Les Actualités du 16 octobre 2015


Picture

Mélanie Joly à son arrivée au local électoral pour fêter sa victoire et remercier ses bénévoles. (Photo : Philippe Rachiele)

Picture

Mélanie Joly et Justin Trudeau, lors du passage du chef libéral le jeudi 15 octobre au local de campagne d’Ahuntsic-Cartierville rue Fleury Est. (Photo : Philippe Rachiele)
La candidate libérale, Mélanie Joly, a remporté la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville par 9212 voix, soit avec 46,6% des votes. Maria Mourani a fini deuxième avec 30% des voix. Elle est suivie de Nicolas Bourdon, du Bloc Québécois avec 13,4%, puis de Wiliam Moughrabi, du Parti conservateur, avec 7,4% des votes, de Gilles Mercier, du Parti Vert, avec 2,1% des votes. 

L’écart s’est creusé rapidement en début de soirée entre Mélanie Joly et la candidate néodémocrate Maria Mourani. 

En entrevue à Radio-Canada, Mme Joly a dit que le PLC a réussi à gagner un gouvernement majoritaire parce que le plan de match pour la campagne électorale était « progressiste et a su charmer les Québécois. » Le PLC n’est plus le même parti qu’il y a 10 ans, a-t-elle ajouté. « On a appris de nos erreur et on a rebâti le part de la base, rebâtir la crédibilité du parti. »

Dans Bourassa, Emmanuel Dubourg, du Parti libéral, a remporté de nouveau la circonscription haut la main, avec plus de 15 000 de plus que le candidat bloquiste, Gilles Léveillé (17,2%). La candidate néodémocrate a obtenu 14,9% du vote; le Conservateur, Jason Potasso-Justino, a obtenu 9,2% et le candidat vert, Maxime Charron, a obtenu 2,2% des votes. 

(Mélanie Meloche-Holubowski)

LES RÉSULTATS SELON ÉLECTIONS CANADA
(2015-10-20-8:35)

Entrevue avec Mélanie Joly

« Ça me fait plaisir d’avoir eu la confiance des gens d’Ahuntsic-Cartierville. » – La nouvelle députée libérale Mélanie Joly

Posté par Radio-Canada Information sur lundi 19 octobre 2015

________________________________________________________

Les Actualités du 16 octobre 2015

________________________________________________________

Pour le dossier élections, cliquez ici
__________________________________________________

Mont-Saint-Louis se construit un gymnase


Picture

Visible du boulevard Henri-Bourassa, le nouveau pavillon sera construit sur l’emplacement d’un plateau asphalté (en bleu et rouge sur la photo) situé à l’ouest des bâtiments actuels. (Photo : Courtoisie du Collège Mont-Saint-Louis)


PictureLe chemin des Indiens, qui est situé entre le Mont–Saint-Louis et le cimetière ne sera pas affecté par la construction. (Photo : Philippe Rachiele)

Le collège privé Mont-Saint-Louis sis au 1700 boulevard Henri-Bourassa Est entamera la construction d’un double gymnase « si tout va bien, dès la fin de l’année scolaire », affirme sa directrice générale, Sylvie Drolet. Ce projet d’agrandissement a été autorisé en deuxième lecture à la réunion du conseil d’arrondissement ce mardi 13 octobre 2015, malgré le fait qu’il déroge à certains articles du Règlement d’urbanisme.

L’agrandissement prendra la forme d’un pavillon à deux composantes, qui comprendra, outre le gymnase, une salle d’entraînement et six salles de classe. Visible de la rue, il sera construit sur l’emplacement d’un plateau asphalté situé à l’ouest des bâtiments actuels, auxquels il sera relié par un corridor souterrain.

Le Collège serait ainsi doté de quatre plateaux sportifs. Souhaite-t-il augmenter sa clientèle? « L’objectif, pour nous, est d’améliorer les installations pour la clientèle actuelle et de maintenir notre capacité à 1400, 1500 élèves. Nous aurons plus de flexibilité; actuellement, on est un peu à l’étroit », expose Sylvie Drolet.

Tout un patrimoine!

Le sentier connu comme « le chemin des Indiens », qui relie la rue Garnier au boulevard Henri-Bourassa le long du cimetière et qui n’appartient pas à l’institution, sera préservé, selon la directrice.

C’est en mai dernier que, « comme tous les projets, il a été présenté au Conseil du patrimoine de Montréal (CPM), précise la conseillère municipale Lorraine Pagé. Le Conseil s’est arrêté surtout à deux aspects et il a demandé des modifications. La couleur du revêtement ne se mariait pas à l’ensemble de façon heureuse et ne favorisait pas une intégration architecturale maximale. […] Il fallait aussi améliorer la couverture végétale », résume-t-elle. Si la façade du bloc académique, à l’avant, comprend une forte proportion d’ouverture, les autres façades seraient très peu fenêtrées. 

Situé au Sault-au-Récollet, le site du Collège a une grande valeur patrimoniale. Cet emplacement correspond à l’ancien cimetière des Jésuites, selon le CPM, qui rapporte que l’institution a fait ses devoirs, en vérifiant sa possible valeur archéologique.

L’institution a revu son projet. « On le prend comme un défi intéressant. C’est sûr que cela nous fait des démarches supplémentaires, mais la valorisation du patrimoine, c’est important », clame Mme Drolet. La conseillère municipale juge que « ce dossier n’est pas vraiment polémique », et que les citoyens consultés s’inquiétaient surtout du couvert végétal.

Un inventaire a permis de dénombrer 122 arbres sur la propriété. Sept d’entre eux seront abattus et une vingtaine d’autres seront plantés. D’ailleurs, le Comité consultatif d’urbanisme a émis un avis favorable au projet le 5 août, mais tout en se souciant lui aussi de l’intégration des façades opaques : il a exigé l’ajout de plusieurs strates de végétaux.

La suite

Le cadre budgétaire de ce projet d’envergure sera présenté lors de la prochaine assemblée générale des sociétaires du Collège le 26 octobre. Et le processus d’autorisation n’est pas terminé. Étape suivante, la troisième lecture devant le Conseil d’arrondissement, qui aura lieu début novembre. (Par Christiane Dumont) (2015-10-16)
 
_______________________________________________________
Dérogations relevées par le conseil d’arrondissement :

  • La hauteur minimale en étages
  • La construction hors toit plus haute que prescrit
  • La présence d’équipements accessoires en cour avant
  • Le nombre d’arbres à planter
  • L’emplacement de l’aire de stationnement 

________________________________________________________

________________________________________________________

Élections fédérales 2015
Votes protestataires à visage couvert 


Picture

En guise de protestation, deux dames se sont présentées le visage couvert au bureau de vote du Centre communautaire arménien. (Photo : François Lauzon)
À l’instar du reste du Québec, Ahuntsic-Cartierville n’a pas échappé aux électeurs qui se sont masqués en signe de protestation contre le droit de vote à visage couvert, lors du scrutin par anticipation. Ce fut le cas notamment de deux résidantes de Cartierville, que journaldesvoisins.com a contactées cette semaine pour connaître leurs motivations.

« Pour moi, c’est absurde et c’est complètement inacceptable dans une société démocratique, moderne comme la nôtre », a déclaré Claudette Boulianne Delisle, résidante de Cartierville, pour expliquer sa décision de voter à visage couvert en protestation contre le droit de vote en niqab. Arguant que le visage est le miroir des émotions et qu’il n’est donc pas envisageable qu’il soit couvert dans des situations aussi importantes que la cérémonie d’obtention de la citoyenneté canadienne ou l’exercice du droit de vote, Mme Boulianne Delisle a indiqué espérer que le gouvernement fédéral change cette loi.

La deuxième résidante de Cartierville qui s’est également présentée le visage intégralement voilé – en guise de protestation – pour voter au Centre communautaire arménien vendredi dernier, a souligné, sous couvert de l’anonymat, avoir voulu montrer que, dans de telles conditions, les élections fédérales deviennent « une farce ». « Si tout le monde se met à voter masqué, c’est un cirque », a fait valoir cette électrice.

Profitant de l’occasion pour remercier de tout cœur les immigrants qui votent à visage découvert, en respectant la « culture démocratique québécoise », cette dame a également expliqué ne pas partager le point de vue des chefs des partis fédéraux, qui voient dans le niqab « un enjeu minime ». « Cela touche profondément notre identité collective et ici, au Québec, nous voulons une société laïque. Il faut travailler dans ce sens-là », a soutenu l’électrice, en notant que la pratique religieuse devait être réservée à la sphère privée et aux lieux de culte.

Réactions des candidats

Joints par journaldesvoisins.com, les candidats de la circonscription d’Ahuntsic ont exprimé leurs positions sur le sujet.

Le candidat du Parti conservateur (PCC), William Moughrabi, a réitéré la position de son parti en faveur d’une modification de la loi actuelle qui permet le vote à visage couvert. « Nous sommes prêts à faire ces changements-là et on a dit que dans les 100 premiers jours d’un gouvernement réélu conservateur, on va mettre en place une loi pour régulariser le choix de faire un vote ou l’assermentation à visage découvert, ça, c’est certain », a déclaré M. Moughrabi.

De son côté, le candidat bloquiste, Nicolas Bourdon, a souligné le désaccord de son parti avec une telle forme de protestation (se voiler ou se déguiser). « On a dit que le niqab ne doit pas être porté lors du vote. C’est sûr que d’autres choses non plus : sacs de poubelles, des masques, etc. Donc, on n’encourage pas du tout cette pratique, et on la condamne », a déclaré M. Bourdon en faisant remarquer, en outre, que cela générait des délais. « Le vote doit être un moment sérieux et solennel. Donc, on n’est pas d’accord avec ça », a-t-il ajouté.

De son côté, François Fournier, porte-parole de la candidate libérale, Mélanie Joly, a souligné que le vote à visage couvert relève de la compétence d’Élections Canada. « Si Élections Canada, ne voit pas de problème avec cela, nous, non plus. On se concentre sur d’autres choses que le niqab. L’important, c’est qu’il y ait le plus de monde possible qui aille voter », a résumé M. Fournier.

La candidate du NPD, Maria Mourani, s’est exprimée ainsi sur le sujet par le truchement de son comité de campagne : « J’ai toujours considéré l’action citoyenne importante. Dans une démocratie, il est sain de s’exprimer pour faire savoir son désaccord dans la mesure où cela respecte la loi et la paix sociale. Le plus important, c’est de voter. »

Invité à commenter cette situation, le candidat du Parti vert du Canada, Gilles Mercier, n’avait toujours pas rappelé journaldesvoisins.com au moment où nous mettions sous presse, ce jeudi.

