Terminus Henri-Bourassa
Une mare d’eau attend les usagers qui sortent du métro pour aller prendre leur autobus au terminus Henri-Bourassa. (Photo: Joran Collet)

 

Un étang qui se forme après la pluie, un pied de lampadaire recouvert d’un cône orange, des éclairages non fonctionnels… Voilà quelques-unes des constatations qu’un usager du transport collectif peut faire en passant par le terminus du métro Henri-Bourassa ; observations qui nous ont été rapportés par un résidant de l’arrondissement, au préalable. Journaldesvoisins.com a tenté, sans succès, d’en apprendre davantage sur les projets de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) pour remédier à la situation.

Un résidant de l’arrondissement, Pierre Lachapelle, constate depuis plusieurs années maintenant, la décrépitude des installations du terminus à la station de métro Henri-Bourassa.

Pour bien comprendre l’enjeu en question, il faut avant tout s’avoir que le terminus Henri-Bourassa est la responsabilité de l’Agence métropolitaine de transport (AMT). La Société de transport de Montréal (STM) quant à elle se charge, dans le cas présent, des trois édicules de la station Henri-bourassa.

De l’accumulation d’eau

À la sortie Est du terminus Henri-Bourassa, près du stationnement du terminus, on note un abaissement de terrain, ce qui conduit à l’accumulation fréquente d’eau. Ce problème serait présent depuis quelques années selon M. Lachapelle. Durant la fonte des glaces, l’eau stagne provoquant une importante flaque d’eau. À première vue, aucun système d’écoulement des eaux n’est prévu à cet endroit. L’accumulation d’eau n’est cependant pas uniquement due à la fonte des glaces à la fin de l’hiver.

Dans la journée du 1er mars, lors de la visite de journaldesvoisins.com, une faible intempérie avait déjà créé une flaque d’eau relativement conséquente (voir photo). La journée précédente, la zone était complètement sèche à la suite du temps plus clément des derniers jours.

Cette flaque peut facilement doubler voire tripler de volume lors de grosses intempéries. Le soir, notamment, dû au manque d’éclairage, il est difficile d’apercevoir immédiatement la présence d’eau ou de glace. Un utilisateur non averti pourrait accidentellement se mettre les pieds dans l’eau ou glisser sur une plaque de glace qui se forme lors des périodes de dégel, puis de gel.

Le 3 mars, en soirée, journaldesvoisins.com a fait une autre visite impromptue sur les lieux pour constater que, le froid de la journée, avait créé de la glace noire là où se trouvait auparavant l’accumulation d’eau.

Terminus Henri-Bourassa
Un cône orange posé sur le pied brisé d’un panneau de signalisation ou d’un poteau d’éclairage au terminus Henri-Bourassa. (Photo: Joran Collet)

Toujours à la sortie Est du terminus, le pied de ce qui semble être un panneau d’affichage ou d’éclairage n’a toujours pas été remplacé ou enlevé par l’AMT. L’objet en question est, depuis quelques temps maintenant, simplement couvert d’un cône orange pour prévenir les utilisateurs de sa présence.

Des lampadaires non fonctionnels

M. Lachapelle souligne notamment que plusieurs lampadaires du terminus sont hors-service depuis quelque temps et tardent à être remplacés ou enlevés. Ces lampadaires, qui longent l’abribus et la salle d’attente du terminus, doivent éclairer les usagers en attente de leur autobus.

Seuls quelques-uns des petits lampadaires sont encore fonctionnels sur la trentaine installés tout au long de l’allée. Ces lampes n’éclairent toutefois que très peu en comparaison des lumières intérieures qui prennent, en quelque sorte, la relève des lumières qui font défaut.

Lors du passage du journaldesvoisins.com, moins d’une dizaine des lampes de l’abri fonctionnaient bien. L’AMT a toutefois installé des lampadaires au-dessus de l’abri transparent, comblant ce manque de lumière.

Du côté ouest de la bâtisse, une seule des deux lampes principales de l’entrée de la station était en était de marche. Toutefois, l’un des lampadaires était en piètre état, étant à la veille de perdre son couvercle…  Seul le petit îlot situé entre le boulevard Henri-Bourassa et le chemin des bus pouvait se vanter du fait que toutes ses lumières étaient fonctionnelles.

À quoi sert ce terre-plein en friche et ce filet de protection au terminus Henri-Bourassa? Aux plantations printanières? (Photo: Joran Collet)

Certaines améliorations sont tout de même à noter

Récemment, pour assurer la sécurité des usagers, l’AMT a procédé à l’installation de barrières sur certaines zones du terminus.  À la suite de deux articles de Journaldesvoisins.com, il y a quelques années, l’agence avait repeint le grillage qui se situe à l’extrémité Ouest du terminus. Celui-ci était, jusqu’alors, dans un triste état, et un résidant, Pierre Bastien, avait fait part aux autorités de l’Agence de du triste état de la clôture.

Depuis l’automne, des panneaux d’affichage électroniques ont été installés dans la salle d’attente du terminus. Ceux-ci s’ajoutent aux plus anciens déjà en place un peu partout dans le terminal. Toutefois, il n’est pas possible de savoir si les plus anciens seront remplacés par des nouveaux ou s’ils seront laissés tels quels. Il n’est pas non plus possible de savoir quand ces panneaux seront en service.

L’AMT, silencieuse

Journaldesvoisins a contacté, en début de semaine, l’AMT pour savoir si l’agence était informée de ces différents problèmes et quelles mesures allaient être entreprises pour les régler. Toutefois, impossible d’en savoir davantage de la part de l’AMT qui n’était pas en mesure, 48 heures après notre requête, de fournir des informations concernant ce dossier.

