Les Actualités du 13 fevrier 2015

________________________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Rumeurs de candidature
Mélanie Joly compte se plier aux directives du Parti si jamais elle se porte candidate libérale


PhotoMélanie Joly (Photo : Philippe Rachiele)

La rumeur circule depuis un bon moment, mais si jamais l’ex-candidate à la mairie de Montréal, Mélanie Joly, fait le saut en politique fédérale, elle compte faire comme tout le monde et suivre les règles, dont celle de respecter le processus des « investitures ouvertes » au sein du Parti libéral du Canada.

Déjà, la semaine dernière, Mme Joly accordait une entrevue au journaldesvoisins.com pour nous dire qu’elle était toujours en réflexion, démontrant tout de même un intérêt, affirmant être aussi sollicitée par d’autres formations politiques.

Lundi dernier, un avocat du PLC confiait à l’ex-ministre Jean Lapierre (du 98,5 sur la bande MF radio) que Mme Joly souhaitait, si elle se présente, passer outre au congrès de mise en nomination dans Ahuntsic–Cartierville. Mais le parti tient mordicus, dit-on, au respect de la tenue d’une assemblée, et ce, dans chaque circonscription.

Interrogée à ce sujet ce jeudi par votre journal Web, Mme Joly a été très claire. « Je suis bien consciente de la chose et si je vais en politique fédérale, je vais respecter les règles établies », a-t-elle soutenu lors d’une brève conversation téléphonique.

Assemblée d’investiture

Celle qui a failli battre Denis Coderre à la mairie de Montréal en novembre 2013 après avoir formé rapidement un nouveau parti, le Vrai changement pour Montréal, semble en tout cas fort intéressée à relever un nouveau défi.

Mais il y aurait encore, semble-t-il, des choses à ficeler. « Je réfléchis toujours », a-t-elle encore répété, mais diverses hypothèses s’offrent à elle.

 Elle pourrait par exemple fort bien affronter les nombreux candidats qui ont déjà reçu leur « trousse » de candidat. L’annonce de sa candidature (avec la formation d’un comité et l’ajout rapide de nouveaux membres du PLC) pourrait suffire pour en décourager plusieurs.

Présentement, on parle de six ou sept personnes intéressées (dont un citoyen d’origine arménienne), mais officiellement, au siège social du parti à Ottawa, on refuse de dire combien sont sur les rangs.

Lors de l’assemblée, si aucun candidat n’obtient 50 % au premier tour, il faut retourner voter afin de désigner un candidat qui obtiendra le chiffre magique. Or, la seule présence de Mélanie Joly pourrait facilement lui permettre de rallier une majorité.

Autres hypothèses

D’autres hypothèses s’offrent à Mme Joly. Le chef du PLC peut, dans un cas de force majeure, nommer le candidat ou la candidate dans une circonscription. Par exemple, si le premier ministre Stephen Harper décide de bafouer sa promesse (élection à date fixe; en théorie, le 19 octobre 2015) et de tenir des élections précipitées.

Et une décision surprise, par exemple, une élection déclenchée après le dépôt du budget, pourrait inciter le chef Justin Trudeau à désigner en vitesse des candidats dans les circonscriptions jusque-là orphelines. Ce serait vite réglé, dans un tel cas, Mme Joly ayant été l’une des trois conseillers du chef libéral lors de la course à la direction du Parti libéral.

Outre Ahuntsic-Cartierville, il y aussi la possibilité de se présenter ailleurs.

Mais, à Montréal, il n’y a qu’une autre circonscription disponible, dans la partie la plus à l’est de l’île, Pointe-de-l’Île, représentée par la néo-démocrate Ève Péclet. C’est aussi là que se présentera le nouveau chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu. Un peu risqué pour s’y présenter, selon des observateurs.

Toutefois, il y aussi d’autres circonscriptions à l’extérieur de l’île de Montréal, mais, interrogée à ce sujet, Mélanie Joly a préféré en rire.

La jeune femme âgée de 36 ans a quitté, rappelons-le, la direction de son parti municipal en septembre dernier, tout en conservant sa présidence. Mais c’est la conseillère de Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, qui en est la porte-parole et leader à l’hôtel de ville. (Par Alain Martineau) (2015-02-13)

________________________________________________________________________


Parachèvement de l’A-19
Le maire promet une consultation publique
Les résidants se déplacent nombreux pour faire part de leur mécontentement


Photo

Vue de la rue Papineau, direction nord, à 16 h 53 le jeudi 12 février (Photo : Philippe Rachiele)

Photo

Normand Parisien de l’organisme Transport 2000 (photo : P. Rachiele)

Photo

Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki au Québec (Photo : P. Rachiele)
Le projet de parachèvement de l’A-19 n’en finit pas de susciter le débat dans Ahuntsic-Cartierville. Dernier épisode en date au conseil d’arrondissement de cette semaine, où le sujet a dominé la période de questions. Plusieurs citoyens s’étaient déplacés en vue de déplorer la déclaration publique du maire Gagnier, la semaine passée, en faveur du projet. Une séance de questions au terme de laquelle le maire s’est engagé à mener une consultation publique sur ce dossier.
Résidant du district de Sault-au-Récollet et
directeur général de Transport 2000 Québec, Normand Parisien a ouvert le
bal sur ce sujet, en interpellant le maire Gagnier pour savoir si, par son
intervention publique la semaine dernière en faveur du projet, il parlait en
son nom propre ou en celui des citoyens de l’arrondissement. 

« Au plan politique, je ne sais vraiment
pas ce que le maire Gagnier est allé faire là. C’est peut-être sa volonté qu’un
tel projet se réalise, mais il ne peut pas parler au nom des résidants
d’Ahuntsic–Cartierville. Il n’a pas fait campagne là-dessus
aux élections de novembre 2013. Alors, c’est très clair qu’il ne s’occupe
pas en priorité des besoins des résidants d’Ahuntsic–Cartierville
quand il fait campagne avec les maires de la couronne nord pour le prolongement
de l’autoroute 19 », a estimé en entrevue au journaldesvoisins.com
M. Parisien, qui s’oppose fermement à ce projet qui vient,
selon lui, « perturber les déplacements locaux, la sécurité des
piétons et enclaver également le quartier en deux ».

Pas dans
l’intérêt du quartier
 

« Pour les sans-voiture, c’est un cauchemar
de traverser cette intersection-là. C’est un environnement hostile aux piétons
et je ne parle pas des cyclistes. […] Et l’argument du maire quand il
dit : “Comme il y a un
allégement de la circulation (NDLR selon des statistiques du ministère des
Transports), on peut donc encore en prendre plus.” Je refuse de souscrire
à cet argument-là qui veut qu’on puisse en accommoder davantage sous prétexte
que le gouvernement a prolongé l’autoroute 25 dans l’est. Cela n’a rien à
voir avec les enjeux locaux de transport dans Ahuntsic–Cartierville.
[Le maire Gagnier] n’est pas responsable de la circulation pour l’agglomération
métropolitaine à ce que je sache », a fait valoir M. Parisien en
entrevue.

Même son de cloche du côté de
Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki pour le
Québec et résidant d’Ahuntsic, venu également appeler le maire Gagnier à
défendre davantage les intérêts des Ahuntsicois dans ce dossier. « Pour
nous [NDLR les résidants], c’est vraiment un enjeu de qualité de vie chaque
jour. Je suis sidéré de voir le maire d’un quartier qui est envahi par les
automobilistes de banlieue aller défendre les automobilistes de banlieue, sans
même obtenir de mandat de sa population », a soutenu M. Mayrand en
entrevue au journaldesvoisins.com.

Pour M. Mayrand, le projet de parachèvement
de l’A-19 ne présente « absolument aucun avantage » du point de vue
des résidants du quartier mais, au contraire, cumule les inconvénients associés
à l’augmentation du trafic qu’il va générer. 

« Ce que je trouve dommageable là-dedans,
c’est que les droits des automobilistes au nord sont plus importants que les
droits des piétons, des cyclistes, des enfants dans le quartier ici. Quand on
parle d’enfants et d’aînés, c’est parce que les chiffres de la Direction de la
santé publique (NDLR DSP de Montréal) nous montrent qu’il y a presque
300 aînés et enfants qui ont été frappés par des voitures sur une période
de 10 ans entre 1999 et 2008. (…) C’est comme si ça, ce n’était pas
grave, on en fait comme une fatalité. Par contre, c’est très grave que depuis
quarante ans les gens à l’autre bout attendent une autoroute », a déploré
M. Mayrand. À l’instar des autres citoyens s’opposant au projet, il plaide
en faveur « d’un boulevard urbain avec un système de transport collectif
efficace qui aurait pour effet de réduire la circulation dans les quartiers de
Montréal ».

