La rue Fleury Ouest est toujours achalandée lors des beaux jours d’été. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Plusieurs mesures sont mises en place sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville pour permettre de rendre plus sécuritaires les déplacements des résidants et aider les commerçants locaux. La SDC Quartier Fleury Ouest n’y fait pas exception. Elle donnera d’ailleurs une toute nouvelle allure, piétonnière, à sa rue cet été. Toutefois, certains commerçants de l’artère, côté ouest, ne sont pas nécessairement en accord avec cette mesure. Par ailleurs, le c.a. des commerçants de La Promenade se sont prononcés contre la piétonnisation de leur section de l’artère, décision différente de FLO, mais qui ne fait pas l’affaire de tout le monde, non plus. Il faut noter que les deux administrations (SDC Fleury Ouest et SDC La Promenade Fleury) sont différentes et ont chacune un c.a. différent.

La piétonnisation de la rue Fleury Ouest est directement en lien avec la COVID-19. Il s’agit d’une mesure visant notamment à augmenter la sécurité pour la clientèle des commerçants, la distanciation physique du deux mètres n’étant pas toujours facile à respecter.

Pour la SDC, qui compte environ 80 commerces allant de la rue Meilleur au boulevard Saint-Laurent, rendre la rue piétonnière allait de soi. 

« Fleury Ouest se prête bien à la piétonnisation », explique Maude Théroux-Séguin, présidente du conseil d’administration de la SDC Quartier Fleury Ouest. « Elle permet l’accès aux commerces de façon sécuritaire, elle donne une chance aux restaurateurs et propriétaires de bar d’augmenter leur superficie de service, et elle devient en soi une destination. »

Plusieurs commerces, dont la Bête à Pain et Fraîchement bon! (anciennement: Citron que c’est bon!), ont de longues files d’attente qui sont difficiles à gérer en raison de la distanciation obligatoire de deux mètres. Bien que l’arrondissement ait installé des aires d’attente, davantage d’espace serait bienvenu. 

« Comme les commerçants doivent gérer le flux de clientèle à l’intérieur, ils vont pouvoir augmenter leur superficie en sortant leur étal à l’extérieur », soutient Mme Théroux-Séguin. 

Tout le monde, d’accord ?

La piétonnisation de la rue Fleury Ouest donnera probablement un coup de pouce à de nombreux commerçants –notamment les restaurateurs– sur le plan économique. Ces derniers veulent profiter du fait que les Montréalais ne partiront pas en voyage cet été pour attirer une clientèle plus importante. 

Toutefois, ce ne sont pas tous les commerçants de FLO qui approuvent cette décision de leur c.a. de piétonniser FLO.

Sous le sceau de la confidentialité, quelques-uns ont fait part au journaldesvoisins.com du fait que la mesure n’allait pas nécessairement les aider et que la clientèle ne pouvant se déplacer en voiture pour venir à leur commerce allait peut-être déserter ces endroits et faire leurs achats ailleurs.

Ces quelques commerçants font notamment valoir que leur clientèle provient également de l’est d’Ahuntsic, d’autres arrondissements, ou de Laval et de la Rive-Nord.

Pour cette raison, quelques propriétaires de commerces sont contre, alors que d’autres, sont plutôt tièdes.

Vélos, autos, autobus ?

D’après ce qui a été confirmé par Maude Théroux-Séguin, aucun espace ne sera prévu pour les vélos sur la rue Fleury Ouest nouvellement aménagée. Rappelons que de nouvelles pistes cyclables seront installées sur les rues Prieur et Sauriol dès l’été 2020. 

La SDC Fleury Ouest souhaiterait que tout son territoire soit piétonnier cet été, mais elle commencera vraisemblablement par une zone allant des rues Meunier à Clark. Il sera cependant tout de même possible de traverser Fleury Ouest, en voiture ou à vélo, par les rues perpendiculaires. Les travaux sur la rue Clark pourraient toutefois y rendre la circulation plus difficile. 

Du côté de la STM, rien n’est encore confirmé concernant le parcours de l’autobus 180. Par le passé, celui-ci a déjà été envoyé sur Prieur en raison de travaux sur Fleury; or, des bouleversements auront aussi lieu sur la rue Prieur cet été. 

