Des représentants du groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau, dont le président, Antoine Bécotte (deuxième à partir de la droite), en compagnie d’un expert médical et ancien résidant d’Ahuntsic-Cartierville et de l’avocat qui a intenté un recours collectif en leur nom, il y a quelques mois. (Photo: JDV Philippe Rachiele).

À la suite des changements apportés au conseil des ministres du gouvernement Trudeau, et la démission du ministre et député de la circonscription de Saint-Laurent, Stéphane Dion, le groupe de pression Les Pollués de Montréal Trudeau (LPDMT) –duquel sont membres plusieurs résidants d’Ahuntsic-Cartierville– invite les citoyens de la circonscription voisine de Saint-Laurent à exiger de la part des futurs candidats qui voudront remplacer M. Dion, une position claire en faveur du contrôle du bruit et de la pollution de l’air causés par les activités aéroportuaires.

« Les personnes qui habitent le comté de Saint-Laurent font partie des milliers de Montréalais exposés au bruit incessant des avions et à la pollution de l’air causés par les activités aéroportuaires », a renchéri Pierre E. Lachapelle, au nom du conseil d’administration des Pollués, en entrevue au journaldesvoisins.com.

« Un engagement en faveur d’un couvre-feu serait un premier pas en vue d’une amélioration de la situation », pouvait-on également lire dans le communiqué expédié aux médias par l’OBNL.

Médiateur timide

Pourtant, face aux pressions du groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau, le ministre Dion avait joué un rôle de médiateur, en mettant face à face Aéroports de Montréal (ADM) et LPDMT à deux reprises.

« Ce fut un rôle de médiateur timide, précise toutefois le groupe des Pollués sans que le dossier progresse.» Toujours selon Pierre E. Lachapelle, le député de Saint-Laurent n’a jamais exprimé de position claire à la défense de la qualité de vie de ses concitoyens dans ce dossier. Pourtant, dans sa lettre de démission de la vie politique, Stéphane Dion déclarait: «J’ai aimé la politique, surtout à chaque fois que j’ai pu faire une différence au bénéfice de mes concitoyens. »

« Plusieurs personnes attendaient certes plus de transparence et d’engagement d’un élu si engagé dans la défense du Protocole de Kyoto », a ajouté M. Lachapelle à journaldesvoisins.com.

Selon Les Pollués de Montréal-Trudeau, lors de l’élection de 2015, le candidat Stéphane Dion avait déclaré, lors d’une assemblée publique électorale dans Ville Saint-Laurent, au moment où il était interrogé sur le dossier du bruit des avions, qu’il fallait voter libéral pour améliorer la situation. On se souviendra qu’avant cette élection de 2015, ce sont les Conservateurs qui étaient au pouvoir à Ottawa.

« Une année s’est écoulée pendant laquelle M. Dion est devenu un inscrit aux abonnés absents, laissant en quelque sorte ses électeurs sur le bout de la piste…», a ajouté le représentant des Pollués de Mtl-Trudeau.

Après l’élection, Monsieur Lachapelle a tenté de joindre le ministre et député de Saint-Laurent l’automne dernier, pour assurer un suivi au dossier et pour l’inviter à convaincre Marc Garneau, ministre des Transports au sein du gouvernement fédéral, de rencontrer les représentants du groupe Les Pollués, mais il n’a jamais eu de retour d’appel.

Pas de retour d’appel

Journaldesvoisins.com a tenté de joindre M. Dion pour avoir ses commentaires ce mercredi. Au moment de mettre en ligne, le député et ministre sortant n’avait pas rappelé journaldesvoisins.com.

Pour en savoir plus sur Les Pollués de Montréal-Trudeau, cliquez ici.


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un Ahuntsicois à la tête du Conseil jeunesse de Montréal

Le Conseil jeunesse de Montréal annonçait le 20 décembre dernier la nomination…
Le conseil d'arrondissement du 4 juillet se tenait à la salle Charles-Daudelin au Centre culturel et communautaire de Cartierville (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Cinq points à retenir du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville

Le conseil d’arrondissement s’est déroulé dans la salle Charles-Daudelin au Centre culturel…

Casse-tête pour stationner le long d’une piste cyclable

C’est le sujet de débat du moment. Depuis un peu plus d’un…

2 millions $ pour les journaux locaux

La Ville de Montréal vient d’octroyer une aide ponctuelle de 2 M$…