Consultation
publique à venir
 

Après avoir défendu son intervention publique de
la semaine passée et indiqué qu’il était « très à l’aise » avec sa
déclaration, le maire Gagnier a invoqué plusieurs arguments pour justifier sa position,
notant notamment que la Ville de Montréal, l’ancien chef de Projet Montréal
Richard Bergeron, mais également « 81 des 82 villes de la CMM »
se sont aussi exprimés en faveur de ce projet. Croquis à l’appui,
M. Gagnier a également insisté sur le fait que, contrairement aux
inquiétudes de certains citoyens, les relevés statistiques récents démontrent
une baisse significative ces dernières années du débit journalier moyen annuel
sur le pont Papineau-Leblanc.

Interrogé enfin par Karel Mayrand quant à savoir
s’il « aurait le courage de mener une consultation publique ou un
référendum » pour sonder la population de l’arrondissement, le maire
Gagnier a répondu par l’affirmative. « La réponse est oui. Il n’y a pas de
problème. On est à votre service. J’ai été élu par vous, je vous remercie et je
continue. […] Je ne suis pas borné et je vous écoute », a indiqué le
maire vers la fin de la période des questions sur ce sujet. (Par
Rabéa Kabbaj) (2015-02-13)

________________________________________________________________________
______________________________________________________________________

DOSSIER DES NUISANCES SONORES AÉROPORTUAIRES
L’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension invite ADM à tenir compte des revendications citoyennes
.Décision saluée par Les Pollués de Montréal-Trudeau


PhotoAntoine Bécotte, des Pollués de Montréal-Trudeau (photo: archives P. Rachiele)

L’arrondissement
de Villeray
Saint-
Michel—Parc-Extension a adopté à l’unanimité, la semaine dernière, la motion déposée par la conseillère de Villeray, Elsie Lefebvre, invitant ADM à tenir compte des plaintes et des revendications des citoyens dans le dossier des nuisances sonores aériennes. Une décision saluée cette semaine au conseil d’arrondissement d’Ahuntsic
Cartierville par les Pollués de MontréalTrudeau.

« Ça fait plusieurs années que les citoyens de Villeray sont affectés par les nuisances sonores liées aux vols d’avions au-dessus du quartier et j’ai le sentiment qu’Aéroport de Montréal (ADM) ne prend pas la situation au sérieux pour trouver des mesures d’atténuation », a expliqué en entrevue au journaldesvoisins.com Elsie Lefebvre, en confirmant que cette motion « vise à soutenir et à mettre en valeur le travail des Pollués de
Montréal
Trudeau. »

Invitant notamment ADM à « instaurer un réel moratoire sur les vols de nuit au-dessus de Montréal (entre 23 h et 7 h) » et à permettre à l’arrondissement de Villeray
Saint-
Michel
Parc-Extension de siéger à son comité, cette motion appelle également « le conseil municipal et l’agglomération de Montréal à élaborer une politique régionale de lutte au bruit provenant de sources mobiles ».

Vers plus de transparence

Une motion défendue conjointement avec Sylvain Ouellet, conseiller de François-Perrault et porte-parole de l’Opposition officielle en matière d’eau et de développement durable. « Il faut absolument qu’ils (NDLR : ADM) améliorent leur transparence […] comme d’autres aéroports comme Heathrow de Londres qui vont partager des données précises, pas des statistiques annuelles qui se résument à une moyenne [en produisant] des données précises sur les retards, sur les vols, sur les traces radar, sur le bruit, et là on va pouvoir commencer à dialoguer comme il faut », a insisté M. Ouellet en entrevue au journaldesvoisins.com.

« Présentement, c’est un peu un dialogue de sourds. D’un côté, on nous dit, ” on respecte les normes” et de l’autre côté, nos citoyens nous disent : “non, regardez c’est de plus en plus bruyant”. Les Pollués de Montréal ont acheté des sonomètres pour pouvoir s’équiper. Au point de départ, ça prend de la transparence en termes de données aéroportuaires. Après ça, une fois qu’on va avoir les données, on va pouvoir parler des moyens pour régler les problèmes », a estimé M. Ouellet.

Selon Elsie Lefebvre, depuis l’adoption de cette motion, ADM « s’est montrée ouverte à collaborer avec l’arrondissement », ce dont la conseillère de Villeray se réjouit. « On va les rencontrer dans les prochaines semaines », a indiqué Mme Lefebvre.

Décision saluée par les Pollués de MontréalTrudeau

« On est bien heureux de leur décision », a déclaré au journaldesvoisins.com Antoine Bécotte, président du regroupement citoyen Les Pollués de MontréalTrudeau. M. Bécotte a d’ailleurs interpellé les élus d’AhuntsicCartierville cette semaine en conseil d’arrondissement lors de la période de questions pour savoir s’ils seraient disposés à appuyer cette motion de VilleraySaint-MichelParc-Extension.

« On a fait ces mêmes interventions antérieurement et je ne dirais pas que c’est une copie conforme, mais tout près », lui a, entre autres, assuré le maire Gagnier en lui répondant au conseil d’arrondissement.

« On voulait que l’arrondissement d’AhuntsicCartierville les appuie dans leurs démarches, mais les gens de l’arrondissement nous disent qu’ils ont déjà fait ces propositions-là. Mais je pense que ce n’est pas tout à fait les mêmes propositions qu’ils ont faites, c’est-à-dire qu’ils ne demandaient pas, comme Mme Anie Samson, que l’arrondissement ait un membre qui siège à leur comité sonore. Je pense qu’AhuntsicCartierville n’avait pas demandé ça. On vérifie dans les documents, on va voir », a expliqué en entrevue au journaldesvoisins.com M. Bécotte, au lendemain du conseil d’arrondissement de cette semaine.

Au printemps, les Pollués de MontréalTrudeau continueront d’installer des stations de mesure, poursuivant ainsi leur travail de collecte des données sur les nuisances sonores, tout en gardant en ligne de mire l’enjeu que constitue l’élection fédérale à venir. « On va demander à tous les candidats de tous les partis de se prononcer clairement sur l’aéroport de Montréal et les vols à toute heure du jour et de la nuit », a déclaré M. Bécotte. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-02-13)

 _____________________________________________________________________



PhotoPhoto : Archives jdv

Projet
d’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe

Des parents stupéfaits de la réponse reçue de
l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville

.
La députée de Crémazie ne se prononce pas

 
Si le projet d’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe
continue de susciter la préoccupation chez certains parents d’élèves, leur
mécontentement s’est amplifié cette semaine après réception d’un courriel de
l’arrondissement contredisant, selon eux, les raisons invoquées par la CSDM
pour justifier le lieu d’agrandissement.


« Le discours de la CSDM, depuis
qu’on s’est mis à poser la question, pourquoi construire à Ahuntsic-Annexe, ça
a toujours été : ‘parce qu’on n’a pas le choix, la Ville refuse de nous
céder une parcelle du parc Saint-André-Apôtre qui permettrait l’agrandissement
de l’école Saint-André Apôtre’. Donc on s’est dit :
OK, un refus. S’il y a eu un refus, c’est qu’il y a eu une demande. S’il y a eu demande, c’est qu’il doit y avoir eu une discussion et il doit y avoir eu un dossier qui a été monté », a expliqué en entrevue à journaldesvoisins.com Diane Duchesne, l’une des parents d’élèves pour qui les paramètres actuels du projet ne font pas l’unanimité.

À l’instar d’autres parents qui suivent de près le dossier, Mme Duchesne a donc communiqué ces dernières semaines à plusieurs reprises tant avec l’arrondissement qu’avec la CSDM en vue de comprendre pourquoi le choix du lieu d’agrandissement avait été arrêté sur Ahuntsic-Annexe plutôt que sur le parc Saint-André-Apôtre, jugé plus spacieux et qui aurait pu céder une parcelle pour l’agrandissement à l’école Saint-André-Apôtre.

Justifications contradictoires?

En réponse aux demandes d’informations formulées par ces parents, l’arrondissement a donc, la semaine dernière, fait une mise au point qui est venue infirmer certains arguments présentés par la CSDM aux parents d’élèves.