Ce que dit la loi

À noter que la loi fédérale permet aux électeurs de voter à visage couvert depuis 2007. Le vote par anticipation aux présentes élections fédérales s’est déroulé du 9 au 12 octobre inclusivement. Selon Radio-Canada, sur ces quatre jours, un total de plus de 3,6 millions de Canadiens se sont rendus aux urnes, soit une hausse considérable du vote par anticipation, chiffrée à 71 % par rapport à 2011.

​Dans Ahuntsic-Cartierville, selon des données obtenues par Radio-Canada, c’est près de 10 % des électeurs qui se sont prévalus de leur droit de voter par anticipation. Toutefois, les données de Radio-Canada ne vont pas jusqu’à préciser le pourcentage d’électeurs qui se sont prévalus de leur droit de vote à visage couvert lors des journées de vote par anticipation. (Par Rabéa Kabbaj)(2015-10-16)
________________________________________________________

________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Soirée chaude en perspective
Il faut d’abord aller voter!

Le fameux 19 octobre dont on parle tant depuis des mois et des mois, avec la tenue d’élections à date fixe, arrive enfin.

Lundi, à moins que l’exercice n’ait déjà été chose accomplie, les électeurs seront appelés à se déplacer pour aller voter. C’est la démocratie et il y a de quoi en être fier quand on regarde ce qui se passe dans certains coins de la planète où les principes de liberté sont pour le moins bafoués, ridiculisés, passés dans le tordeur.
Pour savoir où se rendre pour exercer son droit de vote, généralement dans une école près de chez eux, les gens n’ont qu’à consulter la carte de l’électeur qui leur a été distribuée par courrier le mois dernier ou appeler Élections Canada.

Longue campagne

Alors qu’on s’attendait à la dissolution du Parlement au début septembre, le premier ministre sortant Stephen Harper en a décidé autrement en allant voir le gouverneur général au début d’août pour lui demander d’agir sur le champ.

Conséquence : on a dû composer avec une très, voire trop, longue campagne électorale de 78 jours, une période qui aura coûté des dizaines de millions de dollars supplémentaires alors qu’à l’heure du Web, l’information circule à la vitesse de l’éclair contrairement à une époque pas si lointaine où même les segments de tournage télé étaient expédiés en autobus express pour Montréal.

Mais, peu importe, tout le monde, sauf de rares exceptions, est heureux d’en finir.

Vote par anticipation

Un des faits marquants de la campagne sur le plan organisationnel aura été le vote par anticipation qui, cette année, aura duré quatre jours au lieu de trois; un record a été enregistré au pays.
Dans Ahuntsic-Cartierville, 10 722 électeurs ont voté avant la journée officielle de votation, soit près de 10 % de l’électorat. Du jamais vu.
Dans Bourassa (circonscription voisine à l’est d’Ahuntsic où l’on trouve, en gros, des résidants du Sault-au-Récollet entre les rues Papineau et Saint-Michel), beaucoup moins, soit 7206.

Mais il est difficile de faire des comparaisons avec l’élection précédente, car on avait une journée de plus pour voter et les délimitations des circonscriptions ne sont plus les mêmes. De plus, on avait eu droit à une élection partielle dans Bourassa après la démission de Denis Coderre, qui a quitté son siège de député pour aller officier au municipal.

Notons que des gens pouvaient aussi exercer leur droit de vote par la poste et qu’il y avait des bureaux pour voter en plus, mardi dernier. Bref, la tendance est de plus en plus forte pour voter avant le jour J.

Vote étudiant

Aussi, Élections Canada avait ouvert des bureaux à l’essai sur 38 campus étudiants au pays.

Le Collège Ahuntsic (le seul parmi les établissements francophones préuniversitaires au Québec) a été sélectionné compte tenu de sa taille (plus de sept mille étudiants, dont beaucoup d’électeurs qui voteront pour la première fois) et de son accessibilité (bien localisé).

Au total, 70 231 électeurs se sont inscrits et ont voté à ces bureaux au pays, souvent dans de grandes universités. On peut dire sans crainte de se tromper que plusieurs centaines de cégépiens ici se sont prévalus de cette belle occasion de s’inscrire et de voter.

Résultats des élections

Journaldesvoisins.com sera très présent le soir du scrutin. En raison de modifications apportées à la Loi électorale du Canada, à l’heure du Web, il est désormais permis de communiquer partout au Canada les résultats préliminaires du soir de l’élection au fur et à mesure qu’ils sont annoncés. Pas besoin d’attendre que les bureaux ferment dans l’Ouest pour diffuser les résultats.

Les résultats pour Ahuntsic-Cartierville seront diffusés par nos comptes Twitter et Facebook. En fin de soirée, des textes complets avec photos seront publiés sur journaldesvoisins.com et sur nos autres plateformes. Un plan de match a été établi pour couvrir la soirée électorale de chaque candidat dans Ahuntsic-Cartierville.

Nous sommes heureux de constater que les électeurs et candidats de la circonscription Ahuntsic-Cartierville vivront une belle soirée électorale, lundi. Plusieurs prévoient l’une des luttes électorales des plus serrées ici et, peut-être, une surprise comme dans plusieurs autres « comtés » au Québec. (Par Alain Martineau) (2015-10-16)
 
Pour consulter le site d’Élections Canada, cliquez ici.

LES CANDIDATS D’AHUNTSIC-CARTIERVILLE
(À L’OUEST DE LA RUE PAPINEAU)


Picture

(Source : Élections Canada)

LES CANDIDATS DE BOURASSA
(À L’EST DE LA RUE PAPINEAU)


Picture

(Source : Élections Canada)
________________________________________________________
________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Campagne dans Bourassa

Qui profitera de la dispersion du vote parmi les huit candidats qui s’affrontent?


Picture

Emmanuel Dubourg, PLC

Picture

Dolmine Laguerre, NPD

Picture

Gilles Léveillé, BQ

Picture

Jason Potasso-Justino, PCC
Certains électeurs d’Ahuntsic auront une surprise (bonne ou mauvaise?) en allant voter lundi prochain. Ils se rendront compte que les candidats qui se présentent ne sont pas les Joly, Mourani ou Bourdon…

C’est que Bourassa est devenue une circonscription remodelée pour laquelle on a arraché le secteur de Sault-au-Récollet à Ahuntsic (gracieuseté notamment du député libéral de Saint-Laurent, Stéphane Dion, et de l’abandon du secteur par certains) pour « équilibrer » le nombre d’électeurs à l’ouest de la circonscription de Saint-Laurent.

Bref, Bourassa, qui correspond en gros à l’arrondissement de Montréal-Nord, a aussi en son sein une portion d’Ahuntsic, le Sault-au-Récollet, tout ce qui est à l’est de l’avenue Papineau. Avant, le secteur entre Papineau et l’avenue Larose près de Saint-Michel était dans Ahuntsic.

Beaucoup de candidats

Pas moins de huit candidats tentent de devenir député. Des candidats des partis traditionnels certes, mais aussi plusieurs « marginaux ».

Chose un peu surprenante, il n’y a pas de candidat Rhinocéros (formation rigolote qui se moque du système politique d’un océan à l’autre), mais l’on compte un marxiste-léniniste, un candidat du parti Forces et démocratie (axé sur les régions) et une indépendante (battue à l’investiture néo-démocrate).

Les autres, soit le néodémocrate, le bloquiste, le conservateur et le Vert ont dû ramer fort pour cette campagne 2015, car la circonscription, autrefois représentée par l’actuel maire de Montréal, Denis Coderre, est un bastion libéral depuis près de 20 ans. Avec une forte communauté issue de l’immigration, il serait surprenant de voir le libéral Emmanuel Dubourg passer le flambeau à quelqu’un d’autre.
Élu lors de la partielle de 2013 pour remplacer M. Coderre, M. Dubourg avait presque raflé les 50 % des voix pour obtenir la circonscription, et ce, malgré la controverse relative à son départ de l’Assemblée nationale. M. Dubourg est un ancien député libéral au provincial qui avait démissionné de ses fonctions, car il avait des ambitions sur la scène fédérale.

Cela lui avait permis d’empocher la généreuse allocation de transition prévue, soit près de 100 000 $. Tout ça moins d’un an après sa réélection comme libéral au provincial dans Viau. Mais les électeurs, qui font pourtant montre de cynisme envers ce genre de culture politique, ne semblent pas lui en avoir tenu rigueur.

Le libéral avait raflé plus de 48 % des voix des électeurs, contre 31 % au NPD. Le Bloc québécois, représenté par Daniel Duranleau, ex-président de la Commission scolaire de Montréal qui a travaillé au bureau de l’ex-députée Diane de Courcy dans Crémazie, sous le règne de Pauline Marois, avait terminé troisième avec un maigre 13 % des suffrages.

Cette fois le Bloc est représenté par Gilles Léveillé, un ancien journaliste à Radio-Canada et au quotidien Le Devoir. Jason Potasso-Justino va au bâton pour le Parti conservateur. Pour sa part, Dolmine Laguerre représente le NPD et elle devra se surpasser si elle veut vaincre le candidat libéral. Maxime Charron est le candidat du Parti vert alors que Jean-Marie Floriant Ndzana représente le nouveau parti Forces et Démocratie, dirigé par un ex-député bloquiste. Julie Demers, issue du secteur communautaire et ancienne néo-démocrate déçue, ne veut plus suivre les lignes de parti et se présente comme indépendante. (Par Alain Martineau) (2015-10-16)
​______________________________________________________

________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Résultat serré lundi 

Une semaine épuisante pour la fin de la campagne dans A-C


PictureDe g. à dr., en haut: Mélanie Joly (PLC); Maria Mourani (NPD); Nicolas Bourdon (BQ). De g. à dr., en bas; William Moughrabi (PCC) et Gilles Mercier (PVC)

La présence de Justin Trudeau a marqué la dernière semaine de campagne électorale fédérale dans Ahuntsic-Cartierville, campagne qui tire à sa fin avec la journée officielle du vote lundi et le dévoilement des résultats en soirée et peut-être tard dans la nuit.

Le Parti libéral du Canada (PLC) a en quelque sorte réservé une « belle surprise » à ses militants et bénévoles jeudi matin. Mais des opposants à la candidate libérale Mélanie Joly n’ont pas tardé à réagir. Et pour cause, car pour la première fois de la campagne, M. Trudeau a été placé sur la défensive, car il se pointait au local de Mme Joly, sur Fleury au coin de Hamel, au lendemain de la démission de son coprésident de la campagne nationale, Daniel Gagnier. Et le seul fait que le chef libéral soit passé ici jeudi matin laisse supposer que rien n’est acquis pour les libéraux.

