Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

La conseillère Effie Giannou fait partie du comité qui a tranché

Place à Mouvement Montréal, nouveau nom pour Équipe Coderre

Publié le 13/12/2017
par Alain Martineau

La conseillère de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, a fait partie du comité qui a choisi le nouveau nom (Photo: jdv P. Rachiele)

Comme prévu, l’Opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal a changé de nom plus tôt cette semaine pour devenir Mouvement Montréal (MM). On devra se rabattre sur ce nom pour désigner la formation de ceux et celles qui ont été élus sous l’étiquette Équipe Denis Coderre à la dernière élection municipale du 5 novembre dernier qui a porté au pouvoir Projet Montréal.

Le choix s’est fait à l’unanimité des six membres du caucus désignés pour cette opération de changement de nom, dont la conseillère de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou.

«Tout s’est bien déroulé, on a fait un beau travail d’équipe pour parvenir à ce nom », a confié au journaldesvoisins.com celle qui a pris la relève de Harout Chitilian, dans ce district du nord-ouest de Montréal, méritant la plus forte majorité parmi tous les élus dans notre arrondissement.

Mme Giannou, qui a un bac en communication, estime que le choix du nouveau nom représente fort bien ce qu’est la formation qui n’a pas été réélue pour un second mandat, un fait rare dans l’histoire de Montréal depuis le milieu du XXe siècle.

Certains se demanderont pourquoi le mot «parti» ne se retrouve pas dans le nom officiel, tout comme Projet Montréal d’ailleurs…

«Mouvement, c’est beau comme nom, on a le sentiment de rassembler, de collaborer, et ça résonne bien pour tous. C’est à l’image de notre formation avec des gens d’âges différents, issus de diverses communautés représentant Montréal », a conclu Mme Giannou qui fait équipe avec Hadrien Parizeau (conseiller de Saint-Sulpice, dans le sud de l’arrondissement) dans l’Opposition à Projet Montréal dans l’arrondissement.

La formation dirigée par la mairesse Valérie Plante est aussi au pouvoir dans la majorité des 19 arrondissements de la Ville et à l’hôtel de ville.

Coderre: retour?

Rappelons que Denis Coderre, qui a créé sa formation à l’aube de la campagne électorale 2013 et qui l’a emporté, grâce surtout à la multiplication des partis après l’avalanche de scandales affectant la métropole, a quitté le navire le soir de sa défaite, visiblement amer.

Pour lui, la politique municipale est chose du passé, laissant la porte ouverte à un retour à un autre palier de gouvernement. Est-ce qu’il serait tenté par la Coalition avenir Québec (CAQ) dont le chef adore les gens connus? Avec un Denis Coderre, la CAQ pourrait finalement prendre racine dans l’île de Montréal alors que le parti est premier au Québec (presque partout hors de Montréal) dans les intentions de vote, à dix mois de l’élection québécoise.

C’est le conseiller Lionel Perez qui agit comme chef de parti par intérim, pour la prochaine année.

« Avec ce changement de nom, a-t-il dit, nous enclenchons un nouveau départ. On a l’ambition de faire avancer Montréal», a-t-il déclaré.

Perez estime que Mouvement Montréal a prouvé ces dernières semaines qu’il a sa place à l’hôtel de ville.

Le nouveau nom sera maintenant soumis au Directeur général des élections du Québec afin qu’il soit approuvé officiellement.

Les élus de l’Équipe Coderre avaient déjà indiqué que la formation changerait de nom à la suite de la défaite électorale.

L’Opposition officielle se retrouve avec un peu plus du tiers des sièges du conseil municipal. Mais le plus dur est à venir; reste à voir maintenant si la formation de «centre» pourra préserver son unité et garder tous ses éléments d’ici le prochain rendez-vous électoral, à l’automne 2021.

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone