Les Actualités du 14 aout 2015

________________________________________________________________________

DONNEZ UN COUP DE POUCE À L’INFORMATION!
FAITES-NOUS CONNAÎTRE À VOS NOUVEAUX VOISINS
.
________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Sitôt posées, sitôt vandalisées


Photo

Cette semaine, des affiches de Maria Mourani ont été vandalisées, arrachées et certaines marquées de croix gammées. (Photo: courtoisie NPD)
L’équipe de Maria Mourani, candidate pour le Nouveau parti démocratique dans AhuntsicCartierville, a peut-être été la première à poser ses pancartes, mais elle a aussi été la première à être la cible de vandales.

« Lorsque des personnes s’attaquent aux affiches électorales, elles commettent non seulement un méfait, mais leur geste, selon la nature de l’acte commis, peut même constituer de l’intimidation, voire, une incitation à la haine. On ne peut pas banaliser ces gestes. Cela est inacceptable dans notre société », a déclaré Étienne Charron du NPD AhuntsicCartierville.

Une plainte officielle a été déposée dimanche dernier au poste de quartier 27 du Service de police de Montréal.

L’équipe de Maria Mourani demande aussi aux citoyens d’être à l’affût des vandales. Elle leur conseille d’appeler la police s’ils voient des personnes vandaliser ou faire des graffitis diffamants ou haineux sur les affiches électorales de tous les candidats. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)

________________________________________________________________________



________________________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Redécoupage électoral d’AhuntsicCartierville
Le Bloc québécois conteste la version de Maria Mourani


Photo

Des milliers d’électeurs d’Ahuntsic changent de circonscription à compter de la présente élection fédérale.

Photo

Mme Mourani dit avoir tenté de sauver l’intégralité de la circonscription, ce que conteste vivement le Bloc québécois. (Photo: archives jdv)
Le Bloc québécois ne fait pas la même lecture que la députée sortante Maria Mourani à propos du « combat » qu’elle dit avoir mené pour garder le secteur de Sault-au-Récollet au sein de la nouvelle circonscription d’AhuntsicCartierville.

Une des conséquences du redécoupage de la carte électorale est que des milliers d’électeurs d’Ahuntsic (entre les rues Papineau et Bruchési, dans la partie la plus au nord) changent de circonscription pour cette élection fédérale. Ils devront maintenant voter dans Bourassa.

La semaine dernière, Mme Mourani disait qu’elle avait fait tout ce qu’elle pouvait pour sauver l’intégralité de la circonscription. 

Un processus politique et juridique

Le processus de contestation juridique en Cour fédérale que Maria Mourani avait enclenché à la mi-septembre a été abandonné le 25 octobre 2013, comme l’avait annoncé journaldesvoisins.com en primeur.

Il avait été lancé avant que le gouvernement se plie aux conclusions de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales, le 1er octobre.

Le bureau de la députée néo-démocrate avait alors informé les parties intéressées (divers groupes de la circonscription et une citoyenne du Sault-au-Récollet) qu’il faudrait recommencer le processus de contestation. Mme Mourani a même avoué avoir offert au Bloc québécois de la circonscription, son ancien parti, tous les documents pertinents mais rien n’a été fait par la suite. Elle a alors dit ‘’avoir fait sa part’’. Le processus judiciaire aurait pu être relancé, mais aurait été plus difficile à gagner et surtout beaucoup plus dispendieux. Conséquemment, personne n’a voulu poursuivre le processus. La citoyenne saisie du dossier à l’époque a reconnu qu’elle n’aurait pas pu poursuivre la contestation en raison des coûts, même si elle aurait aimé gagner le combat. 

Le Bloc en furie

Un membre influent du Bloc dans la circonscription, Jean Archambault, avance que rien ne permet de croire qu’il aurait fallu tout recommencer. Il avance même qu’en vertu de la jurisprudence, la circonscription d’Ahuntsic aurait pu être sauvée. « Nous avons constaté que Mme Mourani a abandonné le 25 octobre 2013 », a dit M. Archambault, qui connaissait fort bien le dossier. À son avis, Mme Mourani songeait depuis un certain temps à quitter le Bloc et à joindre le camp du NPD; une nouvelle carte électorale, sans le Sault-au-Récollet, aurait facilité sa réélection.

Dans ce dossier, comme journaldesvoisins.com l’avait indiqué en primeur, Maria Mourani a dû rembourser personnellement 500 $ à la Chambre des communes pour les frais occasionnés par sa requête. Elle n’avait pas le droit de mener la contestation avec les ressources de la Chambre. Et le désistement de la députée dans cette affaire n’avait pas été rendu public. 

Journaldesvoisins.com avait mentionné la chose dans son édition du 17 février 2014, en ces termes: « Mme Mourani ayant cherché à savoir si elle devait rembourser la Chambre s’était fait répondre par la négative. Toutefois, après avoir été interrogé par journaldesvoisins.com, au cours des derniers jours, son bureau a poursuivi sa recherche et réalisé qu’un courriel de la Chambre des Communes avait été expédié au bureau de la députée d’Ahuntsic, le 4 novembre dernier, qui réclamait un remboursement personnel de 500 $ de Mme Mourani pour le travail effectué par son personnel pour présenter la requête. Le courriel en question était passé sous le radar, selon son personnel. Le bureau de Maria Mourani a déclaré à journaldesvoisins.com, jeudi, que le remboursement allait être effectué au cours des prochains jours»(Alain Martineau et Christiane Dupont)

Pour lire l’article du 17 février 2014, cliquez ici.

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Un groupe de citoyens veut mobiliser 2000 électeurs
L’environnement : un enjeu électoral


PhotoDes membres du comité citoyen. (Source : Comité environnement)

Des écologistes du nord de Montréal ont décidé de s’engager dans la campagne électorale fédérale afin de faire bouger les choses pour que le Canada devienne un champion de la cause environnementale.

Il y a trois semaines, dans AhuntsicCartierville, un comité citoyen a été constitué, appuyé par l’organisme environnemental Équiterre. Le groupe craint que l’environnement ne soit pas un enjeu majeur pour les partis politiques fédéraux lors la campagne. « Lprochaine élection est une belle occasion pour les interpeller et tenter d’influencer leur programme », précise le groupe dans un communiqué.

Le groupe dit avoir un réel pouvoir, compte tenu des résultats serrés lors des deux dernières élections fédérales. « Moins de 1000 votes ont chaque fois séparé le parti gagnant de son principal adversaire. Alors, 2000 personnes qui s’engagent à voter pour l’environnement peuvent forcer les partis à s’engager eux aussi pour l’environnement », indique le groupe dans un communiqué de presse.

Ainsi, une quinzaine de citoyens de l’arrondissement ont comme objectif de convaincre et de mobiliser quelque 2000 électeurs à la cause environnementale d’ici le scrutin du 19 octobre. Le groupe des 15 compte recruter 200 bénévoles d’ici la fin du mois. La mobilisation a d’ailleurs commencé la semaine dernière lors du FestiBlues.

Ces derniers seront invités, lors d’un blitz de porte-à-porte, le 29 août, à sensibiliser 2000 Ahuntsicois aux enjeux environnementaux. Ils demanderont à leurs concitoyens de signer une promesse d’engagement à voter pour freiner l’exploitation et le transport du pétrole des sables bitumineux. Ces promesses d’engagement seront remises aux candidats de tous les partis.

Les revendications

D’entrée de jeu, le mouvement souligne que le Canada a annulé ses engagements internationaux en matière de lutte aux changements climatiques. Mais le Canada a une chance de se reprendre. « Le pays doit se réengager et faire maintenant partie de la solution, pas du problème », ajoute le groupe dans le communiqué.

Le groupe dénonce le fait que l’exploitation des sables bitumineux est la principale source d’émission de gaz à effet de serre (GES). De plus, il s’inquiète du fait que le pétrole pourrait circuler par pipeline sur le territoire du Québec et traverser 600 cours d’eau.