Pas de consultation publique nécessaire

La SDC Quartier Fleury Ouest n’a pas trouvé le temps de sonder la population du quartier, mais elle a consulté les gens d’affaires de la rue – de manière spontanée, cependant. 

« C’est une initiative de la société de commerçants, mentionne Mme Théroux-Séguin. Mais, sur notre CA, nous avons deux membres citoyens et ils étaient très favorables à l’idée. »

Le conseil d’administration de la SDC Quartier Fleury Ouest est composé de neuf membres, dont les deux résidants mentionnés plus haut, six commerçants ainsi qu’une élue (Nathalie Goulet, conseillère du district d’Ahuntsic). 

La Promenade se prononce contre

Corridor sanitaire sur la Promenade Fleury qui permet aux piétons de se croiser en respectant deux mètres de distance (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Du côté de la SDC La Promenade Fleury, le c.a. s’est prononcé contre la piétonnisation de Fleury Est, après avoir consulté ses membres.

Selon la direction de cette SDC, la majorité des réponses– et il semble qu’elles étaient nombreuses– allaient dans le sens où les commerçants préféraient que leur rue ne devienne pas piétonne, notamment pour les clients plus âgés, à mobilité réduite, et ceux qui proviennent de l’extérieur du secteur et qui s’y rendent en voiture. En outre, le c.a. a dû considérer dans la balance les travaux sur les rues Prieur et Sauriol, cet été.

Sur sa page, commentant cette décision, la proprio du Café Le Petit Flore, Stéphanie Bouchard, –qui est également membre du c.a. de la SDC de La Promenade Fleury– s’est commise d’un éditorial dans lequelelle fait part notamment du fait qu’elle s’ennuie de sa clientèle et que cette dernière lui témoigne de la fébrilité à retrouver le service du café en terrasse,

« Malheureusement, écrit-elle, à la suite d’une décision de la Société de Développement de la Promenade Fleury, nous n’aurons pas une Fleury Est piétonne cet été. Ceci aurait permis à tous les restaurants et bars de la Promenade de faire des terrasses en pleine rue. Cette décision a été prise de façon démocratique, par les membres du C.A. de l’association, mais nous avons bien de la difficulté à nous l’expliquer. Pourquoi ne pas rendre l’artère commerciale principale du quartier à vous, ses habitants? L’écrasante majorité des Sociétés de Développement des principales artères commerciales montréalaises ont pris la décision de devenir piétonnes, le temps d’un été. Un été exceptionnel, convenons-en. Et oui, du stationnement, il y en a en masse dans notre beau quartier, non? Pourquoi pas nous?»

Quelle différence y a-t-il entre Fleury Est et Fleury Ouest, peut-on se demander? La première compte une diversité plus importante de commerces de toutes sortes, tandis que la seconde compte principalement des restaurants qui voient de nets avantages à la piétonnisation de l’artère où sont situés leurs commerces.

Plusieurs résidants des environs de La Promenade ont fait entendre leurs voix sur la page Facebook du Petit Flore à l’effet que cette décision ne leur plaisait pas. En outre, d’autres, comme Séverine LePage (plus bas),  ont fait parvenir directement au jdv leurs doléances à ce sujet, en mettant en copie quelques-uns des élus de l’arrondissement.

«J’ai été très triste d’apprendre que la SDC a voté pour que Fleury ne soit pas piétonne pendant cette pandémie/été, car ce serait l’un des meilleurs moyens de faire survivre les commerces qui nous sont si chers. Fleury est l’une des rues commerciales les plus en santé de la métropole (si on se fie au taux d’occupation des locaux commerciaux) et les chiffres prouvent que ce sont les piétons qui font vivre les commerces. Comme Richard Bergeron le mentionnait au 15-18 de Radio-Canada cette semaine, les usagers qui vont au centre commercial de banlieue ne sont jamais stationnés près de la porte, et pourtant les commerces s’y portent très bien. S’il vous plait, veuillez reconsidérer votre décision de ne pas rendre la rue piétonne. En ces temps pandémiques, ce serait une condamnation à mort pour de nombreux commerces.»

En réponse à un citoyen qui se questionnait sur la page Facebook du Petit Flore, à savoir qui avait pris la décision de ne pas rendre la rue piétonnière sur Fleury Est, les membres de la SDC ou le c.a., la direction de la Promenade a répondu:

«Tous les commerces et entreprises de la Promenade Fleury ont été consultés au sujet de ce dossier et il n’y avait pas de majorité favorable à la piétonnisation. Ce sont entre autres ces résultats qui ont orienté la décision du conseil d’administration.»

L’infolettre hebdomadaire expédiée par La Promenade vendredi explique également de façon plus détaillée les raisons qui ont fait prendre au c.a. de La Promenade Fleury cette décision à la majorité des voix.

À noter que la majorité des membres du c.a. de la SDC de La Promenade sont des résidants d’Ahuntsic-Cartierville, qu’ils soient propriétaires d’un commerce, citoyens, ou élu.

Ajout de photo le 25 juin 2020 à 13 h 35

Photo de la rue piétonne sur Fleury Ouest à l’heure du souper le 24 juin (Photo : jdv – Philippe Rachiele)
Avec la collaboration de Christiane Dupont.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

19 commentaires
  1. C’est beau une rue piétonnière mais si les gens n’ont pas de place à se stationner, ça ne sera pas mieux pour les restaurateurs et les commerçants car il y aura moins de client.

  2. Je suis membre (ndlr: de la SDC Fleury Ouest) et tout ce que l’on désire c’est mon argent. Le CA ne considère jamais notre opinion et ne représente pas tous ses membres. Ce n’est pas une démocratie et malheureusement vont faire plus de tort que de bien.

    1. Et j’ajouterais que Madame Maude ne pense qu’à ses intérêts personnels et non à l’ensemble des membres.

    2. Je suis membre de la SDC Quartier Fleury Ouest et je paie mes cotisations de 500$ par année (moins de 10$ par semaine) et je ne crois que ce soit exagéré car nous obtenons énormément de support de l’arrondissement. Pour ce qui est de la démocratie, je pense qu’il faudrait que vous veniez au réunions qui sont organisées.. Je revois et ré-entend les mêmes personnes qui étaient contre la formation de notre organisation et de la revitalisation du Parc Tolhurst. Je crois que depuis les 10 dernières années, le quartier offre tellement plus d’avantages et de commodités et ces graves en grande parties à notre effort collectif. Ça c’est aussi de la démocratie!

  3. Une aberration de plus. Je viens de Laval exprès pour encourager les commerçants où j’allais avant de déménager. Personnes âgées , marchez avec les sacs très lourds de vos achats… éLe résultat est que vous perdrez beaucoup de clients. Valérie Plante n’est pas un modèle à suivre, elle ne fait qu’imiter la mairesse de Paris très décriée par les citoyens. . Les vieux …on s’en fout ….place aux jeunes avec leurs vélos qui ne respectent même pas la signalisation. Brûler un feu rouge est courant. Les finfins seront vieux un jour, ils y goûteront.

    1. Parlez en votre nom et non au nom des « vieux » comme vous dites car nous sommes fort nombreux dans cette catégorie à aimer faire nos emplettes en toute sécurité en marchant tout simplement sur La Promenade.

    2. Il est clair pour moi que vous utilisez “vieux” ironiquement et non irrespectueusement ce qui n’a pas été compris par d’autres lecteurs. Effectivement, je serais très curieuse de savoir comment V. Plante transporte ses emplettes de toutes sortes…. Certainement en beau 10 vitesses! J’ai entendu dire qu’on devrait tous et toujours se transporter en bycicle et ce 8 mois par année! C’est vrai qu’on a pas d’hiver au Québec. En plus, il y a pas de problème à pédaler pour faire l’épicerie, prendre soin de la vieille mère de 87 ans qui demeure dans une autre ville (j’entends déjà les “t’as rien qu’à déménager avec elle, etc.”), finalement pour tous les déplacements qui ne se situent pas dans ton quartier. Aussi, il ne faut pas oublier que la vieille mère de 87 ans est supposée être bien en forme pour pédaler elle aussi et avec entrain! Il y en a qui disent que la terre est plate? Mais on s’en fout pourvu qu’on pédale!

