Plusieurs résidants du secteur H2M se sont récemment fait voler le catalyseur situé sous leur voiture. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Le 11 novembre, le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) annonçait l’arrestation de quatre suspects dans le cadre d’une enquête sur les vols de catalyseurs. Or, cette nouvelle est bien loin de représenter la fin de ce fléau. 

Dans Ahuntsic-Cartierville, les vols de catalyseurs semblent se multiplier. Récemment, plusieurs résidants du secteur H2M (qui couvre Youville, Saint-Sulpice et André-Grasset) ont rapporté s’être fait voler cette pièce qui sert à brûler les gaz d’échappement. 

« En fait, la problématique des vols de catalyseurs refait surface périodiquement à Montréal comme ailleurs au Québec », soulignent les relations médias du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 

Bien que la voiture soit en état de fonctionner sans catalyseur, elle va faire un bruit infernal en plus d’être beaucoup plus dommageable pour l’environnement. Un catalyseur neuf peut coûter des centaines de dollars selon la marque de la voiture. Il semble toutefois que les voleurs ne sont pas particulièrement intéressés par la pièce elle-même, mais plutôt par ce qu’elle contient. 

« Ce sont des matériaux précieux qui se trouvent dans les catalyseurs», explique l’agent relationniste François Boucher, du SPAL. En ce moment, il y a une forte demande pour le palladium en raison de sa forte valeur en bourse, ce qui crée une hausse de la demande chez les recycleurs et sur le marché noir. »

Comment nuire aux voleurs? 

Journaldesvoisins.com
Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez l'infolettre du journaldesvoisins.com

et ne manquez aucune nouvelle

Invalid email address
Fermer

Dans un communiqué expédié aux médias le 11 novembre, le SPAL soulignait que certains modèles de voiture, dont les Hyundai Tucson, Hyundai Santa Fe, Honda Element, Honda CR-V et Kia Sportage, sont plus ciblés que les autres. Cela s’explique par le fait que ces voitures sont plus hautes par rapport au sol. 

« Les voleurs retirent le catalyseur en se glissant sous le véhicule, mentionne l’agent Boucher. L’élément premier qui les attire vers un modèle de voiture est la facilité d’accès à la pièce. »

De plus, comme la configuration mécanique du catalyseur n’a pas énormément évolué au fil du temps, les voleurs ne préfèrent pas nécessairement les modèles plus récents, contrairement à ce que l’on observe sur le plan des vols de voiture. 

Le SPVM offre les conseils suivants afin de se protéger : 

  • Se stationner dans des zones bien éclairées
  • Installer des caméras de sécurité
  • Graver le numéro d’identification de véhicule (NIV) ou le numéro d’immatriculation sur le catalyseur pour le rendre traçable
  • Souder le catalyseur au cadre du véhicule
  • Installer une alarme sensible sur le véhicule

L’agent François Boucher ajoute que se stationner à proximité d’un trottoir peut également compliquer la tâche des voleurs.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

1 commentaire
  1. moi-même j’ai été victime de ce vol, ma HONDA -CRV à la gare DuRuisseau à cartier ville, dans le stationnement de la gare, avec des caméras de surveillance et en milieu de journée, personne n’a pu rien faire, le remplacement m’a couté 500$.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Seconde fusillade : deux jeunes hommes atteints par balle dans Ahuntsic-Cartierville

Des coups de feu se sont fait entendre par le voisinage, le…

Un nouveau foyer d’hébergement verra le jour dans Ahuntsic

Le conseil municipal de Montréal a accepté la demande du CIUSSS du…

Comment se vit le couvre-feu dans Ahuntsic-Cartierville ?

Depuis le 9 janvier dernier, les rues d’Ahuntsic-Cartierville déjà tranquilles les soirs…

Plus d’infos sur la vente du terrain de la STL, rue Lajeunesse, et du 575-577 Henri-Bourassa Est

Alors que l’édifice de la STL et son parc (vide) d’autobus de…