Le groupe avertit que si ce pétrole polluant se déversait, cela pourrait contaminer les sources d’eau de multiples municipalités au Québec. Localement, un pipeline passerait tout près d’AhuntsicCartierville, dans le nord-est de l’île de Montréal. La proximité de la Rivière des Prairies ferait en sorte que plusieurs subiraient les graves conséquences d’un déversement de pétrole lourd. (Par Alain Martineau)

Pour plus d’infos, cliquez ici. 


________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Travaux routiers et infrastructures à réparer 
Des citoyens exaspérés, des élus patients


Photo

« Rappelez-vous que quand un cône orange apparaît, ça veut dire qu’un trou va disparaître! », expose la conseillère Lorraine Pagé. (Photo : François Lauzon)

Photo

Les conseillers et le maire Pierre Gagnier ont demandé aux citoyens d’être patients pendant cette période de travaux intenses. (Photo : François Lauzon)


PhotoLe citoyen Raymond Labbé (Photo : François Lauzon)

L’état des routes et des trottoirs a dominé une bonne partie de la période de questions lundi, lors du premier conseil d’arrondissement après les vacances estivales. À en croire les différentes interventions citoyennes, les cols bleus ont encore beaucoup à faire pour améliorer le réseau routier local.

Journaldesvoisins.com a d’ailleurs reçu plusieurs messages au cours des dernières semaines de la part de lecteurs nous indiquant des endroits problématiques pour les travaux, des nids-de-poule énormes ou des travaux qui se font attendre éternellement.

Oui, AhuntsicCartierville croule sous les cônes oranges cet été, admettent les élus. Mais c’est un mal nécessaire, dit la conseillère Lorraine Pagé. « Rappelez-vous que quand un cône orange apparaît, ça veut dire qu’un trou va disparaître! »

Toutefois, le citoyen Raymond Labbé a souligné qu’il a récemment vu un cône avec tellement d’herbes autour qu’il se demande depuis combien de temps il y est.

Les conseillers et le maire ont demandé aux citoyens d’être patients pendant cette période de travaux intenses. Pour sa part, le conseiller de BordeauxCartierville, Harout Chitilian a souligné que d’importants travaux sont en cours dans son secteur. « Cartierville est un quartier centenaire. L’ensemble des infrastructures a besoin de travaux ».

De plus, les travaux majeurs ont repris sur la rue Saint-Hubert; ils avaient été suspendus, le temps des vacances de la construction, puis du FestiBlues. « Je le sais, la rue est dans le pire état qu’elle n’a jamais été en ce moment. Mais, on commence les travaux qui vont durer quelques mois », a dit la conseillère Émilie Thuillier.

Deux voisins sur la rue André-Jobin se sont plaints de trottoirs mal réparés après la réfection de leur rue, il y a maintenant trois ans. En fait, presque tous les citoyens qui ont posé une question ont mentionné un problème avec les infrastructures routières…

Le maire Pierre Gagnier a affirmé que l’hiver a été très dur sur les infrastructures, une déclaration qui a suscité beaucoup de scepticisme de la part des citoyens présents.
« M. Gagnier, on vit en Amérique du Nord, a répliqué Raymond Labbé. Ça n’a pas de bon sens que les rues soient aussi maganées! Faites quelque chose! Engagez des gens! »

Problèmes de communication

Par ailleurs, comme il est régulièrement souligné par les citoyens lors de la période de questions, les appels au 311 continuent d’être problématiques. Plusieurs citoyens disent être obligés d’appeler à répétition afin d’obtenir réponses à leurs questions. Plusieurs se résignent à venir poser leur question directement au conseil.

« Pourquoi ne pas nous rappeler? J’ai appelé au printemps! », a décrié le citoyen Guy Ouellet, en parlant d’appels qu’il a faits concernant des travaux dans son secteur.
« Pourquoi ne pas juste nous donner un délai approximatif? »



PhotoMarie Lachapelle parle du problème de moufettes sur la Place Fleury. (Photo : François Lauzon)

Moufettes et animaux urbains

Une jeune citoyenne, Marie Lachapelle, a demandé si l’arrondissement peut faire quelque chose à propos d’une moufette qui rôde avec sa famille autour de la Place Fleury. Peuvent-elles être capturées et déplacées ailleurs?

Non, a répondu la conseillère Émilie Thuillier. « Il y a des lois qui protègent les animaux urbains. Quand il y a un problème de cohabitation entre les animaux et les humains, le fardeau repose toujours sur l’humain. »

Elle a demandé à la citoyenne de parler avec ses voisins afin de s’assurer que les ordures ne soient pas déposées sur le trottoir le soir avant la collecte. La conseillère lui a aussi rappelé que la Ville de Montréal a un contrat avec la SPCA (Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux) pour aider les propriétaires aux prises avec un animal urbain sur leur terrain. 

Appui au projet Parallèle 40

Les élus ont voté en faveur du projet Parallèle 40 afin que ses organisateurs puissent obtenir une autorisation du ministère des Transports pour peinturer des motifs sur les colonnes de l’autoroute 40 entre les rues Saint-Denis et Saint-Laurent, en commençant par l’intersection d’Henri-Julien et de Crémazie. 

Ce projet, chapeauté par l’Association des firmes de génie conseil-Québec, permettrait ainsi d’embellir l’aspect visuel des structures de béton et de l’ilot Henri-Julien. Il s’agit d’une des nombreuses initiatives issues de l’événement Je vois Montréal. 

Des bénévoles ont déjà peinturé quelques motifs à l’aide de pochoirs.



PhotoCentre Notre-Dame-de-la-Merci (Google Maps)

Assemblée de consultation : mosquée et agrandissement du Centre d’hébergement Notre-Dame-de-la-Merci

L’assemblée publique de consultation du 3 septembre portera sur deux points, soit l’agrandissement du 555, Gouin Ouest (Centre d’hébergement Notre-Dame-de-la-Merci), et la transformation d’un bâtiment en mosquée. Le public est invité à se prononcer sur les deux projets.

Ajout de huit lits
En premier lieu, une demande a été faite pour agrandir le Centre d’hébergement Notre-Dame-de-la-Merci. L’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal veut ajouter huit lits à l’unité de soins palliatifs. 

Cette unité accueille présentement 160 patients par année et offre des services de soutien à domicile. L’agrandissement de l’aile L permettrait d’ajouter huit chambres ainsi que des bureaux de chercheurs et une salle polyvalente.

Cet agrandissement serait réalisé à même l’aire de stationnement : sept unités de stationnement sur 327 seraient éliminées. 

Ce bâtiment aux abords de la Rivière des Prairies a été construit en 1932, puis agrandi en 1993. Le projet prévoit également la plantation de 20 arbres qui s’ajouteraient aux 74 arbres ornant le site.

Lieu de culte

Le deuxième point concerne l’autorisation de l’occupation du 406, rue Legendre Ouest, à des fins de culte, d’activités communautaires et socioculturelles et d’école d’enseignement spécialisé. Il s’agit d’un projet de mosquée. 

Le bâtiment en question a été construit en 1961 et compte deux étages. Le local visé par la demande est situé au rez-de-chaussée. Un restaurant y avait été aménagé en 1989, mais le bâtiment est inoccupé depuis plusieurs années.

Ce centre communautaire et de culte desservira essentiellement la communauté maghrébine et sud-asiatique du secteur Saint-Sulpice. Le requérant a présenté une pétition de 168 noms, des gens habitant à moins d’un kilomètre du bâtiment.

Le local pourrait accueillir un maximum d’une centaine de personnes. Au printemps 2015, quelques élus de l’arrondissement ont visité le centre et ont émis un avis favorable à l’occupation de ce local comme lieu de culte. 