« D’abord, a répondu le directeur de cabinet du maire Pierre Gagnier, Richard Dolbec, contrairement à l’information véhiculée par la direction de l’école Ahuntsic-Annexe dans une lettre adressée aux parents le 22 janvier 2015, il est erroné de prétendre que la Ville refuse “systématiquement” les demandes d’achat de parcelle de terrain occupées par des parcs. Toutes les demandes reçues par l’arrondissement sont étudiées avec rigueur et professionnalisme par les services administratifs concernés. Dans le cas de l’école Saint-André-Apôtre, je peux vous assurer que l’arrondissement d’AhuntsicCartierville n’a jamais reçu une proposition formelle d’agrandissement », peut-on lire dans ce courriel signé par M. Dolbec, et que des parents ont transmis à journaldesvoisins.com.

Dans ce courriel, il est également précisé que « l’arrondissement d’AhuntsicCartierville n’a présentement reçu aucune demande de permis pour agrandir l’école annexe de l’école Ahuntsic » et « qu’à l’intérieur du document intitulé “Plan triennal de répartition et de destination des immeubles scolaires de Montréal 2015-2018” produit par la Commission scolaire de Montréal [ndlr : que l’arrondissement a] reçu le 19 janvier 2015, il n’est spécifié à aucun endroit que l’agrandissement de l’annexe de l’école Ahuntsic est ciblé pour les prochaines années. »

Une réponse dont Mme Duchesne a accusé réception avec stupéfaction. « Ça prend un moratoire. Il y a quelqu’un qui nous ment quelque part ou il y a quelqu’un qui dépense l’argent public de façon cavalière […] Je m’attends à ce que mes élus dépensent avec transparence et collaborent entre eux quand c’est le temps de faire des travaux publics », a déclaré Mme Duchesne au journaldesvoisins.com .

Clarification de la CSDM

En entrevue avec journaldesvoisins.com, la commissaire Chantal Jorg a assuré qu’il est normal qu’aucune demande de permis n’ait encore été déposée dans ce dossier, dans la mesure où les plans de l’agrandissement n’ont pas encore été finalisés. « On est encore en consultation avec le conseil d’établissement, les parents, la direction. »

En outre, si le projet d’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe ne figure pas sur le Plan triennal de répartition et de destination des immeubles scolaires de cette année, c’est, selon Mme Jorg, parce qu’il avait déjà figuré dans celui qu’avait remis la CSDM à la Ville l’année passée.

« Pour le parc Saint-André-Apôtre, on n’a pas demandé formellement à la Ville si l’on pouvait construire, par contre on l’a fait politiquement. C’est pour cette raison qu’il n’y pas de trace de cela », a également soutenu Mme Jorg, notant par ailleurs que la CSDM est « en bons termes » avec la Ville.

« Quand on demande de construire dans un parc, c’est extrêmement long, ça demande beaucoup d’années. On nous a dit : ça peut prendre jusqu’à sept ans avant d’avoir une réponse positive. Donc, c’était trop à long terme et je ne pense pas non plus que les citoyens auraient aimé ça que l’on prenne un parc pour construire une école non plus », a fait valoir Mme Jorg, en réitérant que, face au débordement de leur capacité d’accueil que connaissent les écoles de la CSDM, un délai aussi long n’était pas envisageable.

Mme Jorg a rappelé enfin que le projet d’agrandissement d’Ahuntsic-Annexe a été accepté par le conseil d’établissement et que, hormis les préoccupations de certains parents, elle a pu relever, en général, « un avis favorable » du côté des parents.

(Mise à jour) Questionnée à ce sujet par des parents et par journaldesvoisins.com, la députée de
Crémazie, Marie Montpetit, a répondu par le biais de son attaché
politique, Joël Rousseau. Elle a mentionné avoir écouté les parents préoccupés
par la situation et rencontré la commissaire Chantal Jorg et la présidente de
la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, au cours de la dernière semaine, pour faire
avancer les choses. Par ailleurs, sur le dossier en tant que tel, elle-même ne
s’est pas prononcée publiquement
 (Par Rabéa Kabbaj et Christiane Dupont) (2015-02-13)
______________________________________________________________________


FAITS DIVERS
La CIBC de la rue Fleury victime d’un audacieux vol vendredi soir dernier


Photo

Photo : Philippe Rachiele
Alors
que tombait une belle neige vendredi dernier, un homme dans la trentaine jouait
avec le feu en perpétrant, avec ce qu’on présume être une arme de poing, un vol
à la succursale bancaire CIBC située au 1605 de la rue Fleury Est, à
l’intersection de la rue Francis.


Quelques minutes avant la fermeture de la banque (17 h),
le suspect commettait son vol en exigeant de la personne à la caisse la somme
dormant dans le tiroir-caisse.

Bien sûr, comme c’est le cas à chaque événement du
genre, le montant dérobé n’est jamais révélé afin d’éviter de donner à certains
le goût de répéter ce genre d’opération. Mais depuis belle lurette, les
caissiers ne gardent jamais des sommes mirobolantes dans le tiroir-caisse.

Le porte-parole du Service de police de la Ville de
Montréal, Raphael Bergeron, a indiqué que le suspect avait peut-être rejoint un
complice après avoir quitté la banque en catastrophe.

Suspect
dans la trentaine


L’auteur du méfait est un homme de race blanche, âgé d’une
trentaine d’années, mesurant 5 pieds et 10 pouces. Il portait un
kangourou et une tuque rouge sur les lieux du vol. Avec les
caméras de surveillance qui tournent sans arrêt, on devrait bientôt dévoiler
des images du suspect.

Une source a indiqué à journaldesvoisins.com que la police avait une bonne idée de
l’auteur du méfait. Les experts en identité judiciaire sont demeurés plusieurs
heures après le vol, jusqu’à 20 h 45, afin d’effectuer leur travail,
à l’intérieur et à l’extérieur des lieux.

On ignore pour l’instant si l’institution de la rue
Fleury, qui compte huit employés, prendra des mesures particulières en matière de sécurité
à la suite de cet événement.

Ces derniers temps, ce sont
surtout les vols de contenu dans des camions blindés qui ont retenu
l’attention. L’entreprise spécialisée Garda et le syndicat des convoyeurs de fonds n’ont pas
caché leurs inquiétudes. (Par Alain Martineau)
(2015-02-13) 

_____________________________________________________________________
______________________________________________________________________


PhotoFeux de circulation installés rues Séguin et Henri-Bourassa à l’automne dernier. Photo : Archives jdv

BON À
SAVOIR

Combien
coûte l’installation d’un feu pour piétons?

Cette semaine, journaldesvoisins.com s’est penché pour
vous sur le coût d’installation d’un feu de circulation pour piétons. Contre toute
attente, le prix de ces feux n’est pas standard et dépend d’un ensemble de
paramètres. Lumière sur cette question.

« Le coût
d’installation d’un feu de circulation n’est pas fixe, il varie en fonction de
plusieurs facteurs soit, entre autres : les équipements à installer, la
largeur de l’intersection, la présence de l’alimentation (NDLR :
électrique ou autre) à proximité, la complexité de l’intersection, le mode
d’opération, la distance entre cette intersection et le feu le plus près »,
a souligné Geneviève Dubé, porte-parole de la Ville de Montréal.

« À ces
coûts, on doit ajouter les coûts de conception (ingénierie), de surveillance et de
réalisation », a indiqué Mme Dubé. D’après la porte-parole de la
Ville, dans
AhuntsicCartierville, le feu à l’intersection d’Henri-Bourassa et
de la rue Séguin a ainsi coûté 63 700 $. Dans ce cas-là, « c’est
un feu temporaire qui a été installé (sur des plaques et cloches). Le
souterrain n’a pas été réalisé », a précisé Mme Dubé.

Critères de la Ville

« Pour la justification des feux, la Ville de Montréal utilise les critères
du MTQ (NDLR : ministère des Transports du Québec), par exemple : le débit
élevé de la circulation, la difficulté d’insertion ou d’effectuer un virage,
les retards élevés, la sécurité à l’intersection ou le nombre de passages de
piétons et de cyclistes, » a assuré Mme Geneviève Dubé.

D’après le portail
Info-travaux de la Ville de Montréal,
« entre 2004 et 2008, Montréal a
investi près de
22 millions $ pour la mise aux normes des feux de circulation. »
  (Par
Rabéa Kabbaj) (2015-02-06) 

__________________________________________________________________________________ 


_______________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Lettre ouverte sur le projet d’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe (par Diane Duchesne)

_____________________________________________________________________
Incidents à Fleury

L’Hôpital Fleury doit corriger le tir à la suite de deux incidents survenus dans ses ascenseurs

Les responsables de l’hôpital Fleury ont dû mettre les bouchées doubles afin de régler une fois pour toutes les problèmes d’ascenseur survenus au cours des dernières semaines.

