Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Un projet prometteur d'une jeune entrepreneure

The Food Room, sur de Louvain O., fait faillite

Publié le 20/09/2017
par Christiane Dupont

Amélie Morency, fondatrice de The Food Room. (Crédit-photo: LinkedIn)

Amélie Morency qui avait lancé son projet The Food Room en août 2016 vient de mettre la clé dans la porte de son local rue de Louvain Ouest (ndlr: à l’origine sur la rue Port-Royal) dans Ahuntsic-Cartierville et de déclarer faillite, treize mois après le début officiel de son aventure. Selon le journal Les Affaires, sa faillite serait de l’ordre de un million de dollars.

La jeune diplômée de l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec (ITHQ) et entrepreneure que journaldesvoisins.com vous avait présentée il y a plusieurs mois a annoncé la fin de cette audacieuse aventure sur la page Facebook de son entreprise il y a quelques jours à peine, soit le 15 septembre.

«Chers clients et amis, le 15 août 2016 ouvrait le FoodRoom, notre vision d’une entreprise impliquée dans la croissance et l’accompagnement d’entreprises en alimentation. Nous le savons tous que le milieu est très concurrentiel et nous nous sommes battus pour convaincre que nous y avions notre place. Un espace où se côtoieraient grands traiteurs, professionnels des plats préparés et artisans avec la flamme à l’oeil. J’ai donné au FoodRoom toute ma vie depuis 2014, ce ne fut pas une route facile, mais ô combien enrichissante. C’est grâce à tous mes employés, membres, mentors et amis que ce projet a pu naître. Merci pour votre confiance, votre amour et votre enthousiasme. Merci tout spécial à mon équipe, Valérie, Jean-François, Alexandra et Érika pour votre dévouement et votre passion. C’est donc avec une immense tristesse que je vous annonce la fermeture immédiate du FoodRoom», écrivait-elle.

Ironie du sort: le 23 août dernier, la page Facebook de l’entreprise présentait le commentaire suivant:
«L’industrie de la restauration est reconnue comme l’une des plus difficile. Parce qu’on veut vous garder longtemps à nos côtés, notre CEO vous partage ses trucs pour échapper à la faillite!»
Très présente sur les réseaux sociaux, la jeune entrepreneure avait gagné la faveur des célèbres Dragons il y a quelques mois.  Elle est également vite devenue la coqueluche des médias, étant parfaitement bilingue et très à l’aise devant micros et caméras.

Déception des fans et amis

 Plusieurs commentaires de ses fans et amis sur la page Facebook de l’entreprise démontrent que son travail était très apprécié:
«Tu es un modèle à suivre ma chère Amélie. Dommage que ce beau projet se termine pour toi, mais je suis pas inquiète que l’on va continuer d’entendre parler de toi.»
«Triste nouvelle! C’est la fin de ce projet mais pas de l’entrepreneure que tu es! Tu restes une grande inspiration et je te souhaite le meilleur pour le futur!»
«Très triste de lire ça aussi.. Je suis tes aventures depuis le début et étant en admiration devant la femme qui a réussi à bâtir un si beau projet, je ne peux que te souhaiter le meilleur pour la suite.»
Nul doute que cette jeune femme polyvalente et très créative n’a pas dit son dernier mot dans l’industrie de la restauration.