Trudeau, lève-tôt

À 7 heures 30, les militants étaient réunis et prêts, dont certains avec pancarte en main pour montrer les slogans du parti, comme on voit à chaque rassemblement de partis politiques, dans un local trop petit pour accueillir environ 300 militants et les journalistes locaux et nationaux.

Journaldesvoisins.com a interviewé une dizaine de personnes présentes. Une seule sur 10 était francophone et c’était la belle-mère de Mélanie Joly. Outre les militants actifs du PLC dans Ahuntsic-Cartierville, la plupart des gens (dont bon nombre issu de diverses communautés culturelles), étaient de l’extérieur de la circonscription.
C’est finalement à 8 h 30 que le jeune chef libéral est arrivé avec des candidats de son parti dans Montréal dont bien sûr, Mélanie Joly, pour l’accueillir et se tenir à ses côtés pendant son discours dans les deux langues officielles.

Voix forte

En début de discours, M. Trudeau a lancé des fleurs à sa candidate, Mme Joly, qui a déjà été conseillère du fils de l’ex-premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau lors de la campagne au leadership libéral. « Ahuntsic-Cartierville a besoin d’une voix forte. On a besoin d’elle (Mélanie Joly) à Ottawa », a dit M. Trudeau en vantant aussi l’expérience et l’engagement social de sa candidate-vedette. Mais bien malin celui qui pourra prédire quel ministère elle pourrait hériter si elle gagne et si le PLC l’emporte lundi.

Pelure de banane

Mais la démission la veille du coprésident de la campagne électorale de Justin Trudeau après les révélations de la Presse canadienne sur des courriels qu’il avait envoyés à divers patrons de TransCanada, derrière le controversé projet d’Énergie Est, a donné des munitions aux autres partis et a placé le chef libéral sur la défensive. M. Gagnier a donné des conseils sur les personnes à cibler pour faire du lobbying auprès du ou des gagnants de l’élection de lundi.

« Nous reconnaissons que les actions de M. Gagnier étaient inappropriées, il a pris ses responsabilités et il s’est retiré », a dit M. Trudeau à la première question qu’on lui a posée. À la fin du point de presse, un journaliste anglophone est revenu à la charge dans l’affaire Gagnier et des militants libéraux à droite de M. Trudeau (près de la sortie) ont hué le reporter, ce que n’a pas apprécié M. Trudeau qui a rabroué ces militants, après être sorti de ses gonds. « Dans ce pays, il faut respecter les journalistes. On les laisse poser des questions difficiles, c’est leur travail », a-t-il tonné, à la surprise de plusieurs.

Bloc-pétrole

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a aussi fait une incursion ici, en venant visiter le local de la formation sur la Promenade Fleury, le mois dernier, local situé à moins de deux coins de rue de celui des libéraux. Les militants ont eu l’occasion de casser la croûte avec le chef du Bloc au resto Mistinguette. Mais la « pelure de banane » sous les pieds des libéraux a de quoi faire jaser du côté bloquiste.
Le candidat Nicolas Bourdon a joué sans cesse la carte antipétrole pendant sa campagne pour dire aux électeurs que le Bloc est le seul parti qui ne veut rien savoir du projet d’oléoduc Énergie Est alors que libéraux et néo-démocrates parlent plutôt d’examen rigoureux du projet en question. Le lien entre la compagnie de transport pétrolier et l’ex-codirigeant de la campagne des libéraux pourrait permettre au Bloc (ou à d’autres partis) de marquer quelques points bien que cet évènement arrive tardivement dans la campagne électorale.

Le candidat bloquiste avait d’ailleurs accueilli vendredi dernier des militants dans une brasserie d’Ahuntsic et après son 5 à 7, une cinquantaine de personnes ont participé à une consultation citoyenne de la députée péquiste Martine Ouellet dans le cadre de la tournée Chaleurs Terminal : transport du pétrole trop dangereux au Québec.
M. Bourdon, qui a dû se remettre d’une blessure à la suite d’un accident survenu sur l’autoroute de l’Estrie cet été a poursuivi son travail de porte-à-porte dans l’immense circonscription qui est presque une copie conforme de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et qui s’étend jusqu’à Roxboro.

Mourani réplique

La candidate du  NPD, Maria Mourani, ne s’est pas laissée distraire par la venue des autres chefs elle, qui n’a pas reçu la visite de son chef Thomas Mulcair au cours de la longue campagne , à moins d’un changement de dernière minute. Toutefois, M. Mulcair était présent lors de son investiture comme candidate du NPD en janvier dernier.
L’ex-bloquiste devenue farouchement antisouverainiste à cause de l’épisode de la Charte des valeurs (projet qui de toute façon n’a jamais été voté par l’Assemblée nationale) a réagi à la visite de Justin Trudeau. « Les libéraux ne sont même pas encore au pouvoir qu’on voit réapparaître les vieilles habitudes libérales du copinage occulte et de passe-droits. Le renouveau libéral à la Justin Trudeau, on repassera! » a affirmé Maria Mourani.

Pour le NPD, il n’est pas « surprenant » que les libéraux fassent passer leur caravane dans la circonscription, puisqu’ils sentent que la course sera serrée. Une source du parti nous a dit qu’après l’épisode du niqab, au cours duquel le NPD a perdu des plumes, selon les observateurs, la donne a changé et il semble, à son avis, que l’enjeu le plus important pour les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville est de savoir quel type de député les défendra. Or, dit-on, les gens connaissent bien Maria Mourani.  La députée sortante doit être au gros rassemblement montréalais du NPD dimanche en soirée à l’Olympia, et au Palais des congrès de Montréal pour la soirée des élections.

Moughrabi-vandalisme

Le candidat conservateur Wiliam Moughrabi ne pense qu’à une chose en cette fin de campagne : faire du porte-à-porte. « Je voudrais maximiser le temps passé sur le terrain pour être capable de rencontrer le plus d’électeurs possible d’ici lundi », a-t-il mentionné. Ce directeur d’un grand magasin au Marché central a déjà voté par anticipation.

Mais sa fin de campagne a été marquée par un événement disgracieux à son local sur le boulevard Saint-Laurent. Une ou des personnes ont aspergé de peinture rouge les vitrines, la porte de son local et le trottoir. Ils ont même fait des graffitis sur l’immeuble du candidat tory.
Mais Wiliam Moughrabi  s’est félicité de l’intervention des autorités. « Le Service de police de la ville de Montréal a été saisi du dossier. Et grâce à l’équipe du programme Tandem Montréal, le tout a été nettoyé en fin de journée mercredi », nous a déclaré le candidat conservateur.

« C’est malheureux que certaines personnes ne respectent pas le choix qu’on veut offrir aux électeurs d’Ahuntsic-Cartierville, car mon équipe et moi, on travaille très fort sur le terrain et on continuera de le faire jusqu’au 19 octobre » a-t-il conclu. Pour la soirée des élections, Wiliam Moughrabi  sera avec des amis et sa famille afin d’écouter les résultats. Il compte commenter les résultats en fin de soirée seulement.

Autres candidats

Notons que le candidat du Parti vert, Gilles Mercier, et la candidate du Parti Rhinocéros, représentée par Catherine Gascon-David, sont aussi sur les rangs. M. Mercier, qui s’est constitué une petite équipe de bénévoles, croit encore en ses chances de devenir député, comme quelques autres de ses collègues, lundi. Il a aussi souvent abordé des thèmes locaux au cours des débats et dans ses rencontres avec les électeurs sans oublier les problèmes de dette et de déficit.

Résultat : transpositions

En 2011, dans Ahuntsic-Cartierville, avec le redécoupage de la carte, les libéraux auraient obtenu la circonscription de justesse  avec 31,1 pour cent des voix. Le NPD aurait suivi de près à 30,3 pour cent alors que le Bloc aurait obtenu 28,3 pour cent. Les conservateurs se seraient contentés d’un maigre 8,6 pour cent des voix.  (Par Alain Martineau) (2015-10-16)



Picture

Mélanie Joly et Justin Trudeau, lors du passage du chef libéral le jeudi 15 octobre au local de campagne d’Ahuntsic-Cartierville rue Fleury Est. (Photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________
________________________________________________________

Changement d’usage au 406 rue Legendre
Pas de registre avant les Fêtes


Picture

Le 406 rue Legendre Ouest pour lequel un changement d’usage est demandé. (Photo : Philippe Rachiele)
Il faudra patienter un peu avant de savoir quand l’arrondissement ouvrira un registre dans le secteur sud de la Cité de la mode. Il s’agit de déterminer s’il y aura ou non un référendum sur l’ajout d’un nouvel usage au 406 de la rue Legendre Ouest, afin de régulariser ou non son utilisation comme lieu de culte et centre communautaire depuis près de deux ans.

Aucune motion n’a été adoptée à cet effet mardi dernier au conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Le conseiller du secteur, Pierre Desrochers, a affirmé qu’il faut attendre au début de 2016, car il n’est pas question d’ouvrir le registre juste avant ou pendant les Fêtes.

« On a discuté de ce dossier entre collègues, a expliqué celui qui est aussi le président du comité exécutif de Montréal. Nous avons convenu, par souci de transparence, qu’il fallait exclure un scénario pour les Fêtes, pour l’ouverture du registre. C’est par souci de démocratie; la période du début de 2016 serait plus propice », a conclu M. Desrochers.

Un minimum de signatures requis

Il faut aussi attendre la décision du Directeur général des élections du Québec qui doit refiler comme information à l’arrondissement le nombre de signatures qui seront nécessaires afin d’aller de l’avant ou pas avec le référendum. Les gens du secteur sur Legendre, où se trouve le centre communautaire et lieu de culte, et des rues voisines comme Jeanne-Mance, Verville et du Parc, seront invités à signer le registre s’ils veulent un référendum. Ces gens auront à se déplacer une journée de semaine.

Une résidante du secteur, Nicole Vermette, qui est membre d’un comité qui s’est constitué pour s’opposer à cet usage, était présente à la réunion du conseil mardi dernier. Elle a dit au micro, lors de la période de questions, avoir été surprise de constater que rien n’était prévu à l’ordre du jour concernant le registre. Elle a fait allusion au fait que l’annonce pourrait être retardée à plus tard en 2016.
« Février, mars, avril, … ce sera quand finalement? »,  a lancé Mme Vermette au micro, visiblement exaspérée face à cette période d’attente. C’est son groupe qui a obtenu le nombre de signatures nécessaires pour enclencher le processus d’ouverture d’un registre. Entre-temps, ce comité continue de s’interroger.

Imam ou pas?