En fait, on a dû devancer l’échéancier des travaux de cette année. Il y a de quoi s’interroger alors que l’industrie des ascenseurs et monte-charge est réglementée au quart de tour. Il faut respecter une foule de règlements et de normes de la Régie du bâtiment, dont l’inspection des ascenseurs, entre autres, tout ce qui touche à la mécanique et aux composants électroniques.

Deux incidents en moins d’un mois

En décembre, un premier ascenseur de l’entrée principale (sur Fleury) a fait une « chute libre », limitée fort heureusement à quelques mètres, alors que ses occupants ont eu toute une frousse.

Le mois dernier, un problème survenait à un deuxième ascenseur, toujours localisé dans l’entrée principale. Il s’est arrêté brusquement alors qu’une vingtaine de personnes étaient à son bord.

« Étant donné qu’une patiente se sentait mal, a affirmé Mme Gagné, conseillère-cadre au Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et Montréal-Nord (CSSSAM), on a fait appel aux pompiers de la caserne située à quelques rues de l’hôpital (Fleury et Charton). Il s’agit d’un événement imprévisible », a martelé la porte-parole.

On a donc pu libérer plus rapidement les personnes prisonnières de l’ascenseur. Les relais dans le mécanisme d’opération seront tous changés.

Les syndicats locaux ont souligné ces deux événements, dénonçant entre autres la vétusté des appareils (début des années 1960). Mais le premier ascenseur n’est pas fonctionnel pour l’instant. L’opération visant à remplacer les mécanismes de fonctionnement sera complétée cet été.

« Des travaux étaient prévus pour plus tard; or, ils seront complétés plus tôt », a précisé Mme Gagné. 

Inspection des ascenseurs

Les deux événements ont inquiété, d’autant plus que les informations se sont même rendues dans les médias nationaux. Il va sans dire que deux incidents dans un court laps de temps sont plutôt rares.

Le secteur des ascenseurs et monte-charge est assujetti au chapitre IV du Code de construction ainsi qu’au chapitre IV du Code de sécurité. Par exemple, des inspections rigoureuses sont exigées.

Tout porte à croire que les dernières inspections n’avaient rien révélé de particulier. Mais deux incidents se sont quand même produits.

Appels d’offres

Quoi qu’il en soit, le CSSSAM a récemment lancé un appel d’offres public pour l’entretien des ascenseurs de l’Hôpital Fleury et des centres d’hébergement Laurendeau, Légaré, et Louvain dans Ahuntsic, de même que le Centre Paul-Lizotte, ce dernier étant situé dans la portion Montréal-Nord du territoire. Le 18 décembre, les entreprises intéressées au contrat ont pu participer à une séance d’information.

De plus, cette semaine, une visite a eu lieu (mardi) au Centre d’hébergement Louvain. Elle concernait cette fois le projet d’agrandissement d’un ascenseur. Toutes ces informations se retrouvent sur le site officiel des appels d’offres du gouvernement du Québec. (Par Alain Martineau) (2015-02-13)

 _______________________________________________________________

BRÈVES

Vols
d’enjoliveurs dans l’arrondissement

Pas de phénomène notable

Interpellé par certains de nos lecteurs sur la survenue de
plusieurs vols d’enjoliveurs –- de marque Toyota notamment – dans
l’arrondissement, journaldesvoisins.com a vérifié s’il s’agissait là de cas isolés ou si, au contraire, on
pouvait parler d’une vague de vols d’enjoliveurs.

Selon le SPVM, il n’y a pas de phénomène notable de vols
d’enjoliveurs dans le quartier. « J’ai communiqué avec le poste de
quartier concerné et, à leur connaissance, il n’y a pas de problématique de vols
d’enjoliveurs Toyota dans Ahuntsic–-Cartierville », a assuré par courriel l’agent
Darren Martin McMahon-Payette, chargé de communications au SPVM. (Par Rabéa
Kabbaj) (2015-01-30)


PhotoPhoto : Philippe Rachiele

Construction d’entrées de garage en pente
Toujours réglementaire

Contacté par des
lecteurs soucieux de savoir si la construction d’entrées de garage en pente est
toujours autorisée,
journaldesvoisins.com
s’est penché cette semaine sur la question.


En effet, les deux
cottages jumelés en construction à l’angle des rues Saint-Urbain et Henri-Bourassa, côté
sud-ouest, recèlent deux entrées en pente pour leurs garages respectifs.


Attention aux inondations!

Selon
l’arrondissement, la construction de telles allées d’accès au garage est tout à
fait réglementaire. « La réglementation permet la construction d’allées
d’accès aux garages situés au sous-sol (aussi appelés « en pente » ou « en
dépression »). Les risques d’inondation sont un facteur à considérer
lorsque nous planifions une telle entrée, mais il n’y a pas d’interdiction
réglementaire », a indiqué Karine Tougas, porte-parole de
l’arrondissement.


Cette
question a été soulevée par certains de nos lecteurs étonnés de constater que
la bâtisse actuellement en construction tout à côté de la Crémière semblait se
pourvoir d’une entrée de garage en pente. On se rappellera que c’est dans cette
maison qu’a eu lieu une sordide histoire de meurtre en décembre 2008.
Par la suite, le petit immeuble à logements avait été laissé à l’abandon
jusqu’à l’automne dernier, alors qu’on l’a démoli pour faire
place nette. Par la suite, le terrain a été mis en vente. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-01-30)









____________________________________________________________________________


____________________________________________________________________

Vive les fêtes d’hiver de l’arrondissement!
Ne manquez pas les trois autres fêtes!

Malgré le froid, de nombreux jeunes ont participé à la fête d’hiver organisée par l’arrondissement en collaboration avec la Table de concertation jeunesse de Bordeaux-Cartierville le 6 février, de 15 h à 20 h, au parc Louisbourg. La classique de hockey a également eu lieu au cours de la soirée. Une autre fête d’hiver a également réchauffé les cœurs et bien des frimousses le 8 février, de 10 h à 15 h, au parc Berthe-Louard. L’arrondissement vous invite à aller jouer dehors, glisser, patiner, construire des forts et déguster un chocolat chaud à l’occasion des trois fêtes restantes. Au parc Nicolas-Viel, le 14 février de midi à 16 h, au parc J.-J.-Gagnier le 21 février, de 11 h à 14 h et le 1er mars, de 11 h à 16 h, au parc De Mésy. C’est un rendez-vous hivernal pour aimer l’hiver et le montrer!

Cliquez ici pour voir d’autres photos de la fête du parc Louisbourg 


__________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


Picture

La finale locale de Cégeps en spectacle
a eu lieu au Collège Ahuntsic le 12 février 2015. Dans le cadre de cette
36e édition, les spectateurs ont assisté à un spectacle varié mettant
en vedette les étudiants de l’établissement. Lors de cette finale,
douze numéros variés de danse, de musique et même de cirque ont été
 présentés. Cette année, des membres du personnel du
Collège ont aussi démontré leurs talents lors de la partie hors-concours
de la compétition. (Source : Collège Ahuntsic)

La première politique sur la prestation de services à la population de l’arrondissement a été adoptée à l’unanimité par les élus lors du conseil d’arrondissement du 9 février 2015. Elle vise essentiellement à mettre le service à la
population au cœur des préoccupations des employés de l’arrondissement. Pour y parvenir, les directions utiliseront un processus
d’amélioration continue appliqué à une activité reliée à un service
direct à la population. Certains des objectifs sont : réduire le temps de
traitement de certains services offerts au comptoir de
l’arrondissement; perfectionner les opérations de colmatage des nids-de-poule; augmenter le nombre d’abonnés âgés de 65 ans
et plus dans les bibliothèques de l’arrondissement et diminuer les délais
d’émission des permis. (Source : Arrondissement)


Picture

Le Collège Ahuntsic accueillera un camp de jour sur son campus au cours de l’été 2015. Ce camp, membe de l’ACQ (Association des camps du Québec), sera géré par la société Loisirs
3000
 et supervisé au Collège par le Centre sportif. Le projet a été réalisé grâce à une entente conclue entre Loisirs 3000 et la
Direction des relations extérieures et des partenariats institutionnels du Collège Ahuntsic. (Source : Collège Ahuntsic)



Photo

Publication du livre L’imaginaire de la greffe de Philippe St-Germain, enseignant en philosophie du Collège Ahuntsic. Cet essai, qui porte sur les représentations de la
greffe dans la culture, en particulier dans la littérature
et le cinéma, sera lancé le 17 février prochain. « Philippe St-Germain propose ici une réflexion
polyvalente sur la greffe, celle dont parle la culture – littéraire et
cinématographique – et ses œuvres d’imagination. (Source : Collège Ahuntsic)


Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le 9 mars 2015. La séance du conseil a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à
18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour sera disponible 48 heures à l’avance.
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier tout ce que nous recevons. Merci!


