Véhicule récréatif en cour avant au 15 rue du Ruisseau dans Cartierville (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Les périodes de questions des réunions virtuelles du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville des mois d’avril et de mai ont été monopolisées par une pléthore d’interrogations et de plaintes de citoyens de l’avenue du Ruisseau située dans le secteur près du Parc-nature du Bois-de-Saraguay. Un résidant de la rue dérange et inquiète les voisins de son quartier résidentiel. On observe plusieurs vieux véhicules non-utilisés, pièces de véhicule, débris, contenants de propane et d’huile, sur son terrain qui s’apparente à une ferraille. L’interminable délai pour régler cette situation qualifiée d’« intolérable » en fait fulminer plus d’un.

Un « dépotoir »

« Son terrain est rendu un dépotoir », se désole Denis Lemieux, résidant de la rue du Ruisseau, demeurant en face du voisin problématique.

La situation perdure depuis au moins quatre ans. Des véhicules y sont abandonnés depuis des années. Il n’y a plus de gazon sur le terrain. La hauteur du toit d’un véhicule récréatif arrive au deuxième étage de la maison des voisins dont la vue est gâchée. Un arbre est en train de se détériorer puisque les véhicules sont stationnés sur ses racines. Ledit voisin fait des gros feux pour brûler ses déchets. Des barils d’huile risquent de polluer tout le sol s’ils étaient percés.

La situation est d’autant plus inacceptable pour M. Lemieux que ce quartier en est un patrimonial.

Des questions qui reviennent

Lors du conseil d’arrondissement d’avril, pas moins de cinq questions portaient sur cet enjeu. Plusieurs voisins se disaient inquiets pour leur sécurité avec tous les liquides explosifs qui traînent sur ce terrain. Ils témoignaient également du dérangement causé par le bruit des travaux mécaniques qu’effectue cet individu à toute heure de la journée sur son gros véhicule récréatif.

Denis Lemieux dit que rien n’a changé depuis le conseil d’avril.

Lors du conseil d’arrondissement du lundi 11 mai, le nombre d’interventions de citoyens concernant ce dossier avait doublé. On déplore notamment l’absence de suivi et d’information communiquée, on se plaint de la baisse du niveau de qualité de vie liée aux activités de ce voisin et on réclame des interventions de l’arrondissement.

Plusieurs constats

Depuis janvier 2020, cinq constats d’infraction ont été émis au voisin dérangeant. Émilie Miskdjian, chargée de communication à l’arrondissement, indique que malgré l’émission de ces constats, rien n’a été corrigé sur son terrain.

Denis Lemieux dit que les voisins ne veulent pas se battre avec le voisin, ils ne veulent pas qu’il reçoive des contraventions. Tout ce qu’ils veulent c’est que son terrain soit conforme aux règlements municipaux.

Le décret du gouvernement du Québec demandant de limiter les déplacements non-essentiels a fortement ralenti les actions possibles dans ce dossier.

Le 20 avril 2020, un avis de poursuite avec un délai de 30 jours pour retirer trois véhicules a été émis. En vertu du règlement sur la propreté, on lui a aussi demandé de nettoyer son terrain.

Le 4 mai, des inspecteurs de l’arrondissement ont remis un constat en main propre au propriétaire disant que l’arrondissement allait procéder à un nettoyage aux frais du propriétaire s’il n’obtenait pas sa collaboration.

Pour ce qui est des enjeux de sécurité, des intervenants du service Sécurité incendie de Montréal doivent passer dans les prochains jours et ils détermineront la marche à suivre.

La mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, dit ne pas accepter cette situation. Elle indique qu’il est important pour l’arrondissement de suivre toutes les étapes d’actions légales pour avoir des chances de gagner si le dossier devait se rendre au tribunal.

En attendant, des constats d’infraction continueront d’être émis, mais la qualité de vie des résidants de l’avenue de Ruisseau ne s’améliore pas.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un artiste d’ici conscient des difficultés que vit la planète

L’auteur-compositeur-interprète Francis D, de son nom d’artiste, s’est posé à Ahuntsic l’été…

Cinquante ans d’histoire dans le même duplex d’Ahuntsic-Cartierville

Cinquante ans! Ce n’est pas tous les jours qu’on fête un anniversaire…

Quatre citoyens et trois organismes signent le livre d’or d’Ahuntsic-Cartierville

À la réunion du conseil d’arrondissement de novembre, les élus ont souligné…

Laurentien/Lachapelle: c’est reparti!

Début juin avait lieu, au futur Centre culturel et communautaire Cartierville, une…