Le réseau CTV a fait une visite des lieux début octobre. Le reporter a indiqué qu’une personne lui avait dit qu’un imam était au travail. Or, lors d’une visite récente, des gens du secteur se sont fait dire qu’il n’y avait pas d’imam. Les résidants qui s’opposent au changement d’usage de ce lieu voudrait que l’imam, si imam il y a, soit clairement identifié.

Par ailleurs, des membres de la communauté musulmane pratiquante du secteur s’inquiètent que plusieurs de ceux et celles qui fréquentent la mosquée ne puissent voter, n’ayant pas la citoyenneté canadienne encore. Certains ont menacé de plier bagage si jamais le site devait fermer ses portes. (Par Alain Martineau) (2015-10-16)
_______________________________________________________ 

______________________________________________________

Séance d’information le 3 novembre
Émilie Thuillier se félicite que le PPU H.-B. Ouest ait prévu l’intégration des terrains de la prison Tanguay 


Picture

La prison Tanguay (Photo : Philippe Rachiele)
Même si elle s’est opposée à la dernière mouture du Projet particulier d’urbanisme (PPU) Henri-Bourassa Ouest, la conseillère d’Ahuntsic et leader de Projet Montréal à l’hôtel de ville, Émilie Thuillier, s’est au moins déclarée satisfaite de voir que les terrains de la prison Tanguay avaient été intégrés au mégaprojet d’aménagement du territoire (au sud de la prison de Bordeaux) alors qu’on apprenait récemment le déménagement de l’institution carcérale.

Aucune date n’a encore été fixée pour le déménagement des détenues de la prison sise dans Ahuntsic-Cartierville, une décision qui relève du ministère de la Sécurité publique, qui doit sabrer ses coûts d’exploitation.

Lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, mardi dernier, Mme Thuillier a dit s’être demandé si c’était là une bonne ou une mauvaise nouvelle, au sujet de Tanguay. Mais en bout de piste, elle s’est félicitée de voir que l’arrondissement, qui a longuement discuté du mégaprojet du PPU avec les citoyens, avait finalement englobé le terrain dans la démarche même si « personne » n’avait envisagé une éventuelle fermeture.

« On nous avait dit (les autorités carcérales) qu’il était impossible de voir une fermeture de Tanguay d’ici 20 ans, a affirmé Mme Thuillier. Or, on savait fort bien, compte tenu de l’état de vétusté du bâtiment (et de son avenir incertain), qu’il était préférable d’inclure les terrains, car l’on était en mode planification pour 10, 20 et 30 ans. On a été prévoyant de l’inclure », s’est réjouie la conseillère.

Dissidence quant au plan

Mme Thuillier en a profité pour réitérer son opposition au Plan alternatif proposé par l’arrondissement, tout comme l’avait fait le comité Stop la démesure!, en raison de la permission que l’on a donnée pour construire des bâtiments de six étages et plus en certains endroits.

La conseillère municipale a été la seule de l’arrondissement à s’opposer au projet final. Après son acceptation par l’arrondissement, le débat s’était transporté à l’hôtel de ville de Montréal le 16 juin. Mme Thuillier avait présenté une pétition de 350 noms de résidants opposés à ce qui avait été modifié pour la hauteur des immeubles. Mais le vote a été en faveur de la modification.

Mardi soir dernier, elle a affiché à nouveau sa dissidence quand les conseillers ont voté sur le projet modifiant le Règlement d’urbanisme de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, notamment à des fins de concordance avec le plan d’urbanisme de la Ville de Montréal afin d’ajouter des objectifs et des critères pour le secteur Henri-Bourassa Ouest.

A ce sujet, il y aura une séance d’information le 3 novembre à 19 heures à la salle du conseil pour discuter des critères architecturaux à considérer dans le projet à venir, qui se traduira par la construction de centaines de logements. (Par Alain Martineau) (2015-10-16)
​________________________________________________________

_______________________________________________________

Maintenant que la clôture a été peinturée
Le terminus Henri-Bourassa Sud se refait une beauté


Picture

Les employés à droite, préparent les poteaux d’éclairage qui seront installés les 17 et 18 octobre à la station Henri-Bourassa. (Photo : Philippe Rachiele)


Picture

Les usagers du métro Henri-Bourassa qui transitent par le terminus sud verront un site renouvelé en retournant au boulot lundi matin.

En effet, les clients de la STM qui fréquentent le terminus Henri-Bourassa Sud ont pu apercevoir des affiches installées sur le site et annonçant des travaux importants au cours des derniers jours. Les affiches indiquaient que tous les arrêts terminus des autobus seraient déplacés sur les rues avoisinantes les samedi 17 et dimanche 18 octobre.

Journaldesvoisins.com a vérifié auprès de la STM la nature des travaux à être exécutés. « Ce sont des travaux d’éclairage et de pavage qui seront réalisés au cours du week-end des 17 et 18 octobre au terminus Henri-Bourassa Sud », a déclaré la porte-parole de la STM, Amélie Régis, ajoutant : « Les travaux sont faits en collaboration avec l’AMT (NDLR : Agence métropolitaine de transport). »

Tout en spécifiant qu’il y aurait ajout de lampadaires en ce qui a trait aux travaux d’éclairage, Mme Régis n’a pu toutefois nous indiquer quel était le budget alloué aux travaux en question.
La porte-parole a précisé que des membres du personnel de la STM seraient sur place samedi pour guider les clients vers l’arrêt de leur autobus.

Avec la clôture ceinturant les lieux qui a finalement été repeinte au cours de l’été dernier, ces travaux vont redonner du lustre à ce lieu de transit très fréquenté par la clientèle de la STM. (C.D.) (2015-10-15)


________________________________________________________
________________________________________________________

Problèmes de voisinage au HLM St-Sulpice
Les modalités de résolution existent; il faut être patient


Picture

Quelques habitations du HLM Saint-Sulpice (Photo : Philippe Rachiele)
« Après 13 ans (NDLR : d’attente pour obtenir un HLM), on m’offre de vivre ici. Et la seule condition que j’avais demandée pour vivre dans un HLM, c’était sécurité et propreté. Et c’est exactement ce qu’il n’y a pas », a confié une résidante des HLM Saint-Sulpice, sous couvert de l’anonymat, qui a contacté journaldesvoisins.com, en désespoir de cause, semble-t-il.

Résidante aux HLM Saint-Sulpice depuis mai 2013, cette dame assure en effet avoir vécu depuis lors d’incessants problèmes de voisinage depuis deux ans. Selon ses dires, elle a ainsi dû faire face aux bruits insoutenables et en continu de travaux venant de l’appartement de son voisin alcoolique, s’est fait insulter par ledit voisin, s’est fait briser de nombreuses fois son vélo, mais également trafiquer la serrure de son appartement. Elle soutient que, malgré ses nombreuses plaintes, rien n’a été réglé.

Journaldesvoisins.com s’est enquis cette semaine auprès de l’Office municipal d’habitation de Montréal – gestionnaire de ces HLM – des modalités de résolution de ce type de situations.

Face aux multiples méfaits dont elle a été victime, cette résidante explique s’être plainte à maintes reprises auprès des agents du HLM Saint-Sulpice et avoir finalement obtenu un transfert en avril dernier, mais qui, donc, tarde trop à son goût à se concrétiser. « J’ai le droit de vivre en paix. Cela fait plus de deux ans que je supporte ça », a-t-elle souligné, en déplorant notamment que la direction des HLM n’ait toujours pas accédé à sa demande d’installation d’une caméra dans son corridor. Car même si sa situation avec ses voisins s’est quelque peu améliorée depuis la médiation des agents du HLM, son sentiment de sécurité s’est bel et bien détérioré.

Un dossier prioritaire

Joint par nos soins pour connaître leur version dans ce dossier, la porte-parole de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) a confirmé à journaldesvoisins.com l’existence d’une problématique de voisinage et l’intervention de patrouilleurs de l’OMHM à plusieurs reprises pour évaluer la situation ence qui concerne la sécurité.
« Au final, depuis à peu près six mois, Madame est en attente d’un nouveau logement (…), mais elle a précisé clairement des secteurs où elle veut aller habiter, ce qui fait que cela limite un peu l’accès à ces logements-là. Il faut vraiment attendre, on ne peut pas déloger des gens », a souligné Marie Bouchard, chargée des communications à l’OMHM, en notant que le délai de transfert ne peut être déterminé pour l’heure, mais qu’il s’agit toutefois d’un dossier prioritaire.

« En attendant, c’est sûr que l’Office s’assure, s’il y avait d’autres plaintes, d’être capable d’intervenir ou de voir à sa sécurité. Mais pour l’instant, la gestion de conflit entre voisins, c’est sûr que l’Office fait ce qu’elle peut dans le respect des gens et de la clientèle. Donc, on ne peut pas tout régler du jour au lendemain », a ajouté Mme Bouchard, en notant par ailleurs qu’elle n’était pas en mesure de confirmer si une demande d’installation de caméra avait été faite par la résidante.

Procédures suivies

Selon Mme Bouchard, l’OMHM dispose d’un département de gestion de plaintes recevant les demandes de tous les HLM qu’il gère sur l’île. Cette gestion se fait aussi bien dans le respect des procédures, qu’au cas par cas.

Outre la médiation entre voisins lorsque surgissent de tels problèmes, Mme Bouchard a assuré que des intervenants communautaires étaient également très présents sur le terrain pour faire de la prévention, de l’animation et « favoriser la qualité de vie des gens ». « Cela existe depuis 25 ans aux Habitations Saint-Sulpice. L’Office est sur place », a indiqué Mme Bouchard.

Construites en 1971, les Habitations Saint-Sulpice comportent 148 logements destinés à des familles et deux logements utilisés en espaces communs. À noter que l’OMHM est un organisme sans but lucratif né en 2002 et issu du regroupement des 15 offices municipaux d’habitation qui intervenaient sur l’île de Montréal. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-10-16)

________________________________________________________
________________________________________________________

Stationnement Chambord-Fleury
Plus de verdure, mais en 2016


Picture

Il y aura plus de verdure au stationnement Chambord/Fleury au printemps 2016 seulement. (Photo : Philippe Rachiele)
Le stationnement situé à l’intersection des rues Chambord et Fleury sera plus vert dès le printemps 2016, a appris journaldesvoisins.com. Selon les informations transmises par Stationnement de Montréal, des haies seront plantées après la période hivernale.

La nouvelle enchante Daniel Gaudry, un ancien résidant de la rue Chambord ayant suivi de près le dossier. « C’est un îlot de chaleur parce que c’est une grande surface pavée et il faut autant que possible l’éviter par de la verdure », explique l’Ahuntsicois.