Picture

Ateliers d’éveil musical et au cirque. La Maison des parents de Bordeaux–Cartierville invite les parents du quartier et leurs enfants de 0 à 5 ans à
participer gratuitement à une série de quatre ateliers d’éveil musical et au cirque.
Rendez-vous les vendredis suivants, de 9 h 30 à 13 h 30 : les 13 et 27
février, et le 6 mars. Au 12 191, rue Lachapelle. Inscription :
514 745-1144. (Source : Maison des parents)

______
La Saint-Valentin dans les bibliothèques de l’arrondissement. Mme Chose en raconte
de belles pour
… la Saint-Valentin. Poésie,
chansons et comptines sont au rendez-vous. Parce que… « Il y a
longtemps que je t’aime, jamais je ne t’oublierai… ». Avec un petit
bricolage pour terminer en beauté! À la bibliothèque
d’Ahuntsic, pour les enfants âgés de quatre à sept ans et leurs parents. Le samedi 14 février, à
14 h. Inscription : 514 872-0568.

Cybèle et la fée. La
fée Rose-Lise vient te raconter l’histoire de son amitié avec la fabuleuse
Cybèle. À la bibliothèque de
Cartierville, pour les enfants de deux à sept ans et leurs parents. Le samedi 14 février, à
14 h. Inscription : 514 872-6989.

Contes pour la
Saint-Valentin. 
Le
Théâtre de la Source ponctue le mois le plus court de l’année de ses tendres
histoires d’amour et d’amitié. Écoutez la leçon d’une princesse à son papa,
suivez une maman souris dans son périple autour du monde, et laissez-vous
bercer par d’autres contes délicieux. À la bibliothèque de
Salaberry, pour les enfants de 4 à 10 ans. Le samedi 14 février, à
14 h. Inscription : 514 872-1521. (Source : Arrondissement)

_______


Picture

Conférence mensuelle de La
Parentrie
, organisme communautaire d’entraide et de répit aux familles en santé
mentale.  En première partie : les
services de première ligne en santé mentale du CSSS
d’Ahuntsic et Montréal-Nord. Pour nous en parler, nous recevrons madame Carole
Lazure, spécialiste aux services cliniques du Centre de santé et des services
sociaux d’Ahuntsic et Montréal-Nord (CSSS AM-N). En deuxième partie : le visionnement du documentaire fondé sur la recherche intitulée « L’exclusion
vécue par des personnes ayant un problème de santé mentale et de différents
intervenants travaillant dans le domaine de la santé mentale », le tout suivi d’une discussion sur le documentaire. Le 25 février 2015, à 19 h, au Centre communautaire d’Ahuntsic, 10 780, rue Laverdure (entrée
et stationnement à l’arrière). Coût : 3 $. Inscription : 514 385-6786.


La halte-garderie du Créca. « Les petits gérants » peut accueillir
de nouveaux enfants. La garderie offre un
répit-famille pour un maximum de trois jours par semaine par enfant. Les places sont offertes tant pour des besoins ponctuels que pour des besoins à long terme. La garderie accueille aussi les tout-petits en cas d’urgence. Au 10 770, rue Chambord. Information : 514 596-7629. (Source : CRÉCA)


Picture

Changement de lieu pour les dîners
communautaires
du mercredi offerts par le Service de nutrition et d’action
communautaire (SNAC).
Ces repas sont maintenant servis aux HLM Crémazie, au 8750, rue Berri, tout juste à
côté du métro Crémazie, mais toujours de midi à
13 h.
Ouverts à tous, au coût de 3 $
pour les personnes disposant d’un faible revenu et de 5 $ pour les autres. (Source : SNAC)



Photo

Médiation familiale – Counselling offert par RePère en collaboration avec M. Jean-Pierre Houle, psychologue médiateur et membre de l’Ordre des psychologues du Québec.
Champs d’intervention :
1 – Thérapie de couple
2 – Réconciliation
3 – Gestion de la colère
4 – Anxiété et deuil de la séparation
5 – Communication
Tous les vendredis, de 13 h à 17 h, au Centre communautaire Ahuntsic, bureau 307. Sur rendez-vous seulement. Les inscriptions sont obligatoires, au 514 381-3511 ou à liaison@repere.org. (Source RePère)

Lancement d’un Croque-livres par l’OPP (organisme de participation des parents) de l’école Ahuntsic, le 16 février prochain, de 17 h à 17 h 30, au bâtiment principal, 10 615 boul. Saint-Laurent. Il y aura animation avec
livres et chocolat chaud pour l’événement. Vos livres à partager pour les
0 à 12 ans sont les bienvenus. Notre petit monstre sera ainsi bien garni!
Pour info : oppahuntsic@gmail.com. (Source : OPP école Ahuntsic)
Cours de préparation à la citoyenneté. 20 $ la session de cinq cours.
Vous avez reçu votre livret pour apprendre l’histoire du Canada? Vous avez besoin d’un coup de main pour réviser votre examen? Inscrivez-vous à nos cours de préparation pour étudier en groupe et avec l’aide d’un professeur. Les inscriptions se font dès maintenant et les cours commencent à partir
du mardi 17 février (jour) ou du jeudi 19 février (soir). Inscription : 
514 382-0735, poste 228. (Source CANA)

Le Café « Jasette » est de retour! Au Centre des femmes solidaires et engagées. Venez prendre un bon café chaud dans un climat de détente et joignez-vous au groupe de discussion (en anglais) tous les mercredis, de 10 h à midi, au Centre des femmes, situé au 1586, Fleury Est, porte 100. Venez rencontrer d’autres femmes, partager vos intérêts et aborder des sujets qui vous touchent. Inscription : 514 388-0980. Bienvenue à toutes! (Source : CFSE)


Picture

Ress-Art se prépare pour son symposium qui aura lieu les 13 et 14 juin 2015. Les artistes intéressés sont priés d’appeler au 514 683-5389 ou de s’adresser à nycoll_boivin@Hotmail.com.   

Cours de cuisine à l’atelier culinaire du Loblaws Ahuntsic. Tous les
vendredis du mois de février, de midi à 13 h, 10 $ + taxes (payez
10 $, apprenez une recette avec le chef, et repartez avec une
carte-cadeau en magasin de 10 $).  Aussi le 25 février à 17 h. (Source : Loblaws Ahuntsic)


Photo

Les scouts vont fêter le 22 février prochain l’anniversaire du fondateur du scoutisme Lord Baden-Powell. Ce sera l’occasion de de célébrer les valeurs de solidarité, de partage et de dépassement de soi, véhiculées par le fondateur du mouvement.  Pour l’occasion, les scouts de St-André animeront la messe de 10 h 30 à l’église St-André-Apôtre  Tout le monde est le bienvenu. (Source : Scouts de St-André)

Conférence gratuite sur la médiation Pour mieux communiquer après la rupture. Peut aider bien des couples à ne
pas mettre le doigt dans l’engrenage du système juridique. Les
conférences du Barreau du Québec sont webdiffusées sur le site de l’organisme : http://www.barreau.qc.ca/fr/mediation. (Source : Barreau du Québec)


Picture

Café-rêves : Tous les dimanches de 10h à midi. C’est gratuit! Vos rêves vous intriguent? Vous vous posez des questions et vous cherchez des réponses? Venez
nous rencontrer! Autour d’un café, nous examinerons votre rêve et trouverons ensemble des pistes de réponses à vos questions. À L’Arc-en-ciel, au 39-B, boul. Gouin Ouest. 514 335-0948 ou www.larcenciel.org.