Aucune information n’est d’ailleurs disponible en ligne sur des possibles travaux au terminus Henri-Bourassa.

Journaldesvoisins.com procèdera à une mise à jour une fois les informations obtenues de la part de l’AMT. (Mise à jour, 2017-03-06): La porte-parole de l’AMT, Caroline-Julie Fortin, a précisé à journaldesvoisins.com, lundi, que l’AMT était au fait des problèmes soulevés concernant  les lampadaires et le pied recouvert d’un cône orange et que l’Agence allait y remédier dès que la température le permettrait.

L’agence métropolitaine de transport n’est pas étrangère aux plaintes en matière de qualité des installations. En 2012, TVA nouvelles avait appris, dans le cadre de la loi sur l’accès à l’information, que près de 1000 plaintes sur les 5000 adressées au service à la clientèle concernaient des éléments de qualité des installations, dont notamment le manques d’éclairage ou les trottoirs glacés.

Des rénovations pour Henri-Bourassa

Journaldesvoisins a aussi appris que la STM procédera à des travaux de réfection des trois édicules de la station Henri-Bourassa. Ces travaux visent principalement à rénover les infrastructures déjà présentes et non pas l’ajout de nouveaux éléments. « Il n’y aura pas de changement majeur, c’est vraiment une mise à jour des installations », souligne  Amélie Régis, représentante aux relations médias de la STM.

Aucun contrat n’a toutefois été encore accordé selon la représentante, et il faudra patienter avant de connaître les impacts que ces rénovations auront sur les usagers.

Il est difficile d’en savoir davantage sur ce plan de rénovation pour le moment puisque aucune information n’est disponible sur le site Web de la STM. Aucune information n’avait d’ailleurs été publiée dans les médias. La section « travaux » du site Web de la STM, pourtant destinée à ce genre d’information, reste muette sur le sujet. Mme Régis a toutefois confirmé que les travaux devraient commencer en 2018.

Il faudra donc attendre encore avant le début des travaux, la réfection des édicules n’étant, pour l’instant, qu’à son stade embryonnaire.

Au cours de la dernière année, la station Rosemont a déjà bénéficié d’une réfection majeure de son édicule et notamment l’installation de deux nouveaux ascenseurs.  La rénovation extérieure de la station fait partie d’un plan de plus de 500 millions de dollars qui touche une dizaine de stations du réseau de la STM.


DERNIÈRE HEURE (mise à jour 2017-03-07) Journaldesvoisins.com a été contacté par  la conseillère médias pour l’AMT, Caroline-Julie Fortin, concernant une mauvaise information transmise au journal dans le dossier du terminus Henri-Bourassa.  À maintes reprises, journaldesvoisins.com a pourtant reçu confirmation de la part de la STM, par l’entremise de la responsable médias, Amélie Régis, que la Société  n’avait aucune responsabilité quant au terminus Henri-Bourassa. Mme Fortin souligne aujourd’hui qu’une erreur de communication était à la base de cette affirmation et que c’est bien la STM qui doit être en charge de ce dossier. Ainsi, bien que l’AMT soit gestionnaire du terminus Henri-Bourassa, la responsabilité de procéder à l’entretien et à l’inspection des équipements du terminus a été transmise à la STM par voie contractuelle qui reçoit, dans ce but, un budget spécifique de l’AMT. Par la suite, l’AMT n’est concernée dans ce dossier que lorsque les dépenses de rénovation et d’entretien dépassent le budget sur lequel se sont déjà entendues les deux agences.  De plus, concernant les panneaux d’affichages électroniques situés à différents endroits du terminus, journaldesvoisins.com a obtenu la confirmation qu’aucun plan n’est encore existant pour procéder à leur mise en fonction ou à leur retrait. Alors que certains de ces panneaux sont installés depuis plusieurs années maintenant, d’autres viennent juste d’être implantés dans le terminus.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Querry
Alain Querry
5 Années

Est-ce que le nouvel abri-bus qui semble dangereux va finalement être déplacer au métro Henri Bourassa ? je crois que vous aviez fait un article a ce sujet

lumineuxlumineux
lumineuxlumineux
5 Années

C’est plutôt la station Sauvé qui devrait être rénover!!!! Elle n’a jamais été retouchée depuis sa fondation ! Du côté nord nous avons beaucoup d’espace pour agrandir. Une sortie du côté Sauvé et une du côté Berri serait apprécié. En plus actuellement il y a des rénovations pour les conduits d’air, et l’espace de passage y est encore plus restreint ! Le nombre d’usagers est infiniment plus élevé qu’à sa fondation. C’est très étroit. Elle fait partie du folklore de la STM. Du côté sud c’est petit en joual vert !

Vous pourriez aussi aimer ces articles
En mars 2022, Eudes Henno agent de Mobilisation chez Solon installé dans la grande salle de l'Espaces des possibles au 9269 Rue Lajeunesse dans Youville - Crédits Leila Fayet

Espace des Possibles, rue Lajeunesse: pour favoriser la transition écologique et le partage

Dans Youville, derrière la grande baie vitrée du 9269, rue Lajeunesse, un…

Le coin communautaire – Semaine du 13 mai 2022

Cliniques de sang des PDQ 10 et 27 Les postes de quartier…

L’Observatoire sur le bruit plutôt silencieux, malgré la reprise intensive des liaisons aériennes

En février, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville annonçait avoir atteint tous ses objectifs sauf deux…
vaccination_frobertdurand_26022021-081719

COVID-19: un retour en force des cas dans Ahuntsic-Cartierville?

Une semaine ne fait pas foi de tout, mais le nombre de…