(Photo : Courtoisie de Facebook)

Une campagne de sensibilisation appelée « Opération Tendre la main » débutait le 25 novembre dernier. Organisée par l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas), elle rappelle qu’au quotidien, des femmes, des enfants et des personnes âgées sont victimes de violence, peu importe leur origine ou leur lieu de résidence. Durant cette campagne, soit du 25 novembre au 6 décembre, l’Afeas invite la population, en signe de solidarité, à afficher visiblement son engagement pour contrer ces violences en portant le ruban blanc en « V » inversé.

L’afeas mène cette campagne à chaque automne depuis 1997. Elle est organisée dans le cadre d’une autre campagne, celle des 12 jours d’action contre la violence faites aux femmes aussi du 25 novembre au 6 décembre. Instituée pour se remémorer la tuerie du 6 décembre 1989 à Polytechnique, cette campagne vise à présenter des solutions pour éliminer les violences systémiques et institutionnelles faites aux femmes.

Durant cette campagne, l’Afeas distribue un ruban blanc en « V » inversé.

Plusieurs y adhèrent

Plusieurs instances et organismes y ont adhéré : le Conseil du statut de la femme, le Secrétariat à la condition féminine (qui remet des rubans à tous les député·e·s), la CNESST, des organismes communautaires, des syndicats, le ministère de la Sécurité publique, des arrondissements de la Ville de Montréal, le conseil de Ville de Laval…

Toutes ces organisations se procurent des rubans et les distribuent dans leur milieu.

Porter le ruban blanc est un geste de solidarité.

À Ahuntsic-Cartierville

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville souscrit à la campagne des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes.

Par ailleurs, Nathalie Goulet, conseillère de ville du district d’Ahuntsic et responsable de l’inclusion sociale, des sports et loisirs, de la condition féminine, de l’itinérance et de la jeunesse au comité exécutif de la ville de Montréal, est responsable de ce dossier.

« Toutes les personnes élues de l’arrondissement soutiennent cette cause et le démontrent en portant le ruban blanc », indique Michèle Blais, chargée de communication à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Autres actions

Outre le port du ruban blanc, l’Afeas met de l’avant d’autres actions pour contrer et dénoncer la violence. Elle fait la promotion des ressources d’aide et a mis au point un réseau de solidarité communautaire.

« L’objectif est de garder les yeux ouverts, d’être à l’écoute, pour éventuellement apporter une aide aux personnes qui en ont besoin. Nous ne sommes pas des professionnels du domaine mais on peut tout de même écouter, apporter de l’aide et faire la promotion de ressources », explique Mariette Gilbert de l’Afeas de Laval.

L’Afeas a aussi l’habitude d’organiser des activités de sensibilisation et d’actions concrètes.

Une année particulière

Cette année, compte tenu des circonstances, l’Afeas ne peut organiser de rassemblement pour une commémoration, un souper-conférence ou toute autre activité de sensibilisation sur les différentes violences dont les femmes peuvent être les victimes.

Ces circonstances sont d’autant plus regrettables selon l’Afeas que l’année 2020 a été particulièrement difficile en termes de violence conjugale. Le télétravail, le télé-étude des enfants, les pertes d’emploi, le confinement ainsi que la maladie ont eu des conséquences alarmantes chez bien des couples. Une augmentation notable des gestes de violence envers les femmes et les enfants a été observée.

Pour conclure, Mariette Gilbert de l’Afeas de Laval, invite les gens à porter le ruban, se prendre en photo et mettre la photo sur Facebook en rappelant leur engagement à lutter contre la violence. Elle ajoute que ceux qui le veulent peuvent aussi envoyer leur photo à l’Afeas pour qu’une mosaïque de photos soit réalisée sur leur page.

Dans Ahuntsic, le Centre des Femmes Solidaires et engagées va aussi souligner cette campagne comme mentionné dans notre Coin communautaire du 20 novembre dernier.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le livret de recettes des jeunes de Bordeaux-Cartierville désormais imprimé

Neuf jeunes de Bordeaux-Cartierville ont présenté leur livret de recettes au Centre…

Dossier itinérance – Les invisibles: être une femme dans la rue

Les femmes itinérantes sont nombreuses à Montréal, mais elles échappent souvent à…

Pause Famille inaugure le projet «Ma crèmerie aux couleurs de mon quartier»

Depuis le 20 juillet, le stationnement de la crèmerie Henri-Bourassa est recouvert…

Ce qui s’est passé au conseil d’arrondissement du 11 mars

Le deuxième conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville de l’année a eu lieu le lundi…