L’ensemble vocal Jazzimut du Collège Ahuntsic est à la recherche de
choristes pour sa saison d’hiver 2015. L’ensemble est sous la direction
de Francine Brouillard. Voix de soprano, ténor et basse recherchées.
Les répétitions ont lieu au Collège Ahuntsic les jeudis, de 16 h 30 à
18 h 30. Il n’est pas obligatoire de lire la musique; des mp3 sont
fournis pour les pratiques. Vous aimez chanter et avez une voix juste? Joignez-vous à nous! Plaisir assuré! Informations supplémentaires : 514 858-9012. (Source : Jazzimut)
Thérapie de groupe à l’intention des personnes anxieuses, offerte par le Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et
Montréal-Nord. Cette
thérapie de groupe inspirée de l’approche cognitive comportementale s’adresse
aux personnes âgées de 18 ans et plus qui souffrent d’anxiété dans différentes
situations de leur vie (travail, études, relations interpersonnelles, vie
sociale, etc.). Information : 514 384-2000, poste 1654. (Source : CSSSAM-N)
Vivez une expérience interculturelle hors du commun. Le Comité citoyen sur le dialogue interculturel (CCDI) de Bordeaux–Cartierville est
à la recherche de citoyens curieux résidant à Bordeaux–Cartierville et
qui ont envie de prendre la parole et d’échanger sur leur histoire et
leur vision de l’avenir de leur quartier. Vous aurez la chance de
participer avec d’autres citoyens du quartier, toutes origines
confondues, à des ateliers animés par des artistes passionnés et
reconnus dans leur milieu. Le projet se déroulera en quatre temps à
partir de la mi-février et culminera à la Fête de la famille du 23 mai 2015, où les citoyens présenteront le fruit de leur œuvre artistique et collective. Places limitées, informez-vous rapidement! Pour information : Geneviève Levac du CLIC, au 514 332-6348 / mobilisation@clic-bc.ca ou comiteinterculturel@hotmail.ca. (Source : CCDI)


Picture

Ateliers d’information sur les hausses de loyer, destinés aux
locataires d’un logement.
À chaque séance, on vous offre les informations nécessaires pour vous défendre
devant une hausse de loyer :

– Est-ce
que mon propriétaire respecte les délais prescrits par la loi?
– Comment
calculer la hausse de loyer qui serait juste?

– Comment
refuser mon avis de hausse de loyer?

– Comment
me défendre à la Régie du logement?
Horaire : les mercredis 25 février à 18 h 30, 11 mars à 13 h 30,
25 mars à 18 h 30 et 22 avril à 13 h 30. Inscription : 514 331-1773. (Source : CLAC)


____________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 

Promenade Fleury 

La petite boulangerie aurait la meilleure baguette à Montréal selon le réseau CTV.

Le Virevent  a réouvert et offre dorénavant des macarons et puffcakes.

On procède à l’émondage tout au long de la rue pour aider l’éclairage à rendre la rue encore plus sécuritaire.

Sur le site Web de la Gazette aujourd’hui Sweet Isabelle, présentait à la caméra, ses créations coquines spécialement concoctées pour la St-Valentin.

Fleury Ouest

Le Bruloir est parmi les finalistes du concours organisé par CTV pour identifier le café le plus aimé à Montréal.

Marc-André Royal a concocté la recette parfaite pour la St-Valentin, laquelle a été publié dans la revue Moi & cie.  La recette en vedette porte le nom de «pot au chocolat et yougourt fouetté au safran », de quoi donner des idées sucrées aux valentines et aux valentins.

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI

Patinez sur l’une des 19 patinoires extérieures de l’arrondissement – Voir les conditions ici.
Jusqu’au 8 mars
Expo à la Tohu préparée par les jeunes de Regina Assumpta pour les cinq ans du séisme en Haïti. Les Casques noirs sont de jeunes créateurs âgés de 12 à 18 ans du quartier Jalousie de Port-au-Prince et du Collège Regina Assumpta à Montréal qui font appel à leurs talents afin de modifier les espaces restreints de Jalousie. Information ici. (Source : TOHU)


Picture

Jusqu’au 13 mars
Exposition : Ployés et déployés. Sculptures de François Mathieu. Ces sculptures surprennent un peu. On sourit à la vue de ces bricolages qui nous montrent tout le travail à déployer pour qu’une idée fasse son chemin, pour qu’une image, toute simple, puisse se révéler devant nous. Dans ces objets surprenants, la résistance des matériaux et le poids des choses confèrent un sens poétique
à l’impossible. Entrée libre à la Maison de la culture. (Source : Arrondissement)


Picture

Jusqu’au 21 février
Exposition de Jacques Pinard,
artiste qui travaille le verre et le néon depuis 1983. Pleine « de transparence et de textures », cette exposition est à voir dans le nouvel atelier de verre de la Galerie
Kaf Art
, au 9367, rue Lajeunesse. (Source : Kaf Art)


Picture

Le 13 février à 18 h
Prélude à la Saint-Valentin. Par Angélique Duruisseau et Martin Joly. Le vendredi de la Saint-Valentin, venez vous réchauffer le cœur en compagnie de votre douce moitié, ou alors, venez vous faire plaisir car, ce soir-là, vous ne serez pas seul! De belles chansons d’amour, dont plusieurs duos, vous feront voyager partout où il y a de l’amour… Bon tour du monde, messieurs, mesdames, en compagnie d’Angélique Duruisseau et de Martin Joly! Souper-spectacle 44,95 $.

Le 14 février, de midi à 16 h
Fête d’hiver familiale au parc Nicolas-Viel. Venez jouer dehors, glisser, patiner, construire des forts et déguster un chocolat chaud. Organisée par l’arrondissement. Au 95, boul. Gouin Ouest. (Source : Arrondissement)
Le 14 février, de 8 h à 15 h
Sortie ornithologique, rangs de Saint-Hubert et de Varennes, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Au menu : les rapaces d’hiver. Rendez-vous au chalet du parc de l’Île-de-la-Visitation. Sortie gratuite pour les membres, 3 $ pour les non-membres. Covoiturage disponible (10 $). Dîner au restaurant (ou votre lunch). Information : 438 338-4138. (Source : COA)


Picture


Le 14 février à 18 h
Soirée de la Saint-Valentin. Par Sélim. En cette fête des amoureux, Sélim vous chantera des chansons d’amour en plusieurs langues. Un voyage amoureux dans une ambiance chaleureuse. Les chansons seront choisies dans les répertoires français, québécois, anglais, italien, espagnol et créole. Sélim tentera de vous chanter les chansons que vous lui demanderez (demandes spéciales). Souper-spectacle 54,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le 15
février

Le
barbier de Fred Pellerin.
Sortie organisée par l’Association des retraités d’Ahuntsic (ARA). Le
spectacle De peigne et de misère met
en vedette Méo, le barbier de Saint-Élie-de-Caxton. Selon Fred Pellerin, il avait
certainement les cheveux en face des trous pour être capable de trier si
facilement les cheveux blancs et les idées noires… Vous aurez toute une soirée
pour vous régaler de ces jeux de mots. Avant
le spectacle au Théâtre de Terrebonne, la sortie comprend un souper-buffet au
Buffet des continents de Mascouche. Seulement 91 $ par
personne. Inscription : 514 382-0310, poste 301. (Source : ARA)


Picture

Le 15 février à 15 h
Concert à la Visitation – musique de l’Irlande baroque. L’ensemble La Cigale se consacre à la redécouverte des répertoires musicaux de la Renaissance et du Baroque sur instruments d’époque. Le groupe propose une fusion étonnante des musiques populaires et savantes de l’Irlande baroque. Entrée libre. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 15 février à 18 h
Soirée d’humour. Par Maude Chiasson, Alex Côté, Coralie Dubeau, Sarah Boulais, Vincent Richer, Dova Lewis, Sarah-Laurence Dallaire, Marie-Pier Simard et Isaac Bélanger Leboeuf. Le rendez-vous du thé vous offre un dimanche à faire rire. Venez voir ces artistes œuvrant dans l’humour, le théâtre et la musique et qui se rencontrent pour une soirée! Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le 17 février à 14 h
J’ai rendez-vous avec… Georges Brassens. Un rendez-vous avec les textes et la musique de Georges Brassens interprétés par Serge Timmons, qui propose un tour de chant dédié aux principaux thèmes de l’œuvre de Brassens. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 17 février à 19 h 30
Rendez-vous littéraire avec Aki Shimazaki. Née au Japon, Aki Shimazaki vit à Montréal depuis 1991. Sa première série romanesque, Le poids des secrets, complétée par Hotaru, lui a valu le Prix du Gouverneur général en 2005. Auteure prolifique, après une deuxième pentalogie, elle a publié Azami à l’automne 2014. Au Café de Da. Inscription : 514 872-0658. (Source : Arrondissement)
(Photo : D. R.)


Picture

Le 18 février, 13 h 30 à 15 h 30
Conférence de Sylvie Coutu intitulée L’art russe, entre devoir et liberté, à la salle de l’église Saint-Jude (10
120, rue d’Auteuil, métro Sauvé). Gratuit pour les membres, 8 $ pour les
non-membres. Info :
514 382-5716 ou www.allianceculturelle.qc.ca.