  4. Effectivement , les commerces de la rue Fleury ouest risquent de perdre une clientèle importante,
    les citoyens limitrophes ne formant qu’une petite partie des usagers de ces commerces ne pourront
    pas combler l’achalandage dont ils ont besoin pour maintenir à flot leurs commerces. A eux de voir,
    car cette décision semble reliée à quelques commerces” influents” dont la bete à pain .

    1. Plus de 70% de la clientèle vient du quartier Fleury Ouest. Les gens pourront marcher quelques pas de plus comme pour aller au centre d’achat!

  5. Fleury Ouest rue piétonnière, quelle farce. Les automobiles devront donc passer par la rue Prieur car c’est impossible de prendre la rue Sauriol. La circulation devrait à tout le moins tripler sur Prieur. D’unre petite rue tranquille, elle deviendra très achalandée. Oh que les résidants de cette rue ne seront pas heureux.

    1. Çà me surprendrait pas qu’ils changent éventuellement Prieur en rue piétonnière alors votre problème serait réglé. Cela étant dit, que ce soit la “byciclisation” de Christophe-Colomb, de Prieur et de Sauriol, et c’est pas fini c’est rien qu’un début, le but est justement de “bycicliser” le plus de rues possibles, comme mentionné par certains dans d’autres commentaires. La COV est le parfait prétexte pour étendre les tentacules de la “byciclisation” du quartier.

  6. En plus des pertes de chiffres d’affaires pour certains commerçants, et compte tenu des modifications à venir pour la circulation sur la rue Prieur Ouest, il est assuré que les rues avoisinantes (Meunier, Sauriol, etc…) vont recevoir le débordement de la circulation en direction est bloquée sur Fleury Ouest (et aussi H-Bourassa à la hauteur de Meunier. En effet, les automobiles et camions bloqués à la hauteur de Meunier n’auront d’autres choix que d’emprunter la rue Meunier direction sud. On détourne la circulation d’une artère commerciale pour la diriger vers des rues résidentielles…
    Sur ces rues résidentielles, ces jours-ci, les jeunes jouent au hockey, font de la planche à roulettes, de la trottinette, etc. C’est bon pour leur sécurité d’augmenter la circulation, n’est-ce pas. D’autant plus surprenant que la conseillère des district, qui semble-t-il siège au Conseil de la SDC FLO, a déjà présidé la commission de sécurité publique de la Ville. ?1? Il est d’ailleurs étonnant de constater que la conseillère du district ( Mme Goulet) siège au Conseil de la SDC Fleury Ouest : Conflit d’intérêt, connais pas…Elle aurait dû songer à consulter les gens du quartier, pas seulement les commerçants. La rue Fleury n’appartient pas de façon exclusive aux commerçants et les gens du quartier devraient avoir droit de parole. Dans le quartier, il y a plusieurs résidents d’une certain âge et/ou à mobilité restreinte. Allez les vieux, faites vos courses en voiture chez Costco et Loblaw’s. Et vive le panier bleu…

  7. Il faut laisser parler les faits car il semble que la vaste majorité des piétonnisations réalisées à Montréal ou ailleurs aient fort bien servi les attentes des commerçants qui ont vu leur chiffre d’affaires augmenter. Montréal et Laval ne visent pas à satisfaire les mêmes personnes. Laval c’est le modèle du tout à l’auto et Montréal prend une toute autre direction qui a son lot de partisans. La preuve c’est qu’il est difficile de trouver des propriétés à louer ou à vendre dans notre quartier et ce nonobstant les cônes oranges, les pistes cyclables et les rues piétonnes. Personnellement je déplore la décision de la Promenade et je compte encourager encore davantage les commerçants de Fleury ouest même si j’habite à l’est car je suis prêt à prendre une petite marche santé pour profiter d’une amibian e urbaine de quartier agréable.

  8. Çà y est, IL VEULENT TUER LA FLEURY OUEST ET LA PROMENADE! Oh oui madame, la promenade va y passer et dans pas long! C’est quoi le problème au juste? Justement, y en a pas de problème et comme disent les anglais “If it’s not broke, don’t fix it” alors que la SCD nous “sapre” donc patience avec ses pistes cyclables et ses piétonnisations à n’en plus finir. Les piétons, dont je fais partie, n’ont pas de problème à circuler sur la promenade et ce même avec la pandémie. Çà bien l’air qu’il y en a qui n’ont rien à faire ces temps-ci mais çà les occupe de se creuser les méninges pour implanter des “projets” qui vont nous taper sur les nerfs et on a pas besoin de çà, on a assez la COV merci bien.

  9. C’est fou comme les gens sont chatouilleux quand vient changer des habitudes! Pas facile la vie hein! L’emprise automobile est très présente et ce n’est pas demain la veille que ça va changer malheureusement. Pour ceux qui s’inquiète d’une baisse d’achalandage suite a la piétonnisation de la rue Fleury Ouest, une étude de marché réalisé pour le contre de la SDC FLO a démontré que, 70% de l’achalandage de la rue provient d’une distance de marche de 20 min et moins. Alors pas de quoi en faire un plat! Un peu de changement pourrait révéler une perspective jamais exploré jusqu’à maintenant. Garder l’esprit ouvert!

    1. Ayant l’esprit ouvert, voici ce que j’en pense. Après 3-4 mois à se faire écoeurer avec la COV, non seulement les gens ont la mèche courte mais ils ont plus de mèche pantoute! Est-ce que c’est vraiment le temps de leur brasser la cage avec des “changements d’habitudes”, imposés par les autres, quand çà serait plutôt le temps de se tenir pénard et de récupérer en douceur? 20 minutes de marche 70% d’achalandage, quand tu veux faire dire aux chiffres ce que tu veux, bien tu t’arranges pour. Ah oui! J’ai entendu dire qu’on pouvait chatouiller quelqu’un jusqu’à la mort.

  10. Qu’arrive-t-il aux autres commerces comme les divers bureaux professionnels, incluant les propriétés et commerçants qui ont un stationnement privé?

    Comment vas-t-on accéder à notre stationnement? On paie des taxes sur notre terrain (stationnement) et on veux avoir le droit de toujours l’utiliser pour nous et nos clients!

    Ce n’est pas tout le monde qui peux marcher pour se rendre à nos bureaux / commerces. Le stationnement accessibles aux clients est un atout pour nos commerces et on ne veux pas perdre cette option qu’on offre à nos clients.

    Cette idée est géniale pour les restaurants seulement qui vont en profiter pour bien installer leur terrace, mais c’est aucunement le cas pour les autres commerces, bureaux et propriétés dont l’accès par voiture a leur propriété et stationnement est important.

    Finalement, en éliminant la possibilité de circuler en véhicule, les autobus seront aussi affectés. Pas d’autobus sur Fleury va créer un ennui pour certains, incluant le voisinage des rues transversales qui ne veulent pas le bruit et l’action des autobus qui circuleront sur les rues transversales.

    Cette idée n’est pas réaliste sur notre rue car il y a divers types de commerces, incluant des bureaux et cliniques professionnels de tout genre avec des clients d’un certains âges qui ont besoin d’avoir accès à la rue en auto.

    1. Les accès aux stationnements privés seront accessibles. Les livraisons aussi. J’ai eu la conformstion aujourd’hui car moi aussi je serai affecté. Les commerces de détail de l’alimentation ont tous eu des hausses importantes grace au support incroyable de notre clientèle locale. Soyons maintenant solidaires avec les autres commerçants comme les magasins de chaussures, bistros, cafés qui ont perdu 3 mois de revenus et qui devront vivre avec la distanciation et des revenus à la baisse au cours des prochains mois.

Les commentaires sont désactivés pour cet article.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un pas de plus pour la rue partagée sur Gouin

Le plan de la rue partagée temporaire pour l’année 2020 sur le…

Un dépotoir derrière chez soi

Une résidante de Cartierville, Sandrine Laroche, nous décrit le terrain derrière chez…

C’est dans le temps du jour de l’An!

            Bonne année 2020 à tous nos…
Inondations 2019 (Photo : jdv - Jules Couturier) Ahuntsic Cartierville Montréal

Nouvelle mouture du décret sur les zones inondables

Avec une première version décriée partout au Québec, le nouveau décret sur…