Les commerces encore ouverts, ceux considérés comme «services essentiels», doivent composer avec la crainte de leurs employés à l’heure de la COVID-19. L’épicerie à grande surface Maxi, à l’intersection des artères Crémazie et Papineau, au sud-est de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, a dû composer avec le cas d’un deuxième employé qui a été infecté et mis en quarantaine.

Journaldesvoisins.com s’est fait confirmer ce nouveau cas par la direction de Maxi après avoir vu l’inquiétude d’employés sur les réseaux sociaux, vendredi soir.

« Nous confirmons qu’un second de nos collègues au Maxi Papineau a reçu un résultat positif suite à un test présomptif de la COVID-19, a indiqué la porte-parole aux Affaires corporatives, Geneviève Poirier. Cependant, le dernier quart de travail de ce collègue remonte au 24 mars dernier. Depuis ce temps, nous avons continué à respecter nos mesures de distanciation sociale et à assainir le magasin plusieurs fois par jour. », a-t-elle ajouté.

Le magasin avait été fermé dimanche dernier pour fins de nettoyage en profondeur, alors qu’un premier cas avait été confirmé.

« Nous l’avons même fermé pour le désinfecter de fond en comble le 29 mars dernier, suite à la confirmation du premier cas. Nous prenons la santé et la sécurité de nos clients et de nos collègues très au sérieux et sommes heureux de pouvoir continuer à servir la clientèle en ces temps difficiles », a-t-elle ajouté.

Les experts, comme l’a indiqué l’un d’eux cette semaine au média Le Devoir, notent que le quart des personnes infectées par la COVID-19 ne présentent aucun symptôme. Malgré tout, ces personnes peuvent transmettre la maladie. Elles seraient même responsables de la moitié des contaminations.

Maxi a tenté de rassurer clients et employés toute la semaine en parlant de l’importance de la sécurité des lieux et de celle de notre personnel «très au sérieux».

Maxi, il y a quelques jours, avait dit collaborer pleinement avec les autorités de Santé publique. Le géant de la distribution alimentaire avait demandé aux membres du personnel qui pourraient avoir été en contact avec ce collègue (le premier cas) de rester à la maison et de s’isoler volontairement.

Mais avec le va-et-vient continuel des employés dans les allées, et souvent le non-respect de la distance physique de deux mètres, une personne n’a quand même pas caché son inquiétude.

« Mais est-ce-que vous croyez vraiment qu’il n’y avait qu’un seul cas avec 200 employés et des milliers de clients par jour », s’est interrogé une personne qui plaide pour que l’on fasse des tests auprès de chaque employé avec ce qui est survenu.

On a  constaté au cours des derniers jours qu’il y avait souvent une bonne file d’attente devant le Maxi en question, mais les gens avec leur carrosse respectaient les distances physiques recommandées à travers la planète.

SAQ

Par ailleurs, un employé de la succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ) du 1745,  rue Fleury Est a aussi été atteint par la COVID-19.

La SAQ avait indiqué par voie de communiqué que le travailleur avait obtenu son diagnostic lundi dernier et qu’il avait contacté son employeur sur le champ.

Il avait travaillé en succursale le samedi 21 mars et, de poursuivre la SAQ, le 27 mars, il a été placé en isolement préventif, à la maison, pour cause de symptômes.

À titre préventif,  la succursale de la rue Fleury a été nettoyée et les employés ayant travaillé avec l’employé ont aussi été placés en isolement préventif.

Mesures mises en place/commerces

Les commerces ont pris une série de mesures pour tenter d’amoindrir les risques de propagation du coronavirus dans leurs établissements : ajout de plexiglas à la caisse, utilisation de gants, paiement par cartes de débit ou crédit.

Dans les commerces, les clients qui déambulent dans les allées se font avertir de garder leurs distances avec les autres. Certains commerces ont même fait un tracé au plancher avec des flèches (pour indiquer le parcours à suivre à l’intérieur du commerce) et des gros carrés (pour indiquer à quel endroit un client doit attendre par rapport à un autre pour se faire servir).