Le 18 février, 19 h 30
Conférence sur la préparation de son avenir après 50 ans, orientation et projet de vie.
Sandra
Chéry, conseillère d’orientation de l’OCCOQ (Ordre des conseillers et
conseillères d’orientation du Québec), invite toutes les personnes âgées
de plus de 50 ans à s’arrêter un moment pour réfléchir aux décisions et
aux choix qui s’offrent à elles tout en tenant compte de leurs goûts et de leurs talents. Au Café de Da (conférence au 545, rue Fleury Est). Inscription : 10 300, rue Lajeunesse ou 514 872-0568. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 18 février à 18 h
Cravates BlanchesPar Daniel
Loyer, Denis Fortier et Daniel Zanella. Vous aimez l’époque où les Frank
Sinatra, Tony Bennett, Tom Jones et compagnie faisaient la pluie et le beau
temps au palmarès américain? Peut-être préférez-vous Elvis Presley et les Beatles? Que dire de Charles Aznavour, de Gilbert Bécaud et de Sacha Distel? Il ne faudrait
surtout pas oublier nos Pierre Lalonde, Fernand Gignac et Michel Louvain. Ce ne
sont que quelques-uns des chanteurs qui figurent au « palmarès » des Cravates
Blanches. Le groupe propose une rétrospective musicale en chansons qui vous fera sourire, danser,
chanter. Entrée libre (contribution volontaire).
(Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le 19 février à 18 h
Fugain, Lama, Sardou – Par Jocelyn
St-Jean. Une soirée à vous laisser bercer par les plus belles mélodies de ces
trois géants de la chanson populaire française. Jocelyn St- Jean vous
interprète, simplement, à sa manière, Bravo Monsieur le monde, Les P’tites femmes de Pigalle, Les Vieux Mariés et plusieurs autres grands succès de ces
légendes vivantes. Avis aux nostalgiques… rendez-vous dans le passé!
Souper-spectacle
42,95 $. (Source :
Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le 20 février à 20 h
Musique de chambre avec les musiciens de l’OSM. Une occasion exceptionnelle d’entendre des musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal en formation intimiste est offerte au public. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 20 février à 18 h 
Reggiani,
Montant, Ferrat
– Par Pierrot
Fournier. Trois grand noms de la chanson française dont tous connaissent les plus belles
chansons. Venez les redécouvrir et laissez Pierrot
leur donner un second souffle. Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Le 20 février à 15 h 30
Ouf, c’est vendredi! Pour les jeunes de 10 à 14 ans, c’est le temps de lâcher son fou. Un vendredi par mois, la bibliothécaire t’accueille avec des consoles PS3 et XBOX 360, de quoi jouer à plein de jeux vidéo! À la bibliothèque de Cartierville. Inscription : 514 872-6989. (Source : Arrondissement)
Le 21 février, de 11 h à 14 h
Fête d’hiver familiale au parc J.-J.-Gagnier (rues Prieur et J.-J.-Gagnier), organisée par Projet Sault-au-Récollet et l’arrondissement. Venez jouer dehors, glisser, patiner, construire des forts et déguster un chocolat chaud. (Date originalement prévue le 1er février, puis changée par l’arrondissement le 28 janvier.) (Source : Arrondissement)
Le 21 février, à 13 h pour toute la famille à partir de 7 ans
Compétition Statue ludique. Venez participer à la fabrication de la statue ludique et tentez de rafler la première place. À la bibliothèque de Salaberry. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 21 février à 19 h 
Cirque Reset – Sortie chic en famille pour les jeunes de 7 ans et plus. Musique sur scène, jonglerie, médias interactifs, acrobaties, vidéos sur grand écran. Par le biais du cirque contemporain, cinq artistes questionnent nos habitudes et notre dépendance face aux nouvelles technologies. Reset n’est donc pas seulement un spectacle de cirque, c’est une prise de risque mise en scène par Alain Francœur. L’interaction avec le public constitue un élément de surprise pour les artistes. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Photo

Le 22 février, de 11 h à 16 h
Exposition sur la Première Guerre mondiale, 1914-1918, présentée par le collège Regina Assumpta. Cette exposition a vu le jour grâce à la contribution généreuse de la Fondation du Collège et à la précieuse collaboration des Fusiliers Mont-Royal, et fait suite à la commémoration du 100e anniversaire de ce terrible bouleversement, tel que souligné par la communauté internationale en août 2014. Les visiteurs pourront voir une tranchée militaire grandeur réelle, des projections, une chronologie des moments forts du conflit et des artefacts qui sont quelques-unes des découvertes de l’exposition. Ils pourront également explorer au-delà du champ de bataille les impacts de cette guerre sur les arts, la science, les colonies, l’aviation et le Canada. L’entrée est gratuite pour tous. (Source : Collège Regina Assumpta)



Picture

Le 21 février à 18 h
Brel, Brassens, Ferré – Par Pierrot
Fournier. Cet artiste est depuis longtemps reconnu pour son
interprétation des classiques de Brel. Aujourd’hui, il met de l’avant son
répertoire considérable et nous présente, outre les chansons du grand Jacques, celles de Ferré et de Brassens. Souper-spectacle 44,95$. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Photo

Le 22 février, de 11 h à 16 h
Lancement du robot 2015 de l’équipe
de robotique 3990 Tech for Kids
/La techno au service des jeunes à la cafétéria du collège Regina Assumpta. Venez voir le nouveau robot en action et peut-être même le piloter! Le défi de l’édition 2015 consiste à construire, en six semaines, un robot capable de marquer des points en empilant des bacs de rangement sur des plateformes de pointage, en posant des bacs de recyclage sur le dessus de la pile et en plaçant des déchets, soit des nouilles de piscine, aux emplacements prévus. Les 31 jeunes de l’équipe Tech for Kids 3990 du Collège se préparent à prendre part aux compétitions de robotique First à Oshawa en mars. (Source : Collège Regina Assumpta)


Picture

Le 22 février à 18 h
Soirée d’humour – Par Vanessa
M. Larose, Marie-Pier Simard, Isaac Bélanger Leboeuf, Alex Côté, Maude Chiasson,
Pepper Lil’s, Marc Pronovost, Dova Lewis et Sarah-Laurence Dallaire. Le Rendez-vous du thé vous offre un dimanche
à faire rire. Venez voir ces artistes œuvrant dans l’humour, le théâtre et la
musique et qui se rencontrent pour une soirée! Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le 23 février à 18 h
Duo Sélim et Chawky Par Sélim et
Chawky Bichara. Les deux frères vous offrent un répertoire de chansons varié en langues et en
styles. Vous pourrez apprécier les chansons françaises, espagnoles, italiennes,
etc., chantées soit en solo ou en duo. Aussi, des clins d’œil aux chansons des « crooners » et de jazz. Vos demandes spéciales seront les
bienvenues. L’ambiance sera chaleureuse, amusante et le plaisir sera de la
soirée. Entrée libre. (Source : Le
Rendez-vous du thé)



Picture

Le 24 février à 18 h
Eco Trio – Par Jean
Cyr, Raymond Grégoire et André Boisvert. Du jazz en harmonie avec l’eau, l’air, la faune et la flore, le ciel, la
terre et les autres beautés du monde… À découvrir! Entrée libre (contribution volontaire). (Source :
Le Rendez-vous du thé)


Le 25 février, de 10 h à midi, pour les enfants de 0 à cinq ans et leurs parents
Bouger pour bien grandir. Les jeux actifs contribuent au développement de votre enfant. Combinée à la lecture d’un conte, l’activité stimule le plein potentiel des tout-petits! À la bibliothèque d’Ahuntsic. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 25 février à 18 h
Trio de guitares Jazz – Par Mike
Gauthier, Jean Cyr et Maude Bastien. Au cours des deux dernières années, le
guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitares jazz
(guitare, basse et batterie). Il exploitera cet art lors de sa
présentation au Rendez-vous du thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike
s’accompagnera de Jean Cyr à la basse et Maude Bastien à la batterie. Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du
thé)




Picture

Le 25 février à 20 h 
Mozongi – Danse. Porté par le rythme des tambours africains, Mozongi, signifiant « ceux qui reviennent », met en scène sept danseurs et deux musiciens. Ici, le pas est poids et le poids est temps. La chorégraphie s’articule sur les contrastes – tels le mouvement et l’immobilité, l’un et le multiple
afin de donner forme au conflit primordial, s’il en est un, du temps qui avale l’espace. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant.
(Source : Maison de la culture)