Séance pour le budget

Notez qu’il y aura également une séance extraordinaire le jeudi 10 septembre à 19 h pour la présentation du plan triennal d’immobilisations (PTI) et du budget de l’arrondissement. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)


_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

Une première à Montréal
Deux arrondissements, une bibliothèque


PhotoPour le maire de l’arrondissement Ahuntsic–Cartierville, Pierre Gagnier, la bibliothèque est un projet novateur, qui sera aussi un lieu socialement rassembleur. (Photo : François Lauzon)

Comme journaldesvoisins.com l’annonçait déjà il y a quelques mois, un projet-pilote de bibliothèque et d’espace culturel ultra-moderne desservant deux arrondissements, Montréal-Nord et AhuntsicCartierville, verra le jour en 2020 dans l’ancien cinéma Majestic, sur le boulevard Henri-Bourassa Est près de Saint-Michel, une première à Montréal.

Pour Montréal-Nord, le nouvel établissement remplacera l’actuelle bibliothèque Belleville située au sous-sol du chalet du parc Ottawa. Pour AhuntsicCartierville, ce sera une quatrième bibliothèque, après celles d’Ahuntsic, de Salaberry et de Cartierville. 


Pierre Gagnier, le maire de l’arrondissement d’AhuntsicCartierville, s’est félicité de ce projet « novateur ». Pour lui, cet établissement sera aussi un lieu socialement rassembleur.

« C’est une bonne nouvelle pour toute la population », s’est réjoui le maire de l’arrondissement, Pierre Gagnier lors de la séance du conseil, lundi. 

L’espace dévolu à l’établissement culturel sera important; quelque 3900 mètres carrés, qui seront occupés à plus de 75 % par la bibliothèque. Le reste servira comme espace culturel où des spectacles et des expositions seront présentés.

L’établissement sera bâti sur ce qui était autrefois un ancien cinéma et qui est devenu un lieu de culte. Les immeubles du 3166 au 3194 boulevard Henri-Bourassa Est seront complètement rasés pour faire place à un bâtiment moderne qui aidera aussi à redonner du panache à un secteur qui en a bien besoin.

Cet espace culturel se trouvera à l’extrémité est d’AhuntsicCartierville, mais à moins d’une cinquantaine de mètres de l’arrondissement voisin, Montréal-Nord. On desservira un large pan de la population, soit près de 40 000 personnes. On prévoit rejoindre les citoyens habitant jusqu’à 1,5 kilomètre du site. 

« C’est un secteur qui avait besoin d’amour », a rajouté la conseillère Lorraine Pagé. 

Nouvelle réalité culturelle

Le projet collera aux besoins d’aujourd’hui et à la nouvelle réalité culturelle et démographique. « Le projet de bibliothèque, a indiqué Valérie de Gagné, porte-parole de la Ville dans ce dossier, prévoit un équipement qui reflète l’approche de la nouvelle génération de bibliothèques publiques. Ce sont davantage des centres d’information, de participation et de culture communautaire durable. La bibliothèque servira aussi de relais pour le développement de compétences numériques et de point d’ancrage pour la Ville intelligente », a-t-elle ajouté.

Un peu comme la bibliothèque d’Ahuntsic située au coin des rues Fleury et Lajeunesse, les espaces pourront être modifiés au gré des événements.

L’établissement comprendra aussi des salles multifonctionnelles et communautaires, sans oublier des équipements à la fine pointe de la technologie.

Financement partagé

La Ville de Montréal et le gouvernement québécois ont confirmé récemment une subvention de 22 millions de dollars pour ce projet qui servira de modèle pour d’autres initiatives à venir.

Le projet de bibliothèque s’inscrit dans le Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction de bibliothèques. Il est financé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre le ministère de la Culture et des Communications (40 %) et la Ville de Montréal (60 %).

La responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal, Manon Gauthier, a souligné que ce projet interarrondissement fait suite à une tournée des arrondissements l’an dernier. (Par Alain Martineau)
________________________________________________________________________


Conseillère du district d’Ahuntsic
Émilie Thuillier nommée leader de Projet Montréal


PhotoLa conseillère du district Ahuntsic, Émilie Thullier, sera désormais leader du parti d’opposition Projet Montréal à l’hôtel de ville. (Photo : François Lauzon)

La conseillère d’Ahuntsic a été nommée leader du parti d’opposition Projet Montréal à la suite du départ de Marc-André Gadoury, qui a joint les rangs de l’équipe de Denis Coderre. François Limoges, conseiller dans l’arrondissement de Rosemont, a été nommé leader adjoint.

C’est tout un honneur pour la jeune politicienne. « C’est une grande marque de confiance de la part du chef et du caucus, dit-elle, encore un peu surprise par cette nomination importante.  Je suis prête à affronter le défi », ajoute-t-elle.

Certes, la défection d’un collègue n’a pas été facile pour le parti, estime Mme Thuillier, mais elle souligne que le départ de M. Gadoury a permis une certaine réorganisation du parti.

Lors de l’annonce de son changement d’allégeance, M. Gadoury a indiqué que le travail d’opposition à l’hôtel de ville de Montréal nuit aux citoyens. Mme Thuiller se dit complètement en désaccord avec ce point de vue.

« L’opposition est un travail peut-être moins intéressant pour certains. Mais en démocratie, c’est fondamental, sinon on tombe dans la dictature. Ça nous permet de surveiller l’administration », affirme la conseillère. Elle ajoute que Projet Montréal ne fait pas que s’opposer aux propositions et aux projets du maire Denis Coderre. « Ce sont dans les arrondissements où la majorité des élus sont de Projet Montréal qu’on voit le plus d’innovations », rappelle-t-elle.

Mme Thuillier commencera petit à petit à apprivoiser le travail de leader de l’opposition et se penche déjà sur les dossiers qui lui ont été confiés. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)


________________________________________________________________________

Une 18e édition réussie 
Festiblues : de retour en 2016 


Photo

Alex Nevsky a donné une prestation réussie dimanche soir au FestiBlues devant une foule imposante. (Photo : Alain Martineau)


PhotoBobby Bazzini a attiré de nombreux admirateurs samedi soir au FestiBlues, au parc Ahuntsic. (Photo : Alain Martineau)

Les organisateurs du FestiBlues exultent; la 18e édition de l’événement, qui a pris fin dimanche dernier, a été un franc succès et l’on se donne rendez-vous l’an prochain au parc Ahuntsic.

Ceux qui sont derrière le festival sont ravis; les soirées ont été fort appréciées par tous, ce qui s’est transformé en d’excellents résultats à la billetterie.

« On peut dire que trois soirées sur quatre ont affiché complet et que la prévente a été quatre fois plus populaire que par le passé », a confié la porte-parole Stéphanie Lauzon au journaldesvoisins.com. Le nombre de spectateurs sera connu plus tard.

Effectivement, la foule était au rendez-vous du grand événement musical extérieur d’Ahuntsic. L’espace gazonné devant la scène était bien garni mais l’assistance a été plutôt dispersée lors du coup d’envoi, jeudi soir.

Ceux et celles qui se sont déplacés, malgré une soirée un peu fraîche, ont bien apprécié les performances de la chanteuse blues Angel Forrest, suivie d’un Michel Rivard toujours égal à lui-même.

Bernard Adamus et Lisa Leblanc étaient aussi en pleine forme le lendemain alors que, samedi, Sylvie Desgroseillers et Mélissa Bel ont animé le début de la soirée, en attendant Bobby Bazini et son band, les invités-surprises de cette édition du Festival.

Et que dire des belles prestations de clôture dimanche soir d’Alex Nevsky, et de ses invités Patrice Michaud et Karim Ouellet, devant une forte assistance?

Les organisateurs se félicitent aussi du fait que la lecture du texte Un blues tout croche rendant hommage au poète Patrice Desliens, en collaboration avec les poètes Claude Beausoleil et Maxime Nadeau, a affiché complet.

L’avenir du FestiBlues

Martin Laviolette, l’un des cofondateurs et dirigeant du FestiBlues craignait la pluie comme la peste. Mais le beau temps était au rendez-vous. M. Laviolette ne cache pas l’importance du facteur météo. Deux éditions en cinq ans ont été marquées par de la pluie et le festival a accumulé un déficit de 30 000$.

