Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Les districts électoraux d’Ahuntsic-Cartierville (3 de 4)

Saint-Sulpice, un district industriel

Publié le 22/09/2017
par Alizée Calza

Carte des districts électoraux de Montréal (Source: Bureau des élections de la Ville de Montréal)

Si l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville se distingue du reste de Montréal par ses nombreux espaces verts, ses bâtiments variés et sa position géographique privilégiée au bord de la rivière des Prairies, ses quatre districts ont leurs propres particularités.  

Délimité par l’avenue Papineau à l’est et par l’autoroute Métropolitaine et la route Transcanadienne au sud et à l’ouest, Saint-Sulpice est le district le plus au sud de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Selon les chiffres de l’édition 2017 de Montréal en statistiques, il s’agit du plus grand district de l’arrondissement puisque 27% de la population y habite.

« Une des caractéristiques de ce district-là, c’est sa composition économique. On y trouve des grandes rues, des grands commerces et de grands développements économiques. Prenez autour de Chabanel, le Marché Central et également tout ce qui est le secteur ouest de l’Acadie, au sud de Sauvé, c’est très industrialisé », décrit Pierre Desrochers, le conseiller du district.

Pierre Desrochers, conseiller du district St-Sulpice et membre du comité exécutif de la Ville de Montréal (Photo: archives jdv)

Si Saint-Sulpice est le seul district de l’arrondissement à ne pas longer la rivière des Prairies, M. Desrochers affirme que, comme dans le reste d’Ahuntsic-Cartierville, Saint-Sulpice est pourvu de beaucoup de verdure et d’un nombre intéressant de parcs. De plus, le conseiller souligne que le district est plus accessible que certaines parties d’Ahuntsic-Cartierville, car on y trouve deux stations de métro : Crémazie et Sauvé.

Bien que Saint-Sulpice accueille plusieurs résidences de personnes âgées, il est le district qui a le moins haut pourcentage de personnes de plus de 65 ans (16%) et le plus haut pourcentage de personnes en âge de travailler (67%). Pierre Desrochers explique cela par l’activité économique du quartier.

« Saint-Sulpice, c’est le poumon économique de l’arrondissement. Quand vous considérez le secteur Chabanel, le Marché Central et l’ouest de l’Acadie, il y a beaucoup d’emplois disponibles dans ces secteurs-là. C’est un endroit où les gens peuvent travailler, où ils ont des opportunités de travail s’ils ont l’art et la formation. »

Si l’offre de logements est de bonne qualité et abordable dans l’ensemble du district, le conseiller affirme que, selon lui, le district est moins homogène que le reste de l’arrondissement. Selon Pierre Desrochers, le district pourrait être découpé en trois parties, Saint-Sulpice, Christ-Roi et Chabanel.

« Ce sont trois quartiers qui sont très différents les uns des autres et qui ont des caractéristiques très différentes. Par exemple, il y a une concentration de nouveaux arrivants dans Chabanel, moins dans d’autres. »

Les projets du district

Si plusieurs projets vont voir le jour au cours des prochaines années, Pierre Desrochers explique que ceux qui intéressent le plus le district et l’arrondissement sont ceux qui concernent le développement de Louvain Est.

Un autre projet qu’il a tenu à souligner également, c’est le développement économique de tout le secteur qui est compris entre Crémazie, Sauvé, l’autoroute 15 à l’ouest et Saint-Laurent à l’est, appelé le District Central.

« Ces projets s’imposent d’eux-mêmes car ce sont des projets importants pour l’arrondissement. Le développement de ces secteurs-là attirera des entreprises à venir s’y établir.  »