Picture

Le 25 février, 10 h
Conférence
sur le refus des soins et l’aide médicale à mourir
, avec Me Hélène Guay de
l’AQDR (Association québécoise de défense des droits des personnes
retraitées et préretraitées)
au Café de Da (conférence au 545, rue Fleury Est). Inscription :10 300, rue Lajeunesse ou 514 872-0568. (Source : Arrondissement)

Le 25 février à 13 h 30
Scrabble duplicate. Dans le cadre de « Montréal joue », la Fédération québécoise des clubs de scrabble francophone vous propose de découvrir la variante « duplicate » du jeu. À la bibliothèque de Cartierville. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 25 février, de 18 h à 21 h
Chabanel en lumière, un événement haut en lumière et en musique. Une installation de lumière interactive sera déployée pour l’événement. Il y aura une prestation musicale en direct ainsi qu’un menu d’hiver – chocolat chaud et café – proposé par le camion de rue La boîte à fromages. À La Fabrique 125, rue Chabanel. (Source : Arrondissement)


Picture


Le 26 février à 18 h
Léo du Lac – Par Pierrot
Fournier.  Le quotidien est fait de
rêves, de nostalgie, de rencontres, d’amour et d’amitié, mais aussi de
solitude, de deuils, de séparations, de souffrances. Ce sont tous ces thèmes
qui ont inspiré l’auteur, qui a passé sa jeunesse au Lac Saint-Jean, et qui ont
donné naissance à ses très belles chansons. Béatrice, Lucien, Léo du Lac, et
bien d’autres encore… autant de personnages qui prennent vie sous sa plume
et qui nous font passer par toute la gamme des émotions. C’est avec beaucoup de
verve, de sensibilité et un certain humour, parfois, que Pierrot nous invite à
entrer dans leur intimité et à partager avec eux une expérience unique,
personnelle, originale et intense. Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le 27 février à 15 h 30 pour les jeunes âgés de 10 à 14 ans
Les zombies de Cartierville. Transforme-toi en mort-vivant grâce à Zombie Dice. Sois plus malin que les chasseurs… À la bibliothèque de Cartierville. (Source : Arrondissement)



Picture

Le 27 février à 18 h
Rendez-vous Crooners – Par Jocelyn St-Jean. Une soirée
où vous vous laisserez facilement emporter sur des airs qui vous sont
familiers. Les grands classiques de Perry Como, de Dean Martin, de Frank Sinatra,
de Julio Iglesias, d’Engelbert Humperdinck et de plusieurs autres vous seront
interprétés par Jocelyn St- Jean dans l’ambiance de détente et de cordialité
qu’offre le Rendez-vous du thé. En fait, l’époque des crooners, c’est aussi, un
peu, la nôtre! Une invitation à ne pas manquer. Souper-spectacle 42,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le 28 février à 10 h 30 pour les enfants de 3 à 6 ans et leurs parents
Les aventuriers de la lecture jouent ensemble! Les biblothécaires te proposent des histoires ludiques suivies d’une séance de jeu. À la bibliothèque de Cartierville. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 28 février à 18 h
Hommage à Joe Dassin – Par
Raphaël Torr. Doté d’une solide expérience de scène ainsi que d’une voix chaude et grave naturellement semblable à celle de Joe Dassin, l’interprète Raphaël Torr fait revivre les plus grands classiques de Dassin. De Salut les amoureux à L’Amérique, en passant par Les Champs-Élysées et L’Été indien, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend. Le spectacle de celui qu’on désigne comme « le meilleur interprète de Joe » devient vite une véritable fête à la mémoire de Dassin. Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Le 28 février, de 8 h à midi
Sortie ornithologique au cimetière du Mont-Royal, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Au menu : Durbec des sapins, Jaseur boréal et autres. Rendez-vous au chalet du parc de l’Île-de-la-Visitation. Sortie gratuite pour les membres, 3 $ pour les non-membres. Covoiturage disponible (5 $). Information : 438 338-4138. (Source : COA)
Le 1er mars, de 11 h à 16 h
Fête d’hiver familiale au parc De Mésy (12 120, rue Grenet), organisée par Bordeaux–Cartierville en fête et l’arrondissement. Venez jouer dehors, glisser, patiner, construire des forts et déguster un chocolat chaud. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 2 mars, de 14 h à 17 h
La retraite, c’est fait pour jouer. Dans le cabre du festival Montréal joue, découvrez de nouveaux jeux de société et faites l’essai d’une console de jeux vidéo munie d’un capteur de mouvement. Pour l’occasion, le Café de Da vous sera réservé et les bibliothécaires passionnés se feront un plaisir de vous faire expérimenter des jeux inspirants. (Source : Arrondissement)


Picture

Les 3 et 4 mars, de 12 h 30 à 17 h 30
Le Taz et Jeux de la rue sont
heureux de vous présenter ZU (Zone
Urbaine)
. Un nouvel événement jeunesse
à Montréal sous le signe du sport et de la culture urbaine. En plein milieu de la relâche, une tonne d’activités
seront offertes dans le Roulodôme du TAZ, et ce, gratuitement. De nombreux partenaires
animeront différentes stations d’activités dans un cadre d’initiation, de
compétition, de démonstration ou de pratique
libre. Les plus aguerris autant que les amateurs y trouveront leur compte. Des DJ et d’autres surprises agrémenteront ce grand
rassemblement festif où les adolescents pourront profiter d’une programmation
totalement éclatée. Le projet Jeux de la
rue profite de cette occasion pour présenter ses premières finales intérieures,
où les meilleures équipes de chaque arrondissement se disputeront l’Or en
hockey cosom et au basketball dans les catégories 12-14 et 15-17 ans. (Source : TAZ)


Picture

Le 4 mars à 13 h 30
Petite vérité inventée – Théâtre pour les enfants de 7 à 11 ans. Bien accrochée à son divan rouge, Emma regarde son père quitter le cocon familial. Et, d’un coup, il se dédouble sous ses yeux. Elle a maintenant deux papas : un à la maison et …un clone, parti faire sa vie ailleurs. Loin d’être sombre, la pièce présente une femme jonglant avec ses souvenirs. Avec humour, Emma raconte et papillonne, passant de l’adulte qu’elle est à l’enfant qu’elle était. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès le
17 février. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 5 mars à 10 h 30 (enfants de 3 à 5 ans) et à 13 h 30 (enfants de 6 à 8 ans)
Le retour de Kattam et ses tam-tams – animation musicale. Au son de la derbouka, du balafon, du gongoma, du djembé et du khol, Kattam éveille les enfants à la beauté de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Inde. Ce spectacle participatif offre aux jeunes un voyage d’exploration de différentes contrées et leur fait découvrir, en dansant et en chantant, de fascinants instruments du monde. Inspiré de la danse du désert, du rap de l’Afrique, du chant sufi et de la danse bollywoodienne! À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès le
17 février. 
(Source : Maison de la culture)


Picture

Le 18 mars, 10 h
Conférence sur la tutelle, la curatelle et le curateur public, avec Me Hélène Guay de l’AQDR (Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées). Au Café de Da (conférence au 545, rue Fleury Est). Inscription : 10 300, rue Lajeunesse ou 514 872-0568. (Source : Arrondissement)

Le 18 mars, 13 h 30
Conférence sur la confidentialité des soins de santé, avec Me Hélène Guay de l’AQDR (Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées). Bibliothèque de Cartierville. Inscription : 5 900, rue de Salaberry ou  514 872-6989. (Source : Arrondissement)


______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles :
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements sur ce site web sont publiés à titre indicatif. journaldesvoisins.com se fera un plaisir de corriger les coquilles ou les erreurs, mais ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
ou
renouvelez votre adhésion comme nos 160 membres de 2014!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic-Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 369, rue Clark, Montréal, QC  H3L 2S3.
Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres :

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ et plus


Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés sur nos Actualités en ligne le vendredi et dans notre bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux quelque 160 autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.


__________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Premier
    prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du
    bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant
    à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en
    entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”


Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic
Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic
Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.

Téléphone : 514 770-0858.
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant
les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele
.
Représentants publicitaire
s : Philippe Rachiele, 514 770-0858; Pierre Latreille,
514 965-4812
.
Rédactrice en chef : Christiane Dupont.
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj et Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version papier : Christiane Dupont, Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Anne-Élyse Rocheleau.
Photos : Philippe Rachiele.
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et François Barbe.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.

Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X
.

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de :

________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires