Dans les dernières années, la rue Fleury Ouest s’est grandement développée. Aujourd’hui, cette jolie rue commerciale compte de petits commerces en tout genre. En voici trois que les habitués de Fleury Ouest connaîtront bien. 

La jolie boutique Espace Flo offre une grande variété de produits.

Espace Flo, une vaste boutique remplie de produits d’ici

La propriétaire d’Espace Flo, Karine Demers, prend la pose derrière le comptoir!

La mode, l’artisanat, la décoration… Tout cela se trouve chez Espace Flo, une boutique locale et écoresponsable située à l’angle des rues Fleury et Jeanne-Mance. En entrant, on peut tout de suite remarquer des vêtements colorés, de jolies tasses et du savon. De plus, le tout est fabriqué au Québec. 

« On a vraiment de tout », soutient la propriétaire de la boutique, Karine Demers. « Il y a des idées cadeaux pour tous les âges! Parfois, les gens pensent que ça coûte cher d’acheter québécois, mais on vend plein d’articles à moins de 10 ou 15 dollars. »

Les produits d’Espace Flo sont durables et de bonne qualité. Bien que les prix soient raisonnables, il est très important pour Mme Demers que les artisans soient payés équitablement pour leur travail. Elle a d’ailleurs aménagé un atelier sous la boutique afin de confectionner des vêtements elle-même. 

« J’ai une mission sociale en tant que designer… Ça me tient vraiment à coeur de promouvoir tout ce qui est fait ici, dit-elle. Les gens sont habitués à payer moins cher pour ce qui vient d’ailleurs, mais sur le plan environnemental, c’est désastreux. »

En seulement un peu plus d’un an, Espace Flo a réussi à se créer une clientèle fidèle et diversifiée. Cependant, avec le temps des Fêtes qui approche, Mme Demers espère pouvoir compter sur de nouveaux clients! La boutique vend notamment des cartes de souhaits artisanales et bien d’autres choses encore. Il y en a pour tous les goûts! 

Le Brûloir a créé un lieu de rencontres

Juste à côté d’Espace Flo, un café de quartier a fait sa marque sur Fleury Ouest. Il s’agit du Brûloir, où une clientèle habituée peut boire un café, en acheter un sac et manger une bouchée afin d’apprécier la volupté offerte par l’endroit. 

« C’est un lieu de rencontres, sans prétention, où on peut socialiser tout en vivant des moments quotidiens », mentionne Vincent D’Aoust, torréfacteur-propriétaire du Brûloir. « C’est aussi un endroit qui a une grande expertise dans le café. On est probablement les plus poussés dans l’expertise dans le nord de la ville. »

Morgane Lachance et Vincent D’Aoust dans le Labo du Brûloir.

Le Brûloir est fier d’importer directement de petits producteurs de différents pays. Les propriétaires de l’établissement tiennent à s’assurer que le producteur n’est jamais loin dans la chaîne d’approvisionnement. D’ailleurs, un tout nouveau café sera offert au Brûloir dans les prochaines semaines, le résultat d’un grand projet mis en branle il y a trois ans. 

« On travaille avec des petits agriculteurs du Honduras pour qu’ils puissent augmenter leur qualité et produire du café de spécialité, ce qui leur donne un revenu plus intéressant, explique M. D’Aoust. Nous sommes les premiers acheteurs dans le cadre de ce projet; dès qu’un petit producteur augmente sa qualité, on achète son café. »

Un de ces cafés honduriens est présentement en vente, mais il y en aura davantage à déguster au cours du mois de décembre. Le Brûloir offre présentement des commandes pour emporter et fait même la livraison de sacs de café! Quoi de mieux pour se réchauffer… ou pour se réveiller? 

La Chocolaterie Bonneau, haut de gamme dans tous ses produits

Une partie des produits offerts par la Chocolaterie Bonneau.

Dès leur arrivée de France en 2011, Yves et Josiane Bonneau ont fondé la Chocolaterie Bonneau, qui s’est rapidement établie sur Fleury Ouest. M. Bonneau pratique d’ailleurs le bean to bar en torréfiant des fèves du Pérou pour faire son propre chocolat. 

Aujourd’hui, bien que la crêperie ait disparu à cause de la pandémie, la Chocolaterie Bonneau se spécialise maintenant davantage dans les pâtisseries. En effet, il n’y a pas que du chocolat de grande qualité chez Bonneau! Il y a aussi des éclairs de toutes sortes, des macarons à l’ancienne et une multitude de petits gâteaux. 

« La pâtisserie est mieux adaptée à notre magasin, dit-il. On a développé beaucoup en pâtisseries, notamment avec des pâtisseries françaises. »

Yves Bonneau tient à remercier la clientèle locale, qui a été présente pour sa chocolaterie dès ses débuts et continue à encourager le commerce. 

« Les gens ont répondu présent cet été, et ça nous a beaucoup aidé », ajoute-t-il. 

Pour Noël, la Chocolaterie Bonneau offrira six types de bûches, soit trois plus traditionnelles et trois plus différentes! Un nouveau gâteau a également été lancé. Il s’agit d’un gâteau au chocolat croustillant et fondant dont le nom rappelle une rue prisée des Ahuntsicois… Le Fleury! Comme la rue où on le retrouve, c’est un gâteau qui vaut le détour.

Cette série de reportages est réalisée par l’arrondissement en collaboration avec PME-MTL-Centre-Ouest, les SDC Promenade Fleury, Quartier Fleury Ouest, District Central et l’Association des gens d’affaires de Gouin ouest.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Bref coup d’oeil sur trois commerces à découvrir

L’arrondissement compte plusieurs boutiques de prêt-à-porter. Des tonnes de vêtements sont conçus…

Chronique des élu(e)s – L’achat local à l’honneur

Les commerces locaux et les artères commerciales d’Ahuntsic-Cartierville jouent un rôle central…

Chronique des élu(e)s – Février 2021

La pandémie continue de bouleverser notre quotidien et la deuxième vague ralentit…

Bref coup d’oeil sur trois restaurants à découvrir

Le boulevard Gouin Ouest compte plusieurs restaurants dont les menus attirent les…