Une voiture contourne les barrières au coin de la rue Clark. (Photo : Éloi Fournier, JDV)

Lancée hier par la SDC Quartier Fleury Ouest ainsi que l’arrondissement, la rue piétonnière sur Fleury Ouest ne semble pas avoir eu les débuts escomptés. Environ une voiture par minute y circulait, mardi matin, malgré les barrières installées par l’arrondissement. Journaldesvoisins.com est allé constater la situation. 

Cette mesure controversée,notamment sur les réseaux sociaux, vise à protéger les piétons qui viennent faire leur magasinage sur Fleury ou à inciter les résidants à la possibilité de casser la croûte dans l’un des restaurants, depuis hier, avec la distanciation physique.

Or, les piétons devaient s’en tenir aux trottoirs ce matin. Malgré l’installation de barrières de métal à chaque coin de rue entre Tolhurst et Clark, les camions, les voitures et les vélos ont suffisamment d’espace pour circuler librement d’un coin de rue à l’autre.

Plusieurs de ces véhicules roulent à bonne vitesse malgré les piétons qui se trouvent dans la rue piétonnière. Et certaines voitures en ont même profité pour faire du slalom, passant de la rue au trottoir pour éviter cônes oranges et barrière.

« J’ai vu plein d’autos ce matin, explique une employée du Jean Coutu Fleury Ouest. C’est dangereux pour les enfants et pour nos patients qui viennent à pied […] mais c’est une situation difficile pour nous car beaucoup de nos patients viennent en auto habituellement. »

Négligence des livreurs; absence d’affiches

 

Une voiture grimpe sur le trottoir pour contourner les barrières, une image qui a pu être vue fréquemment mardi matin sur Fleury Ouest. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Le problème c’est que les barrières sont régulièrement déplacées par des camions de livraison. Ces derniers se rendent au commerce avec qui ils font affaire après que le chauffeur ait tassé la barrière, mais néglige de la replacer ensuite. Les barrières restent donc hors du chemin, ce qui permet à une multitude de voitures de passer.

La plupart des barrières ne comptent pas de pancarte expliquant que la rue est barrée et piétonne, et les automobilistes semblent parfois confus avant de les traverser.

Certains mettent même deux roues sur le trottoir pour sortir de la rue piétonnière au coin de la rue Waverly. Bien d’autres y vont simplement d’un demi-tour avant de devoir ressortir en contournant d’autres barrières.

Jean-François Desgroseilliers, du bureau de la mairesse et des élu(e)s, a fait savoir au jdv que les services de l’arrondissement ont été prévenus et vont intervenir.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Monique T. Armand
Monique T. Armand
3 Années

La rue Fleury Ouest, piétonnière, est très nuisible financièrement pour nos commerçants. Il n’y a aucun achalandage de piétons.
Je n’ai pas de voiture et je trouve très triste cette situation. La rue est désertique et avec ses clôtures grises, le paysage est désolant. Le circuit de la 180 est détournée, ce qui est très embêtant pour nous, piétons.
Il serait apprécié de rendre la circulation aux voitures.
Merci

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Notre journaliste, Amine Esseghir, après une chute sur un trottoir glacé. (Photo: Quentin Parisis, Facebook)

La qualité du déneigement préoccupe les citoyens

Des hospitalisations se multiplient pour des chutes sur les trottoirs gelés et…

Dossier Henri-Bourassa – Le retrait du stationnement suscite la grogne des commerçants

Le projet Henri-Bourassa, un «corridor de mobilité durable» de 18 kilomètres qui…
Henri-Bourassa

Dossier Henri-Bourassa – Mobilité, changer la perception du déplacement en ville

Pour Pauline Wolff, urbaniste et chargée de cours à l’Université de Montréal,…

Dossier Henri-Bourassa – Au cœur d’un réaménagement qui change presque tout

Le boulevard Henri-Bourassa changera graduellement avec le réaménagement en cours. Il deviendra…