Maintenant, il compte sur les 20 ans du festival (en 2017) et du 375e anniversaire de Montréal pour renflouer les caisses dans les prochaines années.

Par contre, le mot austérité est sur toutes les lèvres. L’événement compte sur des partenaires politiques et des groupes comme Loto-Québec et Simplex. « La période d’austérité est là, rappelle M. Laviolette, et c’est difficile à chaque palier de
gouvernement ».

Et aussi, il y a la question de l’emplacement du festival. On dirait que l’autoroute Métropolitaine est une barrière physique pour les festivaliers.

« C’est pas compliqué, répète M. Laviolette, on prend le métro depuis Berri et on débarque à Henri-Bourassa. Je sais que le Quartier des spectacles est hyper-important pour Montréal, je ne le dénigre pas. On voulait même faire un spectacle un soir à la Place des festivals et revenir dans Ahuntsic. Mais le contraire est aussi vrai, si l’on veut démocratiser la culture à l’extérieur (du centre-ville). On peut avoir un festival avec des racines dans le quartier et être international », a martelé l’âme du FestiBlues.

M. Laviolette se montre tout de même optimiste quant à l’avenir du festival. « On travaille à innover, à explorer », a-t-il mentionné sans rien avancer pour l’an prochain.

Par ailleurs, pas moins de 200 bénévoles ont travaillé pendant le festival et plus de
175 jeunes ont vécu une première expérience d’emploi. Pour la première fois, le FestiBlues travaillait aussi avec l’équipe de mavitrine.com. (Par Alain Martineau)


_______________________________________________________________________

Nouveau centre multisport dans Ahuntsic-Cartierville
Vous pourrez y pratiquer le cricket ainsi que plusieurs autres sports orphelins…


Photo

Angus Bell, du « ministère du Cricket » enseignera le cricket aux jeunes. (Photo : Facebook)
Il existe au Québec un « Ministère de la Pizza » et un « Ministère du Sushi ». AhuntsicCartierville aurait pu avoir son « Ministère du Cricket » si le Registraire des entreprises du Québec n’avait pas refusé cette appellation à deux reprises. Angus Bell devra donc trouver un autre nom pour le centre multisport qu’il compte ouvrir en septembre dans l’arrondissement, sur la rue Mazurette, à deux pas du Marché Central.

« C’est ridicule », lance d’emblée le passionné de cricket d’origine écossaise Angus Bell, à l’idée de devoir penser à une nouvelle façon tout aussi accrocheuse de nommer son complexe sportif. « On cherchait quelque chose d’unique, tout le monde rigole quand on prononce ce nom et, en plus, il y a plusieurs autres entreprises qui l’ont fait », se défend-il.


PhotoLe cricket est un sport souvent oublié par les centres sportifs. (Photo : Facebook)

Sur le site Web du Registraire des entreprises du Québec, on peut lire que « le nom ne doit pas laisser faussement croire qu’il s’agit d’un groupement sans but lucratif ou d’une autorité publique, ou encore que l’entreprise est liée à une telle organisation ». Angus Bell va donc faire une nouvelle tentative auprès du Registraire avec le nom « M du cricket et autres sports orphelins ». « Mais à l’intérieur, c’est “Ministère du Cricket” qui va rester », tranche-t-il. 

Des sports orphelins

Qu’il s’appelle « Ministère » ou non, il y aura bel et bien un nouveau centre sportif dans AhuntsicCartierville offrant des installations intérieures aux amateurs de cricket, mais aussi, notamment, de baseball, de soccer, de rugby et de quidditch, ce sport inspiré de la saga de Harry Potter. 

« Il y a un grand besoin d’espaces intérieurs pour pratiquer ces sports à Montréal. Je travaille dans l’administration sportive depuis 10 ans et les gens me demandent où on peut jouer sans devoir traverser la ville et aller à Laval, à Lachine ou à Longueuil », explique Angus Bell. « En plus, poursuit-il, louer des salles dans les écoles, ça coûte de plus en plus cher et ce ne sont pas les meilleures installations. »

Ce sont ces raisons qui ont poussé le résident d’Otterburn Park, en Montérégie, à ouvrir son propre complexe. « Ce sera un des meilleurs endroits à Montréal, bien situé, bien équipé, avec du gazon synthétique et les terrains à louer seront bon marché », annonce-t-il fièrement. 

Ouverture en grande pompe

L’ouverture officielle du centre multisport aura lieu le 18 septembre et Angus Bell espère qu’elle se fera en grande pompe. « On a invité le maire de Montréal, on attend encore sa réponse », confie-t-il, blagueur.

Dès le 19 septembre, le centre accueillera un tournoi de cricket auquel participeront les universités de Montréal, McGill et Concordia, au plus grand plaisir d’Angus Bell.  L’homme derrière le « Ministère du Cricket » a pratiqué ce sport de nombreuses années en Europe centrale avant de fonder, à Montréal, Les Pirates du Saint-Laurent, qu’il décrit comme « le plus grand club de cricket à vocation sociale d’Amérique du Nord ». (Par Raluca Tomulescu)

Pour en savoir plus : http://www.ministryofcricket.ca/fr/ 

_______________________________________________________________________

Visite guidée du Sault-au-Récollet 
Une promenade chargée d’histoire


Photo

La Maison Pesant est située au 1915, boulevard Gouin Est. (Photo : François Lauzon)
Si vous avez envie d’une bonne promenade dans Ahuntsic en fin de semaine, ça tombe bien, c’est ce que vous propose Héritage Montréal, un organisme voué à la mise en valeur du patrimoine montréalais. 

Si, en plus, vous vous passionnez pour l’histoire du Sault-au-Récollet, cet ancien village qui fait partie des secteurs les plus vieux de l’île de Montréal, le circuit est fait pour vous.

Héritage Montréal fête ses 40 ans cette année. Pour l’occasion, du 1er août au 20 septembre, l’organisme  propose aux Montréalais un palmarès des huit visites guidées les plus populaires, parmi la quarantaine qui constitue ses ArchitecTours.

Samedi, c’est au tour du quartier du Sault-au-Récollet de livrer ses secrets, qui remontent à la présence des Sulpiciens à Montréal, ces missionnaires venus de France au XVIIe siècle, à qui la métropole doit le tracé de plusieurs de ses rues.

« À travers le circuit du Sault, on va plus précisément voir comment le site a évolué dans les 40 dernières années, ce qui a été accompli et comment on réconcilie le patrimoine avec les infrastructures comme les ponts, par exemple », indique le directeur des politiques chez Héritage Montréal, Dinu Bumbaru.

Le boulevard Gouin et ses environs

Le parcours Sault-au-Récollet  Un quartier créé par les Sulpiciens aura pour point de départ l’angle de l’avenue Saint-Charles et du boulevard Gouin Est, le samedi 15 août, à 14 h.

Un bénévole formé par Héritage Montréal guidera les participants au fil des maisons historiques du boulevard Gouin, « mais fera aussi quelques petits détours », selon Dinu Bumbaru.

De bons souliers sont à prévoir parce que le circuit est assez long – environ 2,5 kilomètres. Il se terminera à l’angle du boulevard Gouin Est et de la rue du Pressoir. L’activité, d’une durée d’environ deux heures, aura lieu beau temps, mauvais temps.     

Depuis 1988

Les ArchitecTours sont offerts au public depuis 1988. Parmi les huit visites sélectionnées, outre le Sault-au-Récollet, les Montréalais et les touristes peuvent se plonger dans l’histoire des quartiers Griffintown, la Petite-Patrie et le Mile End, le Square Mile, Côte-des-Neiges, Saint-Louis et Saint-Jean-Baptiste, Maisonneuve, ainsi que le canal Lachine et Saint-Henri.

Le circuit Sault-au-Récollet  Un quartier créé par les Sulpiciens sera de nouveau offert le dimanche 13 septembre. (Par Raluca Tomulescu)

Pour plus d’infos, cliquez ici. 

