Plan triennal d’immobilisations (Source: arrondissement )

La réfection des rues et trottoirs tient encore une fois le haut du pavé dans la mouture 2018-2019-2020 du Programme triennal d’immobilisations (PTI) dévoilé et adopté mardi soir dernier alors qu’une nouvelle équipe de conseillers s’assoyaient à la table des élus d’Ahuntsic-Cartierville à la suite de l’élection municipale du 5 novembre dernier, avec Émilie Thuillier comme mairesse, après avoir été conseillère du district Ahuntsic pendant deux mandats.

Le programme, communément appelé PTI, ventile les sommes que notre arrondissement compte investir au cours des trois prochaines années pour la concrétisation de travaux majeurs, allant de la réfection de nos rues et trottoirs à la construction ou la rénovation de bâtiments municipaux, en passant par la mise à niveau des parcs.

En préparant le PTI, les élus et fonctionnaires visent à s’assurer de la sécurité et de la pérennité des installations appartenant à la population tout en visant une bonification de l’offre de services.

Budget à venir

Quant au budget global de l’arrondissement, il sera dévoilé le lundi 4 décembre.

Un avis a été émis vendredi matin pour signifier qu’une séance extraordinaire de notre conseil d’arrondissement se déroule cette journée-là à 19 h, dans la salle du conseil du 555 Chabanel Ouest (au sixième étage) afin de dévoiler le budget.

Il faut prendre note que les délibérations du conseil d’arrondissement et la période de questions, lors de cette séance, porteront exclusivement sur ce budget, a confirmé Marlene Ouellet, chargée de communication.

Routes revampées

Comme c’est souvent le cas, une grosse part du gâteau du PTI va à la réfection routière pour 2018, en légère diminution par rapport à 2017. Notre arrondissement, il faut le rappeler, compte pas moins de 326 km de rues locales et artérielles et 482 km de trottoirs.

Près du tiers du budget du PTI qui est de 7 113 000 $ va aux travaux de chaussée, mais la ville-centre contribue pour près de 16 millions de dollars avec une série de programmes. Mais l’an dernier, l’arrondissement avait injecté environ  400 000 $ de plus à ce poste (38%).

Par ailleurs, plus de deux millions de dollars seront investis sur le territoire dans le cadre du Programme de protection des bâtiments.

Ce sont les résidants qui fréquentent le parc Saint-Paul-de-la-Croix qui seront heureux car, comme prévu, on construira finalement un nouveau chalet et on fera une mise à  niveau de la vieille pataugeoire de béton qui en avait grandement besoin.

Dans le créneau de la Protection des bâtiments sportifs, peu de surprises, car l’enveloppe budgétaire est totalement affectée aux travaux relatifs à la mise aux normes et au remplacement des systèmes de réfrigération de l’aréna Marcelin-Wilson, une opération coûteuse dont les travaux ont commencé il y a près d’un an.

Un programme pan-municipal de mise aux normes des arénas permet aussi d’ajouter des fonds pour un montant total de 6,6 millions $.

Patinoire tricolore

Toujours dans Bordeaux-Cartierville, mais à ciel ouvert, on célébrera en grande  pompe à la mi-décembre l’ouverture de la patinoire BLEU-BLANC-BOUGE dans l’ouest de l’arrondissement, ce dont n’a pas manqué de souligner Effie Giannou, la nouvelle conseillère municipale du secteur, mardi dernier, lors du premier conseil d’arrondissement.

La patinoire a été reçue en legs de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. Les travaux sont maintenant complétés, dont ceux relatifs à la décontamination du terrain qui ont fait beaucoup jaser, compte tenu des coûts de l’opération que l’arrondissement a dû assumer.

En 2018, les travaux se poursuivront avec la construction d’un garage et d’un bâtiment connexe.

De plus, toujours dans l’ouest de l’arrondissement, la phase de planification des travaux d’aménagement du Pôle culturel et communautaire commencera l’an prochain.

La patinoire tricolore et le Pôle font partie du Programme de dotation d’installations sportives, communautaires et culturelles qui va accaparer 18 % du budget de l’arrondissement contre 22% en 2017.

Enfin, les parcs Basile-Routhier et Beauséjour profiteront l’an prochain du programme de Soutien pour la mise en valeur de la rivière des Prairies. Ce programme de 25 millions $ de la ville est destiné aux cinq arrondissements qui bordent la rivière des Prairies. Des sommes sont prévues pour réaliser des projets d’aménagements afin notamment de favoriser l’accès aux rives.

On peut regarder in extenso le PTI tel qu’il a été présenté à la séance du conseil d’arrondissement.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jacques Lebleu
4 Années

Bonjour,

Je ne vois rien au sujet du déménagement des trois cours de voiries vers le site du quartier Chabanel ou pour les projets du site Louvain et la bibliothèque inter-arrondissements près de Montréal-Nord. Est-ce que ça fait partir d’une autre enveloppe budgétaire? C’est l’arrondissement ou la ville centre qui décide? Merci de nous tenir informés.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le phragmite bien installé dans le Sault

Le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation fait face à l’invasion du phragmite depuis plusieurs…

Un conducteur recherché après une collision à l’intersection Berri / Sauriol Est

Un conducteur aurait embouti au moins sept véhicules stationnés rue Berri et…
logo_ensemblemtl-0197c9ab

COMMUNIQUÉ : Ensemble Montréal encourage les talents locaux en culture  dans Ahuntsic-Cartierville

L’équipe locale d’Ensemble Montréal pour Ahuntsic-Cartierville a fait connaître son intention d’améliorer…

Éditorial – Adhérez au JDV, un reçu d’impôt vous aurez!

Journaldesvoisins.com a été autorisé récemment par l’Agence du revenu du Canada (ARC)…