez-vous d’là Kalisse, c’est pour les bicycles. » Les marquages au sol ou 25 personnes qui essaient de prendre le bus ne sont pas assez pour les faire ralentir. Il faut être vite sur nos patins… et les personnes âgées ne peuvent pas courir.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Gare aux dépôts sauvages en période de déménagement

Au Québec, le 1er juillet est bien évidemment synonyme de jour du…
7-03-22- Agression à l'arme blanche sur Fleury-Est,

Agression à l’arme blanche rue Fleury Est

Ce matin, TVA Nouvelles rapportait un cas d’agression à l’arme blanche dans…

Le coin communautaire – Semaine du 1er avril 2022

Pâques au Pressoir du Sault-au-Récollet – 15 au 18 avril 2022 Visite…

Éditorial – Réapprendre à vivre ensemble

L’année 2022 commence à peine. Peut-on dire que le monde revient progressivement…