Outre cet enjeu environnemental, M. Gaudry souligne également l’importance de l’aspect esthétique du site. « Ça circule beaucoup sur Fleury. Si le coup d’œil est plus agréable grâce à un environnement plus vert, c’est un plus pour tout le monde. » 

Stationnement de Montréal affirme proposer un plan de végétation en accord avec les recommandations de la Ville de Montréal. La porte-parole, Sophie Charrette, énumère, pour appuyer ses dires, divers ajouts à la suite des travaux de décontamination, soit une bande de végétation au centre, du gazon au niveau de la rue et de la ruelle Chambord ainsi que 12 arbres de plus que prévu au plan initial. 

L’arbre est dans ses feuilles…

À la mention des arbres, M. Gaudry ne cache pas sa déception. « Avant, il y en avait moins, mais c’était des arbres matures. Là, il y en a certains qui sont quasiment des chicots comme on dit. Ça ne fait plus une zone ombragée », observe-t-il.

Dans un échange de courriels remontant au mois de juin, un agent technique en circulation et stationnement chez Stationnement de Montréal, Thomas Jasmin, a confirmé à Daniel Gaudry la coupe des grands arbres qui étaient autrefois sur le terrain. Il écrit pour justifier la taille des nouvelles plantations que les feuillus de « petites tailles ont plus de chance de survivre à une transplantation ».

Rappelons que la saga du stationnement Chambord/Fleury a fait couler beaucoup d’encre au cours des dernières années. Après des rumeurs de vente du terrain en 2005 et en 2013, le site ayant déjà servi à une station-service Shell a fait l’objet d’une opération de décontamination. L’endroit a finalement rouvert, en juin dernier, après près de 10 mois d’attente. (Par Elizabeth Forget-Le François) (2015-10-16)

________________________________________________________
________________________________________________________

Incendie sur La Promenade

Les bureaux de l’agence immobilière Harmonie au 1216, rue Fleury Est ont été la proie des flammes dans la nuit du 14 au 15 octobre.

Personne n’a été blessé. Le feu ne se serait pas propagé aux immeubles voisins. Cependant, la senteur de fumée était assez incommodante pour que l’un des magasins voisins, Les ustensiles d’Éolie, n’ouvre pas ses portes le 15 octobre. Quant à l’autre commerce voisin, le fleuriste Bourgeon, il a pu continuer à desservir sa clientèle.

Selon le doyen de La Promenade Fleury, Gabriel Koury, dont le magasin est situé en face, les premières informations indiqueraient que c’est un problème électrique qui serait la cause de l’incendie.

​L’agence immobilière ayant d’autres bureaux à Montréal, elle peut continuer de desservir ses clients sans problème en attendant la réouverture de son bureau de la rue Fleury.  (Texte et photos : Philippe Rachiele)

________________________________________________________
________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

Lettre ouverte soumise par le Centre des femmes solidaires et engagées (CFSE)

__________________________________________________
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈV


Picture

Le député de Papineau est muet sur l’un des principaux enjeux locaux, selon Les Pollués de Montréal-Trudeau

Selon le comité de citoyens, le député de Papineau et chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, est muet sur la question de la pollution sonore aérienne qui affecte tous les secteurs de sa circonscription ainsi que plusieurs autres telles Ahuntsic-Cartierville.

« Depuis l’hiver dernier, nous avons demandé de le rencontrer et nous avons tenté, encore il y a quelques jours, d’avoir un entretien avec lui à ce sujet, explique Antoine Bécotte, le président des Pollués de Montréal-Trudeau. Chaque fois, nous n’avons même pas reçu d’accusé de réception. C’est désolant pour nous de le voir s’engager au plan national sur une multitude de sujets alors qu’il n’a pas levé le moindre petit doigt depuis trois ans pour tenter de résoudre la problématique des vols d’aéronefs à basse altitude survolant sa circonscription alors que c’est là un dossier entièrement de juridiction fédérale. Et qu’il ne daigne même pas nous recevoir pour en discuter. »

M. Bécotte note que de 25 à 30 % des membres du groupe des Pollués habitent l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, qui recoupe en grande partie la circonscription de Papineau.

Thomas Mulcair avait, lui, accueilli une délégation de sept personnes (dont le maire de Mont-Royal, Philippe Roy) du comité de citoyens au bureau de sa circonscription d’Outremont, en avril dernier, et avait montré beaucoup de réceptivité à cette cause. L’ancien chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, avait aussi accueilli des représentants des Pollués de Montréal-Trudeau. « Nous avons eu une meilleure écoute au cours des récentes années des députés Stéphane Dion et Maria Mourani alors que dans le cadre de la présente élection fédérale, Robert Libman (Conservateur, Mont-Royal), Mélanie Joly (Libéral, Ahuntsic-Cartierville) et Anthony Housefather (Libéral, Mont-Royal) ont accepté avec empressement de s’entretenir avec nous », d’exprimer
M. Bécotte.



Picture

Manifestation contre le bruit des avions devant les bureaux de Justin Trudeau sur l’avenue du Parc. (Photo : Philippe Rachiele)
Une manif

« ll dit qu’il écoute les Canadiens, a poursuivi son collègue Raymond Prince. Pourtant, il n’écoute pas les citoyens de son comté, Papineau. Contrairement à Thomas Mulcair, Justin Trudeau n’a pas trouvé le temps depuis un an de rencontrer une délégation de citoyens voulant lui parler de l’intolérable pollution sonore aérienne dont ils sont victimes en raison des décisions prises par NAV Canada et Aéroports de Montréal. »

Pour signaler ce manque d’appui à leur cause, une vingtaine de ces citoyens ont manifesté vendredi 16 octobre devant les bureaux de Justin Trudeau, sur l’avenue du Parc, dans la circonscription de Papineau..


Picture

Le Collège de Bois-de-Boulogne inaugure de nouveaux espaces étudiants. Le Collège a célébré, le 6 octobre dernier, la réalisation de ses nouveaux espaces étudiants au pavillon Ignace-Bourget. À cette occasion, la communauté boulonnaise a pu découvrir le hall d’entrée dans une exposition relatant, entre autres, les différents réaménagements réalisés au Collège à travers le temps. L’exposition présentée a été rendue possible grâce à un nouveau système d’affichage ingénieux qui dynamise les lieux. L’espace de vie a été complétement repensé afin d’y inclure un mobilier fonctionnel et confortable, un bar à café, des espaces étudiants lumineux, un comptoir d’accueil ainsi qu’un escalier qui s’ouvre sur une passerelle au 2e étage donnant accès aux locaux de comités étudiants. Tout a été pensé pour offrir un milieu de vie dynamique et convivial qui favorise les échanges et renforce le sentiment d’appartenance. Les élèves de
5e secondaire et leurs parents sont invités à découvrir le Collège et ses nouveaux espaces à l’occasion des Portes ouvertes qui auront lieu le jeudi 22 octobre de 16 h à 21 h. Venez en grand nombre! (Source : Collège de Bois-de-Boulogne)

Le Collège André-Grasset, leader en matière d’environnement et de développement durable. Le Collège a reçu encore cette année sa certification cégep Vert, niveau excellence. Il a obtenu une mention spéciale pour la gestion des gaz à effet de serre (GES). Le Collège est le seul à Montréal à s’être doté d’un plan d’action pour réduire son impact carbone. Ce plan ayant permis de connaître ses trois principales sources d’émission de GES, le Collège a entrepris des actions concrètes pour les réduire. L’une de ces sources étant le transport des étudiants pour se rendre au Collège, « nous avons offert dès cet automne à nos étudiants de première année des incitatifs, soit quatre mois de transport en commun gratuits, jusqu’à concurrence de 189 $ (l’équivalent d’un forfait de quatre mois dans le réseau montréalais), ce qui contribue à notre vision d’avenir axée sur le développement de comportements individuels et collectifs pour la protection et la conservation de l’environnement », affirme Gilbert Héroux, directeur général du Collège. Comme les efforts de réduction de l’empreinte écologique passent aussi par la gestion des matières résiduelles, et grâce au dynamisme de son conseiller en environnement et en développement durable, Alexandre Beaudoin, biologiste, le Collège a adopté un plan de collecte du compost, réduisant ainsi du quart le volume de ses déchets en direction des sites d’enfouissement. Cette initiative a inspiré et épaté de nombreux collègues qui participaient au déjeuner-causerie du Réseau des partenaires du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise, le 23 septembre dernier, où monsieur Beaudoin a présenté son plan. (Source : Collège André-Grasset)


Picture

Plusieurs changements dans le milieu de la santé et des services sociaux. Cliniques médicales qui ferment, nouvelles lois, regroupement des hôpitaux, CLSC et résidences, il y a tant de changements en santé et en services sociaux! Mais qu’est-ce que cela change pour les usagers? Profiterons-nous d’une amélioration des soins et services dans notre quartier? Nous aurons des réponses à ces questions (et à bien d’autres) à la conférence du Dr Pierre Gfeller, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal le mercredi 28 octobre à 18 h au Centre d’hébergement Légaré (1615, rue Émile-Journault dans le domaine Saint-Sulpice). Entrée gratuite. Goûter offert par le comité des usagers. Information : 514 384-2000, poste 7200. (Source : Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et Montréal-Nord)

__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

ATTENTION: CHANGEMENT AU JOUR DE TOMBÉE. Vous êtes d’un organisme communautaire et vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). Prenez note que nos jour et heure de tombée sont maintenant le LUNDI de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.
Ateliers jeunesse (8 à 14 ans) Cercle des fermières d’Ahuntsic

  1. Initiation au tissage (d’un mini-sac de 20 cm par 25 1/2 cm). Deux métiers sont montés pour permettre au jeune de venir avec un ami. Le tissage se fait sous la supervision d’une tisserande expérimentée, selon la disponibilité des jeunes et de la bénévole, soit les fins de semaine ou après les heures d’école. Il faut prévoir au moins trois à quatre séances d’une heure.        
  2. Signet en broderie Bargello (concours provincial). L’atelier se donne en janvier. Nous souhaitons garder les signets au Cercle jusqu’à la fin des concours. L’atelier aura lieu les samedis, pendant tout le temps que la confection des signets l’exigera.

Inscription pour le tissage et la broderie : Cercle Ahuntsic,
au 514 387-1264, ou au 2574, rue Fleury Est, Montréal. Activités gratuites et matériel fourni. Les places sont limitées. Premier arrivé, premier servi. (Source : Cercle des fermières d’Ahuntsic)
 

Le Marché Ahuntsic-Cartierville (MAC) vous invite à son assemblée générale annuelle, le jeudi 22 octobre de 10 h à midi au Centre communautaire Ahuntsic, 10780, rue Laverdure (salle à manger au rez-de-chaussée). Le MAC est un organisme sans but lucratif qui vise à favoriser l’accès aux fruits et légumes frais dans l’arrondissement, particulièrement auprès des communautés mal desservies. Né d’une concertation d’acteurs communautaires en 2009, le MAC a développé un réseau de marchés mobiles dans le quartier depuis 2013. De la mi-juin à la fin octobre, nous tenons jusqu’à
10 marchés par semaine en proposant des produits de saison, locaux, et à prix accessibles. Pour consulter notre calendrier et en apprendre davantage sur notre mission, consultez le site de Ville en vert : http://www.villeenvert.ca/marcheac/. Contact : 514 576-1858 ou mac@villeenvert.ca. (Source : MAC)


Picture

Inscription au Magasin-Partage de Noël Ahuntsic (SNAC). Le Magasin-Partage de Noël, qui se tiendra du 14 au 17 décembre, permet aux ménages démunis du quartier de choisir eux-mêmes des denrées alimentaires selon leur goût en contribuant à 10 % de leur coût. Des jouets sont aussi donnés aux enfants. Toute personne qui veut se prévaloir du Magasin-Partage doit résider dans le quartier (H2B-H2C-H2M-H2N-H3L) et ne pas avoir fait de demande ailleurs. Un rendez-vous pour s’inscrire est obligatoire. Trois endroits différents sont proposés du 30 octobre au 5 novembre 2015. Des preuves de résidence, d’identité de tous les membres de la famille, de revenu ainsi que le montant équivalent à 10 % du coût de l’épicerie (une personne : 6 $; deux ou trois personnes : 8 $; quatre ou cinq personnes : 10 $; six personnes et plus : 12 $) sont demandés. Le SNAC doit respecter un nombre limite de familles participantes. L’organisme a besoin de bénévoles, et les dons en denrées, en argent ou en jouets sont les bienvenus. Rendez-vous et information :
514 385-6499. (Source : SNAC)


Picture

Vente de livres d’occasion. Le YMCA Cartierville organise cette année sa cinquième vente de livres d’occasion, les 15, 16, 17 et 18 octobre dans l’Atrium du YMCA. Il y a des livres en français, en anglais, pour adultes et pour enfants. Les livres proviennent de dons de personnes du quartier. Les fonds amassés par cette vente seront versés à la campagne YMCA pour nos enfants. Cette campagne permet d’aider les enfants de familles défavorisées à avoir accès à des activités à moindre coût. Pour information, contactez Claudette Rouisse au 514 313-1111. (Source : YMCA Cartierville)


Picture

Pour une 28e année, le Centre chiropratique Fleury Ouest aide l’Accueil Bonneau.
Le 24 octobre, en échange de denrées non-périssables et de vêtements chauds, les invités se feront offrir gracieusement des examens de dépistage complets sans frais, et les patients, un ajustement préventif gratuit. Le Centre espère cette année doubler les dons mais aussi mobiliser davantage la population du quartier afin d’enrichir cette tradition. Il est partenaire de longue date de l’Accueil Bonneau, avec un nombre d’années de partenariat consécutives record. Appelez pour un rendez-vous, au 514 385-5100. (Source : CCFO)

Bavarder entre aînés. Les aînés désireux de bavarder sont invités au Café des aînés autonomes d’Ahuntsic, les vendredis à 13 h 30 au 10780, rue Laverdure. Information : Louise, au 514 333-9502.

Halte-garderie Le Petit Relais de Concertation-Femme. Le Petit Relais est une halte-garderie éducative pour les enfants de trois à cinq ans qui offre un milieu riche et stimulant leur permettant une meilleure intégration et socialisation pour bien les préparer à l’entrée à l’école. Son programme d’activités Enfance animée est basé sur les principes du programme éducatif du ministère de la Famille. Un accueil amical et chaleureux est assuré par un personnel compétent dans un local sécuritaire, très propre et ensoleillé. Le Petit Relais est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 16 h, au 1405, boulevard Henri-Bourassa Ouest, local 017. Les frais sont de 2 $ l’heure. Pour plus d’information, appelez au 514 336-3733.

Information juridique (service gratuit). Concertation-Femme offre de l’information juridique à toutes les femmes qui désirent se renseigner sur un sujet d’ordre légal : famille (divorce, séparation de corps, pension alimentaire, violence conjugale, succession, etc.), consommation (contrat, vente, hypothèque, etc.), travail (recours du salarié, normes du travail, etc.), immigration et autres. Nous offrons également un service de référence. Vous pouvez vous adresser en toute confiance par téléphone au 514 336-3733 ou sur place, au 1405, boulevard Henri-Bourassa Ouest, bureau 012. (Source : Concertation-Femme)
 

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 9 novembre. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement, ici. 
________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS
Commerçants: vous voulez nous faire part d’une nouvelle, petite et grande, écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com 

Sur La Promenade

Un nouvel ostéopathe, Jonathan Berthoméa pris ses quartiers chez Corps-U-Main, sur Fleury Est, face au marché Métro, près de la rue Garnier.
 
La boutique L’Épingle à linge est déménagée au 1205, rue Fleury Est, presque en diagonale, permettant ainsi au salon Scrupules de s’agrandir et cela, depuis près d’un mois. Nous avions omis de le mentionner; nos excuses!
 
Finalement, le salon Scrupules soulignera officiellement son ouverture dans ses locaux rénovés le dimanche 25 octobre, de midi à 17 heures. Bienvenue aux parents, amis et clients.
 
Les responsables de La Promenade annonceront bientôt des activités pour la fête de l’Halloween, le 31 octobre. Soyez aux aguets! Surveillez cette chronique!

Sur FLO


Picture

La Chocolaterie Bonneau ajoute les pâtisseries françaises à son éventail de douceurs. D’ici peu, un nouveau pâtissier s’est joint à l’équipe d’Yves et Josiane Bonneau. Il s’agit de Raphaël Beaubois. Il sera bientôt aux fourneaux de la Chocolaterie pour vous concocter de savoureuses pâtisseries. Sa spécialité? Les éclairs au chocolat…

​Il y aura une fête d’Halloween sur FLO sous peu. La page Facebook lance une invitation : « Retrouvez-nous dimanche 18 octobre de 10 h à 13 h au parc Tolhurst pour une matinée dédiée aux artistes en herbe : peinture sur citrouilles et création d’épouvantails ou de fantômes sont au programme. Les artistes pourront ensuite admirer leurs œuvres qui seront exposées sur Fleury Ouest. On compte sur vous! »
 
HENRI-BOURASSA

Bon anniversaire en retard à Anne-Sophie, caissière à temps partiel à la Salaison St-André, qui célébrait récemment ses 23 printemps. Elle est finissante au baccalauréat en vue de devenir infirmière. André Savoie et son équipe l’apprécient beaucoup.
 
GOUIN

Jocelyne Brien, la cuisinière joyeuse du Café Le Pressoir du Sault, situé sur le boulevard Gouin, à l’angle des Prairies, revient de vacances bien méritées. Elle les a passées en Italie, là où elle a goûté à de délicieux mets italiens et fait quelques abus (c’est elle-même qui l’écrit sur la page Facebook…). Bon retour!
 
MARCHÉ CENTRAL

Le détaillant MEC (Mountain Equipement Cooperative) du Marché Central, notamment, vendra dorénavant les articles de sport nécessaires aux amateurs de ski alpin et de planche à neige et non plus seulement les sports « autopropulseurs » au grand air qui faisaient partie de sa mission première. Outre celui du Marché Central, trois autres détaillants MEC à travers le Canada ajouteront ces nouveaux équipements à leurs produits, soit ceux de Toronto centre-ville, d’Ottawa et de Calgary.
 
FLEURY EST

C’est la fin d’une époque! La Boucherie chevaline Sélect qui a pignon au 2587, rue Fleury Est, face au parc des Hirondelles, met la clé sous la porte. Son propriétaire, Gilles Blondeau, qui a officié au comptoir contre vents et marées depuis de nombreuses années, prend une retraite bien méritée. Nous lui souhaitons une belle retraite!


________________________________________________________

QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAI


Picture

Le vendredi 16 octobre à 18 h
Flamenco Rosanne Dion présente le trio Flamenkeo, un spectacle composé d’un éventail de styles de danse du répertoire flamenco, ainsi que de pièces musicales à saveur flamenca composées par Carina Lorenzo. Le tout accompagné par l’excellent percussionniste Éric Breton. Nous vous proposons un voyage au cœur de l’Andalousie où intensité et passion sont au rendez-vous. OLÉ! Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le vendredi 16 octobre à 19 h
Lancement de disque à la Maison de la culture Ahuntsic. Willy Rios est un musicien bolivien arrivé au Canada depuis plus de 23 ans. Il fera prochainement le lancement de son album dans le quartier Ahuntsic, ici même où sa carrière a commencé. Tous les résidents du quartier sont invités à ce lancement, qui aura lieu dans le hall de la Maison de la culture Ahuntsic. L’entrée est gratuite. Ouverture des portes à 18 h 30. Nous vous attendons en grand nombre! Pour plus d’information sur Willy Rios, visitez son site web : www.willyrios.com. (Source : Willy Rios)
Du vendredi 16 octobre au dimanche 18 octobre
Pour ceux et celles qui s’intéressent aux arts et en particulier à la sculpture, du 16 au 18 octobre, se déroule au Palais des congrès le Salon de la sculpture. Visitez le site web de l’événement (www.scvlptvre.com) pour connaître l’horaire, la liste des artistes, etc. Le coût d’entrée est de 13 $. 130 sculpteurs y exposent leurs œuvres. Parmi eux, deux résidents d’Ahuntsic : Michel Coveney et Jean-Pierre Busque. Vous trouverez plus d’information sur ces artistes en consultant leur site web : www.michelcoveney.com, www.jean-pierrebusque.com.


Picture

Le vendredi 16 octobre à 19 h 30
Dans le cadre du Festival Altérité pas à pas, le court métrage Aller simple à propos de l’immigration clandestine, réalisé et interprété par Mustapha Touil. (Source : Arrondissement)


Le vendredi 16 octobre à 15 h 30
Série de quatre séances Ouf, c’est vendredi! Dans le cadre des séances Ouf, c’est vendredi!, la bibliothèque de Cartierville offre des activités de jeux vidéo. Les participants peuvent tenir des mini-tournois et essayer de nouveaux jeux vidéo sur des consoles PS3 ou PS4 et XBOX 360. Ces activités s’adressent aux jeunes âgés de 10 à 14 ans. Pour participer, on doit réserver en téléphonant au
514 872-6989 ou se présenter directement au 5900, rue De Salaberry. (Source : Arrondissement)
Le samedi 17 octobre
6e édition de Découverte de quartiers. La Ville de Montréal invite les futurs acheteurs qui souhaitent acquérir une propriété résidentielle à participer à la 6e édition de l’événement Découverte de quartiers. Cette activité gratuite, qui se tient le samedi 17 octobre dans sept arrondissements, dont celui d’Ahuntsic-Cartierville, permet de découvrir l’offre résidentielle variée et abordable, la vie de quartier et les trésors patrimoniaux de secteurs en effervescence à Montréal. Pour découvrir des portraits tout en illustration des quartiers visités et pour réserver votre place sur l’un des circuits, rendez-vous à l’adresse habitermontreal.com/decouverte. (Source : Arrondissement)

Le samedi 17 octobre à 20 h
La Société d’astronomie de Montréal (SAM) présente un atelier d’initiation à l’astronomie au chalet du Parc régional de l’Île-de-la-Visitation, au 2425, boulevard Gouin Est. L’atelier d’initiation porte sur les constellations et le cherche-étoiles. Après la conférence, des télescopes et des jumelles sont mis à la disposition du public. Apprenez à reconnaître les constellations et venez observer la lune, les planètes et les objets du ciel profond. L’observation n’a pas lieu si le ciel est couvert. Cette soirée est gratuite et s’adresse à toute la famille. (Source : SAM)


Picture

Le samedi 17 octobre à 18 h 
Hommage à Joe Dassin. Doté d’une solide expérience de scène ainsi que d’une voix chaude et grave naturellement semblable à celle de Joe Dassin, l’interprète Raphaël Torr fait revivre les plus grands classiques de Dassin. De Salut, les amoureux! à L’Amérique, en passant par Les Champs-Élysées et L’Été indien, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend. Le spectacle de celui qu’on désigne comme « le meilleur interprète de Joe » devient vite une véritable fête à la mémoire de Dassin. Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

​Le samedi 17 octobre à 13 h 30
Village Ahuntsic, autour de la Promenade Fleury. Venez découvrir ce que sont devenus la fabrique de crème glacée Lowney, l’ancien tracé du tramway
numéro 24, le scolasticat (école modèle) des frères de Saint-Gabriel. Une occasion de comprendre l’évolution et le développement de la Promenade Fleury, principale artère commerciale de cette partie de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, principalement résidentiel.
Prix : 20 $. Le départ se fait en face du restaurant McDonald, situé au 10400, rue Lajeunesse, près du métro Henri-Bourassa. Les places sont limitées. Réserver à l’avance par téléphone, au 514 990-1872, ou par courriel. (Source : Tours Kaléidoscope)


Picture

Le samedi 17 octobre de 7 h 30 à midi
Sortie avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic au refuge faunique Marguerite-D’Youville à Châteauguay. Ce site recèle de magnifiques marais, marécages, champs, prairies et forêts. Près de 200 espèces d’oiseaux témoignent de la diversité de ce milieu naturel protégé en bordure du lac Saint-Louis. Verra-t-on la Grande aigrette? Prévoir collation, lunch et bottes. Possibilité de se restaurer à l’Île Saint-Bernard, à l’accueil. Covoiturage : 7 $. Information : coamessages@gmail.com ou
438 338-4138. (En cas de pluie, la sortie est remise au lendemain.) (Source : COA)

Le samedi 17 octobre de 11 h à 12 h 30
Initiation à la lecture numérique (bibliothèque d’Ahuntsic). Inscription : 514 872-0568.


Picture

Le dimanche 18 octobre à 15 h
Concert  La Petite Harmonie (musique baroque). La Petite Harmonie est un ensemble à vent sur instruments historiques, qui se spécialise dans la musique du XIXe siècle. Immensément populaires au XVIIIe siècle, les grands orchestres d’harmonie se sont progressivement réduits en plus petites formations. La Petite Harmonie interprétera des œuvres de Giuseppe Cambini et d’Anton Reich. Avec Mika Putterman à la flûte traversière, Jean-François Normand à la clarinette, Matthew Jennejohn au hautbois, François Viault au basson et Pierre-Antoine Tremblay au cor naturel. À l’église de la Visitation, entrée libre (ouverture des portes à 14 h 40). (Source : Maison de la culture)
 


Picture

Le dimanche 18 octobre à 18 h 
Hommage à Serge Reggiani par Isaac Bensoussan accompagné au piano par Philippe Noireaut. Reggiani, c’est l’émotion avec un grand É. Nul autre chanteur n’a exprimé les divers sentiments qui jalonnent notre vie avec autant de profondeur, avec autant d’intensité. À travers des chansons de toute beauté : Le petit garçon, Il suffirait de presque rien, La femme qui est dans mon lit, L’Italien, Et Puis… Et puis bien d’autres encore. Ces chansons inoubliables, qui nous ont tant émus durant des années, Isaac Bensoussan les fera revivre pour vous, le temps d’une soirée. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

​Le mardi 20 octobre à 19 h 30
Patriotes du monde, un concert unique de l’Orchestre Métropolitain. L’orchestre Métropolitain présente un concert unique à l’église évangélique arménienne. Pour l‘occasion, l’OM sera dirigé par le chef canadien Julian Kuerti qui se fait de plus en plus connaître dans le monde musical classique. Au programme, quatre créations à partir d’un thème de Jacques Hétu. L’Orchestre Métropolitain a fait appel à quatre compositeurs canadiens qui ont accepté de se prêter au jeu des variations sur un thème proposé par leur confrère Jacques Hétu. Les billets sont en vente au comptoir de la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville ainsi qu’en ligne au www.accesculture.com/activite/om au coût de 17 $ pour l’admission générale, et de 15 $ pour les aînés et les étudiants. La Première église évangélique arménienne est située au 11455, rue Drouart (coin L’Acadie/Victor-Doré). Ce concert est présenté par la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville grâce à la collaboration du Conseil des arts de Montréal en tournée et des Amis d’Ahuntsic-Cartierville. (Source : Arrondissement)


Picture

Le mardi 20 octobre à 18 h 
Soirée Ambiance Jazz par Mike Gauthier, Jean Cyr et Maude Bastien. Au cours des deux dernières années, le guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitare jazz (guitare, basse et batterie), il décide d’exploiter cet art lors de sa présentation au Rendez-vous du thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike sera accompagné de Jean Cyr à la basse et de Maude Bastien à la batterie. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Les mercredi et jeudi 21 et 22 octobre
Café-conversation. Depuis le 7 octobre, tous les mercredis de
13 h 30 à 15 h et les jeudis de 18 h 30 à 20 h, ont lieu des Cafés- conversations au Café de Da pour une période de huit semaines. Vous connaissez un nouvel arrivant ou un immigrant non francophone? Parlez-lui du Café-conversation, une façon agréable d’enrichir son vocabulaire et de mieux s’exprimer en français. Inscription requise. (Source : Café de Da)



Picture

Le mercredi 21 octobre à 18 h
Romance sous rythmes tropicaux. Auteur, compositeur et interprète, multi-instrumentiste (guitare, accordéon, piano, viola), Charles Alnave a appris, dès sa plus tendre jeunesse, à utiliser la musique comme médium pour communiquer aux autres ses vibrations. Autodidacte convaincu, il fait de la guitare un refuge, une compagne à qui confier sa liesse et sa tristesse. Loin d’intensifier la chaleur, le feu des rythmes variés que nous apporte l’artiste Charles Alnave, nous mène à un degré de rafraîchissement qui aura pour complice l’attrayante et chaleureuse ambiance du Rendez-vous du thé. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le mercredi 21 octobre de 13 h 30 à 15 h 30
Le cinéaste et anthropologue Jean-Nicolas Orhon prononcera une conférence sur les bidonvilles comme architectures de la ville future, sujet qu’il traite dans un film et un livre. Cette conférence sera présentée à la salle de l’église Saint-Jude (10120, avenue d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 10 $ pour les non-membres. Aussi, le cours Besoins, valeurs et développement de la personnalité débutera à l’immeuble PRÉSÂGES le 22 octobre prochain.  Information : 514 382-5716 ou www.allianceculturelle.qc.ca (Source : Alliance culturelle)
 

Le mercredi 21 octobre à 19 h 30
Rencontres d’auteurs dans les bibliothèques d’Ahuntsic et de Cartierville. Journaliste depuis plus de 40 ans, Robert Lévesque a été, entre autres, critique de théâtre et chroniqueur littéraire au journal Le Devoir. Il a publié plusieurs essais littéraires et biographies et termine actuellement Vies livresques, qui paraîtra chez Boréal en 2016. Offertes gratuitement, il suffit de s’inscrire sur place ou par téléphone pour assister à ces rencontres. Les inscriptions commencent deux semaines avant la date de l’événement. (Activité présentée en collaboration avec Les Écrivains francophones d’Amérique.) (Source : Arrondissement)
 


Picture

Le jeudi 22 octobre à 18 h 15
Les étapes de la rupture. Depuis le
8 octobre, vous pouvez assister à six rencontres sur les étapes de la rupture au Centre communautaire Ahuntsic. Il s’agit d’aider chaque père à prendre conscience que la rupture n’exprime pas forcément un échec de vie, mais plutôt une étape qui doit être surmontée d’une façon positive et enrichissante. Rencontres animées par le psychologue Jean-Pierre Houle. Inscription obligatoire, gratuite pour les membres. Contacter Louis-Joseph au 514-381-3511 ou au liaison@repere.org. (Source : Repère)


Picture

Le jeudi 22 octobre à 18 h 30
Conférence Petit pic, Mon petit ruisseau, Il pleut des canards et Les trois petits canards. Soirée documentaire organisée par le Club d’ornithologie d’Ahuntsic : présentation de quatre vidéos par André Boulianne. Pour plus de détails, voir le site internet du conférencier :  htpp://passionnesdoiseaux.blogspot.ca. Prière de ne pas le contacter directement. Les détails sont disponibles sur notre site  www.coahuntsic.org. Information : coamessages@gmail.com
ou 438 338-4138. (Source : COA)
 


Picture

Le jeudi 22 octobre à 20 h
Les jeudis Jazz Quartette Rémi Bolduc à la Maison de la culture. Rémi Bolduc et ses acolytes de longue date vous ont préparé un programme qui rend hommage aux grands du jazz J. Coltrane,
M. Davis, D. Brubeck, P. Desmond et à plusieurs autres figures majeures de l’univers du jazz. Une soirée sous les couleurs de la note bleue! Avec Rémi Bolduc au saxophone alto, Rich Irwin à la batterie, Dave Watts à la basse et un pianiste. (Source : Maison de la culture)



Picture

Le jeudi 22 octobre à 18 h
Fado portugais, swing et rythmes du Cap-Vert par Alix Noël-Guéry, Marc Wencelius et Andrew Bruhelius. Embarquez dans le navire du groupe Iguana Caravel en voyage avec un répertoire de fado portugais teinté de swing; de rythmes des îles du Cap-Vert et de l’Angola. Hommage à Amalia Rodriges et Mariza en passant par Cesaria Evora et Waldemar Bastos. Ce voyage musical lusophone s’aventurera sur plusieurs continents, avec le piano, l’accordéon, la guitare manouche, la basse et les percussions de musiciens-chanteurs hautement voyageurs. Un spectacle raffiné, multiculturel et coloré! Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le vendredi 23 octobre à 18 h
Hommage à Charles Aznavour par Pierrot Fournier. Il se voyait déjà en haut de l’affiche et Pierrot a eu raison ! Avec cet hommage à Aznavour, Pierrot Fournier vous propose une interprétation riche en émotions et en talent! Venez vivre un moment de bohème avec nous! Souper-spectacle 44,95 $.
(Source : Le Rendez-vous du thé)

Le vendredi 23 octobre de 13 h 30 à 15 h
Initiation à la recherche sur Internet (bibliothèque de Cartierville). Inscription : 514 872-6989.


Picture

Le samedi 24 octobre à 18 h
Brel, Brassens, Ferré. Pierrot Fournier interprète des classiques de Brel, de Ferré et de Brassens. Au Québec, l’excellence de son interprétation du répertoire brellien est depuis longtemps reconnue. Il « redonne vie aux tubes du grand Jacques à sa façon… Et soudain, sans crier gare, vlan! Voir un ami pleurer… Une soirée touchante et envoûtante. Souper-spectacle, 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le samedi 24 octobre de 7 h 30 à 14 h
Visite du réservoir Beaudet et de l’étang Burbank à Danville avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic. Excellent lieu pour l’observation des goélands et des oies des neiges, qui se regroupent sur le lac par milliers en fin de journée. Il y a aussi la possibilité d’observer plusieurs espèces de canards plongeurs et des grèbes. Prévoir un lunch. En cas de pluie, la visite est remise au lendemain. Covoiturage : 23$. Information : coamessages@gmail.com ou 438-338-4138. (Source : COA)

Le samedi 24 octobre à 14 h
Bouh! L’Atelier des fantômes! Qui a peur des fantômes? À l’occasion de l’Halloween, les fantômes se transformeront en mignons photophores qui illumineront les maisons. Pour les enfants de 5 à
12 ans et leurs parents, à la bibliothèque de Cartierville. Activité gratuite, réservation obligatoire à la bibliothèque, au 5900, rue De Salaberry, ou par téléphone, au 514 872-6989. (Source : Arrondissement)
 
Les samedi 24 et dimanche 25 octobre de 10 h à 15 h
L’Association des modélistes ferroviaires de Montréal ouvre ses portes au public. L’Association existe depuis 65 ans (juin 1950) et détient une charte de corporation sans but lucratif depuis
février 1973. Elle est située sur la rue Meilleur, au coin de Louvain, dans le quartier Ahuntsic-Cartierville. L’Association existe pour le plaisir et la satisfaction de ses membres, lesquels se sont donnés pour mandat de construire, d’entretenir et d’opérer une maquette de chemin de fer à l’échelle HO (1/87) ainsi que de faire la promotion du modélisme ferroviaire. L’Association est à la recherche de nouveaux membres désireux de participer à la réalisation de cette maquette et souhaite particulièrement l’adhésion de personnes du quartier Ahuntsic-Cartierville. (Source : L’Association des modélistes ferroviaires de Montréal)


Picture

Le dimanche 25 octobre à 19 h
Cours de thé par Tanina. Qu’est-ce que le thé blanc, vert, rouge? Ses bienfaits sur la santé? Comment préparer un bon thé? Lequel prendre pour se reposer ou encore, avoir plus d’énergie? La différence entre le thé en vrac et celui en sachet? Finissez bien votre semaine en appréciant un bon moment reposant, avec réponses à vos questions sur la boisson la plus bue au monde après l’eau. Au menu : son histoire, ses propriétés, son mode de préparation, et bien plus. Avec Tanina, apprentie du maître de thé Nakamura Sensei, fraîchement revenue du Japon pour partager ses conseils et astuces. Elle vous permettra aussi de déguster de savoureux thés fins de multiples parfums, pour votre plaisir. Cours et dégustation 25 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)
 


Picture

Le mardi 27 octobre de 18 h 15 à 18 h 45
Conférence sur les pollinisateurs urbains. Marc Sardi, chargé de projet en biodiversité urbaine pour Ville en vert et coporte-parole de la coopérative Miel Montréal, vous fera découvrir la diversité des abeilles en ville et les différentes façons de leur offrir un habitat propice à leur bien-être. Il sera question également des enjeux auxquels font face les pollinisateurs et de la démystification des abeilles et des guêpes. Cette conférence est présentée dans le cadre du cocktail-coop de la Caisse Desjardins de Bois-Franc–Bordeaux–Cartierville, au Centre de services Galeries Normandie, 2570, rue de Salaberry, Montréal. RSVP (Source : Arrondissement)


Picture

Le mercredi 28 octobre à 18 h
Plusieurs changements dans le milieu de la santé et des services sociaux. Cliniques médicales qui ferment, nouvelles lois, regroupement des hôpitaux, CLSC et résidences, il y a tant de changements en santé et en services sociaux! Mais qu’est-ce que cela change pour les usagers? Profiterons-nous d’une amélioration des soins et des services dans notre quartier? Nous aurons des réponses à ces questions (et à bien d’autres) à la conférence du Dr Pierre Gfeller, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal, au centre d’hébergement Légaré (1615, rue Émile-Journault dans le domaine Saint-Sulpice). Entrée gratuite. Goûter offert par le comité des usagers. Information : 514 384-2000,
poste 7200. (Source : Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et Montréal-Nord)



Picture

Le samedi 31 octobre à 14 h
Conférence sur les trésors de nos cimetières. Initiation à l’art funéraire et à ses symboles. À l’occasion de ses activités d’Halloween, Cité historia vous invite à une double conférence, dans l’atmosphère toute particulière de la plus ancienne église qui subsiste sur l’île de Montréal, l’Église de la Visitation, qui accueillera Nancy Shaink et Serge-Olivier Rondeau. (Source : Cité historia)


Picture

Les vendredi 6 et samedi 7 novembre
Le Musée des Sœurs de Miséricorde souligne le rassemblement des sages-femmes canadiennes à Montréal. Une capsule historique sur l’histoire des sages-femmes en lien avec celle des Sœurs de Miséricorde sera offerte au Musée afin de souligner la tenue du congrès annuel de l’Association canadienne des sages-femmes à Montréal. Départs des visites : 10 h 30 et 14 h. Aucune réservation requise. Animation gratuite offerte en français seulement. Le Musée est situé au 12435, avenue de la Miséricorde. Information : 514-332-0550, poste 1-393. (Source : Musée des Sœurs de Miséricorde)


Picture

Le dimanche 8 novembre, de 14 h à 16 h, à l’Église Saint-Jude. Discussion sur la famille « La famille, c’est l’affaire de tous! » Qu’on ait ou non des enfants, qu’on soit parents ou grands-parents, célibataires, mariés ou en union de fait, veufs ou veuves, nous avons tous une famille et cette discussion nous concerne! Au printemps dernier, un questionnaire permettait à plusieurs d’exprimer leurs questions et leurs préoccupations concernant la famille. Regroupées en trois grands thèmes, elles seront au cœur du panel : l’importance de la famille dans la société, la transmission des valeurs et l’église face aux enjeux actuels. Il y aura aussi une période de questions libres de 30 minutes. Des activités sont prévues pour les enfants pendant l’échange afin de permettre aux parents d’y participer activement. Sans frais, et sans inscription préalable. Bienvenue à tous!

__________________________________________________

Autres idées d’activités sans date précise


PhotoCrédit photo: Wikipédia

Mario Merola, plus de 60 années de création! L’exposition tenue en hommage à l’œuvre de l’artiste Mario Merola a pris son envol à la Maison de la culture et se poursuit jusqu’au 17 octobre. Des années 50 à nos jours, tel en est le titre. Résidant d’Ahuntsic-Cartierville, âgé de 84 ans, Mario Merola a exposé dans plus de 25 villes à travers le monde et a enseigné à l’École des Beaux-Arts, notamment. Pour plus d’information sur l’artiste : http://www.mariomerola.net/Expositions.asp. Pour plus d’information sur l’exposition à la Maison de la culture : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page. (Source: Arrondissement)


Picture

Exposition-photoreportage QuébécoisEs, musulmanEs… et après? Jusqu’au 30 octobre 2015, venez découvrir ce photoreportage au Café de Da, une exposition loin des stéréotypes et qui offre des portraits rendant compte de la diversité des musulmans au Québec. (Source : Café de Da)

L’Antenne Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville de l’Université de Sherbrooke offre huit conférences sur la géopolitique de l’Europe centrale et orientale – de l’Estonie à l’Albanie. Présentées par Benoît Gascon, les conférences ont lieu le matin de 9 h 30 à midi et sont répétées l’après-midi de 13 h à 15 h 30, les jeudis, jusqu’au
5 novembre inclusivement à la salle communautaire de l’église Saint-Jude, située au 10120, avenue d’Auteuil. Les gens de 50 ans et plus sont les bienvenus. Une préinscription est obligatoire à www.usherbrooke.ca/uta/abc. (Source : Université de Sherbrooke)

______________________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section Quoi faire sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

La Société des amis du journaldesvoisins.com
Parce que la qualité de l’information nous tient à cœur!
Devenez UN AMI du jdv!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC, H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.

__________________________________________________


Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur Archives – Actualités tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale

Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDANCE:
10780, rue Laverdure, Montréal (Québec) H3L 2L9

Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!

Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.

Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele
Conseiller Média : Éric Lescure, 514 506-8665, ou publicitedesvoisins@gmail.com
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : Mélanie Meloche-Holubowski et François Barbe

Photographes: Philippe Rachiele, Élaine Bissonnette, François Lauzon
Journalistes, version Web : Alain Martineau, Rabea Kabbaj, Elizabeth Forget-Le François, Christiane Dumont et Christiane Dupont
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, Elizabeth Forget-Le François
Journalistes et collaborateurs à la rédaction:Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Nacer Mouterfi
Brèves, Quoi faire et Le coin communautaire: journaldesvoisins@gmail.com,
à l’attention de Daphné Dupont-Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Nacer Mouterfi et Christiane Dupont 
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien et Christiane Dumont.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires