Une saillie de trottoir, différente ou semblable, sera installée à l’angle Tolhurst et Fleury. (Photo: jdv P. Rachiele)

Cinq arrondissements se répartiront la tarte des 1,7 million de dollars qui seront injectés par la Ville-centre dans l’amélioration du réseau cyclable montréalais d’août à octobre prochains. La portion réservée à Ahuntsic-Cartierville, soit environ 2% du total, permettra la construction d’une saillie de trottoir à l’angle des rues Tolhurst et Fleury Ouest.

« Il s’agit d’une seule saillie dans le cadran nord-ouest de l’intersection et qui empiète sur la rue Tolhurst », indique textuellement Marie-Ève Courchesne, chargée de communications à la Ville de Montréal, dans un échange de courriels avec journaldesvoisins.com.

L’investissement total pour réaliser cette saillie de béton est estimé à 39 160,94 $, taxes incluses, d’après Mme Courchesne.

La chargée de communication précise que la construction du trottoir de béton coûtera 13790 $, plus taxes, mais des frais reliés à la réparation d’un cours d’eau (3525 $, plus taxes) et l’aménagement d’un nouveau puisard de rue avec tête ajustable (11 572 $, plus taxes) s’ajoutent à la facture.

La Ville de Montréal compte également investir « dans la construction et la réfection du réseau cyclable » des arrondissements de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, de Verdun et de LaSalle, peut-on lire dans un communiqué de presse émis par la Ville de Montréal le 8 juin dernier. 

Avantage pour cyclistes?

Frédéric Bataille, porte-parole d’Ahuncycle (Photo: jdv P. Rachiele)

Le porte-parole d’Ahuncycle, Frédéric Bataille, salue l’initiative de la Ville, mais précise qu’une saillie de trottoir profite davantage aux piétons qu’aux cyclistes.

Bien qu’une saillie de trottoir soit un pas dans la bonne direction, M. Bataille déplore que la Ville de Montréal n’en fasse pas suffisamment dans l’amélioration du réseau cyclable d’Ahuntsic-Cartierville.

« Depuis deux ans, nous proposons des ajouts de pistes cyclables et, encore cette année, la plupart de nos suggestions n’ont pas été retenues», regrette-t-il.

Sur la glace

⌈Mise à jour: 2017-06-29, 10 h 31⌋ Une première rencontre de la Table de mobilité durable mise sur pied par l’arrondissement réunissant les élus de l’arrondissement, des organismes communautaires, des représentants des commissions scolaires, des ressources de l’arrondissement, et le service de police, avait lieu la semaine dernière. Cette table se réunira sur une base régulière.

M. Bataille y a eu la confirmation que le seul projet proposé par Ahuncycle qui verra le jour au cours de l’été dans le réseau cyclable de l’arrondissement est une bande cyclable qui longera la rue Georges-Baril, entre la rue Port-Royal et le boulevard Henri-Bourassa.

Les projets proposés par Ahuncycle pour le réseau cyclable qui ne verront pas le jour sont les suivants: une bande cyclable sur Prieur, à l’est de Papineau; une autre bande cyclable sur Sauriol entre les écoles Atelier et Ahuntsic.

« Lors de la dernière rencontre, nous avons également mentionné qu’il existe peu de liens cyclables reliant l’est et l’ouest de l’arrondissement », a conclu le porte-parole d’Ahuncycle.

Sécuritaire, une saillie?

Vélo Québec salue lui aussi l’initiative de la Ville de Montréal. Bartek Komorowski, chargé de projets à Vélo Québec, explique que les saillies de trottoir et « leur effet d’étranglement » forcent les automobilistes à ralentir à l’approche des intersections, « ce qui diminuent les risques de collision ».

Et la possibilité que cet effet d’étranglement force les cyclistes à se rapprocher dangereusement des voitures qui roulent à leur gauche demeure minime, intervient M. Komorowski.

« Même si le cycliste est forcé de dévier de sa trajectoire, ce dernier n’a généralement pas d’angle mort et est conscient qu’une voiture se trouve à côté de lui. Et si une voiture se trouve derrière lui, l’automobiliste devrait avoir le temps d’anticiper la saillie et de ralentir », analyse le chargé de projets à Vélo Québec.

Il s’agit d’une mesure bénéfique pour les cyclistes qui traversent l’intersection dans le sens transversal, poursuit M. Komorowski.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

2 commentaires
  1. Petite correction: la Table sur la mobilité durable dont il est question dans l’article a été mise sur pied par l’arrondissement. Y participent également les commissaires scolaires et des ressources de l’arrondissement. Cette table se rēunira sur une base régulière.

  2. Un puissard de rue à tête ajustable à 11 500$ ! Wow, il doit avoir un gros ajustement ou bien il est peut-être en plaqué or.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Comment adopter un mode de vie Zéro déchet en douceur

Quelle soirée instructive et divertissante que nous a fait savourer, lundi 18…

Bagarre avec blessé sur Henri-Bourassa

Un homme de 20 ans a été blessé par arme blanche au…

Le coin des commerçants – Semaine du 15 mars 2019

SDC District Central L’assemblée générale des contribuables qui tiennent un établissement d’affaires…

Les résidants «tempêtent» contre le déneigement

Les météorologues sont unanimes et prédisent pour ce mardi une tempête de…