________________________________________________________________________

Les Souks urbains de retour jusqu’au 12 septembre
Le plaisir de brocanter!


Photo

On trouve de tout dans les Souks urbains, comme le plaisir de revoir ou de découvrir des objets qui ont traversé le temps. (Source : Facebook des Souks Gouin Ouest)
Le mot « souk », un mot arabe signifiant « marché forain éphémère », est de plus en connu à Montréal. Le souk signifie aussi un lieu de transactions commerciales, surtout en plein air. Les Turcs parlent de bazar, un autre mot exotique. Et il est possible de vivre cette expérience de souk ici, dans notre arrondissement.

Les souks « version ahuntsicoise » sur Gouin ouest, en face de l’hôpital du Sacré-Cœur, sont répartis sur plusieurs samedis jusqu’au 12 septembre. L’édition 2015 a commencé samedi dernier.

Les gens peuvent y trouver un peu de tout, un peu pêle-mêle, mais c’est l’essence même du souk. Pour certains, cela fait un peu vente de trottoir ou de garage, mais le tout se déroule dans une atmosphère festive.

Concrètement, les souks Cartierville sont en plein air et offrent des aliments, des vêtements neufs et usagés, de l’artisanat et des accessoires pratiques neufs ou usagés. Il y a une variété de produits d’une semaine à l’autre.

On y trouve aussi une variété de mets préparés. Il est possible de manger à l’extérieur et de faire de belles découvertes culinaires. Parallèlement à l’activité commerciale, on retrouve de l’animation pour les petits et les grands (jeu, maquillage et musique).

Les ventes ont lieu de 10 h à 17 h.

Une initiative de revitalisation

Les Souks sur Gouin Ouest découlent de la démarche de Revitalisation urbaine intégrée LaurentienGrenet. Ce projet est le fruit d’une belle collaboration entre la CDEC AhuntsicCartierville, l’arrondissement AhuntsicCartierville, la Ville de Montréal et la table de quartier CLIC BordeauxCartierville, de concert avec la population et les commerçants du secteur.  (Par Alain Martineau)

Pour plus d’infos, cliquez ici.
_______________________________________________________________________

JARDINS ET POTAGERS
« Pourquoi ai-je installé un potager devant ma maison?»  –Patrick De Bortoli


Photo

Une partie du potager en façade de Patrick, été 2015. (Photo: Philippe Rachiele)
Nous souhaitons prompt rétablissement à notre chroniqueur Patrick De Bortoli qui a eu quelques ennuis de santé et qui est en convalescence présentement. Nous publions cette semaine, en reprise, ce texte qui avait été diffusé dans nos Actualités de l’été 2014. (NDLR: les photos ont toutefois été prises ce jeudi.)

Cette semaine, nous répondons à une lectrice (qui ne désire pas que son nom soit publié) qui me demande pourquoi j’ai choisi de faire un potager en devanture de maison. Je vous énumère donc, à la volée, les six principales raisons qui ont motivé mon choix et qui, j’espère, pourront encourager certains d’entre vous à faire le grand pas horticole vers l’avant… de la maison!

  1. Soleil, soleil, soleil! Ma devanture de maison est orientée sud-ouest, ce qui signifie plein soleil, et la culture maraîchère (de légumes) ne demande rien de mieux! Cette explication se jumelle avec la suivante, qui est le manque de place (les endroits ensoleillés sont déjà cultivés) et de soleil dans ma cour arrière.
  2. Je n’ai pas d’affection particulière pour la pelouse! Je considère que les pelouses en devanture de maison sont en soi une perte d’espace cultivable, où on investit temps, énergies et ressources alors qu’avec moins de tout cela, à long terme, on peut cultiver du comestible en quantité suffisante pour subvenir aux besoins en légumes et autres d’une famille de quatre, pour toute la saison!
  3. J’aime vraiment l’idée d’associer les quatre principes suivants quand vient le temps de designer un potager : celui-ci se doit d’être bon, écologique, attrayant et utile (B.E.A.U.). Un concept que je développerai sans doute dans une chronique à venir, mais qui tient à l’idée d’aller au-delà du « on a toujours fait ça de même les potagers, chez nous »; et aller au-delà, c’est faire pousser des légumes là où on a toujours fait pousser du gazon!
  4. Contribuer à créer du lien social. En d’autres termes, je voulais trouver une façon originale pour apprendre à connaître mes voisins! Et, avouons-le, rien de mieux pour entamer une discussion que d’échanger sur « comment tu fais pousser ton chou, toi? », ou, « c’est tu du basilic que t’as là? »! Dorénavant, ce ne sera plus autour de la machine à café que les gens échangeront le plus, mais autour d’un plant de tomate! Restez plus de 10 minutes devant mon potager et je vous garantis une rencontre assurée; peut-être même avec votre propre voisin!
  5. Et, finalement, j’essaie tout modestement de suivre les conseils d’un de mes maîtres à penser, qui avançait que, dans la mesure du possible, « il faut incarner le changement qu’on veut voir se réaliser ». C’est par l’exemple que la voix porte le mieux; donc, sans avoir à prononcer une parole ou à écrire un mot, on peut inspirer en faisant et en étant, tout simplement!
  6. Au bout du compte, j’ai fait un potager en façade de maison parce que j’aime ça! Et quoi de mieux que de pouvoir partager sa passion avec les autres!

    
Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!
    

    Votre agriculteur urbain,
    Patrick


Photo

Une partie plus fleurie du potager de Patrick, en façade, été 2015. (Photo: Philippe Rachiele).

_____________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

VOS LETTRES OUVERTES SERONT DE NOUVEAU PUBLIÉES DÈS LA SEMAINE DU 21 AOÛT! DEUX SONT DÉJÀ EN ATTENTE; C’EST UN RENDEZ-VOUS!

_____________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


PhotoLes Montréalais auront bientôt, en plus du bac vert, un bac brun. (Photo : Archives Journalsdesvoisins.com)

La collecte des résidus verts partout sur l’île de Montréal d’ici 2019. Cette semaine, la Ville de Montréal a annoncé sa stratégie visant à implanter la collecte des résidus alimentaires à travers Montréal d’ici 2019. Journaldesvoisins.com vous en parlait la semaine dernière : les Ahuntsicois commenceront à composter dès l’an prochain. Mais comme partout à Montréal, le service sera déployé graduellement.

En 2014, la collecte de résidus alimentaires était offerte à 100 000 foyers dans huit arrondissements. En 2015, 100 000 autres logements y auront aussi accès. En 2019,
536 500 ménages auront reçu leur bac. Toutefois, ce service sera offert seulement aux résidents d’immeubles de huit logements et moins.
De plus, des centres de traitement seront ouverts à Montréal pour gérer les résidus.

Dans les arrondissements où les ordures sont ramassées une fois par semaine, une nouvelle collecte sera ajoutée pour les résidus alimentaires. Dans le cas des territoires où les ordures sont ramassées deux fois par semaine, une des deux collectes sera remplacée par une collecte de résidus alimentaires. 

