Myriam, artiste en herbe, et son amie admirent la nouvelle murale de la Promenade Fleury. Intitulée La porte ou«verte», elle orne l’entrée Nord de la Promenade Fleury et arbore les couleurs de l’artère commerciale. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

La murale «La porte ou”verte”» constitue la troisième œuvre urbaine d’envergure de la Promenade Fleury. Dévoilée dimanche 10 septembre, elle orne les portes du Nord de l’artère commerciale, au coin Papineau.

Dimanche 10 septembre, le Journal des voisins (JDV) a assisté au dévoilement de la nouvelle murale de la Promenade Fleury sous une pluie fine. La peinture, encore humide, témoignait des dernières retouches portées à cette troisième murale de la rue Fleury Est.

L’œuvre est signée Ankhone, auteur de la dernière version du «Rocket» de Maurice Richard à deux pas, et Nicole Boyce. La réalisation de la nouvelle murale comprend également un volet social, avec la participation d’une jeune en réinsertion professionnelle.

Représentant une porte, de laquelle émerge une fleur hybride, la murale arbore les couleurs de la Promenade Fleury. La murale intitulée «La porte ou”verte”» répond à quatre mandats: elle se situe en effet à la porte de l’arrondissement, depuis le Nord par Papineau.

Elle est aussi simplement la porte d’entrée dans le quartier, et celle de la Promenade Fleury. Enfin, la nouvelle murale est la porte d’accès au futur quartier culturel Fleury/Lajeunesse.

Interrogé par le Journal des voisins, Alain Dupuis, directeur général de la Société de développement commercial (SDC) de la Promenade Fleury, s’est dit ravi «de voir de la couleur» remplacer les tons ternes du secteur. Cette murale vivement colorée se veut en effet, selon lui, à l’image «de la nouvelle vitalité de la communauté» du quartier.

Les artistes Nicole Boyce et Ankhone ont réalisé la nouvelle murale en compagnie de Myriam, une jeune inscrite au Carrefour jeunesse emploi. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Duo artistique

Les artistes Ankhone et Nicole Boyce sont à l’origine de cette œuvre d’art urbain. Voilà trois ans qu’ils collaborent sur divers projets: Nicole Boyce collabore par ailleurs avec le collectif cofondé par Ankhone, Projet Tyxna.

Originaire de Grenoble en France, Ankhone s’impose comme l’un des artistes muralistes les plus influents de Montréal depuis 10 ans. Il est bien connu de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville puisqu’il est en outre l’auteur des deux autres murales de la rue Fleury Est.

De fait, Ankhone a signé la deuxième version de la murale du «Rocket» Maurice Richard, menée l’année dernière après qu’elle ait été vandalisée en 2020, au 1014, rue Fleury Est. Il est également l’auteur de la murale située au 1500, rue Fleury Est, représentant une borne d’incendie rouge sur un fond bleu profond. Ankhone détient par ailleurs plus de 80 murales à son actif à Montréal.

Artiste pluridisciplinaire, Nicole Boyce est responsable de 80 % de la réalisation de «La porte ou”verte”». Arrivée à Montréal il y a trois ans, l’artiste originaire de l’Ouest canadien commence déjà à se faire un nom dans notre arrondissement.

Elle est en effet l’une des autrices de la prochaine murale des Femmes d’acier, réalisée en collaboration avec l’artiste LNK. Cette œuvre urbaine ornera les murs du chalet du parc Saint-Simon-Apôtre d’ici la fin novembre et rendra hommage aux femmes de l’industrie textile, comme le JDV vous en faisait état en juillet.

Les différents acteurs derrière la murale coupent le ruban d’inauguration. De gauche à droite: Ankhone, Nicole Boyce, les propriétaires du mur dont Karen Kowal de First Capital, Emilie Thuillier, Cassandra Faulkner de la Caisse Centre-Nord, Jérôme Normand, Maddy Lespinasse et Myriam. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Volet social

La SDC de la Promenade Fleury a sollicité le Carrefour jeunesse emploi Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville (Cje ABC) pour la réalisation du projet. Deux formations à la plateforme élévatrice étaient d’abord offertes (en vue d’une certification en construction). Cependant, deux des jeunes concernés ont vite rebroussé chemin. En cause: un vertige considérable, les clouant au sol, mais aussi un manque de fibre artistique.

Myriam, une jeune fille de 17 ans en recherche d’emploi, a néanmoins pu s’essayer à la plateforme élévatrice. Si les hauteurs ont eu raison de ses capacités, elle a toutefois eu l’occasion d’assister les artistes. Pratiquant la peinture à l’acrylique et à l’huile, Myriam a ainsi découvert un format bien différent de ses habitudes.

«J’ai peinturé les bordures de la porte, en bas de la murale. J’ai aussi travaillé sur les ombrages. J’aimerais vraiment refaire [des murales] à l’avenir, ça m’a vraiment plu et les artistes étaient vraiment sympathiques!» sourit Myriam, venue assister au dévoilement de la murale dimanche dernier.

La murale a été inaugurée en présence d’Emilie Thuillier, mairesse d’arrondissement, et de Jérôme Normand, conseiller du district Sault-au-Récollet. L’œuvre «La porte ou”verte”» représente un coquet budget de 20 000 $ et ouvre justement la porte à un nouvel objectif pour la SDC de la Promenade Fleury. Alain Dupuis confie en effet au JDV vouloir, à l’avenir, y réaliser une murale par année.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’artiste ahuntsicoise Natasha N.M expose au pavillon du Parcours Gouin

Explosion de couleurs au 2e étage du pavillon d’accueil du Parcours Gouin.…

L’amour de ma femme (conte de Noël), un texte de fiction de Nicolas Bourdon

Je veux, en cette période de l’année si justement dédiée à l’amour…

Un cœur en automne – un texte de fiction sur l’amour de Nicolas Bourdon

Mon ami et moi achevions un excellent repas au Petit Flore. Il…

Boycott des médias canadiens sur Facebook: le Journal des voisins est touché

Depuis le 8 août, les contenus du Journal des voisins que vous…