Le sens unique dans les allées est une des mesures implanté au Provigo Michel Ricard sur St-Laurent (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Dimanche, les épiceries sont fermées (mais pas les pharmacies et dépanneurs) afin de permettre au personnel de souffler un peu, une recommandation du premier ministre François Legault, qu’a suivie l’industrie  du commerce de détail.

À la dernière mise à jour des données,  le 4 avril à 13 h 30, il y avait 3 261 cas confirmés de COVID-19 à Montréal.

Quelque 24 CHSLD et résidences privées pour aînés (RPA) composent avec une éclosion du virus dans l’île de Montréal.

Pour le territoire du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, on confirme 440 cas, alors que pour l’arrondissement Ahuntsic–Cartierville, il y a 131 cas ou 97,6 cas pour 100 000 personnes. C’est un peu plus que le décompte dans les arrondissements voisins de Villeray ou Montréal-Nord.

 

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

13 commentaires
  1. Pour votre information le maxi ce situe dans l’arrondissement Villeray St-Michel Parc Extension
    L’information n’est pas une science la géographie l’est bon dimanche

    1. Merci pour votre commentaire. Nous n’avons pas écrit que cette épicerie se trouvait dans Ahuntsic-Cartierville, mais bien “au sud-est de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville”, donc à côté. Cette épicerie est également largement fréquentée par les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville; par conséquent, nous croyons que la nouvelle est d’intérêt pour nos lecteurs et lectrices.

  2. Je suis allée chez Maxi Pierrefonds. Ouf très difficile. Les gens ne suivent pas les consignes. Faut plus de flèches dans les allées et des employés pour faire la vigie et diriger les gens.

  3. Le metro sur André-grasset a ahunsik aussi a eu un cas confirmé lundi dernier.. Ils ont nettoyé seulement jeudi dans la nuit apres que j’ai ecris plusieurs messages…

  4. J ai été au maxi de cremazi Papineau le samedi matin. J ai remarqué que la fille qui travail à la caisse n avait pas des gants .Ça m a fait très peurs surtout elle touche à tous les produits que j ai acheté. Et les produits des gens qui étaient avant moi et les autres après moi .

  5. Dans cet magasin Maxi cette fin semaine la caissière était sans les gens!!!!!!! Donc, elle a touché avec ses mains toutes les produits. Donc, dans maxi ne respecte pas les consignes!

  6. Sur les marchés, les gens ne portent toujours pas de masques de protection.
    Le Dr Arruda ajoute que les masques ne sont pas importants de cette façon dans les espaces clos.

    1. Sauf erreur, ce n’est pas ce qu’il a dit tout à fait. Notre article d’aujourd’hui, à la suite du point de presse du PM Legault et de son équipe: Le masque peut aider, pour éviter de propager le virus, mais ce n’est pas la panacée, ont précisé les autorités en point de presse. D’ailleurs, trois points ont été précisés à ce sujet:
      Le masque, c’est pour protéger les autres. Ensuite, quand on voit que les stocks de masque sont un peu serrés dans les hôpitaux, il n’est pas question d’utiliser les masques N95 pour les individus. Il faut les garder pour le personnel de la santé. Finalement, il ne faut surtout pas remplacer les autres consignes par le masque. «Ça s’ajoute aux autres consignes. C’est pas mal plus efficace de rester loin des autres personnes si on ne veut pas les contaminer.» À lire ici: https://journaldesvoisins.com/covid_19-points-de-presse-du-7-avril-9340-cas-confirmes-cinq-mille-entreprises-a-la-rescousse-services-essentiels-la-fee-des-dents-en-est/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Journée du 8 mars: Ahuntsic-Cartierville rend hommage à trois citoyennes

Qu’ont en commun les Katia Makdissi-Warren, Annie Guglia et Jocelyne Leduc-Gauvin, trois…

COVID-19 : la courbe s’accélère à Ahuntsic-Cartierville

Alors que le Québec est officiellement entré dans la seconde vague de…

Un silence réjouissant

Entendez-vous davantage le chant des oiseaux ces derniers temps? Depuis la fermeture…

Des retards dans la construction du bassin Lavigne dans Cartierville

Dans Cartierville, un projet de construction d’un bassin de rétention engendre de…