Montréal souhaite ainsi réduire l’enfouissement des déchets. Rappelons que les matières organiques (comprenant les résidus verts et les résidus alimentaires) représentent près de 50 % du sac vert à Montréal. (Source : Ville de Montréal)

Poêles et foyers : une réglementation plus serrée sera adoptée par la Ville de Montréal Les poêles et les foyers au bois non certifiés seront interdits à Montréal dès le 1er octobre 2018. La Ville de Montréal devrait adopter un nouveau règlement à cet effet le 17 août prochain. Tous les poêles et les foyers devront porter une certification confirmant qu’ils n’émettent pas plus de 2,5 g/h de particules fines dans l’atmosphère. À Montréal, 50 000 appareils ne seraient pas conformes. Les appareils déjà certifiés et les appareils à granules certifiés EPA qui auront été installés avant l’entrée en vigueur du règlement ne sont pas touchés par l’interdiction. De plus, les propriétaires d’appareils ou de foyers à bois ne pourront pas utiliser leurs appareils durant les périodes de smog. Avec ces nouvelles mesures, la Ville espère réduire les émissions de particules fines de 80 %. La Ville avait prévu interdire ces appareils de chauffage en 2020, mais une commission spéciale suggérait plutôt 2016. La Ville a tranché pour 2018 afin de donner un sursis aux propriétaires. (Source : Ville de Montréal)
La Coopérative d’habitation Oasis Sauvé de Montréal fête son 30e anniversaire. Ce projet a vu le jour grâce, en partie, à des fonds provenant du Programme de logement sans but lucratif de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). La Coopérative d’habitation a été aménagée sur un terrain adjacent à une école qui a été cédé par la Ville de Montréal en vertu d’un bail de 50 ans. Le tout comprend 78 logements abordables ou habitent près de 150 personnes. La SCHL octroie des subventions afin d’aider les occupants d’une vingtaine de logements, notamment des aînés et des personnes handicapées. Ainsi, ces locataires peuvent demeurer dans leur appartement et leur milieu de vie. Les membres participent à la gestion et à l’entretien des bâtiments et siègent à divers comités. Une grande fête sur invitation est organisée pour célébrer les 30 ans, le samedi 29 août sur le terrain de la coopérative, située au 9921, rue Millen à Ahuntsic. (Source : Coopérative d’habitation Oasis Sauvé de Montréal)
Du soccer, des jeunes et le SPVM. Le dimanche 9 août dernier, au parc Marcel-Laurin, le Service de Police de la Ville de Montréal a tenu son Festival du Mondial de soccer, invitant des jeunes et les policiers de 10 postes de quartier. Près de 300 jeunes filles et garçons, âgés de 12 à 17 ans se sont affrontés lors de plusieurs matchs amicaux. Grâce à cette activité, le SPVM espère créer des liens avec les jeunes afin de mieux les connaître, mais aussi pour que les agents soient vus par les jeunes « sous un autre angle », explique Pierre Fauchier, agent sociocommunautaire du poste de quartier 10. L’agent précise qu’il y a une forte population immigrante dans l’arrondissement et que plusieurs jeunes ne sont pas supervisés pendant l’été. « Ils risquent de glisser dans des activités délinquantes ». Il s’agit de la sixième année de participation pour le poste de quartier 7 et plus de 1250 enfants ont joué lors de ces tournois. (Mélanie Meloche-Holubowski)
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 14 septembre. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Le conseil d’arrondissement fait relâche pour les vacances d’été, en juillet. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement, ici. 

Il y aura également assemblée publique de consultation et séance extraordinaire du conseil d’arrondissement au cours des prochaines semaines. L’assemblée publique de consultation du 3 septembre portera sur deux points, soit l’agrandissement du 555, Gouin Ouest (Centre d’hébergement Notre-Dame-de-la-Merci), et la transformation d’un bâtiment en mosquée. Le public est invité à se prononcer sur les deux projets. Par ailleurs, une séance extraordinaire du conseil d’arrondissement aura lieu le jeudi 10 septembre à 19 h pour la présentation du plan triennal d’immobilisations (PTI) et du budget de l’arrondissement. (Par Christiane Dupont et Mélanie Meloche-Holubowski)

_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cettonique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons.



Picture

Pour une retraite active et sociale. Devenez un membre actif de l’Association des retraités d’Ahuntsic! Visitez le Centre Présâges, un lieu de partage et d’échange où vous pourrez trouver à peu de frais de nombreuses activités et des cours adaptés à vos besoins. Parmi les nouveaux cours qui seront offerts : Pilates, gymnastique douce et support iPad. Venez aussi vous amuser au tennis sur table, à de nombreux jeux de société, dont les cartes et le Scrabble. Assistez à des spectacles musicaux les mardis. N’oubliez pas le ciné-club, les cours de danse et les voyages! Les inscriptions se font le jeudi 27 août, de 9 h à midi et de 13 h à 15 h 30, et le vendredi 28 août, de 9 h à midi, à la salle communautaire du Centre Présâges au 1474, rue Fleury Est, angle Hamel. Pour plus d’information : www.aramontreal.org514 382-0310, poste 101.



Picture

Recherchée : laine à donner pour le CAB BordeauxCartierville. Afin d’assurer la pérennité de ses ateliers de tricot, le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville accepte les dons de laine ou de tout autre matériel pour le tricot et le crochet. Les bénévoles impliquées dans cette activité créent des vêtements et des accessoires destinés principalement à des enfants de moins de cinq ans. Les tricots sont distribués gratuitement par différents organismes de Montréal. Pour tout don, communiquer avec Isabelle Ladouceur, au 514 856-3553, poste 2, ou par courriel à projet@cabbc.org. (Source : Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville)


Bénévoles recherchés pour les visites d’amitié aux aînés. Vous avez envie de vous investir bénévolement auprès des aînés de votre quartier? Le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville vous invite à découvrir son stimulant projet de visites d’amitié. Nous sommes à la recherche de citoyens dynamiques qui désirent contribuer à l’amélioration de la qualité de vie d’un aîné. Pour plus d’information, communiquez avec Isabelle Ladouceur, coordonnatrice de projets, au 514 856-3553 poste 2, ou écrivez à projet@cabbc.org.



Picture

Le Centre des femmes recrute des bénévoles pour l’automne. Si vous désirez vous engager au sein de votre communauté, le Centre des femmes vous offre la possibilité de choisir parmi plusieurs types de bénévolat, selon votre intérêt et vos disponibilités. Mettez à profit vos connaissances et vos compétences! Et, surtout, faites partie d’une équipe active! Remplissez le Formulaire de demande de bénévolat. Faites-nous parvenir vos intentions par courriel à info@cfse.ca ou en vous rendant au 1586, rue Fleury Est, porte 100. (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)


Picture

Collectif-Aînés : un nouveau projet dans Cartierville. Le projet a pour but le rassemblement hebdomadaire des aînés du secteur de la RUI Laurentien-Grenet et l’animation d’activités variées de la fin juin à novembre 2015. Les objectifs du projet Collectif-Aînés Laurentien-Grenet sont les suivants :

  1. Améliorer le sentiment de sécurité des aînés : la création d’un réseau de sociabilité permet de briser l’isolement des personnes âgées dans le secteur Laurentien-Grenet, augmentant ainsi leur sentiment d’appartenance à la communauté.
  2. Créer un échange intergénérationnel : démystifier les jeunes et sensibiliser les aînés à l’utilisation de technologies modernes.
  3. Agir sur la sécurité des aînés : prévenir la criminalité chez les aînés en offrant diverses séances d’information sur la sécurité au quotidien. Pour participer, appeler au
    514 335-0545. 
    (Source : Tandem)



Photo

Le CANA, Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants, vous propose des cours de français à temps partiel cet automne. Cours de français de niveau avancé débutant le 21 septembre. Évaluation obligatoire le 1er septembre entre 16 h et 19 h. Inscription dès maintenant. Halte-garderie disponible (le jour). Nos cours sont subventionnés par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Pour info et inscription, faites le 514 382-0735, poste 223. Le CANA est situé au 10780, rue Laverdure, près du métro Henri-Bourrassa. Pour en savoir plus, visitez notre site web http://www.cana-montreal.com ou notre page Facebook. (Source : CANA)

________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 

Sur La Promenade Fleury


PhotoLa députée Marie Montpetit n’a pu résister à l’attrait du piano public.

La Promenade Fleury aura bientôt son blogue. Surveillez sa page Facebook. C’est par ici : https://www.facebook.com/lapromenadefleury?fref=ts 

Bientôt, sur La Promenade, l’événement Les pianos publics au diapason, soit jeudi 20 août, à midi.  La Promenade présentera une pianiste et une chanteuse au piano situé devant l’église Saint-Paul-de-la-Croix, qui interpréteront la chanson thème de l’événement (La vie en rose, d’Édith Piaf), suivie d’un petit concert d’une quinzaine de minutes. 

Le nouveau proprio du futur resto Au Vieux Farfadet (l’ancien Goût de la Thaîlande) est toujours à rénover le local qui abritera bientôt un autre lieu convivial pour casser la croûte dans le quartier. Les travaux vont bon train et le local pourra accueillir bientôt les futurs clients.

Par ailleurs, l’équipe de La Promenade a pris des vacances bien méritées. Le coordonnateur aux communications, Samuel Gaudreault-Gaucher revient d’un “road trip” de trois semaines dans le Midwest américain, tandis que son directeur, François Morin, a profité de ses deux semaines de vacances pour, notamment, replonger dans ses racines, en Beauce. Bon retour, messieurs!


Sur FLO

La Bête à pain, pâtisserie, boulangerie et resto de restauration rapide gastromique, est à la recherche de cuisiniers et pâtissiers. Si vous êtes intéressé, faites parvenir votre curriculum vitae à chantal@lesturbain.com et partagez! Des infos? C’est par ici. 


Picture

Le Brûloir aura bientôt deux locaux non loin l’un de l’autre, toujours sur FLO. L’un (le local actuel) servira à stocker les différentes sortes de grains de café que le proprio, Vincent, met à la disposition de sa clientèle, tandis que l’autre, qui sera situé en face du local actuel (dans l’ancien Dollorama), recevra la clientèle du quartier. À surveiller cet automne.

Le Cenop, Centre d’évaluation neuropsychologique et d’orientation pédagogique, est à la recherche d’orthopédagogues. Faites parvenir votre CV directement à Mme Danielle Bilodeau à l’adresse courriel administration@cenopfl.com. Pour plus d’info, c’est par ici. 

Sur Henri-Bourassa


Picture

La Salaison Saint-André se met au goût du jour et fera bientôt une partie de ses livraisons à vélo. L’établissement établi dans le quartier depuis de nombreuses années disposera dorénavant d’un vélo servant uniquement aux livraisons à la clientèle d’André Savoie et de son équipe dans le quartier.

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…

Voici certaines activités prévues cette semaine dans l’arrondissement :


Picture


Encore plus de samedis de « Souks sur Gouin Ouest » pour animer le cœur de BordeauxCartierville! Les samedis de marché en plein air ou « Souks » sur le boulevard Gouin Ouest sont de retour! Dès le samedi 8 août et jusqu’au samedi 12 septembre,
de 10 h à 17 h, les tentes d’une vingtaine de marchands éphémères sont regroupées sur un seul site, devant l’église Notre-Dame-des-Anges (5986, boulevard Gouin Ouest), face à l’Hôpital du Sacré-Cœur. Ce marché en plein air d’inspiration européenne et africaine vient compléter l’offre commerciale du boulevard Gouin. Les commerçants du boulevard Gouin Ouest sont aussi de la fête : plusieurs participent en sortant leurs marchandises sur le trottoir devant leur commerce ou en occupant un espace aux Souks. 
Pour s’informer ou
pour obtenir un espace gratuit aux samedis « Souks » sur Gouin Ouest, on visite
le site www.gouinouest.com. (Source : CDEC)

Concerts Ahuntsic en Fugue
25 $ par prestation

Le vendredi 14 août à 20 h
Soirée hommage à la rue Chabanel et à l’industrie du vêtement : musique pour la fin du temps au 555, rue Chabanel, à l’espace des défilés.

Le samedi 15 août à 20 h
La filière Brahms : chefs-d’œuvre pour cordes et piano, collège Regina Assumpta, au 1750, rue Sauriol Est.


Picture

Le vendredi 14 août à 18 h 
Les Grandes chansons d’hier. Pierrot Fournier, qui s’est d’abord fait connaître par ses inoubliables interprétations des chansons de Jacques Brel et, plus récemment, de Brassens et de Ferré, nous offre son nouveau récital, Les rands classiques de la chanson française. Puisant dans les répertoires des grands auteurs-compositeurs-interprètes que sont Ferrat, Reggiani, Aznavour, Ferré, Vian, Brel et plusieurs autres, Pierrot nous offre un bouquet des plus belles chansons de la langue française. Souper-spectacle, 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le samedi 15 août
Visites guidées en autobus à la découverte des maisons patrimoniales du boulevard Gouin à Montréal-Nord, offertes par la Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord. Lieu de départ : Maison Brignon-dit-Lapierre, 4251 Gouin Est (réservation obligatoire). Information et réservation : 514 328-4000, poste 5580. (Source : Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord)


Photo

Le samedi 15 août à 18 h 
Brel, Brassens, Ferré. Pierrot Fournier interprète des classiques de Brel, de Ferré et de Brassens. Au Québec, l’excellence de son interprétation du répertoire brellien est depuis longtemps reconnue. Il « redonne vie aux tubes du grand Jacques à sa façon… Et soudain, sans crier gare, vlan! Voir un ami pleurer… Une soirée touchante et envoûtante.
Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le samedi 15 août à 14 h
Sault-au-Récollet, un quartier créé par les Sulpiciens. Parcourez le boulevard Gouin, un tracé fondateur, et découvrez cet ancien village rural, riche en bâtiments historiques, issus des premiers établissements des Sulpiciens. Départ à l’angle de l’avenue Saint-Charles et du boulevard Gouin Est, à proximité de la station de métro Henri-Bourassa ou en empruntant l’autobus 69 Est. Le parcours se termine à l’angle du boulevard Gouin Est et de la rue du Pressoir. (Source : Héritage Montréal)


Picture

Le lundi 17 août à 18 h 
Musique zen et poésie du quotidien. Michel Rakumon Dubeau vous convie à une soirée intimiste où se rencontrent musique zen jouée sur divers shakuhachis (flûte de bambou japonaise) et haikus de Basho, et extraits de l’oeuvre de Jack Kerouac lus et revisités par la chanteuse Jody Anker. En deuxième partie du récital, une expérience sonore où éléments modernes (boucles sonores créées en temps réel) et improvisation s’introduiront dans la musique : « Honkyoku 2.0! ». Entrée libre – contribution volontaire. (Source : le Rendez-vous du thé)



Picture

Le mardi 18 août à 18 h 
Eco Trio par Jean Cyr, Raymond Grégoire et André Boisvert. Du jazz en harmonie avec l’eau, l’air, la faune et la flore, le ciel, la terre et les autres beautés du monde… À découvrir! Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le mercredi 19 août à 18 h
Bossa 1 (soirée brésilienne). Laissez-vous emporter par les rythmes du Brésil avec le quatuor « Bossa 1 ». Les jeunes musiciens Suzi Silva, Frank O’Sullivan, Rui Abreu et Aquiles Melounis sont unis par leur passion envers la musique brésilienne (bossa-nova, samba, MPB) et tout un bagage musical. Réunissant leurs diverses connaissances et expériences musicales, ils vous emportent dans un voyage dynamique chanté en portugais et métissé de rythmes brésiliens. Pour vous gâter, laissez-vous enivrer par la voix de Suzi Silva, la guitare de Frank O’Sullivan, la basse de Rui Abreu et la batterie d’Aquiles Melo. Entrée libre  contribution volontaire. 
(Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le jeudi 20 août à 18 h 
Soirée Musique populaire francophone. Émilie Leclerc et Mathieu Bourret sont deux artistes très prometteurs de la relève québécoise. Au cours des dernières années, ils ont su se démarquer par leur polyvalence, leur originalité et leur vision très singulière de la chanson. Après une année riche en expérience scénique de toutes sortes, ils vous convient à un grand voyage musical. Vous entendrez des airs populaires de la chanson française ainsi que des compositions originales. Au son du piano et du violoncelle, laissez-vous bercer par la dualité poésie et musique! Entrée libre  contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le vendredi 21 août à 18 h 
Hommage à Piaf par Angélique Duruisseau et Marc-André Cuierrier. La même intensité, le chagrin dans la gorge et l’amour qui déborde, la voix qui gonfle et qui fait frissonner et, avec elle, les beautés de la vie! Angélique fait revivre le répertoire de la grande Édith Piaf  La foule, Padam, Je ne regrette rien… – accompagnée par Marc-André Cuierrier au piano. Souper-spectacle 44,95$. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Photo

Le samedi 22 août
Course familiale Energi’Ztoi sur les berges de la Rivière des Prairies! Parcours gratuits pour petits et grands (voir la publicité plus haut dans nos actualités). (Source: Arrondissement)



Picture

Le samedi 22 août à 18 h 
L’important c’est… Bécaud! S’accompagnant au piano ou à la guitare, Jocelyn St-Jean vous fait revivre quelques-unes des mélodies les plus électrisantes d’un grand compositeur-interprète de la francophonie de l’époque : Gilbert « Monsieur 100 000 volts » Bécaud. Et Maintenant, Nathalie, Les Cerisiers sont blancs et plusieurs autres chansons classiques seront au rendez-vous. Souper-spectacle 42,95 $. (Source: Le Rendez-vous du thé) 



Photo

Le dimanche 30 août, entre 15 h 30 et 17 h
Animation en danse et musique traditionnelle québécoise sur l’avenue Park-Stanley. La Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise – SPDTQ/Espacetrad  aura le plaisir d’animer la nouvelle rue piétonne estivale sur l’avenue Park-Stanley, près du pont Viau. La SPDTQ/Espacetrad invite la population à faire l’expérience du Trad : sets carrés, contredanses, démonstration de gigue et valses sont au programme. Pour plus d’information, visitez le site http://espacetrad.org/2015/07/03/animations-en-danse-cet-ete-dans-ahuntsic/. Apportez votre pique-nique! (Source : SPDTQ)

Le dimanche 30 août
Invitation à la Fête champêtre, édition 2015, Le partage des fruits de l’amitié.
Le dimanche 30 août, la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ), région de Montréal, organise son grand repas champêtre annuel avec la participation de sœur Angèle Rizzardo, de l’honorable maire de Montréal Denis Coderre ainsi que de Pierre Gagnier, maire d’AhuntsicCartierville. Le tout se déroulera sous un chapiteau installé sur le terrain de la communauté de sœur Angèle (l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal), situé au 665, boulevard Gouin Est à Montréal. Cette année, la fondation Les Œuvres Marie Gérin-Lajoie, du nom de la fondatrice de la communauté des Sœurs du Bon-Conseil, soulignera son 25e anniversaire. Le prix du billet est de 25$ par personne. Vous apportez votre boisson et il y aura du vin du Québec en vente sur place au profit des fondations soutenues par sœur Angèle. (N’oubliez pas d’apporter vos verres). Début à
10 h 30 avec messe suivie d’un généreux repas buffet vers 12 h 30. Réserver 
avant le
23 août 
par téléphone, au 450 978-1964, ou par courriel à l’adresse gilles.deschenes123@videotron.ca, votre paiement confirmant votre réservation. Payer par chèque au nom de la SCCPQ, région de Montréal, et poster le tout au 123, 69e Avenue, Laval (QUÉBEC) H7V 2N7.


Photo

Le samedi 5 septembre
Combinez une sortie au musée et aux souks. Le Musée des sœurs de Miséricorde invite le public à combiner une sortie au musée et aux souks sur Gouin Ouest. À ces dates, le Musée offre des visites sans rendez-vous, départs à 10 h 30 et à 14 h. Pour information : 514 332-0550, poste 1-393 ou museemisericorde.org. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)


Autres idées d’activités sans date précise

Cet été, venez profiter des différentes activités estivales sur l’avenue Park-Stanley!
Programmation des fins de semaine (vendredi, samedi, dimanche) du 26 juin au
6 septembre :


Vendredi : évaluation de la condition physique, de 18 h à 21 h

Samedi : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Yoga en plein air avec Pop Yoga, de 18 h 30 à 19 h 30

Dimanche : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Escouade Energiz’toi, de 13 h à 16 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Cours de cardiovélo en plein air avec les Loisirs Sophie-Barat, de 9 h 15 à 10 h 15
Volleyball de plage, de 13 h 30 à 15 h 30 (Source : Arrondissement)

Les aînés peuvent s’activer dans les parcs grâce à un programme sportif adapté. L’arrondissement AhuntsicCartierville a planifié un programme estival d’activités sportives pour les aînés. Ce programme s’adresse à toutes les personnes de l’âge d’or qui désirent faire une heure d’activité physique dans les parcs des environs. Que ce soit pour faire de la gymnastique douce, de l’aquaforme, du zumba, de la danse en ligne ou de la marche active, toutes ces activités sont adaptées pour les personnes âgées qui sont intéressées à demeurer en forme. Les activités se déroulent en juillet et en août dans les parcs Raimbault, Ahuntsic, Gabriel-Lalemant, des Hirondelles et Marcelin-Wilson. Renseignements : Marlene Ouellet, 514 793-1119. (Source : Arrondissement)

Exposition et animation à la Maison de la culture
Du 10 juillet au 5 septembre est présentée l’exposition Avoir du panache, réalisée par le sculpteur et photographe Simon Beaudry. Des ateliers d’animation accueillent les clubs de vacances et les jeunes de l’arrondissement ainsi que leurs parents. Une grande murale installation sera créée à partir des œuvres réalisées par les quelque 300 jeunes qui y participeront pendant l’été. 
Inscrivez-vous dès maintenant en téléphonant
au 514 872-8749. (Source: Arrondissement)

Découvrez les nombreuses activités offertes par l’Association récréoculturelle AhuntsicCartierville. L’ARAC offre des activités sur deux sites de l’arrondissement : le site nautique Sophie-Barat (au 10851, avenue Saint-Charles) et le parc de Beauséjour (au 6891, boulevard Gouin Ouest). Leurs activités varient de la location de kayak à la randonnée en vélo-kayak en passant par l’initiation au kayak. Fondé en 2002, l’ARAC est un organisme à but non lucratif dont la mission première est de mettre en valeur le potentiel récréoculturel de l’arrondissement par le développement et la coordination d’activités de plein air, culturelles, de loisirs et sportives. Visitez son site Internet pour tous les détails. (Source : Arrondissement)


Photo

Cet été, venez découvrir le Musée des sœurs de Miséricorde situé à Cartierville. Les visites du Musée et de ses alentours se font sur rendez-vous, sauf le 4 et le 5 septembre. Départs : 10 h 30 et 14 h. Les familles avec enfants et les groupes sont invités à réserver. Pour information, composez le 514 332-0550, poste 1 – 393, ou visitez le site museemisericorde.org. Le Musée est situé au 12435, avenue de la Miséricorde. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)

Activités estivales : profitez des installations de l’arrondissement
Que ce soit pour jouer au tennis, au soccer, au football ou encore pour vous rafraîchir dans une de nos piscines ou pataugeoires, visitez les différentes installations de l’arrondissement. Consultez le Bulletin aux pages 10, 11 et 26 pour connaître l’horaire et les emplacements. (Source : Arrondissement)


Photo

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’Escale verte, au 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé. L‘Association des retraités d’Ahuntsic offre des marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que 6 $). 
Rien à
réserver : il suffit de se présenter. L
es lundis matin à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation (10897, rue du Pont, en prenant par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)


______________________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Quoi faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

La Société des amis du journaldesvoisins.com
Parce que la qualité de l’information nous tient à cœur!
Devenez UN AMI du jdv!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC, H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.

________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDACE: 10780, rue Laverdure, Montréal (Québec) H3L 2L9


Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!


Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.


Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Conseiller Média : Éric Lescure, 514 506-8665, ou publicitedesvoisins@gmail.com
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef, été 2015: Mélanie Meloche-Holubowski
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski

Photographes: Philippe Rachiele, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François, et Raluca Tomulescu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj.
Journalistes et collaborateurs à la rédaction:Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Gabrielle Ramain, Maximilien-Antoine Rathier-Létourneau et Daphné Dupont-Rachiele.


Photos : Philippe Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ
________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires